Reconnaitre metaux et leur nuances

  • Auteur de la discussion gearP
  • Date de début
G
gearP
Nouveau
11 Fev 2019
9
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

comment reconnaitre de l’aluminium ?
un aimant le permet, par rapport aux métaux ferreux, mais comment faire pour les autres métaux, sans parler des alliages type zamak.
Existe t-il un moyen de distinguer les différent type d'aluminium ?

Cordialement.
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 764
F-69400 villefranche sur saone
presenté comme ça c’est un vaste sujet
ouf heureusement il ne s’agit que d’alliage d’alu
mais même comme ça c’est pas très facile
 
g0b
g0b
Compagnon
20 Jan 2014
1 784
FR-31
Je ne comprends pas très bien la question... il s'agit de reconnaitre un alliage d'alu par rapport à d'autres alliages ?
Dans ce cas, c'est plutot facile grâce à la densité (non destructif) ou la température de fusion (destuctif)

Ps : attention à la technique de l'aimant... Ce n'est pas si simple... Il y a des inox, par exemple, qui ne sont pas magnétiques par exemple, alors qu'ils contiennent 70% de fer...
 
Vilozorro
Vilozorro
Compagnon
21 Mai 2018
821
Le poids, la couleur, le type de pièce

Alu : très léger, gris très clair. Les pièces polies ternissent rapidement.

Acier zingué : couleur proche de l'alu, mais 3 fois plus lourd. Ternit avec le temps.

Inox : un peu plus foncé que l'acier zingué, garde son brillant dans le temps. Les pièces polies ressemblent à du chrome mais avec des reflets un peu plus foncés. (Ex: couverts de table)

Titane : gris foncé, un peu terne. Particularité : pas froid au toucher (très mauvais conducteur thermique)

Zamak : un peu le même aspect que le plomb. Ressemble à l'alu quand c'est neuf, fonce et ternit avec le temps. 2 fois plus lourd que l'alu. Pièces moulées dans 99,9% des cas

Inconel : couleur alu, plus lourd, tire parfois un peu sur le doré. Rare et hors de prix

Laiton : jaune, ternit avec le temps
Bronze : jaune, ternit avec le temps
Or : jaune, garde son brillant
(J'aimerais connaître une méthode pour différencier facilement le bronze et le laiton !)
 
yvon29
yvon29
Compagnon
31 Juil 2012
4 081
FR-77250 Fontainebleau
Bonjour

Question de départ :

comment reconnaitre de l’aluminium ?
Sous entendu : des autres matières....

Par sa densité, non, masse volumique. vers les 2800 kg/m3.
Les plus proches c'est le titane vers 5000 et au dessous le magnésium vers 1800.

Par sa dureté : dans les métaux de densité proche, le titane est beaucoup plus dur, se raye donc beaucoup plus difficilement.
De plus, un alu anodisé peut avoir une surface assez dure...
Je pense que le magnésium est relativement mou... ( on en trouve dans les anciennes pièces aéronautiques)

Par sa conduction thermique : elle
est spécifique aux solides (bois, métaux, etc), elle est un transfert de la température , qui se fait par propagation de proche en proche de la chaleur.
Une barre d'alun chauffée à une extrémité sera chaude sur presque toute sa longueur très rapidement, idem le cuivre et sûrement d'autres métaux.



Estimation de sa densité :

Calculer le volume, peser...
Diviser la masse en kg par le volume en m3

Ou en grammes par litre....

Si tu ne peux pas calculer le volume :
Faut une balance
Un gamelle d'eau posée sur le plateau de la balance
Faire la tare
Faire tremper la pièce (attention à bien chasser l'air) en la suspendant sans qu'elle ne touche le fond avec un fil le plus fin possible...
La masse indiquée par la balance est celle du volume d'eau déplacé...

On aura peser la pièce auparavant comme ça on est sur qu'on ne pèse pas d'eau....
 
E
enguerland91
Ouvrier
25 Avr 2020
406
Si une question est mal posée les réponses ne seront pas pertinentes. On ne sait pas si on veut séparer les alliages d'aluminium des autres métaux ou si on veut reconnaître les alliages d'alu entre eux.
Dans ce dernier cas on peut demander pourquoi veut-on faire ce tri ? Est ce que c'est en vue d'une application particulière ? ou est ce pour trier un lot de matières récupérées chez un ferrailleur ? Si on se place dans l'hypothèse d'une utilisation précise il sera facile de faire ce tri par exemple en considérant l'aptitude de ces échantillons à l'usinage comme le perçage et le sciage à fortiori en tournage/fraisage. On peut aussi faire du tri en regardant l'aptitude au pliage. Toutefois il faut savoir que l'état recuit ou écroui entraînera des confusions. Bref on peut par ces méthodes faire un tri utile pour une utilisation précise. Plonger un bout d'alliage inconnu dans de la soude dira si on est face à un alliage contenant du cuivre car cela noircit le bain alors qu'un alu pur disparaîtra complètement et le liquide sera limpide.
 
J
jo69
Compagnon
28 Mar 2009
761
69
Une solution existe aussi par leurs conductivités électrique différentes ce qui permet déjà de séparer les grandes familles , les alliages contenant du_ cuivre peuvent être détecté avec de l'acide fluorydrique une goute posée et la réaction amène une tache noir , mais a manier avec beaucoup de précautions, la dureté brinel donne de bon résultats mais il y a l'inconvénient des traitement thermiques qui pollue les résultats, visitez les sites de l'aluminium français et ceux des principaux producteurs d'alu.pour avoir des valeurs précises
 
L
la goupille
Compagnon
11 Fev 2016
1 424
FR04200
Bonjour
Je trie l'alu du zamak pour la fonte.
Les deux densités sont très différentes mais sur certaine pièces je ne me décide pas simplement en soupesant.
L'alu n'est pas attaqué par l'acide sulfurique froid mais le zinc et donc le zamak si..
Une goutte d'acide sur la pièce et 2 minute après on voie si cela bulle ou pas.
Luc
 
L
la goupille
Compagnon
11 Fev 2016
1 424
FR04200
Bonjour
Les alu contenant du cuivre sont réputés non soudable ( sauf avec un traitement thermique après soudage).
Pour la récup il est intéressant de séparer la serie 2000 et autre qui seront vissés, collés, mais pas souder.
Pas souder mais braser généralement possible.
Tu pense que sur l'alu " l'acide fluorhydrique sera un bon indicateur?
Il n'y aura pas d'autre chose pour réagir.?
Luc


@jo69
 
Dernière édition:
G
gearP
Nouveau
11 Fev 2019
9
  • Auteur de la discussion
  • #12
Bonjour, merci à tous pour vos messages je n'ai que peu de temps aujourd'hui mais je mets la page de côté , et j'espère pouvoir vous répondre demain. Un grand merci à tous.
 
L
la goupille
Compagnon
11 Fev 2016
1 424
FR04200
Bonjour
Les produits pour le décapage de l'inox après soudure sont souvent à base d'acide nitrique + acide fluorhydrique.
SI queiqu'un a ça sous la main!
Luc
 
D
DidierV
Apprenti
3 Déc 2017
142
Bonjour à tous,

Pour la question "Existe t-il un moyen de distinguer les différent type d'aluminium ?", la réponse est non sans gros moyen. Mais un tri est possible. Il faut de la lessive de soude diluée (1 pour 6) et de l'acide nitrique dilué à 15% ou du désoxydant pour anodisation :
Il suffit de tremper un morceau de la pièce 5 mn dans le bain de soude, puis de rincer à l'eau sans frotter :
- Si la pièce est resté blanche, c'est probablement une série 1000 ou 6000.
- Si la pièce est devenu grise, c'est probablement une série 4000 ou 5000. Le désoxydant la rendra blanche en 3 minutes
- Si la pièce est devenu noir, c'est probablement une série 2000 ou 7000. Le désoxydant la rendra blanche en 3 minutes
- Si la pièce est devenu noir, mais que le désoxydant ne la blanchie pas, c'est du Zamak

Ce n'est pas une solution de garantie qui permet de distinguer un 6060 d'un 6061, mais c'est une bonne solution de tri avec des moyens abordable et "raisonnables" du point de vue de la sécurité pour peut que l'on utilise gants et lunettes.

A bientôt
 
Vergobretos
Vergobretos
Compagnon
31 Oct 2008
2 429
Aindien
Hello,
la dureté, la ductilité, l'éclat et l'odeur peuvent aussi servir...
Parler d'acide fluorhydrique... ne me semble pas raisonnable quand un débutant pose une telle question !
Dans les réponses on évoque les zamack, toutes les séries d'alu 1000 à 7000 avec des nuances 6060... rudement calé si le demandeur connait tout cela !
 
D
DidierV
Apprenti
3 Déc 2017
142
Dans les réponses on évoque les zamack, toutes les séries d'alu 1000 à 7000 avec des nuances 6060... rudement calé si le demandeur connait tout cela !
"Nouveau" sur le forum ne veut pas nécessairement dire "débutant" en terme de d'apprentissage.
Pour l'éclat et l'odeur, il faut être un alchimiste pour arriver, avec le vue et l'odorat, à identifier des alliages d'alu :mrgreen:
A 56 ans et 32 ans d’expérience en usinage et anodisation, j'en serais bien incapable !!! :prayer:
 
Vergobretos
Vergobretos
Compagnon
31 Oct 2008
2 429
Aindien
Pour l'éclat et l'odeur
Lorsque tu scies certains alu... l'odeur est bien là !
et essaies de polir un AU5GT... c'est pas pareil qu'un Za4Gu1 l'éclat est différent, il y a aussi bien d'autres métaux ou assimilés qui dégagent des odeurs.
En plus leur réaction au toucher avec l'oct-1-en-3-one...
étonnant non ?
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 299
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Salut,

Je confirme enfin pour moi, peut être que j'ai l'odorat développé (ont se moque pas hein):coyote: que les métaux on bien une odeur.
Étant habitué a usiner à sec des grosses pièces...certain métaux dégage une odeur bien particulière...même les plastiques

@ +
 
M
MARECHE
Compagnon
6 Fev 2011
2 824
Nancy
Bonjour,
Ca c'est bien vrai! Je me suis toujours demandé si c'était des composés se formant à l'usinage ou des gaz piégés à la fusion qui s'échappent. Quant aux plastiques c'est souvent un reste de monomère toxique ou un auxiliaire de polymérisation qui s'échappe.
Salutations
 
D
DidierV
Apprenti
3 Déc 2017
142
Bonjour,

comment reconnaitre de l’aluminium ?
un aimant le permet, par rapport aux métaux ferreux, mais comment faire pour les autres métaux, sans parler des alliages type zamak.
Existe t-il un moyen de distinguer les différent type d'aluminium ?

Cordialement.
Ok les gars, vous avez des supers pouvoirs, vous êtes capables de connaitre les séries d'alu à l'odeur. Bon, moi, un gars pose une question, j'essaye de l'aider : Test de l'alu = soude + désoxydant. Je reconnais que c'est moins fun, mais au moins, ça marche (rhume ou pas :p ). Si vous pensez que la réponse à la question de gearP et de lui conseiller de renifler ses chutes, no probleme... Pour moi, discussion close.

A bientôt,
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 299
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
vous êtes capables de connaitre les séries d'alu à l'odeur.
Ce n'est pas ce je que j'ai écrit, j'ai écrit quand usinage et selon les matières l'odeur est différentes.
Bien sur avant d'y toucher ça ne sent pas.
 
SuperSpinach
SuperSpinach
Ouvrier
2 Nov 2017
376
Bonjour,

La technique de @DidierV fonctionne bien (même très bien) pour connaitre la série de l'aluminium. il existe d'autres réactifs pour tester l'aluminium mais ils ne peuvent pas être achetés par des particuliers.

@Vergobretos L'acide fluorhydrique c'est super mais dans ce cas là il a peu d'utilité. Tu peux largement en parler sur le forum (et partout ailleurs). Ce n'est pas parce que tu en parles que soudainement n'importe qui pourra en acheter. Ca dangerosité (toute relative) et surtout ses propriétés chimiques font que sa vente est restreinte aux professionnels qui peuvent justifier de son utilisation.
 
G
gearP
Nouveau
11 Fev 2019
9
  • Auteur de la discussion
  • #26
Bonjour à tous je vais tâcher de résumer ce qui s'est dit et d'affiner mes questions.

@enguerland91 On ne sait pas si on veut séparer les alliages d'aluminium des autres métaux ou si on veut reconnaître les alliages d'alu entre eux.

Les 2 mon capitaine. Le but: trier au global (entre métaux) et savoir si une fois ce premier tri effectuer, il est possible de l'affiner au niveau des familles/nuances. Pour éventuellement privilégier un morceau d'un autre, en vue d'un usage particulier même s'il n'est pas encore défini.

pour distinguer les aluminiums des autres métaux.

le "test magnétique" n'est pas suffisant -->@g0b Il y a des inox, par exemple, qui ne sont pas magnétiques, alors qu'ils contiennent 70% de fer...

l'inverse est-il vrai : si c'est magnétique ce n'est pas un aluminium ?

@Vilozorro le poids, la couleur, le type de pièce.

Pour le poids et la couleur, ces 2 "variables" nécessitent une certaine expérience non . Certaines pièces peuvent être plaquées (il m'est arrivé de voir certains morceaux de plastique "enrobe" d'un très fine couche de métal). De même certains traitements de surface peuvent tromper: brossage, anodisation, ....

le type de pièce> cela signifie qu'une pièce sera usinée plus par forgeage que coulage, découpage, ... (correct ?). Là aussi une certaine expérience ainsi qu'une connaissance globale des métaux est requise (mais n'est-on pas là pour apprendre/à transmettre ?).

@yvon29 sa densité, sa dureté, sa conduction thermique.

la densité est la cousine du poids n'est-ce pas ?

Faire tremper la pièce (attention à bien chasser l'air) en la suspendant sans qu'elle ne touche le fond avec un fil le plus fin possible. --> pour quelle raison la suspendre, et qu'elle ne touche pas le fond est important ?


Existe-t-il un moyen de distinguer les différents types d'aluminium ?

@serge 91
d'une manière générale, pas sans gros moyens.

Néanmoins:

d’après @jo69

- leurs conductivités électrique différentes (permet déjà de séparer les grandes familles)
- les alliages contenant du cuivre peuvent être détecté avec de l'acide fluorydrique.
- L'alu n'est pas attaqué par l'acide sulfurique froid mais le zinc et donc le zamak si. Une goutte d'acide sur la pièce et 2 minute après on voie si cela bulle ou pas.

d’après @DidierV

Il suffit de tremper un morceau de la pièce 5 mn dans le bain de soude, puis de rincer à l'eau sans frotter :
- Si la pièce est resté blanche, c'est probablement une série 1000 ou 6000.
- Si la pièce est devenu grise, c'est probablement une série 4000 ou 5000. Le désoxydant la rendra blanche en 3 minutes
- Si la pièce est devenu noir, c'est probablement une série 2000 ou 7000. Le désoxydant la rendra blanche en 3 minutes
- Si la pièce est devenu noir, mais que le désoxydant ne la blanchie pas, c'est du Zamak

Cependant cette solution ne permet pas de distinguer un 6060 d'un 6061.

Question bonus: si dans mon chaudron je mets une casserole en alu, une jante de vélo en alu, un aérofrein en alu et que je mets à bouillir, qu'elle en sera le résultat ? (de l'adamantium vous dites ?)
Même question avec des métaux ou des alliages variés (fer, cuivre laiton....) ainsi que le déroulement. Que ce passe-t-il lors de la fusion puis du refroidissement ?
 
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
7 177
FR-91 Brétigny sur Orge
Cependant cette solution ne permet pas de distinguer un 6060 d'un 6061.
A part le spectromètre de masse, pas d'autres moyen de connaitre la composition exacte d'un alliage !
A partir de cette composition, on peut retrouver le "nom" normalisé du dit alliage.
ce qui ne dit rien sur les éventuels traitements subits
En fait, c'est un métier à part entière :wink:
 
Alpazen
Alpazen
Modérateur
23 Nov 2011
2 740
FR-74 La Yaute
Haut