CheckList machines à bois ? [ MAJ 15/03/2018]

  • Auteur de la discussion vibi27
  • Date de début
V
vibi27
Apprenti
Hello,
J'ai cherché sur le net des checklists d'utilisation de machines à bois (générique) pour les nuls (=bibi), pour une utilisation avec le maximum de sécurité et le meilleur résultat, mais je n'ai pas trouvé, alors en attendant d'avoir une machine, je vais tenter de la faire et si vous le voulez bien
vous pourrez la compléter/corriger, puis je l'imprimerai en grand dans mon atelier.
Je commence par la degau (bah soyez indulgents, je n'ai JAMAIS pratiqué une seule fois !)



J'ai mis une étoile (*) après les numéros pour la MAJ du 13/3/2018
J'ai mis deux étoiles (**) après les numéros pour la MAJ du 15/3/2018
=> Merci à tous pour vos contributions/conseils/retours d'expérience.

Préalable:
*-Chaque machine dispose d'un mode d'emploi celui-ci reprend toutes les consignes de sécurité et recommandations du constructeur depuis le déballage, l'installation, l'usage et même la mise au rebus.

CHECKLIST DEGAUCHISSEUSE
----------------------------------
A) A faire une fois:
0-*-Dans tous les cas: suivre le manuel de la machine.
1-Vérifier la prise de terre (section suffisante, couleur, résistance < 100ohms),
=>Du sérieux: http://www.chauvin-arnoux.com/sites/default/files/D00VDU62_0.PDF
2-Mettre les sélecteurs électriques à 0 (position aucun outil, et bouton rouge)
3-Vérifier que rien n'entrave les différents arbres (si combiné: toupie, degau, rabot, mortaise)
4-Mettre la machine de niveau (mesurer par rapport à la table de sortie)
5-Mettre en place un éclairage suffisant.
6-Mettre un aspirateur de copeaux (comment on choisit ? je vais regarder le forum d'abord)
7-Incidence de la température et de l'humidité de la pièce ?
8-Euh, brancher la machine
9-Vérifier, pour les machines modifiées électriquement, le sens de rotation des arbres tel qu'indiqué par le fabricant.
10-*-Régler les fers et la table de sortie en fonction des fers (fait en usine normalement): la méthode icihttps://www.usinages.com/threads/nouvel-arrive-un-combine-inconnu-mais-ancien.103049/page-3
B) A faire régulièrement
1-Vider les copeaux de l'aspirateur.
2-Débrancher la machine degau.
3-*-Vérifier l'état des fers, remplacement ou affutage (s'ils sont affutables): le fabricant donne des cotes mini-maxi à respecter. On se rend vite compte que les fers coupent moins dès que ça change de bruit de coupe (ça grince ou crie...),
et surtout si on sent que le bois sautille sous la main, il faut changer ou réaffûter avant que ça arrive! Un bonne idée: conserver "neuve" la partie des fers la plus proche du guide (la partie droite) et usiner sur coté gauche (la partie droite est couverte par le "pont" du support du guide. C'est moins dangereux et de plus quand cette partie est usée, on a le côté droit qui est frais et bien tranchant
4-Huiler ou parafiner les tables de degau pour un meilleur glissage.
5-Vérifier la hauteur de la table de sortie (tourner l'arbre à la main pour mettre les fers en position la plus haute et avec une règle alu/fer mise horizontalement vérifier que la table de sortie est à la même hauteur que la plus haute position possible du tranchant des fers)
6-Vérifier serrage des fers
7-Vérifier serrage du capot de protection d'arbre de dégau.
8-Vérifier serrage du guide


C) A faire à chaque fois
0-*-Fatigue, énervement, trop pressé, contrarié, alcoolisé => reporter au lendemain
1-Nettoyer la surface de travail (un copeau dessous une planche change son l'angle)
2-Nettoyer le sol (pas de fils, tasseaux, chiffons, papiers, ...)
3-Pas de gants (un gant happé entraîne toute la main).
4-Pas de bijoux (c'est vraiment un truc de mecs le bois :) )
5-Pas de vêtements amples (surtout au niveau des bras). Y a t-il des vêtements spéciaux ?
6-Attention aux cordons de lunettes
7-Attention aux barbes de 30cm, aux queues de cheval (je parle des cheveux, on ne dégauchit pas à poil SVP)
7b-*-Si on a un entraîneur et qu'on veut l'utiliser, le régler.
8-Lunettes de protection
9-Casque antibruit
10-Démarrer l'aspirateur de copeaux.
11-Degau à plat:
a-positionner la protection horizontalement pour qu'elle couvre toute la longueur de l'arbre
b-positionner la protection verticalement pour que la planche passe juste en dessous
12-Degau sur chant:
a-positionner la protection horizontalement pour qu'elle couvre toute la longueur de l'arbre sauf l'épaisseur de la planche
b-positionner la protection verticalement pour qu'elle soit au plus proche de l'arbre.
13-Vérifier les serrages des deux axes de positionnement de la protection d'arbre
14-*-Vérifier que la différence de hauteur entre la table d'entrée et la table de sortie n'est pas trop grande (en général entre 0.1mm-2mm, valeur fournie par le manuel de la machine, plus de 2mm pour les bois tendres, les grosses machines, les experts).
15-Positionner le guide de dégau latéralement (pas sûr que cela existe ça)
16-**-Positionner le guide de dégau verticalement (angle entre 90 et 45° la plupart du temps). Pour 90° vérifier avec une équerre en plusieurs endroits.
Il est préférable de faire une pièce test et de vérifier l'angle obtenu sur cette pièce test .Ensuite on ajuste la butée du guide, on revérifie, et c'est reparti jusqu'à ce qu'on remonte les fers !!!!
17-Serrer la ou les vis de fixation du guide de degau.
18-*-doublon du 16, supprimé.
19-*-supprimé.
20-La planche étant introduite dans la longueur (jamais dans la largeur), et toujours du même côté de la dégauchisseuse, il y a 4 façons de l'introduire (recto-devant, recto-derrière, verso-devant, verso-derrière), et une seule est bonne:
21-Choisir le sens d'introduction devant ou derrière se fait en fonction du sens du fil du bois de la planche.
22-*-Choisir le côté recto ou verso se fait en fonction du côté le plus stable (on pose la planche du côté ou elle a le plus d'appui sans basculer, par exemple une planche tuilée reposera sur les deux extrémités gauche et droite et pas sur le rond du milieu)
23 -Degau à plat:
a-*-On pose la planche sur la table d'entrée. C'est souvent la seule facilement réglable, c'est la table dont les fers attaqueraient le dessus s'ils la touchaient.
b-*-Les deux mains à plat sur la planche (éviter epaisseur< 1cm), on plaque contre la table d'entrée et ensuite on pousse, pas trop vite, le régime moteur nous donne une indication si on va trop vite.
c-*-La main gauche (celle de devant), passe par dessus la protection d'arbre, mais n'appuie pas dessus. Utiliser des poussoirs plastique antidérapants.
d-*-Lorsque la main droite peut aussi passer par dessus la protection d'arbre, on applique les deux mains uniquement sur la table de sortie (comme le fait un entraîneur automatique), mais pas toujours: ça dépend de la longueur du bois à travailler, et de l'avancement du travail de dégauchissage (premières ou dernières passes ...) . Pas de main en appui au dessus du passage de l'arbre car si la planche part d'un coup (refoulement à environ 90km/h), la main tombe naturellement dessus.
24-Degau sur chant:
a-Main gauche pouce au zénith, doigts à l'horizontale, plaquer la planche contre la table d'entrée et contre le guide
b-*-Main droite pouce aligné sur le chant haut de la planche pour la plaquer contre les tables, les autres doigts repliés, l'index sur l'arrière de la planche pour la pousser. Cette main plaque également l'arrière de la planche contre le guide...quand elle arrive dessus. Certains laissent glisser un doigt sur le haut du guide, cela permet à la main de ne pas tomber en cas de refoulement.
25-*-Si la pièce n'est pas assez longue ou épaisse, OUBLIE et fait autrement.
26-*-Même pour une planche longue et épaisse on peut utiliser des poussoirs en plastique antidérapants.
27-*Quelques liens d'initiation ou de livres:
https://www.bordet.fr/dvd-initiation-au-travail-du-bois,fr,4,555012.cfm
https://www.copaindescopeaux.fr/con...-video-menuiserie-degauchissage-rabotage.html
 
Dernière édition:
coquillette
coquillette
Compagnon
Bonjour
Ok ......mais le temps de lire ..et d'appliquer tout cela...la journée est morte ...lol :-D:-D:-D

Jean Paul :drinkers:
 
P
papeteme
Compagnon
Bonjour,
Parfois le mieux est l'ennemi du bien.
Un nœud bien fait est mieux que trois-quatre dont on n'est pas sûr.
Tu énonces beaucoup d'évidences parmi lesquelles peuvent se glisser des dangers :
-profondeur de passe : oublie les 4 mm quand tu débutes. 2 est déja bien assez
-ligne 25 : si la pièce est trop fine ou trop courte : OUBLIE et fait autrement .........
Et un dernier conseil : ne travaille jamais sous une quelconque contrainte ou contrariété, dès que tu ne le sens pas et que tu doutes : arrête ! Revois le problème le lendemain.
Avant de bricoler le bois avec les machines, j'ai questionné plusieurs pros de ma région qui un jour s'étaient blessés.
TOUS m'ont dit que c'est arrivé parce qu'ils avaient été contrariés dans leur protocole habituel : un parce qu'il manquait une pièce au moment de partir à la pose, un autre parce que sa femme râlait que les étagères n'étaient pas faites au moment de ranger ses confitures, un autre parce qu'ils étaient en retard et devaient rattraper.......
Bonne continuation.
Papeteme
 
Régule
Régule
Compagnon
Bonjour
Ok ......mais le temps de lire ..et d'appliquer tout cela...la journée est morte ...lol :-D:-D:-D

Jean Paul :drinkers:

je dirais même plus
enc...-les-mouches.gif
:-D:-D:-D

Paul
 
ChtiGG
ChtiGG
Compagnon
si tu veux vraiment travailler en sécurité, utilise un entraîneur - pas une entraîneuse :roll: - en dégau et à la toupie ; c'est un investissement mais tu ne le regretteras pas...

2004_10316Entraineur.jpg
 
P
paysan
Compagnon
Et j'ajouterai ne pas régler les couteaux quand la machine est en marche! Vu sur la plaque d'une ensileuse; les couteaux tournent à 3000 t/mn et sont entrainés par plus de 100 CV. Je pense que l'avertissement s'adresse à des utilisateurs rapides et adroits.
Rémi
 
P
paysan
Compagnon
@Earthwalker
rassure-toi, sur l'ensileuse aussi ! Le fabricant se dégage de responsabilité par des recommandations absurdes. C'était de l'humour.
Rémi
 
V
vibi27
Apprenti
Merci pour tous vos conseils.
Oui c'est une longue liste mais pour moi c'est important d'en avoir une, après chacun fait comme il le sent.
Probablement qu'après quelque mois/années on fait tout machinalement.
Pas mal l'entraineur ChtiGG. Je vais regarder de plus près.
 
J
Jack bel
Ouvrier
21-Choisir le sens d'introduction devant ou derrière se fait en fonction du sens du fil du bois de la planche.
ça j'ai pas compris, par contre ...
on commence toujours à dégauchir par la table la plus basse (donc forcément du côté du fil du biseau), et à l'encontre du sens de rotation de l'arbre
et on met à épaisseur depuis l'autre côté

ou alors je n'ai jamais rien compris (en 45 ans de métier, ça deviendrait grave) :mrgreen:
 
P
paysan
Compagnon
21-sans doute une bonne traduction de introduire la planche dans un sens ou l'autre en fonction du fil du bois. Ou alors je n'ai rien compris non plus.
Rémi
 
ChtiGG
ChtiGG
Compagnon
et si la planche est bombée :

planche bombée.jpg


sur le dessin c'est très exagéré mais il faut commencer par la face inférieure d'où l'intérêt également de l'entraîneur, en dehors de l'aspect sécurité, il permet d'exercer une pression constante et un avancement régulier...
 
Borisravel
Borisravel
Compagnon
Plus qu'un beau discours, voir quelqu'un travailler, ça me semble être mieux.
Voilà un excellent dvd:
https://www.bordet.fr/dvd-initiation-au-travail-du-bois,fr,4,555012.cfm
Tu le trouveras peut-être moins cher ailleurs, j'ai pris le premier lien que j'ai trouvé.
Autant je suis d'accord pour un entraineur à la toupie, mais à la dégau, le soucis, c'est que l'entraineur a tendance à déformer les planches concaves ou convexes.
 
D
david89
Nouveau
c'est certains que la 1ere fois qu'on utilise une dégauchisseuse ça fait peur, on se demande quelle est cette machine qui fait un bruit d'hélicoptère...
ta check-list t est pas mal, mais a lire une fois, pas a chaque utilisation.
commence par verifier l'equerrage de ton guide, le réglage des fers et des tables ( entrée et sortie).
n'enlève jamais les protections comme le font les anciens...a qui il manque un doigt...
va faire un tour sur les videos de Nico de copains des copeaux et ça doit rouler sans heurts.
si tes tables sont courtes et tes pieces longues, prévoies des servantes en entrée et sortie sinon tu pourra pas maintenir tes planches bien a plat avec ta seule force.
pour la vitesse de passage, ecoute ton moteur, si il peine va moins vite sinon usure et travail degeulasse.
si tu appuies trop fort, tu risques de déformer légèrement ta planche donc tu ne vas pas éliminer les defauts que tu veux corriger et si tu es un bourrin et ta machine trop légère, tu peux deregler ou deformer tes tables...
david
 
V
vibi27
Apprenti
Merci à vous tous
@Jack bel : ce que je voulais dire en 21 c'est ce qu'à bien traduit Paysan.
@ChtiGG: c'est ce que je voulais dire en 22, mais c'est plus clair avec ton schéma
@Borisravel: merci pour le lien
@david89: oui les servantes c'est une bonne idée. Et la vitesse de passage se fait à l'oreille, ok, logique.
 
Albert le Belge
Albert le Belge
Compagnon
Bonjour,
concernant l'emploi d'un entraîneur:
Pour la toupie je suis parfaitement d'accord.
Par contre, pour le dégauchissage j'ai quand même un sérieux doute:
Lorsqu'on à une pièce à dégauchir les faces ne sont pas parallèles donc la pression va varier parfois assez fortement alors à moins d'avoir un entraîneur tout terrain qui change de position en fonction de la face supérieure tu n'auras jamais une pression régulière autrement. (à moins de jouer sur le manque de rigidité du matériel ce qui serait un comble).

Mais si quelqu'un peux argumenter, je ne demande qu'à être convaincu.

Alors une règle élémentaire de sécurité:
Il n'est pas de situation plus dangereuse que celle que l'on croit sur et fiable.
traduction:
Un élément omis dans une check-list est un élément qui ne sera jamais traité donc, aussi petit soit-il, il peut devenir catastrophique.

Chaque machine dispose d'un mode d'emploi celui-ci reprend toutes les consignes de sécurité et recommandations du constructeur depuis le déballage, l'installation, l'usage et même la mise au rebus.
Pourquoi vouloir créer un autre document.

pour apprendre les bases en machine à bois, je m'étais inscrit comme élève libre au cours du soir dans une école technique (ok c'était dans la fin des années 60 du siècle dernier mais piste à explorer quand même).
 
ChtiGG
ChtiGG
Compagnon
Lorsqu'on à une pièce à dégauchir les faces ne sont pas parallèles donc la pression va varier parfois assez fortement alors à moins d'avoir un entraîneur tout terrain qui change de position en fonction de la face supérieure tu n'auras jamais une pression régulière autrement. (à moins de jouer sur le manque de rigidité du matériel ce qui serait un comble).

non, ou alors c'est que ton entraîneur est mal réglé ; pour le dégauchissage l'entraîneur est TOUJOURS positionné sur la table de sortie en totalité de sorte qu'il n'appuie sur la planche qu'une fois que celle-ci est passée sur les couteaux...
Cela fait plus de 30 ans que j'utilise un entraîneur en dégauchissage et toupillage et j'en suis toujours satisfait.
 
Dernière édition:
yvon29
yvon29
Compagnon
Bonjour

Vibi, ce que tu peux faire c'est éventuellement, éditer ton 1er message et incorporer dans le texte ce qui te semble pertinent dans les messages que tu reçois au fur et à mesure.
Et tu peux modifier le titre en précisant par exemple : MàJ le 11/3

A 9 je peux te conseiller de mettre au point mort, ou d'enlever/détendre la courroie... pas sur que toutes les machines acceptent de tourner à l'envers... Bon pour une dégau, il ne doit pas y avoir de pb de ce coté là!

B 4 en fait, on garde à porter de la main la paraffine ou le produite de glisse que va bien, et on en mets dès que ça ne glisse pas assez bien (machine à l'arrêt évidemment)

B 3 Vérifier l'état des fers: en fait, on se rend vite compte que les fers coupent moins dès que ça change de bruit de coupe (ça grince ou crie...),
et surtout si on sent que le bois sautille sous la main, il faut changer ou réaffûter avant que ça arrive!
Un bonne idée: conserver "neuve" la partie des fers la plus proche du guide (la partie droite) et usiner sur coté gauche (la partie droite est couverte par le "pont" du support du guide
Premièrement : moins dangereux
Ensuite : quand cette partie est usée, on a le cotè droit qui est frais et bien tranchant
Bien ûr ça ne va pas sur on veut raboter la largeur maxi !



B 5-Vérifier la hauteur de la table de sortie : on place les n fers sur l'arbre, tous avec la même sortie (en général 1 mm maxi - voir notice) , ensuite seulement on règle la table de dégau de manière à ce qu'elle soit quelques centièmes de mm plus base que le cercle des arêtes *
Ensuite on n'y touche plus, sauf si on veut faire ce genre de choses :
upload_2018-3-11_18-41-35.png


* vous trouverez ici la méthode que j'utilise : https://www.usinages.com/threads/nouvel-arrive-un-combine-inconnu-mais-ancien.103049/page-3


C 11 Dégau à plat et 12-Degau sur chant:
a-positionner la protection horizontalement pour qu'elle couvre toute la longueur de l'arbre : voir ce que je dis pour B3
b-positionner la protection verticalement pour que la planche passe juste en dessous

C 14-Vérifier que la différence de hauteur... : autrement dit régler la prise d'épaisseur (prise de bois)
En fait ça dépend de pas mal de facteur :
largeur à dégauchir : du chêne en 200 mm , couteau en TBE ; machine puissante (3cv) : je dirai maxi 2 mm
couteau moyen, puissance plus faible : moins d'1 mm !
Sapin ep 15 mm : on peut prendre aisément 6 mm pour les première passes pour enlever les grosse bosses!

plus on approche d'un plan correct, on réduite l'épaisseur , bon ceci surtout pour les bois chers ou fortement gauches : parfois dans du 27 mm en 1 m de long on n'arrive à peine à dépasser 18 mm cote finie raboté des deux faces!!!
C'est parfois l'état de ce dont on dispose qui conditionne le débit et la cote finie !!!!

C 15-Positionner le guide de dégau latéralement (pas sûr que cela existe ça) : ça me semble indispensable et ça existe sur toutes les machines , sauf sur les machines très très basiques que ne valent rien et que je déconseille carrément d'utiliser !

C 16-Positionner le guide de dégau verticalement : oui, certes; plutôt régler cet angle et la butée pour que l'angle obtenu soit bien 90° ... (faire un essai, ajuster l'index des graduations ou la butée à 90° --- et refaire les même essais pour chaque butée : le guide de ma dégau made in USA comporte 3 butées : 90° ; +45° et -45°. Bon ça c'est assez rare !

C 18-Vérifier l'angle entre la table d'entrée (et aussi sortie) et le guide: en général on veut 90°. Avec une équerre. Comprends pas : peux tu expliquer STP ?

C 19- .... Pour certains combis c'est mieux d'enlever la mortaiseuse. : j'ai une très grosse mortaiseuse sur ma Pierre Bénite de 410 mm : ça ne pose pas de pb !

C 23 -Degau à plat:
a-On pose la planche sur la table d'entrée.
b-Les deux mains à plat sur la planche (sauf si trop fine, combien ?), on plaque contre les tables ???? (contre LA table d’entrée) et on pousse ensuite .
c-La main gauche (celle de devant), passe par dessus la protection d'arbre. Je ne garde JAMAIS*** une main sur le bois au dessus des couteaux : un bois qui part recule à la vitesse des couteaux : 25 m/sec soit 90 km/heure : on n'aura jamais assez réflexe pour arrêter d'appuyer sur le bois, si il dégage!!!

*** : nota, sauf si on peut poser et faire glisser le coté petit doigt de la paume de la main sur le guide , de la sorte, si le bois recule, un doigt ou la main ne peut pas tomber sur les couteaux !!!
Ceci est valable plutôt pour des bois épais, ou en dégauchissage de chant ...


C'est un raison suffisante pour ne pas rester en face d'un bois (valable pour la scie circulaire et la toupie!!!) pointu ou pas, ça peut faire des très gros dégâts à l'abdomen (de profondis...)

d-Lorsque la main droite peut aussi passer par dessus la protection d'arbre, on applique les deux mains uniquement sur la table de sortie. Pas d'accord: ça dépend de la longueur du bois à travailler, et de l'avancement du travail de dégauchissage (premières ou dernières passes ...) J'ai un truc que est super : c'est un pousseur en plastique comportant une semelle en matière synthétique que ne glisse pas ! ça ressemble à un fer à repasser ... :

upload_2018-3-11_19-23-25.png


C 25-Si la pièce n'est pas assez longue ou épaisse : d'accord avec papeteme : tu oublies ! Mais quelle est la longueur mini ? ... ça dépend ! nature du bois, largeur, état de l'affûtage ... je dirais grand mini : 4 (?) fois le distance entre les pointes des deux tables ? qu'en diront les "sachants" ?


....
Avant de bricoler le bois avec les machines, j'ai questionné plusieurs pros de ma région qui un jour s'étaient blessés.
TOUS m'ont dit que c'est arrivé parce qu'ils avaient été contrariés dans leur protocole habituel : un parce qu'il manquait une pièce au moment de partir à la pose, un autre parce que sa femme râlait que les étagères n'étaient pas faites au moment de ranger ses confitures, un autre parce qu'ils étaient en retard et devaient rattraper.......

J'ai eu 2 (petits) accidents de dégau : pour l'un j'étais fatigué : j'étais à la maison après une journée de boulot ...
L'autre : le bois est parti en arrière parce que fer trop usé, le bois s'est mis à sautiller sur la table arrière ....


si tu veux vraiment travailler en sécurité, utilise un entraîneur - pas une entraîneuse :roll: - en dégau et à la toupie ; c'est un investissement mais tu ne le regretteras pas...

Voir la pièce jointe 390359

L’entraîneur en dégau c'est bon pour la série et pour des pièces de petite longueur assez épaisses : ep 27 mm X L 300 mm (une seule passe est supposée suffisante)
 
J
Jack bel
Ouvrier
c'est certains que la 1ere fois qu'on utilise une dégauchisseuse ça fait peur, on se demande quelle est cette machine qui fait un bruit d'hélicoptère...
je confirme ... avec des couteaux de 71 cms ça chante bien (100 db) :siffle:
et s'il manque un doigt à certains anciens, c'est parce que les couteaux ne coupaient plus,qu'ils paniquent ou qu'ils travaillaient bourrés ou trop vite :mrgreen:
perso, en 45 ans je ne me suis jamais fait peur :icon15:
@ Vibi27 : pas d'souci, le principal est qu'on se comprenne :smt041
 
Albert le Belge
Albert le Belge
Compagnon
Bonsoir les ami(e)s

non, ou alors c'est que ton entraîneur est mal réglé ; pour le dégauchissage l'entraîneur est TOUJOURS positionné sur la table de sortie en totalité de sorte qu'il n'appuie sur la planche qu'une fois que celle-ci est passée sur les couteaux...
Cela fait plus de 30 ans que j'utilise un entraîneur en dégauchissage et toupillage et j'en suis toujours satisfait.

Il faudra m'expliquer ce qu'est le dégauchissage car si je suis ton raisonnement, à la sortie du dégauchissage la face supérieure serait parallèle à celle qui est contre la table ! Il faudra m'expliquer comment.

Alors que moi j'ai appris que le dégauchissage servait à dresser une face de référence .
la face opposée pouvant fort bien présenter des bosses des creux ou un ..."gauchissement" autrement dit:une face qui elle n'est pas parallèle à la table alors explique moi si tu le veux bien, ce que tu entends par "réglage" de l'entraîneur.
Comment plaquera-til régulièrement sur la table, une pièce dont l'épaisseur varie ?

Chose que justement, on rectifie plus tard par le rabotage.

je ne demande qu'à comprendre, merci d'avance pour ta réponse.

P.S. cette invitation est valable pour tout qui utilise un entraîneur sur dégauchisseuse également je vous remercie tous d'avance.

Bonne soirée.
 
Dernière édition:
yvon29
yvon29
Compagnon
Bonsoir


Bonsoir les ami(e)s
Il faudra m'expliquer ce qu'est le dégauchissage car si je suis ton raisonnement, à la sortie du dégauchissage la face supérieure serait parallèle à celle qui est contre la table ! Il faudra m'expliquer comment.

Alors que moi j'ai appris que le dégauchissage servait à dresser une face de référence .
la face opposée pouvant fort bien présenter des bosses des creux ou un ..."gauchissement" autrement une face qui elle n'est pas parallèle à la table alors explique moi si tu le veux bien, ce que tu entends par "réglage" de l'entraîneur.
Comment plaquera-til régulièrement sur la table, une pièce dont l'épaisseur varie ?

Chose que justement, on rectifie plus tard par le rabotage.

je ne demande qu'à comprendre, merci d'avance pour ta réponse.

Tu as raison Albert

En fait les rouleaux peuvent monter ou descendre environ d'un cm...
Et bien sûr il faut que cette course soit cohérente avec les écarts d'épaisseur...

L'axe des rouleaux est orienté pour que les rouleaux forcent le bois contre le guide

Et aussi c'est pourquoi l’entraîneur est surtout utilisé en cas de série : on passe les n centaines de bouts de bois, et en général il faut que ce soit bon en une seule passe
C'est pourquoi aussi qu'on prend plutôt une grosse épaisseur de bois pour être sur qu'une seule passe suffit, c'est au détriment du la quantité de copeaux... mais question € c'est bon ...

Seule chose à faire : prendre les bois choisir le sens vis à vis du sens du fil et roule...
On met une palette avec des ridelles et les bois tombent dedans.

Comme le bois doit être plaqué très fort sur une face gauche, il faut que les déformations soient minimes et négligeables, donc obligatoirement des bois plutôt petits et / ou épais!

Ensuite on monte l’entraîneur pour qu'il plaque le bois contre le guide vertical, rouleaux orientés de manière à forcer le bois vers la table d'entrée.
on approche la palette, et on repasse tous les bois
Après c'est la raboteuse de 600mm où j'enquillais 4 ou 5 bois cote à cote pour faire l'épaisseur.

J'ai fait ça un été dans une fabrique de meubles, la raboteuse 4 faces devait être "buzy" et ce job c'était bon pour les "stagiaires" (on ne nous appelait surement pas comme ça en 77...)
 
Albert le Belge
Albert le Belge
Compagnon
Bonsoir,
Merci pour cette réponse Yvon, elle me conforte quand même dans ce que j'ai énoncé.

Comme le bois doit être plaqué très fort sur une face gauche, il faut que les déformations soient minimes et négligeables, donc obligatoirement des bois plutôt petits et / ou épais!

Ok j'admets que sur des pièces très courtes et fraîchement délignée (déformations réduites) cela sera à peu près correct quoi que la pression variera immanquablement à mois d'avoir un entraîneur dont les rouleaux dispose d'un relativement grans débattement .

je présume du fait que les entraîneurs de dégauchissage et de toupie ne sont pas les mêmes car j'en ai un pour la toupie et je n'aurais jamais un débattement avec pression constante, si j'ai une différence de plus d'un ou deux millimètre d'épaisseur.
 
yvon29
yvon29
Compagnon
Bonsoir Albert
J'ai un gros Holz-her et je pense que le débattement de rouleaux et bien de 10 mm : faudra que je pense à mesurer!
par contre je n'ai jamais entendu parlé d’entraîneur pour usage toupie ou dégau... L'entraîneur c'est conçu normalement pour le toupie...
pour ce qui est de le force de pression : on mettait au maxi pour ne pas être emm....erdés , c'était de la grosse cavalerie... la machine gueulait pendant des heures ! et je passais 3-4 palettes de bouts de bois en vrac à plat / à chant / puis rabotage en épaisseur!
Pour la pause je n'entendais rien, et c'est un pote qui devait me faire signe, quand il ne coupait pas le jus !!!!
 
V
vibi27
Apprenti
Merci pour vos précieux retours d'expérience.

@albert: le mode d'emploi prime, c'est certain...mais quand on achète d'occasion on ne l'a pas toujours, après on peut avoir du bol et le trouver sur le net, ou n'acheter qu'une machine d'occasion dont
on aurait au préalable le mode d'emploi (soit via internet, soit via le vendeur). D’où, pour moi, n'ayant jamais pratiqué, l'intérêt de me faire une checklist.
L'idée de prendre quelques cours (ou stage) m'a traversé l'esprit, mais c'est souvent 4 ou 5 jours consécutifs, et tous frais compris cela coûte assez cher (mais ça les vaut probablement).
Par contre j'ai vu une annonce ou l'on pouvait utiliser des machines avec supervision et conseils d'un pro: c'est une location à l'heure ou à la demi journée je crois. Le concept m'a l'air pas mal, on n'est pas obligé de se
farcir la construction d'un meuble qu'on n'a pas choisi (ni de repartir avec !), on vient juste pour utiliser du bon matériel avec un pro et si l'on ne veut que scier/dégauchir/raboter cela s'arrêtera là.

@Yvon:
C 15-Positionner le guide de dégau latéralement (pas sûr que cela existe ça) : ça me semble indispensable et ça existe sur toutes les machines , sauf sur les machines très très basiques que ne valent rien et que je déconseille carrément d'utiliser !
=> oui c'est ma méconnaissance de ces machines qui m'a laissé penser que le guide réglable c'était une option :)

C 18-Vérifier l'angle entre la table d'entrée (et aussi sortie) et le guide: en général on veut 90°. Avec une équerre. Comprends pas : peux tu expliquer STP ?
=> en fait C18=C16, j'ai merdé !

C 19- .... Pour certains combis c'est mieux d'enlever la mortaiseuse. : j'ai une très grosse mortaiseuse sur ma Pierre Bénite de 410 mm : ça ne pose pas de pb !

=> j'ai vu sur un combi KIMAC K810 la toupie/scie à gauche, la mortaiseuse à droite, et la dégau au milieu. Cela ne m'a pas paru très ergonomique. Si j'avais acheté cette machine j'aurais démonté la mortaiseuse
pour dégauchir, et elle n'avait pas vraiment l'air légère. Du coup je ne l'ai pas acheté.

C23 - d: super ces pousseurs plastique, tu me conseilles quel modèle et on peut trouver ça ou ? (oui j'ai cherché, mais je ne dois pas connaitre les bons sites et/ou les bons termes)
 
V
vibi27
Apprenti
@Yvon: ok pour éditer le post original . Je n'ai pas trouvé comment modifier le titre quand on édite. Je regarderai demain plus en détail.
 
J
Jack bel
Ouvrier
Bonjour à tous !

pour moi, un entraîneur de dégauchisseuse sert surtout pour passer des chevrons de châssis en 4 faces ou corroyeuse
sinon c'est impossible d'avoir un 3/4 ou 4/4 bien dégauchi avec un entraîneur ... et surtout d'espérer économiser de l'épaisseur

mais je conçois super bien que pour fabriquer des palettes en grande série, ça doit fonctionner pas mal :D
 
P
paysan
Compagnon
comme vibi27 j'ai une Pierre Bénite de 410 et je viens de monter un support pour utiliser l'entraineur. J'ai une série de planches courtes ( 40 cm ) à raboter pour faire des tiroirs, et je n'ai pas envie d'y laisser mes doigts. C'est long à régler, et il faut régler à chaque passe. Sur des planches longues, je pense qu'il patinerait à cause des irrégularités.
Rémi
 
V
vibi27
Apprenti
OK merci Yvon, je vais regarder cela.
@paysan: je n'ai pas encore de machine, mais j'ai compris que notre point commun à tous c'est de garder les 10 intacts :)
J'ai cru aussi comprendre au fil des messages qu'il vaut mieux éviter d'utiliser l’entraîneur sur une planche trop déformée, à fortiori mince.
 
J
Jack bel
Ouvrier
ce ne sont ps les machines qui sont dangereuses, mais l'utilisateur (ou son état lors de l'utilisation)
une machine bien entretenue comporte peu de risques, même sans protections

personne ne demande à ce qu'on tape nos doigts dans les couteaux, suffit de travailler à son aise, sans être fatigué, énervé ou bourré :mrgreen:
 

Sujets similaires

T
Réponses
5
Affichages
4 333
Nomad 1
Nomad 1
A
Réponses
15
Affichages
4 089
activa73
A
Vimaak
Réponses
24
Affichages
8 168
Vimaak
Vimaak
R
Réponses
1
Affichages
1 223
ChtiGG
ChtiGG
M
Réponses
33
Affichages
2 751
yvon29
yvon29
Q
Réponses
14
Affichages
2 461
Papygraines
Papygraines
X
Réponses
27
Affichages
2 035
XIIIVSI
X
speedfender
Réponses
33
Affichages
3 464
speedfender
speedfender
B
Réponses
17
Affichages
3 093
Fran
Fran
G
Réponses
4
Affichages
6 182
gregui
G
Borisravel
Réponses
30
Affichages
2 064
anthropovergnat
A
R
Réponses
26
Affichages
11 289
jeje_03
J
lozus23
Réponses
4
Affichages
1 057
effix
E
M
Réponses
21
Affichages
1 060
freddy007
F
Haut