Retouche de glissières queue d'aronde

Compagnon
16 Octobre 2008
964
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

Je viens exposer mon problème, qui nul doute est un problème courant sur les machines anciennes.
Cela concerne la retouche des glissières ou lardon de rattrapage de jeu du chariot porte outils de mon Cazeneuve.

Vous pourrez suivre la rénovation de mon tour ici https://www.usinages.com/threads/renovation-tour-cazeneuve-hb-575.115503/

Quelques photos :

DSC06743.JPG


DSC06744.JPG


Le coulissement de ce chariot montre des points durs si je règle le lardon pour que le chariot n'ai pas de jeu dans les zones où il coulisse facilement.

De toute évidence, il y a usure des zones les plus utilisées.

Mais comment savoir quelle est la partie à gratter (ou à usiner) ?
- une partie de queue d'aronde, laquelle ?
- une surface d'appui horizontale ?
- une face du lardon ?
- faire des portées au bleu, mais où ?
- faire des contrôles géométriques, à quel endroit ?

Merci aux "spécialistes" de ce genre de problème de me venir en aide.
 
Lexique
25 Octobre 2010
4 967
FR-17800 Charente maritime
Bonjour,

Un petit coup de pouce ?
X.png

- s'il y a du jeu au dessus de la glissière mâle (en vert sur l'image), c'est que la portée se fait sur les surfaces bleues.
- Vérifier (corriger) la planéité (leur portée avec la surface conjuguée) de ces surfaces?
- Une fois ceci fait, mettre du bleu sur la surface (en rouge, opposée au lardon) et vérifier (corriger) la rectitude (avec une règle à fil) de cette surface et de la surface conjuguée (glissière mâle) et la portée de ces deux surfaces entre-elles, sans mettre le lardon.
- Vérifier (corriger) ensuite le parallélisme des deux flancs de la queue d'aronde mâle en mesurant la cote sur piges.

Cordialement,
PUSSY.
 
Dernière édition:
Compagnon
16 Octobre 2008
964
  • Auteur de la discussion
  • #8
lors voilà les contrôles que j'ai fait ce matin avant d'avoir pu lire vos commentaires :

1°) coulisse supérieure du chariot
1er côté :
DSC06745.JPG

La valeur varie de 0 à -0,06 mm, le creux étant au milieu de la portée

2ème côté :
DSC06752.JPG

Le défaut est pratiquement le même.

2°) contrôle du parallélisme des queues d'aronde sur coulisse supérieure
DSC06760.JPG


DSC06761.JPG

Le défaut de parallélisme est de 0,08 mm d'une extrémité à l'autre.

3°) contrôle du parallélisme queues d'aronde coulisse inférieure :
DSC06762.JPG

Le défaut de parallélisme est très faible, quelques petits centièmes.

4°) contrôle face d'appui coulisse inférieure :
DSC06763.JPG

Sur le premier côté, le défaut est de + ou - 0,01 mm
Sur le deuxième côté, le défaut est de - 0,04 mm sur une courte zone

Pour répondre à Pussy, il y a bien du jeu au-dessus de la coulisse inférieure, donc la portée se fait bien sur les surfaces bleues.
Je pense que je vais donc déjà donner un coup de rectif. sur les faces d'appuis de la coulisse supérieure, objet de mon contrôle n°1.
Je n'ai pas fait de portée au bleu, mais je pense que le contrôle avec comparateur revient au même.
 
Lexique
25 Octobre 2010
4 967
FR-17800 Charente maritime
Bonjour,

Je n'ai pas fait de portée au bleu, mais je pense que le contrôle avec comparateur revient au même.
Il est à noter qu'un défaut possible de la table (sa planéité ou son guidage selon ce que tu bouges la table ou la pièce sur la table) vient s'ajouter au défaut de la portée de la coulisse supérieure !

1°) coulisse supérieure du chariot :
La valeur varie de 0 à -0,06 mm, le creux étant au milieu de la portée
2ème côté : Le défaut est pratiquement le même.
Une rectification, peut-être mais il n'est pas sûr que le "creux" que tu as mesuré (sur la glissière femelle) entraîne un "point dur" dans le déplacement du chariot du fait que la glissière femelle porte à ses deux extrémités sur le transversal.
Une "bosse" entraînerait par contre un "point dur" quand elle est de chaque coté du creux !
As-tu vérifié les portées sur la coulisse inférieure (glissière mâle) ?
Par contre, il pourrait y avoir du voilage sur l'un (ou les deux) éléments.

Ne serait-il pas mieux d'envisager un rodage des deux coulisses l'une sur l'autre (sans lardon) ?

2°) contrôle du parallélisme des queues d'aronde sur coulisse supérieure
Le défaut de parallélisme est de 0,08 mm d'une extrémité à l'autre.
3°) contrôle du parallélisme queues d'aronde coulisse inférieure :
Le défaut de parallélisme est très faible, quelques petits centièmes.
Comme tu as un lardon conique, le défaut de parallélisme des flancs (mâles et/ou femelle) est plus problématique pour plusieurs raisons :
- Difficile pour nous (pas forcément super outillés) de rectifier les flancs des queues d'aronde.
- Le rattrapage de jeu autorisé par un lardon conique est faible, ne laissant pas beaucoup de latitude pour "rattraper" les défauts.
- refaire un lardon conique est hors de notre portée et hors de prix à refaire !

Après avoir vérifié s'il y a ou non voilage, éliminé les bosses sur les portées (en bleu) '(ectif - rodage), il faut mesurer avec précision (micromètre pour la glissière mâle et empilage de cales pour la glissière femelle) le défaut de parallélisme des flancs à 60°.
Si le défaut n'est pas trop important et si le lardon le permet (si sa course est suffisante du fait que la cote "entre piges" va varier), corriger le défaut.

Si tu parviens à une amélioration, ton reportage rendra service à beaucoup !
Nous t'aiderons au fur et à mesure des avancées.

Cordialement,
PUSSY.
 
Dernière édition:
Compagnon
16 Octobre 2008
964
Une rectification, peut-être mais il n'est pas sûr que le "creux" que tu as mesuré (sur la glissière femelle) entraîne un "point dur" dans le déplacement du chariot du fait que la glissière femelle porte à ses deux extrémités sur le transversal.
Oui, tout à fait d'accord que ce n'est peut-être pas l'origine du point dur.
En revanche, lorsque la coulisse supérieure sort de la coulisse inférieure, et cela arrive souvent, par exemple pour réaliser un cône, les extrémités qui "portent bien" vont sortir et là cela pourrait porter sur un creux.

As-tu vérifié les portées sur la coulisse inférieure (glissière mâle) ?
Oui, c'est le paragraphe 4, mais le défaut est infime.

il faut mesurer avec précision (micromètre pour la glissière mâle et empilage de cales pour la glissière femelle) le défaut de parallélisme des flancs à 60°.
Je l'ai fait avec des piges, et c'est sur le coulisseau supérieur, celui qui comporte le lardon, qu'il y a un gros défaut, 0,08 mm de défaut entre les 2 extrémités, et j'ai le sentiment que le dur pourrait provenir de ça.
Mais sur quoi intervenir ?
Gratter le lardon ou la queue d'aronde ?
 
Lexique
25 Octobre 2010
4 967
FR-17800 Charente maritime
les extrémités qui "portent bien" vont sortir et là cela pourrait porter sur un creux.
Mais en ce cas, les contacts à 60° sont libérés, donc mouvement plus "doux" !
Gratter le lardon ou la queue d'aronde ?
Retoucher le lardon sera plus facile que de retoucher les glissières, et avec un "montage" adapté, cela peut être fait en rectification (tu dois en avoir une puisque tu parlais de rectifier les portées !).
As-tu vérifié s'il y avait du voilage entre les portées ?

Cordialement,
PUSSY.
 
Lexique
18 Février 2010
4 493
FR-91 Brétigny sur Orge
Re,
@FELIX
Avant toutes chose, reprendre dans l'ordre et avec la bonne méthode.
Les mesures que tu a faites n'ont "aucune valeur", elle sont entachées d"erreurs de principe.
Retoucher le lardon ne servira à rien si les glissières ne sont pas "nickel"
C'est fort "désagréable" mais la reprise d"usure des glissières ça se fait petit à petit, une par une, c'est long, mais c'est le seul moyen.
Donc, comme dit au post #2 tu vérifies sur un marbre et tu reprends la planéité, rectif ou grattage (la rectif à revérifier au marbre !
 
Sujets similaires

Haut