Projet impression 3D QIDI i-fast + impression métal

  • Auteur de la discussion simplet
  • Date de début
simplet
simplet
Compagnon
Hello,
Pour ceux qui ont suivi, j'ai plus ou moins fini de mettre au point mon imprimante Delta pour de l'impression standard (PLA, PETG, ABS, ..)

Il est venu le temps pour moi de passé à la vitesse supérieur :)

Voici la nouvelle imprimante commandé: https://qidi3d.com/products/r-qidi-...printing-super-large-print-size-360-250-320mm

Elle me sera livré courant décembre je pense.

C'est une imprimante semi pro, avec 2 extrudeurs en cabine fermé et chauffé. La buse monte a 300°, le lit chauffant 120°, la cabine 60-70 ° sauf erreur.
La surface d'impression est relativement grande 330x250x320 mm.

Mes critères de choix étais principalement: machine fermé, haute température, 2 extrudeurs (j'y revient plus tard), conception solide sur des rail et si possible pas de courroie, grande taille d'impression, auto leveling, déjà monté et avec une bonne réputation. => budget maximum 2500-3000€ livraison incluse.

Je suis donc resté sur QIDI qui propose des imprimantes assez évoluer, dans mes critères et mon budget.

Qu'est-ce que je veux réalisé ? En gros je veux etre capable de réalisé ce que les makers lambda ne peuvent pas faire et prendre un marché. Du coup j'ai besoin d'une imprimante d'assez grande dimension pour compléter ma delta Ø210mm pour réalisé des prints de grande dimension (buste, statue, pièce mécanique, etc...) Mais j'aimerai poussez le délire plus loin et imprimer du cabone (à 280 degré environ si je me souvient bien) mais aussi me lancé dans l'impression métalique. J'ai un vrai atelier à côté, je peut donc faire le post-traitement, usingage, pollissage, etc...

C'est sûr ce point que je veux rentré dans les détails, une imprimante à double extrudeur est important pour ce genre d'impression car le kilos de filament acier inox par exemple coute pas loin de 150€ et en mètre linéaire une bobine acier a beaucoup moins de tour qu'une bobine de PLA.... du coup, obliger de réussir ces impressions du premier coup, et obliger de prévoir les support dans une autre matière moins onéreuse. Le double extrudeur s'imposait donc.

Pour le filament acier, c'est ce genre la: https://www.ultrafusefff.com/product-category/metal/ultrafuse-316l/
Information technique et procédure: https://forward-am.com/material-por...brication-fff/metal-filaments/ultrafuse-316l/


Il s'imprime plus ou moins au température d'un PETG, relativement lentement, avec un buse saphir, le bed doit pouvoir chauffer a 100-110 degré.
Ce filament est composer de poudre d'acier et d'un liant. Une fois les pièce imprimer, il viens "cuit" en 2 phase, une première pour retiré le liant, une seconde pour fritter la matière. Le frittage ce fait entre 1300 et 1400 degré selon les fabricants et les types d'acier utilisé.

Je vais donc utilisé ce post pour partager mes découverte, mes essais, mais aussi prendre vos conseils et avis sur différente manière de procédé :)

forward-am-metal-filaments-ultrafuse-316l-part.png


i-fast__01.jpg
 
simplet
simplet
Compagnon
Des petits navires métalliques… :jar_jar:
ah ben en voila qui à suivi la mise au point de la delta haha :-D Le problème avec l'impression métal ca va être le prix du consommable, il y aura (je l'espère) pas autemps de petit navire métallique ...

Faudra que j'envoie une photo de la poubelle avec mes petit navire en plastique haha
 
Aiwass
Aiwass
Compagnon
sa a l'air super comme procéder mais une question me viens, quand est il des tenues dimensionnelles? entre les trois phase (impression/suppression liant/frittage) les dimensions sont elle stables ou il y a un facteur d'expansion/rétractation a prendre en compte?

j'ai suivi aussi la MOP et je préfère la citrouille moi.pour la poubelle de bateaux, y a pas un moyen qui existe pour recycler? genre reduire les impression en poudre/petit morceaux, et fondre/extruder un nouveau filament? peut etre jouable pour les support de la machine 2, enfin j'en sait rien du tout.
 
Aiwass
Aiwass
Compagnon
c'est bien se que je pensait, et niveau qualité de fils, on doit baisser en tenue mécanique je pense. Pas rentable avant un moment je pense. Merci de l'info @MegaHertz
 
MegaHertz
MegaHertz
Compagnon
En fait faire des petits bateaux c'est encore le meilleur moyen d'économiser du filament.
Une fois que tu as un profil bien au point pour chaque filament que tu utilises tu atteins le niveau presse bouton et tu ne fais qu'une fois, pas besoin de 17 essais avec modifications hazardeuses.
Et pour bien faire il faut aller jusqu'à tunner la précision et ne surtout pas bosser comme un youtubeur (J'imprime pendant 12 heures en 0,1mm parce que c'est plus joli, ça coince et j'enlève 2% pour voir...)

@simplet Tu t'es fait ton Noel et ton anniversaire en avance ?
Déjà quand on voit ton impression résine c'est impressionant.
Ensuite tu te tune une Delta qui imprime comme l'éclair.

Qu'est ce qu'il va nous pondre avec une Idex ?
 
simplet
simplet
Compagnon
En fait faire des petits bateaux c'est encore le meilleur moyen d'économiser du filament.
Une fois que tu as un profil bien au point pour chaque filament que tu utilises tu atteins le niveau presse bouton et tu ne fais qu'une fois, pas besoin de 17 essais avec modifications hazardeuses.
Et pour bien faire il faut aller jusqu'à tunner la précision et ne surtout pas bosser comme un youtubeur (J'imprime pendant 4 heures, ça coince et j'enlève 2% pour voir...)

@simplet Tu t'es fait ton Noel et ton anniversaire en avance ?
Déjà quand on voit ton impression résine c'est impressionnant.
Ensuite tu te tune une Delta qui imprime comme l'éclair.

Qu'est ce qu'il va nous pondre avec une Idex ?
:) a la recherche de la perfection :D

Comme dit précédemment, j'espère réussir à faire ce que d'autre n'arrive ou ne peuvent pas faire, et qui sais, peut être qu'un jours j'aurai des machine d'impression 3D par technologie laser et poudre par exemple... :P
Pour le moment, l'idée c'est d'arriver déjà, dans un premier temps, à sortir des pièces imprimer inox solide et pas trop chère.

J
quand est il des tenues dimensionnelles? entre les trois phase (impression/suppression liant/frittage) les dimensions sont elle stables ou il y a un facteur d'expansion/rétractation a prendre en compte?

Je pense qu'il y a un facteur de rétractation, mais je n'ai pas encore regarder en détail, j'ai truc comprendre qu'il ne fallait pas non plus faire les trou rond lorsqu'il sont parallèle au plateau, mais plutôt faire une forme de goute. ce sera une belle aventure lol . J'en suis qu'au début du projet, j'ai pas encore énormément d'info, juste les bases, je regarde pour acquérir les bécanes nécessaire / manquante, et une fois que j'ai tout, ce sera le GO ! :)
 
moufy55
moufy55
Modérateur
Pour t’aider à cette aventure, je te proposerais bien de te racheter ta flotte navale, pour amuser les enfants.
Mais non, ça vas me retomber dessus, je vais devoir creuser un basin :smt082

Ceci pour t’encourager, c’est un sujet intéressant :wink:
 
simplet
simplet
Compagnon
:) Ma fille de 3 ans étais contente d'avoir un bateau au premier essai, au bout du 30 ème elle m'as demandé pourquoi je faisais encore des bateaux parce qu'elle en avais déjà "beaucoup beaucoup" :god:

Oui je trouve le sujet intéressant, j'avais envie d'une imprimante 3D de qualité et plus de plus grande taille, j'ai pensé à me la fabriquer moi même, mais je n'aime pas trop la structure de la plupart des imprimante que je trouve plutôt bordel line niveau rigidité, réglage, précision... j'ai donc plongé dans l'idée de faire une structure solide avec des vis a bille et rail de guidage, mais en faisant un rapide tour des prix des éléments, je me suis dit que c'étais un budget pour un bricolage et en plus une bonne partie de mes pièces aurai été imprimé en plastique... donc je me suis dit qu'il faudrait les fraiser, ou les imprimer en métal ou/et carbon pour avoir quelque chose de propre. Et finalement en me renseignant un peut et en pesant le pour et le contre, je me suis dit qu'il serai plus intéressant et motivant d'acheter une imprimante 3D correspondant à mon besoin et de pousser le délire de l'impression 3D métal. Et qui sais, peut être qu'une fois le process maitrisé le projet suivant sera d'imprimerai une delta inox carbone avec un hotend à refroidissement liquide maison :p :roxxx:

:jesors23:
 
MegaHertz
MegaHertz
Compagnon
Je suis un peu dubitatif sur l'impression de ce filament métal.
Il n'est pas conducteur parce que les particules ne sont pas assez rapprochées.
J'ai des doutes quand à la porosité du produit fini.
A 130E le kilo vaut mieux pas se gourer !

Tu devrais peut être commencer par un échantillon à 20 boules pour voir

Ca devrait suffire pour imprimer un petit truc genre médaille ou cube histoire de voir comment ça se comporte.
 
simplet
simplet
Compagnon
Ton exemple c'est du PLA charger non ? Celui que je met au début du post c'est vraiment destiné à être fritter, et donc à avoir un acier capable d'encaisser 600 ° sans bouger.

Il y a quelque info ici: https://forward-am.com/wp-content/uploads/2021/04/UserGuidelines_2021_03_29.pdf


Après c'est chère mais tout est relatif, si j'ai des résine à 300€ le kg lol. La différence c'est que la résine à une masse volumique un peut moins danse :smt021
 
simplet
simplet
Compagnon
Oui mais.... Si tu achète 1 kg, tu as le support technique direct avec les gars de chez eux, dans ce genre d'aventure je préfère presque paumier 100 balle et avoir eu le soutien technique de gens qui maîtrise que de me décourager avec 5 mètre de filament.


Bonus, mes petit bateau lol

IMG-20211013-WA0004.jpeg
 
MegaHertz
MegaHertz
Compagnon
C'est parce que tu es sentimental.
Tu sais que tu devras les jeter mais tu les as fabriqués alors t'oses pas les benner

De toute façon ils vont finir à la poubelle :mrgreen:

Et tu sais pas le pire ?
Un jour tu vas particulièrement galérer sur un autre filament comme du TPU ou de l'ABS et ça va t'apprendre quelquechose.
Du coup tu vas revenir sur les profiles qui marchent pour améliorer les pontages ou autre chose.

Je crois qu'on appelle ça du cycle en V
A un moment faut tout de même décider que c'est bon.
 
Dernière édition:
T
toffer81
Apprenti
Tu vas forcement avoir du retrait (et beaucoup)

certains procédés de frittage professionnel on énormément de retrait lors des étapes de suppression du liant et le frittage. La tu n'y échappera pas :) Des simulations, ou logiciel pro (Magics de 3D industries pourrai estimer ce retrait?)

Concernant la solidité de la pièce finie, cela restera du prototypage, ou avec de faibles contraintes. Ca vient des jonction intergranulaire qui est faible en impression métal 3D. Alors il y certains cas ou la solidité peut être présente mais ...

Pour les perçage, effectivement il faut les mettre en forme de goute, mais si c'est sans support. Avec support ca ne posera pas de problème, avec un usinage derrière.
 
simplet
simplet
Compagnon
Un jour tu vas particulièrement galérer sur un autre filament comme du TPU ou de l'ABS et ça va t'apprendre quelquechose.
Du coup tu vas revenir sur les profiles qui marchent pour améliorer les pontages ou autre chose.
Haha, oui, je pense aussi, mais ça c'est un autre sujet :P

Tu vas forcement avoir du retrait (et beaucoup)

certains procédés de frittage professionnel on énormément de retrait lors des étapes de suppression du liant et le frittage. La tu n'y échappera pas :) Des simulations, ou logiciel pro (Magics de 3D industries pourrai estimer ce retrait?)

Concernant la solidité de la pièce finie, cela restera du prototypage, ou avec de faibles contraintes. Ca vient des jonction intergranulaire qui est faible en impression métal 3D. Alors il y certains cas ou la solidité peut être présente mais ...

Pour les perçage, effectivement il faut les mettre en forme de goute, mais si c'est sans support. Avec support ca ne posera pas de problème, avec un usinage derrière.

Alors de mon point de vue, il y aura un grand et gros développement a faire, mais contrairement a sortir un benchy en petg, je pense que peu de gens s'y sont réellement investit dans cette technologie. Je part donc du principe (peut etre optimiste ?) qu'en creusant, je peut réussir a faire quelque chose de semblable voir mieux que ce que l'on vois sur internet. Contrairement a un benchy en petgG ou il y a des million de personne qui en ont imprimé des pelées !

Après c'est sur que je vais aussi jouer sur l'usinage pour sortir des pièces propre :)

En gros, il y a tout a faire :)
 
T
toffer81
Apprenti
Alors de mon point de vue, il y aura un grand et gros développement a faire, mais contrairement a sortir un benchy en petg, je pense que peu de gens s'y sont réellement investit dans cette technologie. Je part donc du principe (peut etre optimiste ?) qu'en creusant, je peut réussir a faire quelque chose de semblable voir mieux que ce que l'on vois sur internet. Contrairement a un benchy en petgG ou il y a des million de personne qui en ont imprimé des pelées !

Après c'est sur que je vais aussi jouer sur l'usinage pour sortir des pièces propre :)

En gros, il y a tout a faire :)
Le faible investissement du grand public vient surtout du cout, et d'une mise en œuvre qui fait passer de l'amateur au "presque" pro. Il faut un four pour les deux étapes de post traitement (encore que la tu n'as pas les contraintes de detentionnement comme avec le frittage laser) Tu auras d'autres défaut matière que je ne connais pas, c'etait pas inclus dans la formation ce procédé fdm métal.

Ca touche plus le hobby du tout la :D
 
simplet
simplet
Compagnon
Ca touche plus le hobby du tout la :D
J'avoue... mais j'ai ma petite société à coté, et j'essai d'aller la ou personne ne va lol. Comme pour ma delta, est-ce que j'ai besoin d'avoir une imprimante qui tourne a 120-150mm/s ? non absolument pas, c'est juste que j'ai envie de pousser le délire, certain gratte des coulisses et peigne des machines à titre de hobby, moi j'aime pousser le bouchon trop loin, c'est ca qui m'éclate, et si ca peut donner une image à ma petite société ben c'est tout bénéf.

L'autre projet qui est passé au second plan c'etait d'investir sur un laser femto pour de la découpe, texturation, gravage... Mais il y a deja beaucoup de pro qui font du trés bon travail et les investissement n'étais pas du même ordre de grandeur.... La je m'aventure dans un truc qui concurrence l'impression 3D laser poudre mais avec des coût moins élevé, et surtout je peut tenté l'aventure avec "juste" une enveloppe de 5000 euro. Si je me ratte, je perd pas tout, j'aurai toujours un four de trempe et un imprimante pouvant imprimer 2 matières, du carbon, etc... Je prend un risque mesuré on va dire.
 
T
toffer81
Apprenti
Tout a fait :)

Le Femto c'est pas mal, ca reste encore marché de niche par rapport a l'usinage traditionnel, la texturation c'est bien, mais il faut vraiment des besoins très spécifiques.

Il me tarde de voir tes premiers prints... :)
 
D
Doctor_itchy
Compagnon
Oui mais.... Si tu achète 1 kg, tu as le support technique direct avec les gars de chez eux, dans ce genre d'aventure je préfère presque paumier 100 balle et avoir eu le soutien technique de gens qui maîtrise que de me décourager avec 5 mètre de filament.


Bonus, mes petit bateau lol

Voir la pièce jointe 733453
t'aurais du faire des pti canard ,pour mettre dans l'etang :lol:

sinon tu peu les recyclé en filament plus tard (faudras faire la machine ^^ )
 
Aiwass
Aiwass
Compagnon
recycle tes bateau en jouet, c'est bientot noel...

moi en tout cas j'attend avec impatience l'arrivée de la machine et les premiers test.sa doit vraiment etre super interessant comme truc a faire
 
simplet
simplet
Compagnon
J'ai pris contact avec QIDI pour voir si il sont intéressé à m'accompagné dans l'aventure, je vous tiendrai informé de leurs réponses :)

Pour le four de frittage, j'ai une offre du pays du soleil levant pour un four 1600° max, dimension intérieur 200x200x200, sans livraison 3258 USD. Ou la version 150x150x150 pour 2886 USD. J'attend encore de voir les prix de la livraison :god:

A bientôt :)
 
L
Loulou31
Compagnon
Bonjour,

Je découvre cette technologie qui semble très interessante pour faire des pièces en métal par méthode additive, et à un prix raisonnable. Après c'est comme pour tout, il y des limites et un savoir faire indispensable pour aboutir.
Pour retirer le liant j'ai pas bien compris comment ça se faisait et quel équipement était necesssaire pour cela.
Simplet : on te remercie de partager ton expérience et on te souhaite de réussir.

Jean-Louis
 
simplet
simplet
Compagnon
Hello loulou, merci pour les encouragements.

J'ai la première question qui apparait, je me renseigne sur le déliantage, ça à l'air d'être l'étape la plus importante. En cherchant des infos sur le déliantage, j'ai trouvé cette info:

Le déliantage catalytique est un processus thermochimique dans lequel les pièces vertes sont exposées à de l'acide nitrique gazeux (HNO3) dans une atmosphère d'azote et chauffé. Il enlève le matériau liant très rapidement par rapport à d'autres méthodes de reliure (1 à 2 mm/h pour chaque surface). Plus la pièce est épaisse, plus le temps de déliantage requis est long.

Est-ce qu'un simple four sous vide pourrais faire l'affaire d'après vous ?
 
Aiwass
Aiwass
Compagnon
j'ai un doute, l'atmosphere azote doit etre controlée, et surement un taux d'acide precis a controler en continue.on est pas sur un simple four comme sa pourrait etre le cas pour un simple décirage de moule.
 
simplet
simplet
Compagnon
j'ai trouver un nouvelle documentation, c'est sur le déliantage et fritage de pièce injecter, j'imagine que la matière est très similaire, et en page 15, si je comprend bien, 49% des matière délianté le sont par traitement thermique sous vide. et seulement 14% son exposé a de l'acide nitrique gazeux (HNO3).

Donc techniquement, il faudrai savoir si mon filament est déliantable par atmosphère termique sous vide ou si il nécéssite d'autre procédé. C'est correct ?
 
Fichiers joints
  • formationPRESENTIELLE-EtapesPIM-indus.pdf
    3.8 Mo · Affichages: 7
MegaHertz
MegaHertz
Compagnon
Bonjour,

Tu sais quel est le gros problème du travail de l'acier ou du titane ?
La précision.
Ce qui m'interpelle dans ton projet c'est que c'est très couteux : plus que la CNC mais que les garanties dimensionnelles ne peuvent pas y être.
Hors de question par exemple d'imprimer une carrure de montre qui pourrait porter les joints et le verre sans retouche d'usinage.

Et puis faut pas oublier les matériaux qui auront peut être d'avantage de clients comme l'aluminium, le bronze ou le laiton ou tu aurais de la clientèle dans les bijoux ou autres ou les clients ont moins besoin d'une précision type CNC.

Je me demande si l'impression indirecte pour le moulage n'est pas plus à ta portée.

Après tout tu as déjà une imprimante résine et des imprimantes filament.
Avec des résines ou filaments calcinables et des matériaux réfractaires pour faire le moule c'est peut être plus envisageable.

Ce que Sculteo et les autres ne proposent pas encore c'est du matériau composite (Carbone ou Kevlar + résine moulés)
 
Dernière édition:
  • Réagir
Reactions: jon

Sujets similaires

SuperSpinach
Réponses
9
Affichages
529
SuperSpinach
SuperSpinach
simplet
Réponses
143
Affichages
2 423
MegaHertz
MegaHertz
ramses
Réponses
10
Affichages
873
F
01power
Réponses
27
Affichages
2 923
01power
01power
01power
Réponses
26
Affichages
2 650
D
D
Réponses
25
Affichages
1 290
Doctor_itchy
D
Alpazen
Réponses
107
Affichages
9 769
Alpazen
Alpazen
electroremy
Réponses
11
Affichages
984
Jean974
J
Haut