Conception d'un Tour en béton ordinaire

T
Tool
Nouveau
20 Juin 2015
13
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous ,

Comme l'indique le titre du sujet , j'ai comme projet la conception , dans un premier temps, puis la réalisation d'un tour dont le bâti sera en béton ordinaire (et non pas époxy-granite) .

Comme beaucoup le savent certainement, il y a eu beaucoup de tours fabriqués de cette manière dans le passé . Je me suis inspiré pour ce projet de plusieurs sites/documents trouvés sur le net dont voici quelques uns (pour ceux que ça pourrait intéresser) :

http://concretelathe.wikispaces.com...f/291364019/NEW METHOD OF BUILDING LATHES.pdf

http://opensourcemachinetools.org/concrete-lathe/ (voir document en bas de page)


Et notamment une série de vidéos intéressantes dont je compte m'inspirer pour la réalisation :


Pour les dimensions je n'ai encore rien de précis , mais ça sera un tour d'établi dont le devis de poids sera certainement dans les environs de 250kg

Je développerais au fur et à mesure un cahier de charge avec l'avancement de mes réflexions et (je l'espère) votre aide.

Pour l'instant j'aurais une question (qui semblera peut-être bête ) : quelle est l'utilité du chariot porte-outil ? je sais qu'il sert à effectuer du chariotage conique , mais je compte utiliser seulement un chariot longitudinale (le traînard) et au dessus un autre chariot (transversal) qui sera orientable donc j'aurais la possibilité d'effectuer de l'usinage conique. Donc au final 2 chariots et non pas 3 comme dans les tours classique pour simplifier la conception/réalisation. Y voyez-vous un quelconque problème ?

Merci d'avance pour vos réponses/remarques/réflexions qui pourront faire avancer le schmilblick :-D
 
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
6 966
FR-91 Brétigny sur Orge
Bonjour,
Pour l'instant j'aurais une question (qui semblera peut-être bête ) : quelle est l'utilité du chariot porte-outil ? je sais qu'il sert à effectuer du chariotage conique
Pas seulement, on s'en sert tout le temps, pour ajuster la position de l'outil ou son inclinaison en chariotage et la profondeur de passe en dressage!
Et puis, le reréglage du transversal, bonjour....
 
sergepol
sergepol
Compagnon
20 Mai 2012
2 273
Flers 61100
Bonjour
Si cette machine est numérisée les cônes sont la combinaison de 2 mouvements perpendiculaires donc pas de pivotements.
Pour ce qui concerne l'utilisation du béton, cette solution me séduit bien plus que toutes les structures assemblées en profil alu extrudés qui auraient un bien meilleur usage dans la réalisation d'une guitare que de celle d'une machine outil.
Dans les années 1972 j'ai participé à la construction d'une coque de bateau en ferociment longue de 13m et 10 tonnes qui a traversé l'atlantique puis un cyclone tropical sans encombre.
Depuis, j'ai utilisé des tours Somab à banc béton et glissières granit avec néanmoins sur une machine le collage glissières sur bâti défaillant avec comme possible cause le non respect des spécifications pour les huiles de coupe mais je n'en suis pas totalement persuadé.
Ce n'est que mon expérience.
Salutations
 
T
Tool
Nouveau
20 Juin 2015
13
  • Auteur de la discussion
  • #4
Bonjour,

Pas seulement, on s'en sert tout le temps, pour ajuster la position de l'outil ou son inclinaison en chariotage et la profondeur de passe en dressage!
Et puis, le reréglage du transversal, bonjour....
Supposons que je puisse régler la position/inclinaison de l'outil dans le porte-outil (en laissant assez de jeu sur les côté ) et pour la profondeur de passe en dressage j'utiliserais le longitudinale .

Quant au ré-réglage du transversal je précise que ça ne me pose pas de problème de sortir le comparateur vu que je n'effectuerais que très rarement de l'usinage conique mais je voudrais garder cette possibilité (sans ajouter un autre chariot) !

Y a t'il quelque chose d'autre auquel je n'aurais pas pensé ?
 
sergepol
sergepol
Compagnon
20 Mai 2012
2 273
Flers 61100
Rebonjour
Pour répondre à serge91, j'ai un combiné mu200 sans chariot sup. inclinable et c'est handicapant, j'ai du en réaliser un ce qui ma fait un très bon exercice de fraisage, en particulier le lardon conique de rattrapage des jeux dans la queue d'aronde.
 
T
Tool
Nouveau
20 Juin 2015
13
  • Auteur de la discussion
  • #6
Bonjour
Si cette machine est numérisée les cônes sont la combinaison de 2 mouvements perpendiculaires donc pas de pivotements.
Pour ce qui concerne l'utilisation du béton, cette solution me séduit bien plus que toutes les structures assemblées en profil alu extrudés qui auraient un bien meilleur usage dans la réalisation d'une guitare que de celle d'une machine outil.
Depuis, j'ai utilisé des tours Somab à banc béton et glissières granit avec néanmoins sur une machine le collage glissières sur bâti défaillant avec comme possible cause le non respect des spécifications pour les huiles de coupe mais je n'en suis pas totalement persuadé.
Ce n'est que mon expérience.
Salutations
Bonjour sergepol
Votre réponse me conforte dans mon choix du bâti béton ! je partage votre avis concernant les structures en profilé aluminium..

Cette machine ne sera pas numérisé , donc j'aurais besoin du pivotement du chariot transversal pour le conique.

Rebonjour
Pour répondre à serge91, j'ai un combiné mu200 sans chariot sup. inclinable et c'est handicapant, j'ai du en réaliser un ce qui ma fait un très bon exercice de fraisage, en particulier le lardon conique de rattrapage des jeux dans la queue d'aronde.
Je ne suis pas sûr de comprendre : le combiné n'avait pas de chariot sup. inclinable ? donc impossible de faire du conique ?
 
C
cr-_-
Compagnon
29 Sept 2009
862
FR-31 Plaisance du touch
Bonjour
Le petit chariot sert à usiner conique mais peut aussi servir à être beaucoup plus précis que le transversal (voir sujet précision au 100ème de mémoire)

Si c'est le transversal qui est orientable le calcul de la prise de passe est plus complexe, il faut jouer de la trigonométrie pour savoir combien on enlève au diamètre

Pour faire plus simple si au début tu ne veux pas le fabriquer tu peux juste laisser une entretoise pour laisser la place au cas où
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 215
FR-17800 Charente maritime
1) Le chariot transversal "classique" offre une course plus grande que le "petit chariot" (porte-outil)
Rendre le chariot transversal orientable pour se passer du chariot supérieur entraînera un encombrement longitudinal supérieur.
2) Une fois le réglage d'angle réalisé, comment feras-tu pour avancer l'outil radialement et usiner la pièce ?
Sur un tour, le "petit chariot" vient en complément du trainard pour ajuster les longueurs (si travail en butée) et le transversal permet les prises de passes et le réglage du diamètre fini.

Se passer des 3 déplacements est à mon sens une hérésie.

Cordialement,
PUSSY.
 
yvon29
yvon29
Compagnon
31 Juil 2012
3 975
FR-77250 Fontainebleau
Bonsoir
250 kg ça ne va pas te donner un entre pointe énorme.... 400 / 500 mm maxi ?

Concernant les chariots, sur les très ( très ) gros tour on peut voir sous le porte outil un chariot transversal supplémentaire, je suppose parce que le trainard et le transversal doivent être bloqués et que le compagnon devait monter« dessus»....

Voir le super post de fb29 sur les ateliers des capucins ex arsenal de Brest
 
fafnir70
fafnir70
Compagnon
9 Jan 2011
4 280
FR-70 70150Haute-Saône Val de l'Ognon
Bonsoir,

Après avoir vu la vidéo je ne comprends pas pourquoi le concepteur n'a pas utilisé une aiguille vibrante au coulage de son béton. Mais peut-être est-ce celà que tu nommes béton ordinaire?
Il est à craindre qu'il y ait des poches d'air. Si le béton avait été vibré il serait plus compact, plus homogène, sans trou, certainement plus rigide et au final plus esthétique.

Bernard
 
Momoclic
Momoclic
Compagnon
4 Oct 2016
1 297
Bah moi je comprends, il faut en avoir une à disposition et ce n’est pas mon cas...
Mais on peut arriver à le vibrer, moins efficacement, avec un marteau. Il existe également des produits fluidifiants ou des bétons fluides qui sont à des prix raisonnables.
 
T
Tool
Nouveau
20 Juin 2015
13
  • Auteur de la discussion
  • #12
Bonjour

@PUSSY : 1) je suis d'accord avec toi pour l'encombrement , mais je ne compte pas usiner des pièces de (très) grand diamètre, donc la course du chariot transversal sera "raisonnable" .. plus qu'une course de chariot porte outil certes , mais comme toute chose en conception tout est affaire de compromis!
2)Pour le conique je compte avancer axialement et non pas radialement ( comme on fait d'habitude) c'est plus complexe mais je pense faisable en usant de la trigonométrie (comme l'a précisé cr-_-) ? de plus comme déjà dit je ne ferais que rarement du conique

@yvon29 : Pour la distance entre pointes je voudrais viser les 500 mm si possible (à voir lors de la CAO )

Concernant la vibration du béton : il le dit lui même dans la vidéo ; il a fait ce qu'il pouvait avec ce qu'il avait ( des coups de marteau etc..) mais je pense que le châssis est largement surdimensionné , ce n'est pas quelques bulles d'air qui feront la différence.

J'ai fais quelques calcul pour les efforts de coupe et je trouve avec les paramètres suivants :

-Acier XC48
-Diamètre pièce :80mm
-Vitesse de coupe (outil carbure) : 160m/min
-Vitesse d'avance: 0.05 mm/t
-Vitesse de rotation 636 tr/min
-Profondeur de passe : 1mm

Force de coupe : Fc= 220N ( 22kg)

Question : Je compte donc utiliser pour les barres de guidage longitudinale de l'étiré diamètre 30 mm mais qui sera supporté par le bas par des vis M8 à intervalles régulier (pour contrer l'effort de coupe) . pensez-vous que c'est correcte en utilisant les paramètres ci-dessous ?
 
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
6 966
FR-91 Brétigny sur Orge
Bonjour,
Quelques remarques.
mais je ne compte pas usiner des pièces de (très) grand diamètre, donc la course du chariot transversal sera "raisonnable"
En général, c'est la hauteur de pointe qui implique la course nécessaire.
2)Pour le conique je compte avancer axialement et non pas radialement ( comme on fait d'habitude) c'est plus complexe mais je pense faisable en usant de la trigonométrie
Je comprend pas! et je vois pas de trigo dans le truc.
mais je pense que le châssis est largement surdimensionné
Par rapport à quoi?
Et plus généralement,
la vidéo montre un tour qui n'a jamais servi! Avec des guidages pareils , c'est pas étonnant...
Les vidéos, c'est bien, mais la réalité, c'est quoi? une machine qui fonctionne depuis 5, 10 ans ou qui à tournée 5 mn avant de se démonter toute seule?
Donc, moi j'ai de gros gros doutes sur le résultat, réfléchis bien à tout avant de te lancer:smt017
 
Guidou
Guidou
Ouvrier
31 Jan 2015
451
FR-86 Lusignan
bonjour Tool, beau projet!

Je pense que qu'il y a de l'incompréhension ou un oubli dans ta démarche : Tu rend ton transversal orientable soit. mais une fois le transversal orienté pour faire ton cône, comment fait tu pour modifier ton diamètre? à moins de sortir ou rentrer l'outil entre chaque passe?! :shock:
Donc tu aurai tous les angles de cônes possible, mais avec un seul diamètre pour chaque!
comme les autres je pense que le petit chariot est indispensable (sauf numérisation).

Après la conception béton ne me choque pas, j'y mettrai cependant un gravier assez fin et comme dit plus haut bien vibré!

Edit : en relisant j'ai vu que tu veux agir sur le longitudinal pour modifier ton diamètre, effectivement c'est possible, mais c'est vraiment se compliquer la vie. Et je rejoint tout a fait Pussy sur l'encombrement. de plus sur un cone faible la distance à parcourir serai énorme!
Tu part sur la conception d'une machine, faire un élément de plus ne devrai pas te rebuter au vu des avantages et de l'ergonomie gagnée.
de plus un transversal très rigide me semble indispensable, lui donner la possibilité de rotation y nuirait certainement. A moins de surdimensionner le support.
 
Dernière édition:
philippe2
philippe2
Compagnon
20 Fev 2016
995
A côté d'Orléans
Bonjour,

Je trouve le sujet intéressant... Mais comme déjà dit, pourquoi tenter de se passer du petit chariot, qui sera plus qu'utile même s'il existe des trucs et astuces pour s'en passer.

Les vidéos que je n'ai pas toutes regardées soulèvent des questions :

Par exemple dans la vidéo 5 l'apparition miraculeuse d'un pavé de matière (alu?) parfaitement usiné et chanfreiné comme ébauche de porte outil à la minute 1. Puis quelques secondes après le miracle a eu lieu, il y a une magnifique rainure usinée permettant d'y installer un outil (à plaquette carbure s'il vous plaît...). Tout le boulot de fraisage pour obtenir ce simple porte outil, dont par ailleurs la conception est discutable, est occulté. Ce boulot sera à faire. A moins d'avoir déjà une fraiseuse chez soi, ou de bons amis samaritains équipés, je ne vois pas comment (le coin de table et la lime ont leurs limites).

Reste aussi à savoir comment aligner proprement cette broche fixée dans un chassis monobloc avec les glissières dont le design est par ailleurs discutable sur la video du support du banc (usinage d'un cylindre en l'air, mesure des diamètres aux deux extrémités au palmer, coups de maillets sur les paliers (à rotule a priori sur la video) pour déplacer l'un ou l'autre , ceci en plusieurs itérations).

Et la contre pointe dans tout ça, pour qu'elle soit en ligne avec la broche ?

Donc l'idée "pas neuve et éprouvée parce déjà été utilisée" du béton pour un bâti de machine est intelligente. Mais dans un contexte industriel.

Pour conclure : Cette video me fait penser aux vieux magazines de bricolages genre Système D (où si tu n'as pas déjà au mieux un tour et une fraiseuse "à disposition" pour réaliser tout cela est voué de façon probable à l'échec). Avec des dépenses inutiles, en argent et énergie.
Pour un amateur non outillé, l'achat d'une machine complète me semble le plus raisonnable.

Bien cordialement,
 
Zoulazoulà
Zoulazoulà
Apprenti
25 Fev 2017
128
Bonjour,

J'avais eu l'occasion de me renseigner sur la chimie des bétons. Et la chose est complexe : outre les renforts métalliques, il faut parfois employer de gros moyens pour des précontraintes.
Pour obtenir un bel aspect, les moules doivent être irréprochables, contenir des guides pour supprimer toute distorsion et surtout, le béton à employer ne doit sûrement pas être "ordinaire".

Des écarts de propriétés mécaniques phénoménaux peuvent être obtenus entre un ciment gris "Portland" et les ciments dits réfractaires, à base d'aluminates. La marque française KERNEOS Technologies vend ce genre de bétons capables de prendre en quelques heures et dotés d'une très grande résistance à la compression : la gamme SECAR pour l'industrie chimique, la pyrométallurgie, la gamme CIMENT FONDU pour les applications "domestiques" comme la réalisation de fours et cheminées.

La qualité du sable est absolument déterminante, la teneur en sel doit être la plus faible possible : le sable de mer doit être lavé plusieurs fois dans de l'eau de pluie puis séché, l'examen à la binoculaire doit révéler des arêtes brisées nombreuses avec peu ou pas d'arêtes arrondies. Certains adjuvants peuvent s'avérer précieux, notamment pour améliorer l'aspect extérieur, la tenue en service et la coulabilité.

Je considère que les bâtis métalliques sont quand même à préférer. Si la chose était si intéressante, ça ferait belle lurette que l'industrie de la machine-outil en proposerait. Les seuls qui exploitent les minéraux métamorphiques aujourd'hui sont les fabricants de lasers industriels comme TRUMPF, eux vendent des modules optiques montés sur des châssis en granite rectifié de 100 mm d'épais...

La vie est courte, les moyens limités pour atteindre des précisions correctes.


Bien à vous.
 
T
Tool
Nouveau
20 Juin 2015
13
  • Auteur de la discussion
  • #18
Bonjour à tous,

Suite à vos remarques/commentaire je compte revoir la conception et notamment inclure un chariot porte-outil. Le fait est que (contrairement au gars dans la vidéo et comme déjà signalé ) je ne possède pas de machines outils et je compte limiter au minimum la sous traitance qui sera je le pense nécessaire pour quelques éléments comme la broche.

Pour les plus sceptiques , voici une vidéo ou le tour est en fonctionnement (usinage acier et aluminium) :


La conception de ce tour tél qu'elle est dans la vidéo comporte à mon avis plusieurs erreurs/lacunes ( notamment l'emploi du plastique qui est en soi une hérésie sur un tour AMHA et de l'aluminium ) et je compte apporter des modifications pour corriger ces erreurs et pour adapter ce tour au maximum à mes besoins .

Quand je parle de bâti surdimensionné ; c'est par rapport au efforts générés par la coupe qui ne sont pas énormes si on reste raisonnable sur la profondeur de passe et l'avance . En posant quelques hypothèses sur les paramètres de coupe que je compte utiliser, j'ai effectué quelques simulations sur SOLIDWORKS et les déformations du bâti (semblable à celui de la vidéo) sont de l'ordre du micron donc je ne m'inquiète pas plus que ça sur ce point.

Le point clé sur ce type de tour semble être les barres de guidages : je pense utiliser des tubes gaz 1"1/2 (diamètre extérieur: 48mm) sans soudure avec une idée pour rattraper un éventuel manque de rectitude , je vous présenterais un schèma pour avoir votre avis
 
Momoclic
Momoclic
Compagnon
4 Oct 2016
1 297
Bonjour,
Certes que l’augmentation de section des barres ne pourras qu’avoir des effets bénéfiques.
Cependant plusieurs choses m'interrogent.
- L’absence de perçage de la broche...
- La méthode de construction, qui à mon sens ne facilite ni les réglages, ni la rigidité.
Je m’explique sur ce dernier point.
Je commencerais par « noyer », du moins dans le principe, la première barre qui ainsi assurerais un maximum de rigidité et servirait de référence à tous les réglages.
Ensuite la seconde barre serait montée et alignée sur des « plots » de réglage.
Et finalement, comme sur les gros tours je poserais la poupée fixe sur laquelle serait envisagé des possibilités de réglage par rapport à la barre de référence.
Il me semble qu’ainsi on s’approche plus des réalisations industrielles.
Que vous inspirent mes élécubrations ?
 
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
6 966
FR-91 Brétigny sur Orge
Bonjour,
Quand je parle de bâti surdimensionné
Oui, mais dans son truc, c'est plus un socle qu'un bâti, de la guimauve posée sur du béton, ça reste de la guimauve!
D'ailleurs pas une vidéo d'usinage à plus de 10 mm du mandrin:mrgreen:
Pas vu la fixation des ronds sur les cornières?
A mon avis, leurs plans, leurs vidéos, tu mets à la poubelle. Et si tu veux faire un tour avec une base en béton pour remplacer la fonderie, tu conçois ton truc à toi, en nous demandant notre avis,(pas obligé, mais conseillé)
Des guidages sérieux, fixés rigidement, précisément, sur le béton, une poupée fixe réglable et pas de traînard moitié béton, moitié cornière!
 
T
Tool
Nouveau
20 Juin 2015
13
  • Auteur de la discussion
  • #21
Comme déjà précisé , je compte effectuer plusieurs modifications pour parer au manque de rigidité .Cependant, je ne suis pas d'accord avec serge 91 sur un point : tout n'est pas à mettre à la poubelle à mon avis , la méthode de construction me semble (très) intéressante, je m'explique :

A ce que j'ai pu constater, une des principale difficultés pour construire un tour avec des moyens amateurs et donc sans machine-outils et sans fonderie (et sans guidage linéaires à billes coûtant une fortune) est le fait de pouvoir poser des "guidages en translation" ( tubes ou autres) de façon précises càd bien parallèles entre eux et parallèles à la broche . Or dans cette méthode cette difficulté est résolu : les deux barres sont tenue par 8 vis de réglages chacune (voir photo ci dessous) pour pouvoir être réglé de façon précise (dans les 2 plans) et parallèlement à la broche . Une fois ce réglage effectué et pour avoir de la rigidité on rempli le passage des barre dans le béton avec du ciment (sans retrait de préférence) pour figer la position des barre.

Schéma de fixation (provisoire) des barres de guidage (il manque les 04 vis de réglages qui ne sont pas affichés):

mini_553286Sanstitre.jpg


La poupée fixe réglable n'a pas lieu d'être puisque ce sont les rails qui sont fixés parallèlement à la broche ( cependant il y a encore une possibilité de réglage puisque les 02 paliers carrés de la broche sont réglable grâce au jeux laissés entre leurs trous et les vis de fixation dans le béton)
 
Momoclic
Momoclic
Compagnon
4 Oct 2016
1 297
D'abord pour positionner "l'unique barre réglable" je préférerais nettement ceci...
captur18.jpg

Une pièce unique et trois vis de réglage.
Quand à aligner deux barres sur une poupée fixe, c'est certainement possible, mais je te souhaite bien du plaisir.
Et ces réglages seront fait au détriment de la rigidité de l'ensemble...

En abordant les difficultés potentielles sous un autre angle tu verras que des solutions toutes aussi heureuses sont possibles et souvent "au moins" aussi performantes et simplificatrices.
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
le béton est utile pour faire des structure économique de grandes dimension

pour faire la liaison entre les 2 barres et la broche d'un tours a barre ronde ça me parait ridicule : une pièce entièrement en métal me parait plus logique
 
T
Tool
Nouveau
20 Juin 2015
13
  • Auteur de la discussion
  • #24
@Momoclic : je préfère le principe des 04 vis pour pouvoir orienter la barre dans un plan puis dans l'autre indépendamment ( en jouant à chaque fois seulement sur 02 vis opposés) , dans ton schéma on ne peut pas régler l'orientation dans un plan sans influencer le réglage dans l'autre ce qui rend la manœuvre plus difficile

Et pour ta précédente remarque concernant la broche : effectivement je compte utiliser une broche percé (contrairement à la vidéo) et des paliers carrés plus gros (diamètre 45mm)

le béton est utile pour faire des structure économique de grandes dimension

pour faire la liaison entre les 2 barres et la broche d'un tours a barre ronde ça me parait ridicule : une pièce entièrement en métal me parait plus logique
Ridicule ? pourquoi ? je pense que ta remarque tient plus d'un à priori que d'un raisonnement logique basé sur des arguments rigoureux puisqu'on est habitué à voir des tours entièrement en métal. Pourtant, comme tu le dit le béton est parfait pour faire des structures à la fois lourdes ( donc rigide et stable, avec un bon amortissement des vibrations..) ET économiques à la fois .Il me semble que c'est le critère N°1 pour une machine outil

Voici le fichier pdf qui fut à l'origine de l'idée.

https://cdn.instructables.com/ORIG/F85/4XSN/IMK6797K/F854XSNIMK6797K.pdf

On y trouve la "philosophie" de départ pour la construction de ce type de machine , à savoir : fabriquer une machine outil, pas des plus précise certes, mais qui fait le boulot et à faible coût avec un minimum de matériel dans des endroits où un tour ou une fraiseuse (même en occasion) coûte très cher (typiquement dans les pays du tiers monde) .

C'est dans cette optique que j'ai choisis ce projet. Ca ne m'intéresse pas de "réinventer" un tour classique en fonte avec 90% du boulot sous-traité :wink:
 
M
Milodiou
Compagnon
18 Sept 2011
1 618
:smt039


Au final, ça donne un tour qui se tortille devant un rond de laiton :smt017
 
yvon29
yvon29
Compagnon
31 Juil 2012
3 975
FR-77250 Fontainebleau
Bonsoir

Je te comprends, tu as raison pour créer une structure relativement lourde le béton est idéal (question coût aussi ! )
De plus on peut ( assez ) facilement construire un ensemble auquel on pourra donner un aspect esthétique, ce qui est toujours satisfaisant.

Si tu n'as pas (ou n'a pas accès) à des moyens d'usinage, et si tu veux te limiter en budget (éviter l'achat de composant tout prêt...) tu vas te retrouver avec quelque chose qui ressemblera au tour de la vidéo et qui est décrit dans le pdf...
C'est à dire un truc inadapté pour faire un usinage performant au sens puissance et précision...

Le principe que tu montres au #21 est théoriquement correct, mais demande à être plus ... musclé !
par exemple au lieu de 4 petites cornières, ça pourrait être 4 plats genre 30 X 10 soudés entre eux (ou une tube épais...) directement coulés dans le béton ( faut en profiter !!!)

Bon courage
on attend tes projets !!!
 
Dernière édition:
FB29
FB29
Compagnon
1 Nov 2013
8 763
FR-29 Brest
Bonjour,

Pour vibrer le béton on peut utiliser un marteau burineur en appui sur le coffrage avec une cale :roll: ...

Sans avoir tout lu, la partie béton semble simple à faire ... c'est presque du détail ... c'est tout le reste de la mécanique qui pose problème ... montage du traînard et chariot(s) sur glissières ... vis d'entrainement ... alignements ...

Je te conseillerais de faire les plans complets de la machine dans tous ses détails avant de commencer à fabriquer quoi que ce soit :roll: ...

Cordialement,
FB29
 
T
Tool
Nouveau
20 Juin 2015
13
  • Auteur de la discussion
  • #28
Le principe que tu montres au #21 est théoriquement correct, mais demande à être plus ... musclé !
par exemple au lieu de 4 petites cornières, ça pourrait être 4 plats genre 30 X 10 soudés entre eux (ou une tube épais...) directement coulés dans le béton ( faut en profiter !!!)
En fait , il ne s'agit que d'un montage provisoire qui sert simplement au réglage du parallélisme des barres de guidage! ensuite une fois le réglage fait le jeu entre la barre et le trou dans le bâti devra être comblé en y injectant du ciment (sans retrait de préférence) ! donc la rigidité sera assuré entre les barres et le bâti (en théorie)
 
FB29
FB29
Compagnon
1 Nov 2013
8 763
FR-29 Brest
Bonjour,

Finalement je ne suis pas sûr que le béton soit un bon choix pour la réalisation d'une machine :roll: ...

Ce que l'on demande à un bâti de machine c'est résistance et précision ...

Le béton répond au critère de résistance ... mais seulement en compression ... il est très mauvais en traction et n'est pas très élastique non plus ... il faut compenser par du ferraillage ... et ce n'est pas gagné de compenser tous les efforts de la structure par un ferraillage approprié ...

Le béton ne répond pas du tout au critère de précision ... et on ne peut pas l'usiner ... on doit donc compenser par une foule d'artifices de montage qui font que en final le résultat reste très incertain :smt017 ...

L'avantage que je vois tout de même c'est que l'on manipule des éléments métalliques plus petits et peut-être plus facile à réaliser sans grands moyens d'usinage :roll: ...

Mais au global je vois plutôt un bilan négatif pour le moment :oops: ...

Cordialement,
FB29
 
simon74
simon74
Compagnon
3 Mai 2016
1 519
Savoie
Ayant commencé avec le meme projet (avant de deterrer un schaublin a un prix derisoire), ici quelques conseils.

Faire du modulaire. Ne coule absolument pas le poupee fixe et le bati d'un seul bloc. Comme ca, tu coule ton poupee fixe temporaire, l'utilise pour usiner ta broche, puis faire un nouveau. En plus, le reglage de poupee fixe est largement plus facile, et meme ta machine sera dissociable pour le bouger.
Le truc avec le banc en 2 tubes flottants risque bien d'etre trop leger, trop flexible. On le voit sur le video. Ou est l'avantage du beton si on laisse des rails flexer en lair? Pour moi, coule avec des plats en acier etiré sur le surface du bati, les mettre aussi plane que possible, puis attacher des rails dessus avec du calage "si necessaire" pour avoir un rectitude plus exact. Voir ici pour exemple. Comme ca, un bati tout a fait classique avec banc prismatique est possible.
C'est possible d'usiner le beton, au moins pour le mettre a plat. Des disques diamants pour faire du beton poli et un montage "rectifieuse de pauvre", ca sera possible de mettre plus au moins a plan le bati (et le dessous de poupee fixe), donc peut-etre juste fixer les rails de banc avec des inserts.
Si t'as le budget, faire comme dans ce lien au-dessus et faire avec de l'epoxy au lieu du beton - beaucoup plus vite (des heures au lieu des semaines), moins poreuse, pas de problem de retraction
 
Haut