Général Gambin 1M, à 61 ans passés, Mâme Gambin retrouve un CDI

  • Auteur de la discussion MacPepR
  • Date de début
M

MacPepR

Ouvrier
Mâme Gambin, 1M de son prénom, c’est elle, photographiée ci-dessous dans son lieu de résidence précédent. Elle y était « chomiste » depuis une quinzaine d’années. Son précédent propriétaire ne l’utilisait pas, lui en préférant une autre de capacités sensiblement plus grandes. Elle va reprendre du service pour une durée indéterminée, halte à l’oisiveté ! Ce ne seront pas les cadences infernales non plus, loin s’en faut.
PH01 4cd28fc1c6ca05d28b4c3d4efc6192523a5aae74 RD800.jpg


PH02 ada8bccf4cb4413091d8b19cd8d90ce7748c3d0f RD800.jpg


Son certificat de naissance.
PH03 IMG_0962.jpg



Globalement, cette machine a dû avoir une vie plutôt tranquille. Aucune trace de coups de fraise dans la table, peu de jeux aux vis, des traces de grattages sur les glissières encore biens visibles, etc.
L’ancienne a cependant un rhumatisme du côté de la vis du X. En tournant le volant de déplacement, ça accroche. Comme si la vis ou la noix avaient un souci ou que le mécanisme d’avance automatique ne débrayait pas complètement. Evénement pas remarqué plus que ça lors de l’achat. Difficile de penser à tout.
Bilan, on va y jeter un œil avant mise en service.
On commence par sortir la vis (photo) puis la table complète.
PH04 export1664902952133 RD800.jpg


Outre le bloc paliers de la vis, on voit le bon état des glissières du X.
PH05 export1664903232536 RD800.jpg


Après retrait des demi-paliers supérieurs.
PH06 export1664903294205 RD800.jpg


La vis et sa noix n’ayant rien montré de particulier, on continue l’enquête. Retrait des demi-paliers inférieurs pour voir le pignon conique qui transmet le mouvement du moteur d’avance à la vis, toujours rien de flagrant.
PH07 export1664903283019 RD800.jpg


Autre hypothèse envisagée : un enclenchement de l’avance automatique qui débraie mal. Allons voir, en déposant le carter avant.
PH08 IMG_0610 RD800.jpg


Les crabots commandés par le levier d’avance pour actionner le X ou le Y. Toujours rien de visiblement hors normes.
Au bilan, tout tourne correctement indépendamment l’un de l’autre. Toutes les rondelles et clips de calage sont en place. C’est lorsque tout est assemblé que le volant ne tourne pas aussi librement que son collègue du Y, par exemple.
PH09 IMG_0611 RD800.jpg


On remonte avec le défaut. Sachant que :
- rien ne menace de casser et d’aller faire une vilaine salade de pignons dans la boîte d’avances ;
- pour les longs déplacements, il y a l’avance rapide, on ne tourne le volant que pour prendre la cote.

Une fois le tout remonté, on passe à la partie évolution de l’engin. Autrement dit, Mémère se fait un lifting pour ressembler un peu aux jeunettes.
PH11- IMG_0957 RD800 flechee.jpg


PH12- IMG_0963 RD800 flechee.jpg


Flèche 1, l’affichage des déplacements mesurés par des règles comme celle du X désignée par la flèche 2.
Flèche 3, un tableau de commande des principales fonctions.
Flèche 4, la pédale qui commande l’embrayage du mouvement de broche. Après modifications, elle ne servira désormais plus que comme arrêt d’urgence, d’autant plus que la fin de course actionne un frein sur la broche.
Flèche 5, un tableau ajouté pour disposer d’une marche par à-coups, utile lors des changements de vitesses.
Flèche 6, un contacteur inséré dans le mécanisme commandé par la pédale 4.

Revue de détails.
Flèche 1, l’avant et l’arrière de l’afficheur, rien d’exceptionnel.
PH13 IMG_0966 RD800.jpg


PH14 IMG_0981 RD800.jpg



Montage des règles de détection des mouvements X, Y et Z qui par chance ne viennent pas interférer avec l’existant. Tout au plus la manette de blocage du Y qui est un tout petit peu moins accessible.
PH15 IMG_0971 RD800.jpg


PH16 IMG_0972 RD800.jpg


PH17 IMG_0970 RD800.jpg


Les mêmes recouvertes de tôles de protection, c’est loin d’être étanche, pas facile sur un mouvement linéaire. Ca peut éviter certains copeaux baladeurs.
PH18 IMG_1005 RD800.jpg


PH19 IMG_1006 RD800.jpg


PH20 IMG_1007 RD800.jpg


A l’origine, Mâme 1M Gambin a un fonctionnement qui lui appartient. Les moteurs de broche et d’avance tournent en permanence. L’enclenchement des mouvements se fait de façon mécanique : la pédale de la flèche 4 pour la broche, deux leviers pour les mouvements d’avance.
Problème en cas de panique : par réflexe on saute sur la pédale qui arrête le mouvement de broche SAUF que le mouvement d’avance continue puisqu’il faut manœuvrer son levier pour le débrayer. Jugé pas terrible par le nouveau propriétaire.
Ajoutons qu’en ces temps d’énergie chère et de recherche de bonnes conditions de travail, les moteurs qui tournent et font du bruit en permanence, bof, bof !

Les commandes électriques d’origine sont toutes sur le côté gauche, obligeant à contourner la table pour les atteindre.
PH21 IMG_0961 RD800.jpg


Dans son CDI, Mâme Gambin a signé une clause l’engageant à accepter de passer aux commandes électriques. Un peu comme les avions modernes quoi … Les boutons du tableau d’origine sont doublés par des collègues sur une console déportée et située dans la zone de l’opérateur.
Le poussoir noir en bas à gauche commande l’arrêt des deux moteurs (trois avec la pompe de lubrifiant). Mieux en cas de panique.
PH22 IMG_0959 RD800.jpg


PH23 IMG_0979 RD800.jpg


PH24 IMG_0978 RD800.jpg


Désormais, la pédale d’origine est en position d’embrayage permanent. Après tout il n’y a qu’éventuellement un gros tourteau à lancer, ce que le moteur de 4 chevaux est logiquement capable d’encaisser longtemps, sans l’aide d’un embrayage.
Du coup, cette pédale sert d’arrêt d’urgence, non seulement en débrayant mécaniquement le mouvement de la broche mais aussi en coupant électriquement les moteurs avant de freiner si on appuie plus fort.
Ceci par le biais de ce contacteur fin de course installé sur la came du mécanisme (flèche).
PH25 IMG_096 RD800 flechee.jpg


Dernier aménagement, une possibilité de marche par à-coups, pour faire tourner légèrement les arbres de boîte lorsqu’une nouvelle vitesse ne s’enclenche pas. A l’origine, c’est un levier déporté du mécanisme d’embrayage à pédale qui assure cette fonction.
PH26 IMG20221201212448 RD800.jpg
 
Dernière édition:
B

bernard-odile

Compagnon
Bonjour.
Bravo pour cette belle machine et ses motifs.
Effectivement la commande par pédale est pas bien. Ça m'est aussi arrivé de sauter dessus et ca à même fait tourner la tête ( heureusement que je serre Jamais trop)
Surtout que sur le tour l'arrêt est à la pédale, on entend le moteur tourner en permanence et ça m'est aussi arrivé d'appuyer sur la pédale en pensant arrêter le moteur ( la y faut pas avoir les crayons sur la broche. C'est limite dangereux. Je me tâte pour faire comme toi . Y me manque que le courage....
 
M

MacPepR

Ouvrier
Quand je l'ai reçue et que j'ai vu sa logique de fonctionnement, j'ai posé la question ici pour savoir si c'était bien normal. Tant ça me paraissait merdique avec beaucoup de potentiel. La preuve, ta tête qui tourne.
Du coup et avant de m'en servir beaucoup plus couramment, je me suis lancé dans cette série de modifs. Je crois que le jeu en vaut la chandelle.
Maintenant, je ne suis pas le dernier à laisser traîner des projets depuis des années ...:???:
 
B

bernard-odile

Compagnon
Oui c'est sur que pour moi la logique c'est : on appui sur la pedale y a tout qui s'arrete ( comme le tour )
GAMBIN devait pas avoir la meme
 
M

MacPepR

Ouvrier
On est bien d'accord, c'est un fonctionnement bizarre.
J'ai un copain qui a une 10N. Là, ça sort également des sentiers battus, sans les risques de nos 1M. C'est l'architecture générale qui n'est pas courante. Il y a un seul moteur pour broche et avance, avec un système d'arbres de transmission entre le bâti et la console. Avantage, quand on coupe électriquement le moteur, les deux mouvements s'arrêtent, pas d'embrayage sur la broche et de table qui continue son chemin dans la pièce ou l'étau.
Ils ont toutefois ajouté un second moteur, monté sur la console et qui ne sert qu'aux avances rapides. Tant qu'à faire, moi j'aurais viré toute la transmission pour les avances ...
 
Dernière édition:
B

bernard-odile

Compagnon
Sur la mienne j'ai mis un arret d'urgence , mais le 1er reflexe c'est la pedale . et ensuite quand tout va mal c'est l'AU , mais trop tard
 
V

vjoug

Apprenti
Bonsoir,

Belle modification. Vous pouvez en dire plus sur votre visu svp?
Avis, modèle et prix svp
Cordialement
 
M

MacPepR

Ouvrier
Voici le lien où je l'ai achetée. Sans la payer ce prix là d'ailleurs, puisque moi c'était seulement 185 € auxquels il a fallu ajouter 55 € de taxes douanières. En 18 mois, ça a pris rien moins que 50%. Je suis arrivé au bon moment.
La machine vient d'être mise en service et je n'ai rien exploré de la visu. Me contentant pour mes deux premières pièces de l'utiliser à la place des verniers. C'est beaucoup plus pratique, pas de risque de se tromper d'un tour et donc de sortir le réglet à tout bout de champ pour savoir si on est dans la bonne zone.
Ce n'est pas très compliqué à monter. Quelques trous taraudés bien placés dans le bâti.
Une critique sur ce kit : les tôles de protection fournies n'ont pas trouvé leur place, il a fallu que je fasse les miennes.
 
Y

ygaillard

Ouvrier
Bonsoir
Beaucoup de travail mais à la fin une visue + un coffret aves des boutons super à vôtre convenance
encore une Gambin en ordre de marche
 

Sujets similaires

didpoutrator
Général Gambin 111MS
Réponses
3
Affichages
1 558
didpoutrator
didpoutrator
G
Réponses
1
Affichages
1 055
bernard-odile
B
M
Réponses
12
Affichages
721
MacPepR
M
M
Réponses
36
Affichages
727
Montgomery
M
P
Réponses
6
Affichages
2 663
pierrot47
P
P
Restauration Gambin 2m de 1963
Réponses
21
Affichages
2 000
Pierre-Yves
P
M
Réponses
1
Affichages
3 727
blondin21
B
M
Réponses
4
Affichages
783
Dodore
Dodore
K
Réponses
2
Affichages
1 358
ktm63
K
H
Restauration Gambin 10N
Réponses
214
Affichages
14 058
harmful
H
kakawette
Réponses
1
Affichages
812
who
S
Réponses
14
Affichages
501
Spok51100
S
Haut