Advertisements

Tour parallèle 1917 : adaptation pour tournage manuel

  • Auteur de la discussion 50_Krokette
  • Date de début
50_Krokette
50_Krokette
Nouveau
23 Mai 2017
3
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,
Je suis bronzière d'art et tourneuse sur métaux (cuivreux et alu) tout juste diplômée de l'Ecole Boulle. Je dois m'équiper afin de pouvoir réaliser des prototypes d'objets selon les techniques de fonderie et reprise au tour de bronzier (tournure manuelle, à la volée avec semelle et support). Je viens d'acquérir un tour parallèle datant de 1917 (moteur 380v récent monté avec variateur, adapté en 220v).
Voici quelques photos du tour :





Le tour ( sur palier conique en bronze ), avec à gauche les engrenages d'entrainement de la vis
mère. L'embrayage avance, point mort et recul. En haut sur la photo le réducteur mécanique de vitesse, qui permet de passer en vitesse très lente.



Le montage moteur avec le variateur



La tourelle, avec embrayage pour avance auto




Nez de tour: filetage 5 SI diamètre 45mm



Ici le banc brisé.

Je suis ici sur les conseils d'un membre de ce forum afin de partager mes questionnements avec vous :
Je souhaite d'une part acquérir de l'outillage pour tournage parallèle : engrenages de pas, équipement tourelle... Ou puis je trouver ce materiel ?
Mais également et c'est la raison de mon post ici je souhaite adapter ce tour afin de pouvoir tourner manuellement. L'idée est donc d'acquérir/adapter/concevoir une semelle et son support sur le banc de tour, sachant que celui ci comporte des rails pour la tourelle (contrairement aux bancs de tours manuels, comme les tours de bronzier, dont le banc est plat et permet la libre disposition de la semelle). Avez vous déjà croisé ce genre de montage ? Existe il déjà des systèmes ? Comment adapter moi-même mon tour ?
Merci par avance de votre interet.
Amicalement,
Une jeune tourneuse
 
Advertisements
C
champimatic
Compagnon
2 Mars 2014
1 820
77420 Seine et Marne
Bonjour et bienvenue

Tu va trouver de l'aide ici et qui sait un ancien bronzier peut etre. Dis nous de quelle région tu es ça peut aider pour les coups de main.
 
laurent13
laurent13
Compagnon
1 Janvier 2013
638
FR 13 Miramas
Bienvenue parmi nous n'hésite pas a demander des conseil ses une source intarissable et avec de belle personne
Lolo
 
Earthwalker
Earthwalker
Compagnon
7 Décembre 2013
994
45
Bonjour,
Il faudrait réaliser une semelle qui vienne sur le banc puis une autre plate à fixer sur la première .
La deuxième percée par un trou oblong pour pouvoir choisir la position, le tout serré par une vis traversante.
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Octobre 2008
14 268
F-69400 villefranche sur saone
Bonjour
Est-ce que tu peux expliquer ce que tu entends par "tournage manuel " pourquoi est ce qu'il faut faire du tournage manuel quand on est bronzière d'art
Est-ce que l'outil est tenu à la main , comme le font les horlogers ou les tourneurs sur bois?
Si c'est ça , qu'est-ce que ça apporte comme avantage par rapport à un outil fixé dans la tourelle?
 
G
guy34
Compagnon
4 Mars 2010
3 526
nord montpellier
bonjour et bienvenue ,

+1 avec Dodore ; il semblerait qu'il faille se "tourner" vers les tours à repousser , je pense ;
s'il s'agit de cette spécialité , c'est réellement du fait main intégral ( et l'école Boulle y est pour beaucoup )
il faut donc préciser ; mais ce n'est pas cette conception qui nous anime : on préfère taquiner les microns avec nos manivelles !
A++++
GUY34
 
jvian
jvian
Apprenti
22 Novembre 2015
103
Val de Marne
Bonjour à tous, également bronzier et tourneur sur bronze, plusieurs choses me viennent à l'esprit. L'intérêt de tenir l'outil à la main, appuyé sur un support est, dans le cas d'un bronze d'art, d'avoir une plus grande sensibilité dans l'exécution de profils, l'application de mollettes etc.. Les tours de bronzier ne sont pas forcément des tours de repoussage, le tour de repoussage est équipée d'une butée à l'arrière de la broche qui permet de soutenir l'effort imprimé lors du travail. Possesseur d'un tour de bronzier de la fin su XIXe siècle, je posterai quelques photos de celui-ci. Cependant il ne faut pas se méprendre, le tourneur d'art est aussi amené à utiliser un tour mécanique pour différentes opérations. Il est donc intéressant pour 50_Krokette, au regard de ce métier et de ses applications, d'avoir un tour qui lui permette d'utiliser ces techniques de tournage "manuel" mais aussi de pouvoir en utiliser les manivelles!!
 
jvian
jvian
Apprenti
22 Novembre 2015
103
Val de Marne
Pour ce qui est de la fixation du support, pourquoi ne pas le fixer à la place du petit chariot, sur les mêmes fixations? Le seul problème serait de régler le support en hauteur afin de bien travailler au niveau du point de centre!
 
serge 91
serge 91
Lexique
18 Février 2010
5 849
FR-91 Brétigny sur Orge
Bonjour,
Tout d’abord bienvenue.
Ensuite, en indiquant ta ville, si un membre du forum est proche, tu pourras trouver de l'aide pour réaliser certaines modifs.
Sinon, moi, pour tourner du bois sur mon tour à métaux, je monte une barre dans la tourelle. Ca permet de se positionner plus facilement qu'un support classique.
Je met une photo comme exemple.
P1050206.JPG
 
mwm
mwm
Compagnon
22 Mars 2014
3 380
FR 63630
Bonjour, bienvenue,
Les bancs plats sont toujours employés,quoi que l'on en pense,,
La partie du brisé n'est pas toujours présente, p c q dans certains ateliers il y en avait une pièce de ce genre pour toutes la série des mêmes tours dans les grands ateliers, donc rare à trouver,,
Les engrenages de pas ne sont pas facile à trouver p c q bien souvent ils sont oubliés quand on vide un atelier, donc ferraille, il reste en fait ceux qui sont montés sur le tour,,,
Ils ont un module particulier , parfois standard ou comme le mien de 1,75 pour un Beccat de vers 1913,,,
Il te restera à déterminer le module et trouver des engrenages qui pourront être adapté par alésage, Idem pour au moins une lyre pour le montage de "l'engrenage fou" entre le pignon de commande de ta broche et la roue montée sur la vis mère ou trouver une série complète d'engrenages actuels à reprendre en diamètre et fixation, parfois sur "LBC", il m'en manquait qlq uns, je les ai trouvé,là!!!
Pour la tourelle, se rapprocher d'un fournisseur , moins que la section"ventes et achats" ai cela dans ses pages ,,,A ++
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Octobre 2010
5 600
FR-17800 Charente maritime
Bonjour, bienvenue,
....... à moins que la section"ventes et achats" ait cela dans ses pages ,,,A ++
Bonjour,

Sauf que cette dame (demoiselle) n'a pas accès à la section vente-achat !

La solution adoptée par serge 91 me parait la mieux adaptée à ton problème :
tu pourras régler précisément la position de l'appui à tout moment grâce aux manivelles et si besoin, utiliser le tour en "traditionnel" pour fabriquer certaines pièces ou de l'outillage spécifique comme le dit jvian.
je te souhaite bienvenue parmi nous et fais mous profiter de tes œuvres, même si elle s'écartent un peu de ce que l'on voit habituellement dans ces pages.

Cordialement,
PUSSY.
 
mwm
mwm
Compagnon
22 Mars 2014
3 380
FR 63630
bonjour Pussy,
voilà une situation ou le membre serait heureux( se) de pouvoir y aller,, cela me semble particulier que l'accès soit réservé, je n'en vois pas la raison,,,A ++
 
50_Krokette
50_Krokette
Nouveau
23 Mai 2017
3
Merci pour vos réponses !
En effet utiliser utiliser la fixation du chariot me semble etre la solution la plus "simple". Je pourrais aussi monter une barre sur la tourelle mais cela ne conviendrait que pour certaines applications où ma pièce est tenue entre pointes. En effet comme l'explique tres bien Jvian le travail du tourneur d'art (tourneur manuel) permet de travailler tout en sensibilité les profils, avec certaines intentions alors impossibles ou bien moins finess au chariot. Par ailleurs pour répondre clairement à Dodore, le métier du bronzier d'art englobe toutes les techniques liées historiquement à la fonderie d'art. Pendant l'âge d'or des Métiers d'Art français (de la Renaissance au début du 20ème siècle), beaucoup de métiers manuels étaient au profil de la réalisations des bronzes (statuaires ou éléments de mobilier). On avait donc le fondeur, le bronzier (qui reprend les fontes à la lime et usine les profils métalliques, on parle aujourd'hui de monteur en bronze), le ciseleur (traditionnellement le "sensible" du groupe, celui qui grâce à ses coups de ciselet donne l'âme au bronze) et le tourneur ! Celui ci reprend également les fontes aux formes de révolutions, et pose les molettes manuellement, aux motifs extremement riches et dont aujourd'hui les stocks sont menacés (car plus produits, si vous en trouvez, contactez l'école boulle c'est un trésor national). Bref, de nos jours, ces metiers ne sont plus vraiment si définis, pour ma part je suis monteur (sur tous métaux et pas uniquement sur le bronze) avec une spécialité tournure. Voici quelques travaux pour m'illustrer :


Pose d'une molette à répétition


Pour la pose de molette, utilisation d'un "crochet", pour avoir un bras de levier et donc une force suffisante à la pose de olettes difficiles (larges ou profondes)


Tournage du négatif de l'interieur d'un verre en cire (platre puis moulage pour obtenir une cire avec l'interieur déjà préparé. S'en suivrant une reprise au tour pour faire l'exterieur puis envoi en fonderie.


Tournure du fût d'un encrier de style Emprire à partir d'une fonte (les molettes ne sont pas en adéquation avec le style, l'idée etait de faire des anachronismes dans le style)


Tournure du socle de l'encrier à partir d'une fonte. l'enclavage bois est tres présent dans le travail du tourneur d'art.


Tournure d'une pièce en aluminium pour ma pièce de diplome : triptyque lumineux en alu et verre.


Détail d'un des trois luminaires réalisés. Toutes les pièces sont réalisées à la main, et le pièces tournées sont en aluminium repris de fonte.
J'ai par ailleurs appris le tournage sur mon diplôme donc sur ce matériau capricieux qu'est l'alu. Donc vous imaginez bien que quand je me suis attaqué au laiton, j'ai apprécié !
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Advertisements
Haut