Modification Accessoire pour équilibrer un mandrin à 4 mors indépendants

  • Auteur de la discussion ilfaitvraimentbeau
  • Date de début
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
Bonjour à tous,

Quand on utilise un mandrin 3 mors concentriques, à part des cas bien particuliers comme le tournage d’un vilebrequin, on n’a généralement pas de problème d’équilibrage. Avec un plateau de bridage on en a pratiquement toujours, mais en disposant des masses au bon endroit, on arrive à équilibrer assez facilement.

Avec un mandrin 4 mors indépendants, si la pièce est très excentrée, le déport de la masse de la pièce + le déport des mors font que l’on arrive vite à un balourd important, avec des vibrations qui deviennent rapidement très gênantes, voire dangereuses, si on tourne un peu vite.

À ma connaissance, il n’existe pas dans le commerce d’accessoire pour équilibrer un 4 mors indépendants, ça devrait pourtant se faire… J’ai réfléchi et j’ai fabriqué le petit appareil tout simple que je vous présente. Comme vous le verrez, il est inspiré du principe d’équilibrage des roues de véhicules. Sa forme générale est celle d’une grosse rondelle, et il est tiré d’un bout de rond d’alliage d’alu que j’avais sous la main.

Il se place sur l’embase du mandrin. Sur mon 4 mors, cette embase fait 48mm de diamètre. Trois trous radiaux sont percés à 120°, ils sont taraudés M6. Deux vis pointeau sans tête passent dans deux de ces trous et permettent le blocage dans une position choisie, un écrou bloque chaque vis en position serrée, ce qui assure un blocage sûr. Dans le troisième trou radial, une tige filetée M6 est engagée et bloquée au Loctite fort, elle ne dépasse pas à l’extérieur du corps du mandrin pour éviter un accrochage dangereux pour l’utilisateur. La masse de la tige filetée est pratiquement égale à celle de chaque vis pointeau + écrou.

Une série de morceaux de plomb, carrés et rectangulaires, constitue l’autre partie de cet accessoire d’équilibrage.

L’utilisation se comprend facilement : des morceaux de plomb sont disposés sur la tige filetée, ils seront bloqués par un écrou + contre écrou ou un écrou à frein nylon neuf. On commence au pifomètre. Pour juger de l’équilibrage, la broche est laissée folle et on lance le mandrin à la main, il doit s’arrêter en position indifférente. Il faut tâtonner un peu, mais on y arrive vite.

Ce n’est pas bien compliqué à fabriquer, vite fait, avec des trucs que l’on a sous la main, pour pas cher, et ça peut rendre service, je mets donc en ligne. Merci pour votre attention !

DSC00927.JPG


DSC00928.JPG


DSC00929.JPG


DSC00930.JPG
 
Denim
Denim
Compagnon
@ilfaitvraimentbeau
Joli et pratique montage. il pourras me servir pour mes perçages excentrés.
L'astuce de bopp55 me plait bien aussi
Encore des expérimentations à faire :partyman:
 
D
Dombes69
Compagnon
Bonjour
Les perçages exentrés au tour sont faisables à condition que l'exentration soit raisonnable .
La solution c'est d'aléser sur une fraiseuse avec un appareil , au préalable on fixe sur la pièce un pion de centrage qui matérialise l'axe et sert pour le centrage .
La solution présentée est facile à appliquer mais limitée mais a le mérite d'exister .
A+
 
P
PGEORGES
Nouveau
Bonjour,

idée, retourner le mors le plus au centre de 180° ce qui va déjà compenser un peu le balourd?
Ensuite si besoin de butée derrière la pièce comme il n'y aura plus d'étage en appui, percer 2x taraudages
à droite et à gauche de ce mors dans le corps du plateau et mettre 2 vis en butée derrière la pièce

Cordialement
 
yvon29
yvon29
Compagnon
Bonjour

@ilfaitvraimentbeau , tu fais un équilibrage en 2 plans séparés.
Il s'agit là de l'équilibrage statique qui donc est OK. (la broche n'a pas position privilégiée d'arrêt...)

Mais en rotation, il y aura 2 forces diamètralement opposées mais séparées de l'épaisseur du mandrin.

Donc la broche "verra" deux forces qui vont créer un couple.

Ce couple risque de (va...) générer des vibrations.

L'idéal est de placer le contrepoids dans le même plan que le balourd.
De cette manière, en statique c'est OK, comme la distance entre les 2 forces est nulle, plus de moment parasite, donc équilibrage dynamique OK.

Tu montres un exemple avec un bloc rectangulaire.
La proposition de @bop55 est top parce qu'on peut facilement calculer la masse nécessaire....
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
Bonjour

@ilfaitvraimentbeau , tu fais un équilibrage en 2 plans séparés.
Il s'agit là de l'équilibrage statique qui donc est OK. (la broche n'a pas position privilégiée d'arrêt...)

Mais en rotation, il y aura 2 forces diamètralement opposées mais séparées de l'épaisseur du mandrin.

Donc la broche "verra" deux forces qui vont créer un couple.

Ce couple risque de (va...) générer des vibrations.

L'idéal est de placer le contrepoids dans le même plan que le balourd.
De cette manière, en statique c'est OK, comme la distance entre les 2 forces est nulle, plus de moment parasite, donc équilibrage dynamique OK.

Tu montres un exemple avec un bloc rectangulaire.
La proposition de @bop55 est top parce qu'on peut facilement calculer la masse nécessaire....
merci Yvon pour ces précisions, on voit les forts en mécanique/cinétique....
dans ma petite cervelle de bricoleur je n'y avais pas pensé, pour la bonne raison que je ne connaissais pas...
 

Sujets similaires

Max67230
Réponses
2
Affichages
2 128
Max67230
Max67230
B
Réponses
10
Affichages
1 931
fertun
fertun
RipCurl
Réponses
35
Affichages
5 096
caillard jean-jacques
caillard  jean-jacques
P
Réponses
15
Affichages
2 656
La bidouille
L
O
Réponses
1
Affichages
434
Oxyde de chrome
O
M
Réponses
35
Affichages
1 490
moi79
M
F
Réponses
5
Affichages
7 189
boucqueneau
boucqueneau
Haut