mon avaleur de flamme....

  • Auteur de la discussion cacajou
  • Date de début
R

roland88

Compagnon
Bonsoir cacajou,
oui, aucun problème, je vous joint en PJ un cliché de le came a bossage variable
Elle est de construction simple en 2 parties.
La pièce num. 2 se monte sur l'épaulement de la pièce 1 , vient contre elle et lui devient solidaire par une vis de pression.
L'ensemble agit un peu comme une paire de ciseaux...
En débloquant la pièce 2 de part sa vis de pression et en la faisant pivoter angulairement, j'arrive a faire varier
la longueur du bossage de cette came en deux parties...c'est toute simple...
Cela facilite énormément le règlage final...et évite surtout de fabriquer 50 cames avant de trouver la bonne....
C'est un dessin de principe non coté.
A vous de mettre les cotes suivant les caractéristiques de votre moteur...
A+

IMG_4482.JPG
 
R

roland88

Compagnon
Bonsoir cacajou,
je n'ai plus de nouvelles de votre moteur ???
Ne me dites pas que vous avez abandonné...:mad: :mad: :mad:...
A+ Roland.
 
C

cacajou

Compagnon
Bonjour Roland
Malheureusement si , car malgré tous vos bons conseils je suis incapable de le faire fonctionner
Je m'y remettrais ultérieurement
Merci
 
R

roland88

Compagnon
Bonsoir cacajou,
c'est bien dommage, d'autant plus que j'avais l'impression qu'il ne manquait pas grand chose....
Sur le mien, j'avais monté un clapet de décharge au niveau de la culasse servant d'échappement, une simple bille qui obture un orifice
par son propre poids
Cela évite :
1) Que l'échappement se fasse par l'orifice d'admission et fasse vaciller la flamme continuellement...
2) Qu'au retour du piston vers sa position de départ il ne se crée une pression qui freinerai le moteur...
A+ Roland
 
D

deuche87

Apprenti
Bonjour à tous,
je suis nouveau ici, bien que je vous lis depuis un bout de temps...
Christophe, 44 ans, mécanicien de métier.
Quand j'ai trouvé sur ce forum les plans de ce moteur à vacuum, j'ai de suite eu envie de le construire. Et je vous présente le résultat:

flammenfresser.jpg

Il fonctionne maintenant à la perfection, du moment que j'ai compris qu'il faut une flame forte ( ma mêche fait 7mm) et placée précisément devant la bouche du cylindre.
Pour ma part, j'ai réalisé le piston et la soupape en graphite. L'avantage est qu'il ne nécessite aucun graissage.
Les machines utilisées pour l'usinage des pièces sont principalement un tour Schaublin 102 VM et une fraiseuse Aciera F3, deux petits bijoux!
Alors, je ne peux que recommander ce moteur, il fonctionne!
 

Sujets similaires

A
Réponses
23
Affichages
2 222
ALSABRICOL
A
OmeGarus
Réponses
42
Affichages
3 457
celtic14
celtic14
T
Réponses
11
Affichages
549
hadoc
H
Q
Réponses
11
Affichages
2 031
chabercha
chabercha
B
Réponses
168
Affichages
24 644
wika58
wika58
S
Réponses
12
Affichages
680
Pascal25
Pascal25
F
Réponses
23
Affichages
1 054
Dudulle
Dudulle
B
Réponses
28
Affichages
2 398
hazet
H
Miqs
Réponses
31
Affichages
2 185
bop55
bop55
C
Réponses
42
Affichages
3 946
p7m13
P
Bruno26
Réponses
165
Affichages
11 832
mvt
Pierrot du 10
Réponses
1
Affichages
35 613
aroy
aroy
G
Réponses
5
Affichages
5 132
mvt
L
Réponses
33
Affichages
3 377
thierry74
thierry74
Haut