Conseils pour gravure (très, très fine)...

  • Auteur de la discussion gaston83
  • Date de début
gaston83
gaston83
Compagnon
17 Fev 2016
1 540
FR-71520
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

Je ne sais pas où mettre cette demande. Il s'agit de gravure (plutôt une re gravure) d'un numéro de série sur une culasse d'un pistolet en cours de restauration.
Le numéro comporte 6 chiffres d'une hauteur de 3 mm et la largeur de 1.5 mm.

Quels outils me conseillez-vous ? J'ai une petite fraiseuse...

Donc à priori, plusieurs possibilités... de forum. :smt002

Merci à un modérateur de le déplacer.
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 773
F-69400 villefranche sur saone
Il te faut une fraise à graver , aussi apelée fraise javelot
ça peut se fabriquer Avec une affûteuse adapté , ou s’acheter avec les mots « fraise javelot »
on peut choisir l’angle de pointe et éventuellement faire un petit plat. Mais il faut un coup de main, et bien Faire attention de ne pas dépasser le plat desiré ... parce qu’autrement il faut tout recommencer
 
g0b
g0b
Compagnon
20 Jan 2014
1 786
FR-31
Et pourquoi pas tout simplement des chiffres à frapper ?
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 773
F-69400 villefranche sur saone
Oui effectivement ce serra nettement plus simple ... mais il faut trouver la bonne hauteur et forme , sauf si on le refait en totalité
 
gaston83
gaston83
Compagnon
17 Fev 2016
1 540
FR-71520
  • Auteur de la discussion
  • #5
Et pourquoi pas tout simplement des chiffres à frapper ?
Oui, mais là, il n'y a plus de challenge.... :wink:


C'est la première fois que je veux faire çà... donc une autre question, est-ce qu'elle doit tourner... chuuut ! je n'ai rien dit.... :smt021
 
Dernière édition:
D
Doctor_itchy
Compagnon
20 Avr 2007
5 477
Morlanwelz
les chiffre sont pour la plupart du temps frappé ! , a voir l’état exact mais refaire délicatement avec un burin tout fin et tailler en V pour retravaillé le tout ?

après pour fraisé ok mais

la fraiseuse c'est bien , si elle est "numerique" cela iras fortement bien , pour peu que tu a préparé méticuleusement le code parfaitement adapté pour fraisé au bon endroit ( risque d'etre un chipotage complexe a programmé , tester , ajusté , ect ) la fraise devras avoir l'angle de frappe d'origine

si manuelle , c'est presque impossible "a la mains" il faut un pantographe , pour copier le lettrage d'origine sur un gabarit plus grand , retravaillé le gabarit si pas parfait , puis faire l'inverse !

en général les armurier refont cela au petit burin puis gommage/sablage selon l'etat et l'aspect voulus ! (ou a l'acide mais c'est plus dangereux :) )
 
J
Julien
Apprenti
25 Jan 2008
208
Metz
Ça me rappelle un prof de matériaux qui nous avait raconté comment on peut faire "parler" le metal, par exemple en faisant un polissage + attaque sur une arme dont le numéro de série avait été effacé à la meule. Comme le numero est frappé la matiere se deforme en profondeur et on arrive à le retrouver si c est pas meulé trop profond.
Si le numéro est usiné, pas possible... ah mais c est peut être fait exprès :lol:
 
Papynano
Papynano
Compagnon
15 Juil 2009
1 363
Savoie
Bonsoir
Avec un pantographe ça doit pouvoir ce faire en réglant les coulisses pour avoir la bonne dimension des lettres et chiffres par rapport aux chablons. Par contre il faut avoir des chablons du bon modèle.
Comme toujours des photos seraient les bienvenues.
 
R
rabotnuc
Compagnon
16 Avr 2008
5 334
fr-50cherbourg
Bonjour,
burin pneumatique à la main en suivant l'ancien marquage. Il y a déjà eu un post sur les burins pneumatiques.
Si c'est une arme ancienne, c'est dommage de "taper dedans".
Perso je trouverais ça un peu louche, une arme avec un numéro regravé...
 
R
rabotnuc
Compagnon
16 Avr 2008
5 334
fr-50cherbourg
sinon, avec un pantographe:
graver un chablon (modèle) en partant de la gravure existante, puis regraver l'existant en partant du chablon. Le chablon intermédiaire permet de retrouver une gravure de profondeur constante et de reproduire exactement la forme et l'espacement des caractères initiaux.
La difficulté sera de calculer les coef de reproduction pour retomber en final dans la dimension de la gravure initiale (le pantographe est réglable mais ne permet pas toujours d'avoir un grandissement = un)
 
Papynano
Papynano
Compagnon
15 Juil 2009
1 363
Savoie
Bonjour
Avec des lettres de trois millimètres un peu "abimées" ça risque d'être coton pour sortir un chablons plus grand.
J'ai personnellement eu pas mal de soucis pour en faire un à l'échelle 1 de 30 mm de haut alors 3mm???et comme disait un membre du forum il faut polir les marques de la fraise sur la pièce obtenue sinon le mouvement du palpeur n'est pas régulier, pour faire plus grand le moindre à coup si le mouvement n'est pas fluide ça va faire des défauts importants.
Sur les armes est ce que les lettres ont des caractéristiques particulières? si c'est du standard en réduisant ça doit se faire?
J'ai gravé dernièrement des chiffres pour un médaillon pour un petit chien (le n° de tel du maître) la hauteur des chiffres devait être de cet ordre la 3mm.
Perso dans mes boites de chablons pour mon gravograph j'ai que du standard pas de fantaisie.
 
R
rabotnuc
Compagnon
16 Avr 2008
5 334
fr-50cherbourg
Tu as raison, c'est probablement délicat, peut-être même impossible.
L'avantage c'est que le seul risque, c'est de rater le chablon :), alors qu'en attaquant directement sur la gravure du fusil....je crains le pire si on n'est pas graveur/armurier ou au moins amateur entrainé, que ce soit à la frappe ou au burin. A titre perso, je ne comprends pas bien d'ailleurs la nécessité de refaire le numéro s'il est encore lisible.
 
Papynano
Papynano
Compagnon
15 Juil 2009
1 363
Savoie
Bonjour
Il y a toujours moyen de simuler le résultat en gravant sur des chutes pour voir si ça correspond .
Après ça dépend des machines utilisées et de l'expérience de l'opérateur.
Le petit panto gravograph a un réglage fin sur la broche qui détermine la profondeur de la gravure faut y aller doucement ça creuse vite.
Maintenant il faut voir le volume de la pièce et la possibilité de bridage sur l'étau c'est de l'orfèvrerie et travailler avec une grosse loupe
de façon à simuler sur la pièce sans graver juste pour voir si la fraise suit bien l'ancien marquage et quand tout ces réglages sont OK
passer à la gravure proprement dite.
Bon faut pas compter les heures et être patient ça c'est impératif.
 
Papynano
Papynano
Compagnon
15 Juil 2009
1 363
Savoie
Bonjour
Tu en est ou pour ta gravure? Met nous des photos si possible ce sera plus facile pour te conseiller.
En ce qui me concerne j'ai un peu d'expérience dans le domaine de la gravure avec pantographe mais je n'ai jamais réussi à faire quelque chose de précis avec des chiffres et lettres à frapper.
 
gaston83
gaston83
Compagnon
17 Fev 2016
1 540
FR-71520
  • Auteur de la discussion
  • #15
Bonjour à tous,
... et merci pour vos idées et suggestions...

Après maintes réflexions sur les façons de faire... je crois que je vais m'orienter sur une gravure au laser. Je dois juste fournir les cotes précises à respecter. Je pense que ce sera plus facile pour moi et aussi d'obtenir un bon résultat.
++
 
Papynano
Papynano
Compagnon
15 Juil 2009
1 363
Savoie
Bonsoir
Si tu pense que c'est mieux pourquoi pas, le laser je ne connais pas du tout je n'ai aucune expériences dans ce domaine.
 
gaston83
gaston83
Compagnon
17 Fev 2016
1 540
FR-71520
  • Auteur de la discussion
  • #17
Bonjour,
De toute façon, si je le fait faire, je donnerais un retour d'info....
 
Haut