Dureté ? Rigidité ? Résistance ? Résilience ? Quelle différence ?

yvon29
Compagnon
31 Juillet 2012
3 119
FR-77250 Fontainebleau
Le fil de fer de clôture est déjà écroui ( pré plastifié ... je ne parle pas du plastique vert jardin :wink: )
C'est pour cela qu'un complément de plastification entre les doigts suffit pour atteindre la rupture.

Par contre le fil destiné au ligatures des armatures et fer à béton à été recuit après tréfilage justement pour supprimer cet écrouissage et éviter qu'il ne casse quand on va le tortiller .
 
dubleu
Compagnon
1 Février 2016
3 040
Bonjour



Les fixations des « cana » sur un turboreacteur c'est difficile à calculer, et aussi à vérifier par essais....

Une cana peut vibrer et battre contre sa voisine ou le carter dans certaines configurations qu'on ne rencontre pas souvent....



Tu veux sûrement dire T° >= 80% Tf...

En fait les courbes de fluage donnent ma déformation à température donnée fonction du temps....



Ça casse rapidement parce que dès le début on plastifie la matière: ici on plie le fil n fois à plus de 90°....
Je ne pense pas qu'on puisse parler de fatigue dans ce cas particulier.





Tout à fait.
Regardez une clef plate de bonne qualité , l'intérieur de la fourche est grenaillé : ça se voit à l'allure de l'état de surface.

Le grenaillage créée une contrainte de compression qui se retranche à la contrainte de traction de travail.... c'est tout bénef.
Par contre c'est souvent difficile d'aller atteindre les zones confinées par exemple les raccordements de surfaces, les trous, rn là où se trouve justement ma contrainte maxi ( cf le fond de la clef plate...)



tu parle grenaillage crée une contrainte ............ équivalent au shoot penning ??????????

ce traitement permet de fiabilisé des péces mécanique sans traitement thermique nuisible à la géeométrie et au dimentionnel
 
joumpy
Compagnon
8 Octobre 2009
1 486
38: Grenoble
grenaillage de précontrainte = shot peening... Juste pas dans la même langue.
C'est valable pour les amortiseurs de bagnole ou les ailes d'avion... Voir dans ce cas le désastre du DH4 (De Havilland), superbe avion de transport à réacteur anglais et pionnier en la matière, interdit de vol après 4 crash très rapprochés dû à la fatigue de la pressurisation de cabine. Maintenant, on sait alors on déforme les toles d'alu par shot blasting.
Edit: grillé par @yvon29 :)
 
fredcoach
Compagnon
11 Janvier 2013
936
Hautes Alpes
le verre standard (vitre) flue dans un temps de l'ordre de l'age de l'univer
Je ne sais pas quel type de verre a été utilisé pour réaliser mes panneaux solaires mais après une dizaine d'années sur le toit de mon fourgon, soutenus sur 2 lignes écartées d'environ 1,60m, le milieu est descendu d'au moins 2 cm.
 
petit_lulu
Compagnon
11 Janvier 2015
638
gers
Je ne sais pas quel type de verre a été utilisé pour réaliser mes panneaux solaires mais après une dizaine d'années sur le toit de mon fourgon, soutenus sur 2 lignes écartées d'environ 1,60m, le milieu est descendu d'au moins 2 cm.
a mon avis c'est la stucture de soutient qui a bougee, pas la vitre en verre.
si tu la demonte elle doit etre droite, elle!
 
fredcoach
Compagnon
11 Janvier 2013
936
Hautes Alpes
a mon avis c'est la stucture de soutient qui a bougee, pas la vitre en verre.
si tu la demonte elle doit etre droite, elle!
C'est parce que je l'ai démontée quand j'ai changé de véhicule que j'ai constaté qu'elle avait flué.
Je savais qu'une vitre se déforme mais c'est la première fois que j'en ai une confirmation expérimentale.
 
phil135
Compagnon
15 Septembre 2012
1 410
france, essonne, nord
le coup du fil de fer c'est de l’écrouissage local : la matière est durcie mais aussi fragilisée et au pliage dans l'autre sens il se créé une fissure; qui progresse à chaque fois

les matières thermoplastiques ... il y a deux grandes catégories d'état: vitreuse et cristalline
c'est l'état vitreux qui flue , mais le passage de cristallin à vitreux est parfois pas si chaud que ça
et certain sont vitreux à toutes les températures ambiantes

sauf traitement très particulier les métaux sont cristallins
 
g0b
Compagnon
20 Janvier 2014
1 276
Le fluage du verre, c'est vraiment à prendre avec des pincettes... Voire à oublier.
C'est à l'origine une sorte de légende urbaine (les vitraux de cathédrale qui seraient plus épais en bas qu'en haut à cause du fluage du verre). C'est certainement pas dû à un fluage du verre sur quelques centaines d'années (plus probablement à la technique de fabrication et d'assemblage des vitraux à l'époque).
Une autre explication pourrait aussi être une mauvaise compréhension de la vulgarisation des solides amorphes (comme le verre) qui sont parfois présentés comme des "liquides qui ne s'écoulent pas"... De là à dire qu'ils s'écoulent très lentement, il y a un pas à ne pas franchir...
Bref, même sur un plan purement théorique et à des échelles de temps gigantesques, rien ne prouve que le verre s'écoule (à température ambiante). Tout ceci dans les limites de mes connaissances, donc si quelqu'un à une preuve du contraire, ça m'intéresserait de la connaitre... en attendant, je considère le verre comme un solide, et l'histoire de son écoulement comme une légende :).
 
Dernière édition:
Haut