Creality bricole Nema 17

R

Roubat

Nouveau
Bonjour, ayant des souhaits concernant l'électronique mais pas encore les capacités je viens chercher de l'aide ici.

Le projet:
Je suis en train de réaliser un projet mécanique / électronique prenant pour base une imprimante 3D creality CR6 max

En ce qui concerne l'électronique le principal défi est de réussir à corrompre l'électronique de base pour réaliser des actions (nouvelles) voulues ( je m'aide d'un Arduino pour rajouter les séquences voulues mais je garde l'électronique de base pour profiter du slicer déjà tout fait.)


Mon souci :
Je veux réussir à détecter avec l'Arduino quand est-ce que l'imprimante ( et surtout son électronique d'origine) crois/veut imrpimer ( donc déposer de la matière).

Pour le moment, j'ai des idées mais pas encore trouvé de solution qui fonctionne.


Mon idée de solution:
La carte électronique de l'imprimante envoie un signal à un moteur pas à pas NEMA 17 servant de dévidoires pour envoyer le fil à travers la buse d'extrusion ( système habituel que tout les constructeurs utilisent).
Mon idée de base était de débrancher le cable de ce moteur pas à pas, et d'envoyer tout droit ce signal électrique dans un seul ou des voltmètres destiné à une utilisation avec Arduino (0-25V).

Les contrôles que j'ai déjà effectué :
- 4 fils sont envoyés dans le moteur pas à pas
- il y a deux paires de fils correspondant à deux bobinage ( bref deux vont ensemble les deux autres vont ensemble)
- même lorsque je débranche le câble du moteur pas à pas, le signal électrique est toujours envoyé ( donc apparemment l'imprimante ne détecte pas que le moteur pas à pas n'est plus branché et ça c'est chouet)
- pour chaque couple de fil, trois comportements du signal sont possible :
1) le moteur n'est pas alimenté = 0V
2) le moteur est alimenté mais sa consigne est de ne pas tourner = chaque groupe de fils présente une tension de - 25 volts à + 25 volts FIXE ( par exemple + 7 volts pour le premier couple et - 14 volts pour le deuxième ( et ça bouge pas))
3) le moteur est alimenté et a la consigne de tourner = chaque groupe de fils présente une tension de - 25 volts à + 25 volts QUI VARIE ( de - 25 volts à plus 25 volts).

Mon idée de base :
Créer un petit code Arduino qui déduisent qu'il faut travailler lorsque la tension mesurée varie.

Le premier soucis:
Vu que la moitié du temps la tension passe en dessous de zéro volts (jusqu'à moins 25 volts) l'Arduino mesure 0 volt ( et dès que ça repasse en positif il redonne une valeur cohérente)
Je me suis dit je vais mettre deux voltmètres à l'Arduino pour pouvoir à chaque fois détecter au moins un des deux couples de câble qui sera forcément positif ( sauf qu'avec les branchements qui sont nécessaires je crois que je le fais un cours jus et la carte se met en sécurité à chaque fois que je branche le deuxième couple de câble (hahaha comment rappeler à tout le monde que je suis pas bon en électronique :) ))

Une solution annexe serait de laisser un moteur pas à pas branché à ce câble et de détecter sa rotation avec un système tachymétrique.
Mais cette version est clairement un peu plus bricolage que simplement détecter le signal qui normalement est destiné à un moteur de manière à détecter si ce moteur est en train de travailler ou non ( fréquence de rotation non importante)

Vous vous dites peut-être que je peux prendre le signal autre part sur la carte mère de origine de l'imprimante 3D... possible mais sans changer le programme envoyé par le slicer je n'ai pas encore trouvé d'autres solution.

Merci aux personnes qui auront pris le temps de lire tout ça.

J'espère avoir bien décrit les souhaits

Merci et bonne journée
 
Dernière édition:
petit_lulu

petit_lulu

Compagnon
il te faut un pont de diode pour "redresser" la tension et avoir toujours une tension positive:
1656241035373.png


a partir de la, tu va avoir une tension soit de 0, soit de +25V en sortie.
dans ton arduino, tu fais un detecteur de front (positif ou negatif)

a l'initialisation tu va lire la tension du signal
la tension est superieur a un seuil: tu place dans une memoire une valeur superieur a 0 (1 par exemple)
la tension est inferieur a un seuil: tu place dans une memoire une valeur egale a 0

ensuite dans ta boucle de programme tu va lire la tension en entree:
la tension est superieur au seuil: -si la memoire est a 0 alors le moteur tourne
-si la memoire est a 1 alors le moteur ne tourne pas
- tu met la memoire a 1 (pour la prochaine fois)

la tension est inferieur au seuil: -si la memoire est a 0 alors le moteur ne tourne pas
-si la memoire est a 1 alors le moteur tourne
-tu met la memoire a 0 (pour le prochain test)

attention a la vitesse de lecture de la tension( nombre de fois par seconde), si le moteur passe les pas moins rapidement que le temps de la boucle, en sortie tu va avoir l'information: tourne, tourne pas, tourne, tourne pas, ....
il faut egalement que la vitesse de passage des pas soit (en theorie) strictement inferieur a la moitier de la vitesse de la boucle, c'est le theoreme de shanon de memoire...)

sinon il te faut un montage electronique "integrateur" qui va te donner directement le signal (avec un seuil) pour l'arduino mais c'est plus compliquer a calculer...
 
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
Bonjour,

Tu en dis beaucoup mais pas assez.
A quoi va servir le système que tu comptes ajouter ?

Suivant ce que tu veux faire il est possible que récupérer des pinouilles libres sur la carte mère de la CR6 et modifier un peu le firmware soit plus simple que te greffer là ou le signal est utilisé pour contrôler les moteurs.
 
R

Roubat

Nouveau
Bonjour,

Tu en dis beaucoup mais pas assez.
A quoi va servir le système que tu comptes ajouter ?

Suivant ce que tu veux faire il est possible que récupérer des pinouilles libres sur la carte mère de la CR6 et modifier un peu le firmware soit plus simple que te greffer là ou le signal est utilisé pour contrôler les moteurs.
Bonjour,

Alors le but recherché est vraiment simple :

Je souhaite un signal (plus ou moins simple à traiter avec un arduino) pouvant dire à l'arduino "quand est ce que la partie orginale de l'imprimante souhaite déposer de la matière" (et que bien-sur, que ça s'arrête lorsque la machine ne veut pas déposer de matière (par exemple lors d'un déplacement en G0)).

Et si possible j'aimerais avoir accès à ce signal sans modifier le G-code que me fait le slicer (je pourrais, mais ne souhaiterais pas utiliser (si possible) la modification dans le G-code des rpm des ventilateur (le M106)).


La question peut être résumée à ça. Si on fait tourner une machine 100% d'origine, où brancherait-on une led permettant de savoir quand-est-ce que de la matière sort du nozzel ?


Je suis convaincu que je ne connais pas toute les astuces (d'autres doivent surement se cacher encore). Mais j'avoue avoir pensé à la modification du firmware de la carte mère (je l'ai juste cataloguer dans les trucs trop compliqué pour moi...). Mais si je me suis trompé en pensant ça et que c'est en fait tout à fait abordable, alors bingo!
Une expérience dans le domaine ?


Merci pour l'aide :)
 
R

Roubat

Nouveau
il te faut un pont de diode pour "redresser" la tension et avoir toujours une tension positive:
Voir la pièce jointe 781884

a partir de la, tu va avoir une tension soit de 0, soit de +25V en sortie.
dans ton arduino, tu fais un detecteur de front (positif ou negatif)

a l'initialisation tu va lire la tension du signal
la tension est superieur a un seuil: tu place dans une memoire une valeur superieur a 0 (1 par exemple)
la tension est inferieur a un seuil: tu place dans une memoire une valeur egale a 0

ensuite dans ta boucle de programme tu va lire la tension en entree:
la tension est superieur au seuil: -si la memoire est a 0 alors le moteur tourne
-si la memoire est a 1 alors le moteur ne tourne pas
- tu met la memoire a 1 (pour la prochaine fois)

la tension est inferieur au seuil: -si la memoire est a 0 alors le moteur ne tourne pas
-si la memoire est a 1 alors le moteur tourne
-tu met la memoire a 0 (pour le prochain test)

attention a la vitesse de lecture de la tension( nombre de fois par seconde), si le moteur passe les pas moins rapidement que le temps de la boucle, en sortie tu va avoir l'information: tourne, tourne pas, tourne, tourne pas, ....
il faut egalement que la vitesse de passage des pas soit (en theorie) strictement inferieur a la moitier de la vitesse de la boucle, c'est le theoreme de shanon de memoire...)

sinon il te faut un montage electronique "integrateur" qui va te donner directement le signal (avec un seuil) pour l'arduino mais c'est plus compliquer a calculer...


Bonjour

Merci pour l'aide !



Effectivement ce système a l'air d'être particulièrement adapté au problème de la partie -25V à 0V. Merci



Concernant la suite, vous avez parfaitement compris ce que j'espère faire.



Je profite de poser une question concernant la suite de mes analyses de hier et de cet après-midi :



J'ai branché un seul bobinage sur un seul capteur de tension et fais tourner le tout sur un arduino pendant que la partie « électroonique d'origine de l'imprimante » demande au moteur (fictif dans ce cas) de tourner à 2.1 rpm environ (Ps : je suis sûr du 2.1 RPM car j’ai testé en physique par après).

Hier j'avais déjà fait ce test n'était pas satisfait des résultats car je trouvais 2 problèmes aux valeurs que m'affichai le 9600 (A savoir que j'imaginais le signal envoyé dans chaque bobinage comme une sinusoïdale ayant pour point bas - 24 volts et pour point haut + 24 volts (je me trompe peut-être).

  • Les valeurs de tension affichées ne se suivait pas comme espéré (par exemple : 0, 1.2, 2.5, 5.1, 6.8, …, 23.1, 24, 23, 21.9, …, 2.4, 1.3, 0)
  • Beaucoup plus de valeur qu’estimée oscillent autour de 24 volts (et beaucoup moins de valeur qu’estimée oscillent de 0 à 24 volts)


(En écrivant ces lignes, ça me fait encore plus douter de ma théorie de la sinusoïdale. A savoir que cette théorie est issue d'une mesure toute simple effectuée au voltmètre traditionnel (un bas de gamme). J'avais vraiment l'impression que la valeur évoluait de - 24 volts à + 24 volts comme une sinusoïde.



Est-ce que selon vous je me trompe avec cette idée de sinusoïde (ce serait plutôt un signal carré envoyé en annexe ?) Ça expliquerait cette histoire de valeur très souvent à 24 volts.





Cet après-midi j'ai refait le même test mais en diminuant drastiquement le délai ( je suis descendu à delay : (25) )

(Sachant que selon des calculs rapides : le moteur pas à pas effectue du 2,1 RPM, donc 7,7 step par secondes. Donc 2 x 7.7 = 15.4 mesures minimum par seconde . Donc 1 sec /15.4 = 0.065 sec de delay maximum dans le programme (donc normalement delay(25) est deux fois suffisant))



À nouveau les résultats obtenus ont été quelque peu étrange :

Au début de la mesure, j'avais cru que ça fonctionnait tip top. Car durant 4 mesures la valeur était de 24 volts et durant les 4 suivantes elle était de 0 Volt (et ainsi de suite).

Malheureusement (et sans rien changer), le schéma de mesure est passé à : durant 1 mesures la valeur était de 24 volts et durant la mesure suivante elle était de 0 Volt (et ainsi de suite). (ce qui me semble moins plausible) (et j'avoue n'avoir aucune idée d'où ça peut venir)



Je sais pas si vous avez un avis sur cette histoire ?



Cette histoire de sinusoïdal peut peut-être être amenée par un problème de latence de mon voltmètre manuel (qui m'a donné cette idée). J'ai bien sûr ensuite cherché sur internet quel genre de signal est envoyé à ces moteurs. Malheureusement j'ai découvert qu'il pouvait être envoyé sous différentes formes (je n'ai pas réussi à deviner à quelle forme j'avais à faire) et n’ai pas trouvé de source de creativity me disant sous quelle forme il était envoyé avec eux.



Bonne soirée
Roubat

téléchargement (1).png


2022-06-26 (10).png


2022-06-26 (12).png
 
H

Hubert86

Compagnon
Les moteurs pas a pas ne sont pas piloté en sinusoïde mais en signaux carrés, avec un décalage, entre les phases. De plus la plupart du temps la commande se fait a partir d'un arduino ou autre, vers le module de puissance qui génère ce signal, l'arduino envoi un signal en fréquence pour la vitesse (puls), un signal tout rien ou pour le sens de rotation et un signal enable, voici un exemple. https://www.redohm.fr/2016/04/hardward-driver-moteur-pas-a-pas/ donc pas besoin d'utiliser les signaux de puissance du moteur, mais les signaux de commandes comme l'enable. En principe on n'utilisise jamais les signaux de puissance, mais les signaux de commandes. Ce que je te donne est un exemple y a d'autre modèle, mais le principe est le même.
 
S

speedjf37

Compagnon
Bonjour,

La demande n'est pas très claire !

Il faudrait identifier la carte mère et les drivers présents.

Les drivers moteur sont en pilotés avec les signaux STEP/DIR (PAS/SENS) sauf en mode UART.
Le nombre de pas /tour est défini par des strap ou par logiciel.

Il va être difficile voir impossible de reconstituer le signal de commande du driver en lisant les tensions de sortie.
En principe les drivers ont des hacheurs intégrés et drive les sorties en courant.

Il serait plus logique de reprendre le signal de commande STEP/DIR et de l'envoyer sur un compteur/décompteur hardware
intégré au µcontroleur (ce que l'on utilise pour les DRO).

Sinon il faut exploiter le message GCODE destiné à la commande de l'extrudeur.

Cordialement JF
 
Dernière édition:
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
La question peut être résumée à ça. Si on fait tourner une machine 100% d'origine, où brancherait-on une led permettant de savoir quand-est-ce que de la matière sort du nozzel ?
Le problème c'est que l'extrudeur tourne aussi à l'envers : ça s'appelle la rétraction.
Et quand le moteur de l'extrudeur tourne à l'envers qu'est ce qui se passera dans ton système ?

Le problème des agents secrets c'est qu'ils ne donnent que très peu d'infos et espèrent avoir une bonne solution.
Bonne chance James Bond
:jedwouhor:
 
H

Hubert86

Compagnon
Il suffit dans ce cas de connaitre le sens de rotation, 0V un sens 5v l'autre sens et d'identifier la sens de la rétraction, même pas besoin d'un oscillo. je précise que ces signaux on les voit trés bien a l'oscillo. il faut donc 2 signaux, enable et le sens de rotation. que tu utilise comme tu veux, même allumer une led. si tu as juste besoin de savoir si ton moteur tourne tu prends juste enable. mais si tu n'as pas enable, ça se peut, dans ce cas le fonctionnement se fait par l'apparition du pulse et le sens de rotation, tu prends un front montant du pulse, mais dans ce cas c'est un peu plus complexe a utiliser, mais pas plus que de prendre les signaux de puissance du moteur. Le front montant du pulse te dit que le moteur fonctionne, mais dans ce cas comment savoir quand il s'arrête ben une tempo adapté si tu ne reçois pas de signal pendant ce temps c'est qu'il est arrêté. ou alors dans un arduino utiliser pulsein(). Mais si ton projet est évalué par une autorité, ça sera très mal vu que tu utilise un signal de puissance comme tu veux le faire.. Il te faut utiliser, comme d'autre le dise, pulse, enable et sens de rotation, les signaux de commande quoi. je rajoute un autre avantage, ces signaux sont parfaitement exploitable avec un arduino sans rien changer, la pupart sont en en 5v parfois 3,3V
 
R

Roubat

Nouveau
Les moteurs pas a pas ne sont pas piloté en sinusoïde mais en signaux carrés, avec un décalage, entre les phases. De plus la plupart du temps la commande se fait a partir d'un arduino ou autre, vers le module de puissance qui génère ce signal, l'arduino envoi un signal en fréquence pour la vitesse (puls), un signal tout rien ou pour le sens de rotation et un signal enable, voici un exemple. https://www.redohm.fr/2016/04/hardward-driver-moteur-pas-a-pas/ donc pas besoin d'utiliser les signaux de puissance du moteur, mais les signaux de commandes comme l'enable. En principe on n'utilisise jamais les signaux de puissance, mais les signaux de commandes. Ce que je te donne est un exemple y a d'autre modèle, mais le principe est le même.
Bonjour Hubert86

Merci pour l'information ! Ça explique pas mal de chose (pas se fier à mon multimètre manuel apparemment)

On est d'accort qu'il serait plus adapté (et pro) de prendre le signal de commande. Le soucis est que ces signaux sont produit par la carte mère d'origine et je n'ai pas réussi à les trouvé sur celle-ci.

J'ai sais pas si vous sauriez m'aider pour trouver un signal de commande ?

Je vous mets une photo de la carte mère en question (en faite c'est une deuxième que j'ai acheté d'avance au cas où je fait griller celle monter sur la machine (c'est la même)).

Meilleures salutations
Roubat

Capturehujzi.JPG


20220627_115908.jpg
 
R

Roubat

Nouveau
Bonjour,

La demande n'est pas très claire !

Il faudrait identifier la carte mère et les drivers présents.

Les drivers moteur sont en pilotés avec les signaux STEP/DIR (PAS/SENS) sauf en mode UART.
Le nombre de pas /tour est défini par des strap ou par logiciel.

Il va être difficile voir impossible de reconstituer le signal de commande du driver en lisant les tensions de sortie.
En principe les drivers ont des hacheurs intégrés et drive les sorties en courant.

Il serait plus logique de reprendre le signal de commande STEP/DIR et de l'envoyer sur un compteur/décompteur hardware
intégré au µcontroleur (ce que l'on utilise pour les DRO).

Sinon il faut exploiter le message GCODE destiné à la commande de l'extrudeur.

Cordialement JF
Bonjour,

Navré !

Mais vous semblez avoir parfaitement compris.

Comme écrit à M. Hubert86 le soucis principale est de trouver un signal de commande sur la carte mère d'origine (personnellement je ne sais pas le faire (si vous arrivez à me donner une piste, ce serait un bond en avant)

Voilà pourquoi je me suis convaincu d'exploiter le signal de puissance envoyé par la carte mère.


Meilleures salutation

20220627_115908.jpg


Capturehujzi.JPG
 
R

Roubat

Nouveau
Le problème c'est que l'extrudeur tourne aussi à l'envers : ça s'appelle la rétraction.
Et quand le moteur de l'extrudeur tourne à l'envers qu'est ce qui se passera dans ton système ?

Le problème des agents secrets c'est qu'ils ne donnent que très peu d'infos et espèrent avoir une bonne solution.
Bonne chance James Bond
:jedwouhor:
Bonjour,

Oui j'y ai pensé aussi et réglé ce soucis en désactivant la rétractation dans les paramétrage du slicer (Fusion 360 dans mon cas)

Mon système n'a pas besoin de l'aspect rétractation (juste de l'aspect sortie de matière)

Merci
Meilleures salutations
 
R

Roubat

Nouveau
Il suffit dans ce cas de connaitre le sens de rotation, 0V un sens 5v l'autre sens et d'identifier la sens de la rétraction, même pas besoin d'un oscillo. je précise que ces signaux on les voit trés bien a l'oscillo. il faut donc 2 signaux, enable et le sens de rotation. que tu utilise comme tu veux, même allumer une led. si tu as juste besoin de savoir si ton moteur tourne tu prends juste enable. mais si tu n'as pas enable, ça se peut, dans ce cas le fonctionnement se fait par l'apparition du pulse et le sens de rotation, tu prends un front montant du pulse, mais dans ce cas c'est un peu plus complexe a utiliser, mais pas plus que de prendre les signaux de puissance du moteur. Le front montant du pulse te dit que le moteur fonctionne, mais dans ce cas comment savoir quand il s'arrête ben une tempo adapté si tu ne reçois pas de signal pendant ce temps c'est qu'il est arrêté. ou alors dans un arduino utiliser pulsein(). Mais si ton projet est évalué par une autorité, ça sera très mal vu que tu utilise un signal de puissance comme tu veux le faire.. Il te faut utiliser, comme d'autre le dise, pulse, enable et sens de rotation, les signaux de commande quoi. je rajoute un autre avantage, ces signaux sont parfaitement exploitable avec un arduino sans rien changer, la pupart sont en en 5v parfois 3,3V
Merci vraiment pour l'aide.

Oui (c'est mon travail de fin d'école d'ingénieur (mais je suis en mécanique (donc pas noté l'électronique mais j'essaie de faire au mieu)))

Je ne connaissais pas le pulsein(). Je vais continuer les tests aujourd'hui.

En tout cas vous avez parfaitement compris mon souhait. Le souci est de réussir à trouver un signal de commande sur la carte (directement en trouvant un conducteur qui passe de 0V à 5V quand le moteur tourne ou en dédiant un pin non utilisé et en reprogrammant le programme de la carte mère.


Bonne journée
 
H

Hubert86

Compagnon
Hum affirme, ça va être moins facile car la puissance est intégrée a la carte de commande, la puissance ce sont les modules avec les radiateurs que tu as identifié vers chaque moteur. Si tu le peu idendifier la nature du CI qui pilote ton moteur, souvent ce sont des A4988 ou des DRV8825 tu trouveras leur cablage sur le net, je te mets une adresse qui va t’expliquer tout ça. Un oscillo serait mieux pour visualiser. https://devenez-pro-en-electronique...liser-le-driver-a4988-pour-moteurs-pas-a-pas/ il te faudra identifier le signal enable. Mais tu peux aussi contacter le constructeur de l'imprimante expliquer ton cas, afin qu'il te fournisse les schemas de leur carte ou te dise ou trouver l'enable qui dans ton cas pourrait suffire, mais pendant que tu y es, aussi le signal de sens et le signal de pulse. Il te faudra être minutieux, car tu devras surement reprendre ce signal avec une soudure, ah aussi vérifie bien la tension du signal 5v ou,3V. Y a la solution désespéré, et effectivement prendre l'info sur la puissance, mais pbl les tensions ne sont pas compatibles. et c'est quand même un peu complexe encore que, une fois ta tension rendue compatible avec ton arduino, avec l'instruction que je t'ai donné pulsein() et le cablage adequa c'est a dire a une entrée pwm tu pourras détecter l'absence ou la présence du signal moteur, donc sa rotation ou pas. Mais explore avant les autres solutions. Voila quelques autres pistes. Ah pour être complet tu trouve sur les net des abaisseurs de tension tout fait, vérifie quand même jusqu’à quelle fréquence ils peuvent fonctionner, la puissance tu t'en fou tu n'en as pas besoin, quelques ma suffisent.
 
C

cr-_-

Compagnon
Bonjour,
Si tu es en mécanique c'est pas plus simple de mettre un système qui detecte lorsque le fil avance ?
 
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
Bonjour,

Oui j'y ai pensé aussi et réglé ce soucis en désactivant la rétractation dans les paramétrage du slicer (Fusion 360 dans mon cas)

Mon système n'a pas besoin de l'aspect rétractation (juste de l'aspect sortie de matière)

Merci
Meilleures salutations
Donc tu travailles avec une imprimante qui ne fabrique... rien ?
Ton projet consiste en quoi exactement ?
Le slicer de Fusion est une grosse bouse innommable et n'importe quel utilisateur d'imprimante 3D utilise plutôt Cura, PrusaSlicer ou IdeaMaker.

Vu que c'est un projet top secret que tu seras obligé de nous tuer si tu nous en parle je te souhaite bonne chance.
Ce sujet est... comment dire ça poliment... une perte de temps ?
 
Pervenche

Pervenche

Compagnon
Bonjour,
Les 4 drivers PAP sont sous les petits radiateur noir.
Si tu ne trouve pas le schéma de ta carte mère sur internet. Tu vas devoir retirer un radiateur. Ca te permettra de voir le modèle et de suivre le câblage qui va sur les composant autour.
C'est sur un de ces composant que tu pourras récupérer l'information qui t'intéresse.
Car il faudra remettre le radiateur et tu n'auras pas accès aux pattes du CI.
Process que je te propose :
retirer le radiateur
relever le nom du CI
relever le sens du CI
lire la doc du CI pour connaitre la patte que tu cherche (Enable)
Sur la carte mère : En partant de la pate retrouver un composant relié
Souder un fil sur ce composant
Vérifier que tout fonctionne
 
Pervenche

Pervenche

Compagnon
Mais il est vrais que nous avons que peu d'informations. Si nous avions une vision plus globale. Nous pourrions peut-être réorienter ton électronique pour que tu puisses te consacrer à la mécanique.
Je pense notamment aux cartes d'imprimante 3D a base d'arduino + carte de connexion. Ces cartes ont des drivers PaP remplaçable. Et tu aurais toutes les commandes voulu, accès au programme (Marlin par exemple) et donc une amplitude de possibilité électronique plus ample.
 
H

Hubert86

Compagnon
Bah le projet, ça le regarde, il veut récupérer l'info de marche du pas a pas, qu'il allume une led ou autre chose il fait ce qu'il veut de cette info, qui si j'ai bien compris attaque une entrée d'un arduino. Nous devons répondre a sa demande, @Pervenche a dit ce que j'ai dit en un peu plus précis. je pense que c'est l'un ou l'autre des composants que j'ai indiqué. Pour détecter l'avance du fil ben oui mais c'est aussi de l'automatisme pas de la mécanique. Je rajoute qu'a part détecter avec une cellule la rotation de la bobine de fil, je ne vois pas comment on peu détecter avec les détecteurs actuels le mouvement longitudinal d'un fil. Si tu as connaissance d'un détecteur capable de faire ça, ben donne l'adresse. Sa solution avec la commande du moteur est la meilleure.
 
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
je ne vois pas comment on peu détecter avec les détecteurs actuels le mouvement longitudinal d'un fil.
Toto a dit : ben si ! Sans problème !
Poses ta souris à l'envers, tends le câble de ton clavier et fais le glisser au dessus de la loupiote rouge de la souris.
Ca bouge

Un capteur de souris monté dans un machin du genre détecteur de filament.
Module-de-d-tection-de-rupture-de-Filament-d-imprimante-3D-avec-d-tecteur-de-rupture.jpg_Q90.jpg_.webp
 
H

Hubert86

Compagnon
D'accord, le micro contact a roulette, je rajoute qu'effectivement qu'avec des micro-contacts on peu obtenir une grande précision et répétive des centaines de milliers de fois, naturellemnt ceux-ci ont un coût. Mais avec ce schéma dédié pas besoin d'un micro-contact ça peu se faire aussi avec une cellule barrage. Mais c'est quand même de l'automatisme pas de la mécanique, ben faut bien que je m'en sorte quand même un peu. Mais est ce que veut @Roubat?
 

Sujets similaires

B
Réponses
13
Affichages
482
Bertitou
B
SuperSpinach
Réponses
47
Affichages
1 120
SuperSpinach
SuperSpinach
barbacane
Réponses
16
Affichages
983
gerard crochon
G
L
Réponses
40
Affichages
1 623
osiver
osiver
L
Réponses
11
Affichages
1 531
gustavox
gustavox
françois44
Réponses
18
Affichages
514
françois44
françois44
T
Réponses
22
Affichages
1 310
MegaHertz
MegaHertz
D
Réponses
40
Affichages
1 633
Doctor_itchy
D
B
Réponses
10
Affichages
1 945
Bambi
B
L
Réponses
6
Affichages
951
Leonidas
L
Haut