Presse à crémaillère

  • Auteur de la discussion pascalconstant
  • Date de début
P
pascalconstant
Apprenti
1 Nov 2012
103
sarralbe
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonsoir à tous
Je vais me lancer dans la fabrication d’une presse à crémaillère notamment pour réaliser des rainures de clavettes dans les poulies.Me voila donc confronté à un problème,ma crémaillère va etre va être mue par une cascade de pignions comme sur le croquis ci dessous de maniere a pouvoir varier la vitesse de descente et la pression exercée sur la broche suivant le pignion sur lequel on fixe la manivelle.Donc mon problème si j’aplique 10 kg sur l’un ou l’autre des pignion ,quelle va etre la force exercée par ma crémaillère.Comment cela se calcul t il?

2B20437F-BF77-432E-8D45-C3A74F494D73.jpeg
 
R
Rom'
Compagnon
26 Oct 2011
2 325
Salut

"Appliquer 10kg sur un pignon " ne veut rien dire. Tu lui applique un couple. donc une force à une distance de l'axe donnée. Par exemple 10kg au bout d'un mètre . Ce qui te fera 10Kgm. Grosso modo 100Nm

Donc tu définis le couple sur ton premier pignon, puis avec les rapports d'engrenages tu calcule couple sur les suivants, puis avec le couple et le diamètre du dernier tu calcule la force appliquée par ta crémaillère.
 
R
Rom'
Compagnon
26 Oct 2011
2 325
Bravo pour cette réponse boule de cristal qui en plus nous donne une force appliquée en Nm :smt082
 
laboureau
laboureau
Compagnon
4 Jan 2013
2 857
89200 AVALLON Yonne
Bonjour pascalconstant
Sauf quand mettant un pignon de 75 dents direct sur la crémaillère sa na aucune force,
il faudrait un 40 large sur la crémaillère, avec le 75 sur le même bout d'arbre, puis 38 et 13 pour démultiplication.
Cordialement.
jpal7@
 
Fran
Fran
Compagnon
19 Oct 2012
1 899
FR-39Arbois
2b20437f-bf77-432e-8d45-c3a74f494d73-jpeg.jpg
dans ce genre de montage, le ou comme ici les pignons intermédiaires ne font rien de plus que changer le sens de rotation , une dent sur le premier fait un dent sur le dernier . entre temps tu a inverse comme ici 2 fois de sens donc quand tu appuis , la crémaillère remonte . ....
===> pression négative si on peu dire :???:
 
A
Alex31
Compagnon
31 Août 2014
2 039
12350 et 31200
Bonjour

malheureusement, la cascade de pignon ne change pas l'effort, il n'y a pas de modification du rapport de réduction (seulement chaque axe va tourner à une vitesse différente)
la cascade peut changer le sens de rotation, suivant si il y a un nombre pair ou impair de pignons

si tu exerce 10kgr avec un levier de 1m sur le pignon diam 38

tu auras F1xD1 = F2=D2 F1xD1 = F2xD2 => 10x1000/(38/2)=526kg sur la crémaillère
 
Dernière édition:
B
Beber70
Apprenti
17 Mar 2020
169
malheureusement, la cascade de pignon ne change pas l'effort, il n'y a pas de modification du rapport de réduction (seulement chaque axe va tourner à une vitesse différente)
la cascade peut changer le sens de rotation, suivant si il y a un nombre pair ou impair de pignons

si tu exerce 10kgr avec un levier de 1m sur le pignon diam 38

tu aura F1xD1 = F2=D2 => 10x1000/(38/2)=526kg sur la crémaillère
Ok démultiplication pas au top mais la force est quand même augmentée
 
Fran
Fran
Compagnon
19 Oct 2012
1 899
FR-39Arbois
uniquement par le bras de levier entre le bras 1m et le 1/2 diametre du premier , mais les pignons n'y sont pour rien
 
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Fev 2013
2 983
Harnes (Pas de Calais)
Je suppose que tu connais la démultiplication obtenue. A partir de là il suffit de considérer que l'énergie dépensée avec le bras se retrouvera à la fin. Bien entendu il y aura un peu de perte par frottement, mais on n'est pas à un poil près, disons que le rendement sera de 75% (bien graissé).
Travail du bras: = couple (Nm) * angle (en radians)
Travail de l'outil: = Force (Newtons) x déplacement (en m)
donc à peu près: F = C * alpha/ course * 0.75
 
D
Dombes69
Compagnon
29 Mar 2019
1 100
Boinsoir
Pour une presse à crémaillère , il faut que les dentures soient d'un gros module ou mieux que les dentures soient hélicoïdales , pour augmenter le rapport de conduite , car si l'effort maxi se fait en début ou fin d'engrènement il y a risque qu' il y ai un bris de denture .
A+
 
P
pascalconstant
Apprenti
1 Nov 2012
103
sarralbe
  • Auteur de la discussion
  • #12
Bonsoir à tous
Que de réponses,merci. Alors l’idée est d’avoi r plusieures vitesses de descente et plusieures pression selon que l’on mets la manivelle sur l’un ou l’autre des axes. Ainsi on peut approcher rapidement la pièce à travailler et au contacte quand on a besoin de plus de pression il suffit de déplacer la manivelle.On peut aussi jumelé des pignion de différents diamètres pour augmenter la démultiplication.Certain vieux criq à crémaillère genre SNCF allaient jusqu’a cinq tonnes.
 
D
Dombes69
Compagnon
29 Mar 2019
1 100
dans une presse un élément emmagasine de l'énergie qui est restituée en un court instant .
Toutes les presses fonctionnent suivant ce principe.
Il faut monter une roue en fonte comme celle ci
Roue de pompe  manuelle.JPG
cette roue est solidaire de l'engrenage qui engrène avec la crémaillère , avec la différence de diamètre l'effort à fournir sera peu important , tandis qu'avec des roues dentées seulement ce sera dur .
La roue en fonte peut se trouver sur LBC ou en brocante .
A+
 
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
7 153
FR-91 Brétigny sur Orge
P
pascalconstant
Apprenti
1 Nov 2012
103
sarralbe
  • Auteur de la discussion
  • #15
Dans l’ideal 2/3 tonnes serait plutôt bien
 
yvon29
yvon29
Compagnon
31 Juil 2012
4 069
FR-77250 Fontainebleau
Bonjour

Une perceuse à colonne est en fait une presse à crémaillère.

Les ricains les appellent bien ''drill press''

Sur certaines anciennes perceuses à colonne il y a un système manuel qui permet d'approcher en descente rapide ( petit levier d'environ 10 cm efforts faibles ... Petit diamètre.... )
Et un autre levier beaucoup plus grand qu'on ''encliquette'' pour faire les gros trous...

J'ai ça : je peux faire une photo si besoin....
 
5
59JAG
Apprenti
7 Fev 2010
201
59 chti nord
en gros rapport de réduction de 4 donc sur le premier pignon un couple de 100Nm et sur la crémaillère 400Nm
- perte fortement
 
Fran
Fran
Compagnon
19 Oct 2012
1 899
FR-39Arbois
Bonjour

Une perceuse à colonne est en fait une presse à crémaillère.

Les ricains les appellent bien ''drill press''

Sur certaines anciennes perceuses à colonne il y a un système manuel qui permet d'approcher en descente rapide ( petit levier d'environ 10 cm efforts faibles ... Petit diamètre.... )
Et un autre levier beaucoup plus grand qu'on ''encliquette'' pour faire les gros trous...

J'ai ça : je peux faire une photo si besoin....
on veut bien les photos oui
 
T
tekilachat
Compagnon
23 Nov 2014
526
50km au sud de Toulouse
Bonsoir,
En dehors des calculs, quelles capacité et que type d'entrainement ?
car avec un système ultra simple, on a déjà "de la force"(1 T)
bonjour
je me permet un petit HS pour éviter un autre topic sur le même sujet
que veut dire les NO.1 NO.2 NO.3 sur les chassis de ce genre de presse ? car j'en ai vu avec des numéros identiques et des tonnages différents
et ensuite, comment se fait il que certaines soient en 1t 2T 3T ... alors que le système semble être le même ? (un pignon et une crémaillère) c'est la taille du pignon dedans qui change ?
 
fauxjetons
fauxjetons
Compagnon
25 Août 2011
2 038
33220 Aquitaine
salut

c est comme un velo tous a droite pour aller vite
tous a gauche pour les monter

tu auras pas mal de division a faire
pour avoir une course de 100 mm au final
tu vas pouvoir tourner le pignon plusieurs fois

avec des tonnes au finale
tu commence avec un pignon module 2
tu peux finir avec un pignon module de 4 assez large pour 2 a 3 tonnes

est pas question de le faire
avec une descente de broche de machine outils
c est pas fait pour

j ai une presse a balancier qui est fait pour
avec un contre poids interchangeable suivant la force a exercer
DSCF7080.JPG


je sais pas ou vous aller chercher les montage
est ce que vous avez vue comment c est fait
le corp est en un seul bloque

bon courage pour la réalisation est les essais

RCDPT3HF6A1EYHnBe8D.jpg

il y a un moment j avais fait cela en h de 120
il faut rien souder il faut que ce soit reglable
en hauteur et largueur

DSCF7158.JPG

a plus
 
Dernière édition:
laboureau
laboureau
Compagnon
4 Jan 2013
2 857
89200 AVALLON Yonne
Bonjour à tous
Quand j'était apprentis, on avais çà, presse à main 10T,
Presse à main 10T.jpg

Et plusieurs fois, avec un tube pour rallonger le levier de manœuvre on c'est ramassés par terre, suite à une casse de dents sur le petit pignons, comme réparation on lui mettait des chicots,
Cordialement.
jpal7@
 
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
7 153
FR-91 Brétigny sur Orge
de maniere a pouvoir varier la vitesse de descente et la pression exercée sur la broche suivant le pignion sur lequel on fixe la manivelle.
Autant faire çà,
1605436519158.png

Deux pignons pour deux "forces" maxi, moins risqué que de rallonger le levier :wink:
 
L
la goupille
Compagnon
11 Fev 2016
1 417
FR04200
Bonjour
Le schéma et la formule de @serge 91 me semble bon.
Pour F2= 10 tonnes:
Un gros ( 100 Kg) au bout d'un levier de 3 mètres actionne le pignon de rayon 30 mm.
Vivement qu'on invente la démultiplication!
1000 Kg semble une limite pour un système simple.
Luc

1605430367159-png.png
 
yvon29
yvon29
Compagnon
31 Juil 2012
4 069
FR-77250 Fontainebleau
Bonsoir

on veut bien les photos oui
Les voilà...

IMG_20201115_182019.jpg


Donc, sur la gauche, le petit levier à 2 poignées d'environ 100 mm de rayon qui est fixé sur l'arbre du pignon.

Ce petit levier permet d'approcher et de percer les petits diamètre ou du bois par exemple.

Sur la droite le grand levier avec une boule.
On voit en haut le contrepoids qui fait que quand il est libre, le levier est en position haute. ( normalement, là il est en prise avec la roue crénelée)

IMG_20201115_181921.jpg


Ici le grand levier désaccouplé : il est articulé sur le contrepoids qui est libre en rotation.

Un avantage : quand le levier est trop bas on reprend deux ou trois crans pour le remonter dans une position confortable.
 
Dernière édition:
P
pascalconstant
Apprenti
1 Nov 2012
103
sarralbe
  • Auteur de la discussion
  • #26
Donc si je comprends bien Yvon tu as qu'un seul pignon simple le petit levier permet une manœuvre rapide et le grand levier permet d'exercer plus de force sur la crémaillère de par sa longueur accrue.
 
D
Dombes69
Compagnon
29 Mar 2019
1 100
Bonsoir à tous
Je vais me lancer dans la fabrication d’une presse à crémaillère notamment pour réaliser des rainures de clavettes dans les poulies.Me voila donc confronté à un problème,ma crémaillère va etre va être mue par une cascade de pignions comme sur le croquis ci dessous de maniere a pouvoir varier la vitesse de descente et la pression exercée sur la broche suivant le pignion sur lequel on fixe la manivelle.Donc mon problème si j’aplique 10 kg sur l’un ou l’autre des pignion ,quelle va etre la force exercée par ma crémaillère.Comment cela se calcul t il?
Bonsoir
Si vous voulez réaliser des rainures de clavettes dans des poulies , vous pouvez vous inspirer de cet appareil pour le faire :
brocheuse.jpg

Ce sera plus facile .
A+
 
P
pascalconstant
Apprenti
1 Nov 2012
103
sarralbe
  • Auteur de la discussion
  • #28
Luc, merci pour cette formule, mais dans mon cas comme je veux utiliser un train de pignon pour augmenter ma force comment je fait pour ajouter ça à ta formule. Par exemple à la sortie de mon train de pignon j'ai 100kg.Pour L dans ta formule je prends R ce qui signifierait que le diamètre du pignon de crémaillère ne changerait rien à la force puisque le rapport serait toujours de 1
 
D
Dombes69
Compagnon
29 Mar 2019
1 100
Bel appareil, il travail en tirant ou en poussant l'outil?
Pour le flambage de la broche il vaudrait mieux qu'elle travaille en tirant comme sur toutes les brocheuses , mais là elle semble travailler en poussant la pièce à brocher étant positionnée derrière la plaque .
C'est une photo que j'ai trouvé sur le web .
A+
 
Haut