CNC à portique fixe en tube acier

L

Lucius

Nouveau
Bonjour à tous,

Je suis nouveau sur ce forum et je souhaiterais partager avec vous mon projet de fraiseuse cnc à portique fixe, réalisée en tube acier de 100*100*3 mm.
N'ayant pas trouvé de section de présentation des nouveaux membres, je vais me présenter brièvement ici (je tiens à m'excuser auprès de la modération si une section présentation existe).

Actuellement en étude d'ingénieur, j'aime bricoler toutes sortes de choses (électronique, impression 3d, mécanique, ...). Je souhaiterais plus tard m'orienter vers le secteur du décolletage et je possède quelques notions dans ce domaine.
Depuis maintenant plusieurs années, je suis attiré par le domaine de l'usinage qui ouvre de grandes portes quand on souhaite réaliser des pièces soumises à des contraintes mécaniques notamment. Aussi, le domaine de la cnc me donne très envie, notamment avec toute la partie FAO qu'elle implique. J'ai donc "investi" dans une cnc 3018 il y a maintenant 3 ans et j'ai évidemment été très déçu par ses performances médiocres.


Avec maintenant un peu plus d'expérience et l'envie de me lancer dans un grand projet, je souhaite débuter la construction d'une "vraie" fraiseuse cnc, dont voici le cahier des charges :

- capacité d'usiner du bois, de l'aluminium et de l'acier doux avec une tolérance de moins d'un dixième (idéalement 5 centièmes)
- volume usinable mini de 500*400*200 mm
- prix contenu (inférieur à 2000 €, 1500 € idéalement)


Mes contraintes :

- utilisation d'une broche chinoise 2.2kW er20 refroidie par eau (éventuellement couplée à une broche bt30 plus tard si nécessaire)
- utilisation de tubes carrés de 100*100*3 mm pour le gros de la structure (le ratio rigidité/prix me semble idéal)
- pas (ou peu) d'accès à une fraiseuse, je ne pourrais en tout cas pas faire rectifier toutes mes grosses pièces


Avec ces données et après avoir épluché les projets de cnc sur ce forum et sur YouTube, je suis donc parti sur la conception d'une fraiseuse à portique fixe pour plus de rigidité. Le bâti sera soudé au fil fourré et ne subira pas de traitement thermique de stabilisation (je n'en ai pas la possibilité), cependant un maximum d'éléments sera assemblés par vissage pour permettre un démontage et des réglages via des cales de réglage. Aucuns vissages ne sera effectué dans les tubes carrés qui ne sont pas assez épais, je souderais donc des platines dessus pour faire l'interface.
Je souhaiterais utiliser des patins HGW25CC chinois pour le guidage des axes ainsi que des vis à billes 1605 en classe C5, chinoises elles aussi.
Comme je ne possède pas de fraiseuse, il n'y aura pas de MIP/MAP des rails notamment, est-ce réellement gênant ? Je n'ai pas vu beaucoup de CNC amateur prendre cela en compte (appuyer les rails contre une face qui reprend les efforts, conformément aux préconisations des constructeurs).

Les moteurs (déjà achetés) seront des moteurs pas à pas nema24 de 4 Nm de couple avec asservissement en position (stepperonline). Il seront fixés à des supports HM1260 chinois classe C5 (très pratiques car ils permettent un alignement parfait de l’arbre moteur et de la vis à bille, tout en reprenant les efforts via des roulements coniques).

J'ai effectué de nombreuses simulations de déformation via rdm7 (logiciel gratuit très simple à prendre en main) avec un effort de coupe supposé de 1000 N (arbitraire, est-ce suffisant ?) en bout de broche. J'arrive à des déformations de chaque axes de l'ordre du centième de millimètre (la déformation totale de la machine n'a pas été calculée, n'étant pas assez doué en éléments finis pour étudier un modèle aussi complexe).

Les rails ont été positionnés sur les point de déformation minimum dans la plupart des cas, tout comme les patins.
L'axe Z est à "rigidité variable" car le rail est mobile et les patins fixes.

Ci-dessous quelques images :

une vue globale

vue générale.png


L'axe Z en position haute
hauteur Z max.png


L'axe Z en position basse

porte a faux maximal axe Z.png


Le système de platine avec en arrière plan le support de moteur HM1260
systeme de platine.png


Que pensez vous de la distance entre la broche et le portique, ainsi que du positionnement (serré) des patins de l'axe Z ?
Aussi, un remplissage des tubes avec de l'époxy-granite (EG) apporterait il beaucoup de bienfait en terme de rigidité ou faudrait il plutôt compté dessus uniquement pour absorber les vibrations (du fait du moment quadratique moins important au sein du tube) ?

J'ai surement oublié de nombreuses informations, n'hésitez pas à me demander.
De manière générale, avez vous des remarques ou des questions sur cette conception ?

Cordialement,

Lucius
 
A

arba

Compagnon
Bienvenue,

La première chose qui saute aux yeux c'est les proportions bizarres. La poutre du portique semble vraiment petite par rapport au reste. Il faudrait utiliser la plus grosse section possible, avec une épaisseur raisonnable: 10mm+ (ou remplir la poutre, ça permet de stabiliser les faibles épaisseurs).

Une machine est modélisée comme des ressorts en série (somme des inverses): la rigidité totale est inférieur à l'élément le moins rigide.
En général on évalue la rigidité en bout de broche dans la position la moins favorable de la machine: ici le Z au milieu du portique, descendu au maximum. Une bonne valeur cible si tu veux faire des simulations par éléments finis est 10 N/µm, mais c'est loin d'être facile de faire des simulations réalistes.
A vue de nez tes déformations de 0.01mm par axe sont très optimistes!
 
M

mpvue91

Ouvrier
La première chose qui saute aux yeux c'est les proportions bizarres. La poutre du portique semble vraiment petite par rapport au reste. Il faudrait utiliser la plus grosse section possible, avec une épaisseur raisonnable: 10mm+ (ou remplir la poutre, ça permet de stabiliser les faibles épaisseurs).
Je suis d'accord avec la remarque sur la poutre mais pas du tout avec les remèdes proposés. Il faut utiliser des sections rectangulaires et non carrées car les efforts sont directionnels
Du point de vue réalisation les raccords du cadre en coupes à 45° sont faciles à dessiner mais beaucoup moins à faire en plus pour que le cadre ne soit pas vrillé dans plusieurs plans. La soudure au fil fourré est à proscrire totalement dans une telle réalisation
La rigidité d'une cnc s'obtient en espaçant le plus possible (raisonnablement ; c'est toujours un compromis à trouver) les patins sur les rails et les rails entre eux L e grant/époxy en remplissage de tubes pour moi c'est s'emm....... er pour rien. La remarque précédente sur les espacements est BEAUCOUP plus efficace
 
L

Lucius

Nouveau
Merci pour vos réponses !

Il faudrait utiliser la plus grosse section possible, avec une épaisseur raisonnable: 10mm+ (ou remplir la poutre, ça permet de stabiliser les faibles épaisseurs).
Enfaite chez mon fournisseur, la plus grosse section de tube carré est celle-ci (100*100*3). Il y a bien sinon des tubes rectangulaires plus gros mais avec à chaque fois l'autre côté de moins de 100 mm de large (sauf un rectangle de 200*100*4 mm, mais alors la reprise d'effort ne sera pas la même dans toutes les directions, faut il alors privilégier l'axe Z ou l'axe Y ?).
Pour palier à la faible épaisseur des tubes, toutes les faces avec un assemblage seront renforcées par une plaque soudée pour que toute la section du tube "travaille" et non pas juste la face en contact.
Pensez vous que cette démarche soit correcte ou faudrait il partir sur des carrés de plus grande épaisseur mais de section plus faible, ce qui réduirait la rigidité à la puissance quatre de la section (moment quadratique)?

Voici une simulation du portique avec des méplats de 80*8 mm soudés sur le tube carré : On obtient une déformation d'un centième pour 1000 N au centre, avec des liaisons rotule aux extrémités (cas défavorable).

deformation axe Y renforce resized.png


Une machine est modélisée comme des ressorts en série (somme des inverses): la rigidité totale est inférieur à l'élément le moins rigide.
En général on évalue la rigidité en bout de broche dans la position la moins favorable de la machine: ici le Z au milieu du portique, descendu au maximum. Une bonne valeur cible si tu veux faire des simulations par éléments finis est 10 N/µm, mais c'est loin d'être facile de faire des simulations réalistes.
A vue de nez tes déformations de 0.01mm par axe sont très optimistes!
Oui les simulations étant toutes réalisées indépendamment, la rigidité finale sera inférieure à celle calculée, enfait je les utilise surtout pour dimensionner les tubes carrés et appliquer des triangulations au besoin.
 
L

Lucius

Nouveau
Du point de vue réalisation les raccords du cadre en coupes à 45° sont faciles à dessiner mais beaucoup moins à faire en plus pour que le cadre ne soit pas vrillé dans plusieurs plans.
Je suis d'accord avec toi, il vaudrait donc mieux utiliser des platines comme sur montré plus haut ?

Le problème du fil fourré sans gaz est la zone affectée thermiquement ?
Je dispose également d'un poste MMA, est-ce que ça conviendrait ? Je ne peux pas me permettre d'investir dans un poste MIG/MAG ou TIG pour le moment.
 
M

mpvue91

Ouvrier
Le problème du fil fourré sans gaz est la zone affectée thermiquement ?
Non seuls les carrossiers ont parait-il un usage correct de ce type de soudure sur de la tôle fine.
Jusqu'ici je n'ai vu sur ce forum que des simulations de déformations des bâtis que peu représentatives de la réalité. Votre poutre ne subit pas de tels efforts en vertical Les efforts subis sont en torsion vibratoire car les efforts dus à l'action de la fraise sont de cette nature dans le plan horizontal X Y
Il serait instructif pour vous de placer des flèches sur votre vue 3 D pour montrer au mieux la direction , le sens et l'intensité des forces auxquelles sont soumis chaque élément de votre châssis.
Pensez aux accélérations lors des mouvements des masses déplacées ACTION<>RÉACTION
 
Dernière édition:
T

tourniquet

Compagnon
Non seuls les carrossiers ont parait-il un usage correct de ce type de soudure sur de la tôle fine

Absolument pas Stan. Aucun carrossier n'utilise de fil fourré. Se n'est pas du tout adapté à de la tole fine. C'est uniquement les bricoleurs restaurant leurs bagnoles qui l'utilisent.

Le fil fourré n'est pas un mauvais procédé et permet de réaliser de très bon joint.
Par contre c'est réservé à des personnes sachant souder et utiliser avec un bon poste.
Contrairement à tous les vendeurs de rêves qui font croire le contraire.

@Lucius. Les questions sont ? Qu'est-ce que tu a comme poste. Et sais tu souder.
 
L

Lucius

Nouveau
Jusqu'ici je n'ai vu sur ce forum que des simulations de déformations des bâtis que peu représentatives de la réalité. Votre poutre ne subit pas de tels efforts en vertical Les efforts subis sont en torsion vibratoire car les efforts dus à l'action de la fraise sont de cette nature dans le plan horizontal X Y
Il serait instructif pour vous de placer des flèches sur votre vue 3 D pour montrer au mieux la direction , le sens et l'intensité des forces auxquelles sont soumis chaque élément de votre châssis.
Pensez aux accélérations lors des mouvements des masses déplacées ACTION<>RÉACTION

voilà une vue fléchée pour mieux comprendre le sens d'application de l'effort lors de la simulation de poutre précédente (j'ai aussi modifié les angles à 45° qui n'étaient en effet pas adaptés à ce genre de construction):

Inkedvue générale V2.jpg




Pour ce qui est des analyses fréquentielles de la structure qui sont effectivement primordiales pour une machine outil, la version gratuite de Fusion360 ne les permet pas. J'avoue que de ce côté, je pensais travailler sans simulation, "au feeling" malheureusement.
Je remplirais certainement les tubes d'époxy-granite comme ci-dessous pour des raisons d'économie, pour tenter d'amortir les vibrations et rigidifier les parois des tubes. Le volume au centre pourra être rempli d'un matériau amortissant correctement les vibrations et pas cher (sable + huile vu sur YouTube, avez vous d'autres idées ?). L'apport en rigidité étant négligeable dans cette zone, la tenue mécanique du matériau amortissant n'importe pas.

poutre remplie.png
 
L

Lucius

Nouveau
@tourniquet , je possède un vieux poste MMA et un poste à fil fourré sans gaz parkside 120A (rien de bien fou). Je maitrise mal le procédé MMA mais j'arrive à réaliser des soudures correctes au fil fourré. Je m'entrainerais bien avant tout assemblage de toutes façons, histoire de ne pas gâcher des tubes à 50€ le mètre linéaire.
 
T

tourniquet

Compagnon
Oui. C'est un très bon procédé ou la pénétration et correct, contrairement à ces petits semi auto qui ont des puissances sur évalué par rapport à la réalité
 
A

arba

Compagnon
voilà une vue fléchée pour mieux comprendre le sens d'application de l'effort lors de la simulation de poutre précédente
L'effort sera en bout de broche, la poutre travaillera principalement en torsion.

Concentre toi sur la statique pour l'instant, la rigidité dynamique c'est une autre paire de manches...

Si tu cherches une lecture intéressante sur la conception de machines-outil, lis "Principles of rapid machine design" de E. Bamberg.
 
Dernière édition:
A

Algone

Compagnon
pour tenter d'amortir les vibrations et rigidifier les parois des tubes. Le volume au centre pourra être rempli d'un matériau amortissant correctement les vibrations et pas cher (sable + huile vu sur YouTube, avez vous d'autres idées ?).
C'est très bien le sable +l'huile, meilleur rapport efficacité/ prix
 
T

tourniquet

Compagnon
Les patins gagnerais a être espacés. Une règle empirique dit "un rapport longueur/largeur supérieur à 1,5. Cette règle évite le phénomène d'arc-boutement (effet "serre joint") et diminue le défaut de "lacet" des chariots"


IMG_20230910_170430.png



Pour les tubes, sur certains bâtis il y a des plaques insérées a l'intérieur en force pour les rigidifier. Ça peut être une solution intéressante.

Si les plaques sont percés tu peut quand-même remplir de EG.
 
T

tourniquet

Compagnon
Numérique ou pas ça reste une fraiseuse.

Il suffit de regarder n'importe quelle fraiseuse même a queue d'aronde pour se rendre compte de la longueur du guidage. Qui l'a va être constitué par la distance entre les patins.
 
O

Otatiaro

Compagnon
Je m'entrainerais bien avant tout assemblage de toutes façons, histoire de ne pas gâcher des tubes à 50€ le mètre linéaire.

Heu ... c'est des profilés en or massif ?
Chez Grosjean le 100x100x3mm c'est 10.45€ HT le metre linéaire (hors livraison, faut aller chercher à Charleroi) ...
Chez Prolians on doit être dans les 15€ le ML (ils ont des dépots un peu partout, livraison 79€ forfaitaire chez moi).

Pour les angles à 45° c'est comme ça que j'ai fais ma première plasma, ça n'a pas que des avantages mais ça en a aussi (j'ai soudé au TIG) :

Moi a ta place (et je suis quelque part à ta place puisque je me refait une plasma / portique mobile plus grosse), je changerais de fournisseur d'acier, et pour la différence de prix je partirais sur du beaucoup plus gros ... pour te donner une idée les profilés sur la mienne font 250x150mm en 8mm d'épaisseur, presque 150Kg pour 3m de long par profilé.

Si tu veux garder ta conception, chez Grosjean pour 50€ HT du ML tu as du 100x100mm mais en 10mm d'épais ! C'est pas la même rigidité que du 3mm ... tu peux simplifier en enlever des rigidificateur, tu peux tarauder directement dans l'épaisseur, arrêter de te poser des questions pour les remplir d'EG, etc.
Par contre tu gagneras plus en rigidité à poids (donc prix) équivalent en mettant des profilés plus gros qu'en augmentant l'épaisseur (j'ai du 8mm d'épais partout).

Prévois aussi de quoi protéger tes rails et VAB du Y, quand ta table se déplace ils sont exposés directement, je ne donne pas cher de leur durée de vie ave ce qui va tomber dessus (je le sais, c'était le défaut de ma toute première machine il y a 25 ans ...).
Tu peux par exemple y fixer par en dessous des cornières qui remontent pour former une sorte de bac avec ta table, ça contiendra un peu les copeaux et le liquide de coupe.

Ton Z me parait aussi un peu léger par certains aspects, sur ma nouvelle je veux 20cm sous le portique, donc 40cm de débattement (au max ça fait 20cm de pièce + 20cm d'outil), j'ai pris des rails de 60cm et c'est vraiment le mini mini, je serais probablement obligé de rogner sur le débattement pour avoir un éspacement suffisant des rails. Pour le X je veux 1500mm de débattement, j'ai pris des rails d'un peu plus de 2000mm.

Tes renforts triangulaires sur les montants devaient être beaucoup plus larges sur l'avant, idéalement aller sur une vue latérale jusque devant ton nez de broche (c'est là que va se faire l'effort).

Pour la soudure je fais tout au TIG, c'est plus long, mais on contrôle un peu mieux, et de toute façon à part MMA je n'ai rien d'autre a disposition.

C'est dommage que tu sois aussi loin, j'aurais pu te donner un coup de main (découpe plasma, TIG, etc.) mais dans ta région je ne doute pas que tu trouveras aussi des cadors pour t'épauler.

Thomas.
 
L

Lucius

Nouveau
Heu ... c'est des profilés en or massif ?
Chez Grosjean le 100x100x3mm c'est 10.45€ HT le metre linéaire (hors livraison, faut aller chercher à Charleroi) ...
Chez Prolians on doit être dans les 15€ le ML (ils ont des dépots un peu partout, livraison 79€ forfaitaire chez moi).

Pour les angles à 45° c'est comme ça que j'ai fais ma première plasma, ça n'a pas que des avantages mais ça en a aussi (j'ai soudé au TIG) :

Moi a ta place (et je suis quelque part à ta place puisque je me refait une plasma / portique mobile plus grosse), je changerais de fournisseur d'acier, et pour la différence de prix je partirais sur du beaucoup plus gros ... pour te donner une idée les profilés sur la mienne font 250x150mm en 8mm d'épaisseur, presque 150Kg pour 3m de long par profilé.

Si tu veux garder ta conception, chez Grosjean pour 50€ HT du ML tu as du 100x100mm mais en 10mm d'épais ! C'est pas la même rigidité que du 3mm ... tu peux simplifier en enlever des rigidificateur, tu peux tarauder directement dans l'épaisseur, arrêter de te poser des questions pour les remplir d'EG, etc.
Par contre tu gagneras plus en rigidité à poids (donc prix) équivalent en mettant des profilés plus gros qu'en augmentant l'épaisseur (j'ai du 8mm d'épais partout).

Prévois aussi de quoi protéger tes rails et VAB du Y, quand ta table se déplace ils sont exposés directement, je ne donne pas cher de leur durée de vie ave ce qui va tomber dessus (je le sais, c'était le défaut de ma toute première machine il y a 25 ans ...).
Tu peux par exemple y fixer par en dessous des cornières qui remontent pour former une sorte de bac avec ta table, ça contiendra un peu les copeaux et le liquide de coupe.

Ton Z me parait aussi un peu léger par certains aspects, sur ma nouvelle je veux 20cm sous le portique, donc 40cm de débattement (au max ça fait 20cm de pièce + 20cm d'outil), j'ai pris des rails de 60cm et c'est vraiment le mini mini, je serais probablement obligé de rogner sur le débattement pour avoir un éspacement suffisant des rails. Pour le X je veux 1500mm de débattement, j'ai pris des rails d'un peu plus de 2000mm.

Tes renforts triangulaires sur les montants devaient être beaucoup plus larges sur l'avant, idéalement aller sur une vue latérale jusque devant ton nez de broche (c'est là que va se faire l'effort).

Pour la soudure je fais tout au TIG, c'est plus long, mais on contrôle un peu mieux, et de toute façon à part MMA je n'ai rien d'autre a disposition.

C'est dommage que tu sois aussi loin, j'aurais pu te donner un coup de main (découpe plasma, TIG, etc.) mais dans ta région je ne doute pas que tu trouveras aussi des cadors pour t'épauler.

Thomas.
Enfaite je n'avais réussi qu'à trouver des fournisseurs d'acier "pour particulier" d'où les prix élevés. Cependant si j'arrive à me fournir chez Prolians (impossible pour grosjean, je suis trop loin)ou chez tout autre fournisseur pro en Rhône Alpes, je pourrais en effet considérablement augmenter la section de mes tubes et simplifier la construction de la machine. Merci pour ces informations qui rebattent les cartes :) .
 
T

tibus

Compagnon
vibration/résonance assurés avec juste 3mm d'épaisseur :???:
 
O

Otatiaro

Compagnon
Prolians à Metz acceptent les particuliers (au moins pour le magasin, le parc métaux je n'ai pas demandé, étant professionnel ...);
Mais encore une fois dans ta région, tu devrais être bien mieux servi que dans mon désert du grand est :wink:

Je viens de relire toute la discussion sur la réalisation de ma première plasma, et j'ai souri par moment ... 25Kg pour le portique et je trouvais ça lourd ... sur la nouvelle la base va faire dans les 800Kg (sans remplissage), le portique dans les 300Kg :D

vibration/résonance assurés avec juste 3mm d'épaisseur :???:

Je suis assez d'accord, ma "petite" est aussi en 3mm et avec la broche type Kress, même dans du bois ça résonne pas mal (un des arguments qui m'a poussé vers la conception de la nouvelle, avec des épaisseurs et poids d'un autre niveau).

Pour être honnête @Lucius avec ton budget et cette conception, si tu t'en sors bien tu pourras usiner de l'alu, mais de l'acier j'ai de gros doutes.
Pour te donner une idée, mon centre X7 Syil à un volume utile de 400x300x380mm ... et pèse 2 tonnes, là ça prend de l'acier sans broncher.
Mais même celle que je suis en train de réaliser (poids final dans les 1500Kg), je ne compte pas y mettre de l'acier en mode routeur, ça sera bois, plastique technique (POM, PTFE, etc.) et aluminium.
Par contre en mode plasma elle est censée couper 44mm d'acier :wink:

Thomas.
 
Y

yvon29

Compagnon
Bonsoir

Dans cette discussion tu devrais trouver des informations intéressantes :

 
L

Lucius

Nouveau
merci pour toutes vos réponses j'apprends beaucoup grâce à vous. Je vais me renseigner pour l'acier (je pourrais commander via une entreprise de décolletage si seuls les particuliers sont acceptés). Cela me permettra de prendre de plus grosses sections pour moins cher et obtenir une bien meilleure rigidité.
@Otatiaro oui l'usinage d'acier est surement optimiste, en réalité je veux surtout que ma machine soit bien à l'aise avec l'aluminium. Je vais donc me renseigner pour des tubes carrés de 200*200 mm (voir 300*300 mm mais ça commence à faire gros).

Pour pouvoir découper tout ça, j'aurais accès à une scie à ruban industrielle. Pensez vous que la découpe brute de scie à ruban soit suffisamment d'équerre ou il faudra reprendre les équerrages, et auquel cas avec quel moyen (grattage ? un peu complexe pour des parois de tube carré je suppose).

Bonsoir

Dans cette discussion tu devrais trouver des informations intéressantes :

Je vais regarder merci bien.
 
T

tourniquet

Compagnon
J'achète ma ferraille en tans que particulier sans problème même chez Prolian.

Scie a ruban compte un dixième de faux équerre a la coupe.

Pour reprendre les equerrages, la lime ça va très bien. Si tu veut souder du 8 mm tu dois laisser un espace entre les pièces compris entre 1,5 et 3 mm et un chanfrein pour la 1 ère passe de pénétration
 
O

Otatiaro

Compagnon
Si tu veut souder du 8 mm tu dois laisser un espace entre les pièces compris entre 1,5 et 3 mm et un chanfrein pour la 1 ère passe de pénétration

Oui et non ... si tu veux une soudure en pleine pénétration oui c'est la méthode standard.
Mais là l'acier 8mm, ce n'est pas pour la résistance mécanique, c'est pour la rigidité, donc on peut se permettre de ne pénétrer que beaucoup moins, et ça à l'avantage d'être moins compliqué à gérer pour les déformations et les rétractions.
En soudant même seulement sur 2mm, tu ne risques pas que ta machine se démonte à l'utilisation, par contre ça laisse 6mm d'acier stable sur lequel s'appuyer quand tu soudes.

Thomas.
 
T

tourniquet

Compagnon
C'est sur qu'un cordon même sur 2 mm ne va pas s'arracher dans cette utilisation.

Pour la rigidité ça me perturbe que se ne soit pas soudé en pleine épaisseur.
Il y a une discontinuité dans le joint
Ça doit affecter vos trucs de mode vibratoire
 
O

Otatiaro

Compagnon
C'est pareil qu'avec une vis, ça ne porte que sur une patite partie du métal, et pourtant ça n'affecte pas tellement les modes vibratoires.
En plus avec la retraction du métal, la partie non soudée est vraiment plaquée contre la face de l'autre pièce, et les 2mm sont suffisants pour ne pas que ça bouge.

Donc je ne m'inquiète pas spécialement pour la pénétration dans ces soudures.

Thomas.
 
M

mpvue91

Ouvrier
Pensez aux moyens de levage/manutention avec des épaisseurs pareilles pour vos tubes.
 
T

tourniquet

Compagnon
Pour avoir était pisseur de cordon au km, je ne peut pas souder que sur 2 mm.
C'est peut-être psychologique mais mon cerveau il dit non
 

Sujets similaires

Coyote94
Réponses
17
Affichages
6 063
dh42
chabercha
Réponses
3
Affichages
598
mvt
Haut