Centrage et profondeur de chanfrein, un truc ?

  • Auteur de la discussion RoyalEnfield
  • Date de début
R
RoyalEnfield
Nouveau
Bonjour à tous,

J'aimerais chanfreiner sur 2 x 45° des alésages de 11,4 mm. Je compte utiliser une fraise à chanfreiner sur perceuse à colonne.

Existe-il un truc pour garantir :
- le centrage à 2/100e des chanfreins par rapport aux alésages (en plus du jeu inhérent au mandrin) ?
- la répétabilité de la profondeur de chanfrein à 2 ou 3/100e ?

Merci de vos retours.
 
Dodore
Dodore
Compagnon
Qu’est ce que c’est que ce truc
Un chanfrein tolérancé au centième ?
Si tu nous disais l'utilisation, et l’utilité d’un tel chanfrein on pourrait peut être y voir plus clair
Éventuellement comme tu parles de répétabilité , le nombre de chanfreins à faire
 
g0b
g0b
Compagnon
Ca me semble assez illusoire avec une simple fraise à chanfreiner et une perceuse.
Pour la concentricité, il faut une fraise avec un pilote (cad une partie cylindrique en bout de la fraise pour assurer le centrage). Et là, tu auras un centrage parfait même avec du jeu dans ta perceuse.
Pour la profondeur, je doute que la butée de la perceuse permette une telle répétabilité, mais il y a peut être moyen, selon la géométrie de ta pièce d'avoir un système de butée qui le permette...
 
MegaHertz
MegaHertz
Compagnon
Bonjour,

Ca paraît curieux, une telle tolérance sur un chanfrein.
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
Bonjour,
Ben mes chanfreins 45° je les fais par fraisage au tour quand j'ai besoin de précision... je ne vois pas trop ce que tu veux faire, surtout à la perceuse à colonne...
 
Mcar
Mcar
Compagnon
Bonjour à tous,

J'aimerais chanfreiner sur 2 x 45° des alésages de 11,4 mm. Je compte utiliser une fraise à chanfreiner sur perceuse à colonne.

Existe-il un truc pour garantir :
- le centrage à 2/100e des chanfreins par rapport aux alésages (en plus du jeu inhérent au mandrin) ?
pour garantir 0,02 de concentricité il n'y a que l'outil de forme combiné percage+chanfrein,
petit rappel , pour garantir en production 0,02 de concentricité il faut que le procédés de fabrication soit garanti au 0,01,
ça laisse pas beaucoup d'alternative.

- la répétabilité de la profondeur de chanfrein à 2 ou 3/100e ?

Merci de vos retours.

0,02 ou 0,03 c'est 33% de plus de tolérance , ce n'est donc pas négligeable :siffle:
la cote de profondeur est cotée par rapport à la face d'appui ? ou à la face opposée à l'appui ?
c'est pas du tout la même chose !
dans u_n cas il y aura un transfert de cote à faire ce qui va encore réduire la tolérance de fabrication

pas facile ton affaire ....
 
MegaHertz
MegaHertz
Compagnon
Ca sent la retouche de chambrage, je me trompe ? Si c'est ca, ca va encore déclencher une avalanche de commentaires donneurs de leçons...

Bonjour,

C'est pas qu'on veuille donner des leçons mais en général un chanfrein c'est au jugé, c'est pas vraiment le genre d'usinage pour lequel on demande une précision de malade.
 
g0b
g0b
Compagnon
Bonjour,

C'est pas qu'on veuille donner des leçons mais en général un chanfrein c'est au jugé, c'est pas vraiment le genre d'usinage pour lequel on demande une précision de malade.

Un chanfrein stricto sensu, oui, je suis d'accord, mais peut-être que @RoyalEnfield utilise à mauvais escient le terme "chanfrein" pour parler d'une partie conique (et fonctionnelle) d'un alésage. C'est la seule explication que je voie à demander une telle précision sur un "chanfrein"
 
MegaHertz
MegaHertz
Compagnon
Oui mais si ça doit être précis il faudra soigneusement choisir sa fraise.
Dans un autre fil, quelqu'un cherchait à usiner avec une fraise de ce type et elle donnait un angle de 43° plutôt que 45.

Quand on cherche une précision au centième, je suppose que l'angle également est alors très important.
 
damy
damy
Compagnon
Certain chanfrein style pour rivet en aviation demande de l'attention :-D Faire un chanfrein sur une tôle de faible épaisseur aussi:-D
"il est vrais que dans certain cas la cotation est farfelue et malheureusement son donneur d'ordre est parfois coincés par un protocole de cahier des charges "
 
damy
damy
Compagnon
foret-etage-pour-passage-moyen-90-.jpg

Même avec un outil de ce genre a la perceuse ou radial l'état de surface ne serait pas au top !
 
Madman
Madman
Compagnon
Je me suis souvent posé la question de la concentricité du chanfrein d'un trou (je perce à la fraiseuse).

- Sur un trou borgne, pas trop de soucis : je perce, je remplace le foret par celui à chanfreiner et sans déplacer le X/Y j'utilise le Z sur ma fraiseuse pour assurer la descente, contrôlée par la DRO. En principe la précision est de 5/1000, en pratique c'est souvent "surprise, devine c'est quoi ?".

- Sur un trou traversant, le côté "dessous" pose problème, car il faut retourner la pièce. À moins d'utiliser une butée pour recaler la pièce dans la bonne position je ne vois pas. Et encore, je doute que cela soit aussi précis que pour le premier chanfrein.

Si on a une série de trous à faire (même diamètre) sur une pièce, c'est encore plus ch**nt. Changer foret / chanfrein sans arrêt c'est pas top.
 
g0b
g0b
Compagnon
Quand on veut vraiment la concentricité, il faut un outil dédié dans ce genre là :

IMG_20190911_212430.png
 
JASON
JASON
Compagnon
Bonsoir,
Les faises à chanfeiner, par expérience, qu'elles soient à trou excentré, à plusieurs lèvres, à téton pilote et plusieurs lèvres, j'ai toujours constaté qu'il est difficile de faire des chanfreins identiques sur un même pièce...
Même avec une butée !
Globalement, tantôt la fraise engage, tantôt elle refuse la coupe !
Ce qui a pour effet de faire des chanfreins inégaux...
Peut-être un "grain" excentré à la tête à aléser nous donnerait un chanfrein précis ?
JASON
 
vax
vax
Modérateur
Il s'est inscrit hier et a posé sa question... Il n'est peut-être pas encore habitué au forum où les réponses ne tardent pas généralement...
Voyons s'il passe nous voir ce matin...
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
Oui, si on s'amuse à poser des questions auxquelles on n'attend pas de réponse... Le forum va vite s'encombrer de conversations à sens presque unique !
Dommage pour lui, et pour nous, l'occasion sympathique d'échanger !!
A+ les copains
PG
 
Madman
Madman
Compagnon
...faute de temps et de bazar dans mon sous-sol. Je vais me monter un atelier digne de ce nom d'ici l'an prochain...
Bahh c'est pas grave, laissons lui le temps de se retrouver dans son bazar. Peut-être à l'an prochain ? :smt039
Et puis une discussion peut aussi continuer sans son créateur !

J'ai réfléchi à la précision des chanfreins. Sur de petites pièces (et peu de trous) on pourrait les usiner au tour pour percer. Ensuite "conduire l'opération" de chanfrein au burin. Ainsi on maitrise le diamètre, l'angle et la profondeur. C'est sûr que cela ne va pas pour de grandes pièces.

@JASON Et si au lieu d'une fraise à chanfreiner qui engage/refuse on utilisait une tête à aléser avec un burin adhoc ? Selon le diamètre du trou cela pourrait-il assurer les dimensions ?
 
Dodore
Dodore
Compagnon
Dommage que @RoyalEnfield ne réponde pas , j’aurais bien aimer savoir pour quel usage il avait besoin d’une telle précision sur un chanfrein
 
R
RoyalEnfield
Nouveau
Bonsoir,

Merci pour vos réponses. Du coup, quelques petites précisions :

(C'est bien d'un chanfreinage qu'il s'agit et bien que je sois dessinateur de formation, ce n'est pas un délire de BE...)

* L'angle du chanfrein n'est pas important en lui-même, il suffit juste qu'il soit homogène entre les perçages, mais avec un outil de forme neuf, cela ne devrait pas poser de problème ?

* Oui, je pourrais aussi le faire au tour, j'ai un HobbyMat MD65. Cela serait forcément plus précis que ma perceuse Zipper ? Le problème c'est la prise de pièce, je n'ai pas d'équerre de fraisage.

* La concentricité par rapport aux alésages est liée à un double besoin fonctionnel : facilité d'introduction d'une autre pièce en entrée et homogénéité d'écoulement de fluide entre les différents perçages (fonction critique).

* Pour la profondeur, la valeur en elle-même est moins importante que la répétabilité de la forme du chanfrein.
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
Bonsoir Royal Enfield.
Tu pourrais nous faire un petit dessin STP qu'on voit ce que tu veux faire ?
On avait peur que tu sois parti, alors bon retour parmi nous.
Cdlt
PG
 
Dodore
Dodore
Compagnon
La concentricité par rapport aux alésages est liée à un double besoin fonctionnel : facilité d'introduction d'une autre pièce en entrée et homogénéité d'écoulement de fluide entre les différents perçages (fonction critique).

* Pour la profondeur, la valeur en elle-même est moins importante que la répétabilité de la forme du chanfrein.
Bonsoir Royal Enfield.
Tu pourrais nous faire un petit dessin STP qu'on voit ce que tu veux faire ?
On avait peur que tu sois parti, alors bon retour parmi nous.
Cdlt
PG
Le dessin , pourquoi pas
Mais c’est l’explication du pourquoi que je ne comprend pas est-ce que c’est ta façon d’expliquer habituel , ou bien est-ce que c’est volontairement sibyllin pour qu’on comprenne pas l’utilité
Tu parles d’ecoulement des fluides ... quels fluides..... en quoi une précision aussi importante aussi bien en dimension qu’en concentricité peut jouer sur des fluides ?
 
R
RoyalEnfield
Nouveau
Re-bonjour à tous,:wavey:

En ce qui concerne les remarques sur mon délai de réponse, je suis un peu surpris. J'ai posé la question hier en fin de matinée et je reviens aujourd'hui en milieu d'après-midi. C'est tout-à-fait standard pour moi sur les foras que je fréquente. L'usinage est l'un de mes centres d'intérêts parmi d'autres, et il n'y a pas de caractère d'urgence dans la question que j'ai posé. Il est d'ailleurs fort peu probable que je me connecte au forum plusieurs fois par jour dans l'avenir, il ne faut pas vous mettre martel en tête pour ça, cela ne signifie en rien un manque d'intérêt de ma part pour le sujet où pour les gens qui ont eu la gentillesse de répondre. Nous n'avons simplement pas tous la même notion du temps et le même emploi du temps.

Pour le dessin, je veux bien mais je n'en vois pas l'utilité, c'est du chanfreinage tout ce qu'il y a de plus standard sur 2x45°. Je précise juste que les Ø11,40 sont déjà percés dans la pièce.

Pour les fonctions attendues, je reste volontairement sybillin en effet. Je n'attends pas de conseils sur la pertinence de l'analyse fonctionnelle ou une remise en question de la pertinence des chanfreinages qui feraient immanquablement dériver la discussion (je suis admin d'un forum depuis 10 ans...), mais d'éventuels conseils techniques et "trucs" qui permettraient de réaliser (ou d'approcher) le cahier des charges des tolérances à respecter sur ces usinages de chanfreins.

Après, si ce requis n'est pas réaliste ou qu'il n'existe pas de "truc" pour s'en approcher avec les moyens à ma disposition, c'est une réponse que je suis tout-à-fait prêt entendre.

Merci à vous. :smt023
 

Sujets similaires

B
Réponses
193
Affichages
7 426
mvt
DA l'Auvergnat
Réponses
26
Affichages
4 208
Mouhaminou AGORO
M
A
Réponses
5
Affichages
4 813
Atoutpick
A
L
Réponses
44
Affichages
8 503
lion10
lion10
Haut