Transformation portique CNC en Imprimante 3D

YvesP
Compagnon
14 Novembre 2012
1 472
89150 Jouy
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous et à toutes
Voila comme vous pouvez déjà vous en douter en lisant le titre je souhaiterais savoir si l'un de vous a déjà essayé de transformer un portique CNC en imprimante 3D

En fait en regardant le projet rapidement nous pouvons sans doute penser qu'il est simple de faire cette conversion en remplaçant la broche par une tête d'extrusion de ce type
https://www.banggood.com/fr/V6-J-head-Extruder-1_75mm-Volcano-Block-Long-Distance-Nozzle-Kits-With-Cooling-Fan-For-3D-Printer-p-1247265.html?rmmds=category&cur_warehouse=CN

ou du même genre avec bien sur un système d'avance du fil PLA et d'un plateau chauffant. Oui mais parfois les choses qui paraissent trop simples sont bien souvent plus complexes qu'elles n'y paraissent.

Alors si l'un de vous à déjà tenté l'aventure je serais ravi de partager son expérience.

Merci d'avance
Yves
 
vibram
Compagnon
15 Mars 2014
3 465
FR-74
Bonjour Yves,
Une des principales difficultés est la vitesse des avances. L'impression 3D demande beaucoup plus de vitesse qu'une CNC

Tu peux déjà regarder les vitesses nécessaires en impression 3D et regarder si ta machine, enfin les moteurs, permettent de telles vitesses
Je pense que c'est la première étape indispensable
 
Gorghyz
Apprenti
12 Février 2017
73
Les vitesses tu peux les réduire à loisir, mais tes impressions risquent de durer longtemps !

L'un des principal problème dans une pareille transformation, c'est l'inertie. Dans une imprimante 3D, de manière à obtenir un couple précision / qualité d'impression, on a tendance à limiter au maximum la masse des pièces en mouvement pour aller au plus près de la consigne de déplacement, avant de repartir dans l'autre sens. Les machines de type delta excellent par exemple en la matière. C'est aussi pour cette raison qu'on va privilégier une tête bowden à une tête direct drive : le poids du moteur qui pousse le filament n'est plus entraîné.

Pour te répondre, c'est sans doute tout à fait faisable. Mais selon la tronche de ta CNC, il va falloir ajuster les vitesses en fonction, jusqu'à éventuellement tomber bas.

Sinon il y a des kits d'imprimante à partir de 150€, et parfois de bonnes, voir de très bonnes surprises ! Je regarderai plutôt de ce côté là !
 
YvesP
Compagnon
14 Novembre 2012
1 472
89150 Jouy
  • Auteur de la discussion
  • #5
Bonjour
Désolé pour le retard mais je tenais à vous remercier pour vos réponses et vos conseils.

Une dernière question toutefois s'impose même si j'ai compris que cela était compliqué et un résultat qui n'était pas assuré.
Mais à titre d'info, quelle est la vitesse idéale pour le déplacement des axes d'une imprimante 3D ?

Merci
Yves
 
coredump
Compagnon
8 Janvier 2007
4 161
FR-06
Environ 80-100mm/s pour les imprimantes actuelle, voir 150 pour les plus rapides.
Aujourd'hui on trouve des imprimantes très correctes pour 200€ et moins (creality ender 3), ce n'est pas intéressant de convertir une CNC.
Autant partir de zéro si on veut faire une imprimante ou bien en acheter une.
 
Otatiaro
Compagnon
6 Mai 2007
953
Metz (57)
Salut,

Là ou je ferais attention, c'est plus globalement sur la motorisation des axes ... une imprimante 3D va parcourir BEAUCOUP plus de chemin pour sortir une pièce qu'une fraiseuse.

Et comme la plupart des portiques ont une conception au moins cher, il est fortement possible que les moteurs se mettent à chauffer exagérément et ne tiennent pas le coup très longtemps.

Comme la construction est plus rigide, les pièces en mouvement sont plus lourdes, donc il faut plus d'effort pour les déplacer (d'autant plus avec les changements d'angles constants en impression 3D pendant le remplissage), donc les moteurs d'axes vont souffrir bien plus.

En impression 3D les vitesses sont plus données en mm/s alors qu'en usinage on parle plus souvent en m/min. Une bonne vitesse d'impression est de l'ordre de 100 à 200 mm/s, soit 6 à 12 m/min. Un portique chinois bien alimenté et réglé arrivera a 8 à 10 m/min en vitesse max, mais combien de temps, et avec quelle fiabilité ?

D'autant que si tu part sur un portique c'est à priori que tu veux faire de grandes pièces, mais qui dit grandes pièces dit temps d'impression très longs (ça peut monter à plus d'une semaine sur une grosse imprimante !!!). Il suffit que ton pas à pas perde un seul pas au bout d'une semaine de mouvements non stop pour que l'impression soit ruinée.

C'est un vrai problème en soi, et probablement une des raisons majeures de l'absence d'imprimante 3D chez la plupart des professionnels. Nous on utilise une Ultimaker 2, ça va bien pour faire de petites pièces avec des tolérances assez larges, la notre a déjà imprimé des dizaines de kilo de plastique.

Thomas.
 
CNCSERV
Compagnon
27 Décembre 2007
4 842
FR-28360
Les vitesse de déplacement sont surtout limitée par l'extrudeur, plus la vitesse d'impression est élevée et plus l'extrudeur doit "débiter de la matiére"

En impression 3D il y a des mouvements très saccadés comme des hachurages, sur un portique ça branle de partout à cause de l'inertie.
Le point aussi très important c'est qu'a 100mm/s le moteur d'un imprimante tourne à 3tours/s, a cette vitesse on peut ne pas être très rigoureux au niveau des accélérations, on est pratiquement en dessous de la vitesse start/stop.
Sur un portique avec des VàB au pas de 5, le moteur tourne à 20 tours/s, presque 7 fois plus vite, ce n'est pas la même chose, le pilotage doit être parfait.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut