remise en route d'un chariot élévateur Mitsubishi FG20 de 1972 (moteur Lada BA3 2105)

  • Auteur de la discussion douardda
  • Date de début
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

(oulala ça fait bien longtemps que je n'ai pas posté par ici...)

comme j'en ai un peu marre de passer une part non négligeable du peu de temps dont je dispose à l'atelier à déplacer des trucs, j'ai craqué pour un petit chariot, acheté au prix de la feraille, donc pas tout jeune, donc pas en super état. Le truc qui a été déclencheur c'est le we entier passé a jouer a tetris dans l'atelier pour mettre mon 'petit dernier' à la place du Socomo Star 300... (un petit HBX360 BC, mais on en reparlera à l'occasion :wink:.

Bref voici la bête
479981


C'est un Mitsubishi, la plaque indique F 2050 ZP, référence pour laquelle internet me dit assez peu de choses (semble avoir été distribué sous la marque Mitral aussi). C'est un modèle mixte essence/gaz (dont la partie carburation gaz semble avoir été virée), ça ressemble a un "vieux frère" d'un FG20N ou quelque chose du genre...
479982


Le moteur ressemble à ça :
480004
480005


A priori il a un problème d'allumage, mais le reste est censé fonctionner a peu près correctement. Les pneumatiques sont pas neufs, mais ils ne sont pas a plat. Bref, encore un truc sur ma liste des choses a faire :wink:

S'il y en a qui connaissent ce moteur, je suis preneur de toute astuce (voir documentation, soyons fous) !

David
 
TRD
TRD
Compagnon
13 Fev 2010
925
Rhône Alpes
Bonjour

Il doit bien avoir une plaque ce moteur...

Avec le type je peux peut-être trouver le manuel d'atelier. J'en ai des centaines. Mais la plupart sont en anglais.
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #3
merci TRD,
j'ai pas pensé à chercher la plaque moteur quand je suis allé le voir... c'est idiot. Bref dès que je peux (ie. quand il sera arrivé à bon port) je fais un tour beaucoup plus complet de l'engin. Ce sera alors avec très grand plaisir que je te donnerai tout ça pour que tu puisses fouiller tes archives ! Aucun problème pour l'anglais, c'est mon quotidien (je suis développeur informatique dans le civil, et je bosse essentiellement en anglais. D'ailleurs mon pauvre petit site perso est lui même rédigé en (mauvais) anglais).

David
 
TRD
TRD
Compagnon
13 Fev 2010
925
Rhône Alpes
Si c'est un Mitsu, en principe, le type moteur devrait commencer par 4, puisque c'est un quatre- cylindres. Mais il n'a pas l'air tout jeune... Je n'ai jamais vu un truc pareil chez Mitsu. Cela dit, je ne connais bien que les 1500 injection indirecte des Colt et Colt turbo. Et ça remonte à 15 ans.

A mon avis, ce moulin ne doit pas être d'origine. Je dis ça à cause du carburateur double corps. Je trouve ça un peu luxueux pour un moteur de manutention. Et surtout totalement inutile vu qu'on ne leur fait jamais prendre beaucoup de tours.
 
dubleu
dubleu
Compagnon
1 Fev 2016
4 299
moteur lada ...........1700 injection auquels ont à posé le carbu de 1600

ma réponse à était supprimé pourquoi merci
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #6
Merci à tous les deux. Un moteur Lada, ça c'est la classe ! Il doit pas tellement être d'origine, c'est sûr. Mais grâce à cette info, j'ai réussi à récupérer un pdf du "Repair Manual" (VAZ) qui semble correspondre au moulin, c'est déjà ça.

Maintenant faut attendre qu'il arrive (pas encore certain, dans les jours/semaines à venir), que j'arrive à le décharger (le camion qui devrait le livrer ne pourra probable pas le poser là où je veux, vu l'accès) et le bouger à un endroit où je pourrai l'ausculter tranquillement. Bref il va falloir attendre quelques semaines.

dubleu: pour ta réponse supprimée, je ne sais pas ce qu'il s'est passé. J'ai bien vu passer une notif de nouveau commentaire, mais quand je suis allé voir il était déjà parti...

David
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #7
Alors quelques nouvelles. Le chariot est arrivé hier matin. La bonne nouvelle c'est que le camion était pas trop gros et a pu descendre jusqu'à l'auvent sous lequel il va habiter.
480787
480790

480791


Les problèmes à régler maintenant. D'abord remettre en route ce moulin, qui est bien un Lada 1700 (modèle 21213 j'imagine), mais monté avec un carbu de 1600 comme l'a immédiatement reconnu l'oeil magique de dubleu !

Le vendeur m'a décrit le problème comme un probable problème d'allumage (il l'a utilisé un jour, puis la fois d'après, plus rien. Le démarreur tourne mais c'est tout.)

Du coup j'ai démonté la bobine d'allumage pour la tester chez moi. C'est une Ducellier (2790A). Les résistances ne m'ont pas l'air déconnantes (mais je ne trouve pas les valeurs nominales de cette bobine) : primaire 3.42 ohms, secondaire, 4209 ohms. Le secondaire me semble un peu faible. En testant "à l'arrache" (fil rigide avec un gap <1mm, alim de labo 12V que je connecte et déconnecte (donc sans condensateur), j'ai bien une étincelle (pas très vigoureuse, mais bon, le montage expérimental est un peu bancal).

Bref la bobine me semble ok.

En dehors de ça, j'ai juste passé 1/2h a regarder le moulin et titiller le carbu (qui était un peu grippé), et j'ai pas encore tenté de le démarrer. Le niveau d'huile est trop bas, et je veux prendre le temps de regarder les bougies, la tête de delco, et m'assurer qu'il n'y a pas de gros déréglage de la distribution (selon les conseils de dubleu).

Le starter était impossible a bouger depuis la manette, après un peu de wd40, il bouge un peu, mais le cable est probablement a graisser un bon coup. Pour l'accelerateur, meme combat, avec un plus un montage pas très orthodoxe. Il faudrait que je trouve un tube coudé pour faire sortir le câble dans l'axe plutôt qu'à 45°...
480807


J'ai aussi trouvé la pédale de frein qui pousse dans le vide. Attendu l'état du maitre cylindre et du réservoir de liquide de frein, pas tellement surprenant !

480805


Le radiateur est plein, donc il c'est déjà ça, pas de grosse fuite dans le circuit de refroidissement,

Bref de quoi m'occuper le we prochain. Entre ça et le HBX360 a mettre en route lui aussi, j'ai de quoi faire...

Ah et le chassis du chariot est un Mitsubishi FG20 de 1972 ! Il est même plus vieux que moi !

480813
 
punchy
punchy
Compagnon
3 Déc 2007
1 622
Bordeaux
Sympas ce petit chariot 8-)

Impressionnant le maître cylindre !!! :shock:
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #9
Petite mise à jour. Ce week-end, j'ai pu commencer à le titiller. Après avoir vérifié que rien de dramatique ne risquait de survenir, j'ai branché une batterie en meilleur état que celle qui était dessus. Le démarreur commence un peu a fatiguer (probablement les charbons à changer ou nettoyer, il reste parfois coincé, et finit par tourner au bout de quelques tentatives) mais moteur tourne.

Comme annoncé par le vendeur, pas d'allumage. Comme j'avais déjà vérifié la bobine, je me suis intéressé au delco.

481864



Et l'un des coupables s'est révélé immédiatement :

481865


481866


Du coup je lui ai refait une beauté :

481867


A la suite de quoi, et après avoir un peu titillé le faisceau d'allumage (qui méritera aussi d'être changé, les cosses étant en assez mauvais état), j'ai pu démarrer le moteur (à coup de giclette d'essence dans le carbu pour le boost initial) \o/.

Il a tourné un peu comme ça, mais impossible d'ouvrir le starter ni de monter dans les tours... Le carbu va devoir être nettoyé et révisé un bon coup j'imagine. J'ai juste eu le temps de vérifier que l'hydraulique fonctionne, en tout cas à vide (inclinaison et monter/descendre).

Et puis j'ai entendu un petit bruit, genre sifflement, et ensuite impossible de remettre en route le moulin. Plus d'allumage, le condensateur ayant décidé de mourir de sa belle mort, en CC.

J'en suis là (j'avais pas condo de rechange sous la main), mais c'est plutôt positif dans l'ensemble, même si un peu frustrant de se retrouver coincé un samedi soir par un bête condo.

Du coup dimanche j'ai été obligé de commencer a regarder le HBX360 dans les yeux... et là aussi va y avoir un peu de boulot. Déjà, j'ai bien fait de ne pas me précipiter pour le brancher : il était câblé en tri 220 ! Enfin bref, c'est pas le lieu, faudrait que je lui ouvre un post.
 
Dernière édition:
yakatoredu
yakatoredu
Ouvrier
19 Nov 2010
296
rennes 35
Bonjour,
intéressant cette remise en route, je vais suivre.
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #11
Je devrais pouvoir avancer le week-end prochain. J'ai prévu de remplacer le condensateur (j'en ai reçu un), et j'avais l'intention de remplacer le faisceau, mais le vendeur s'est trompé de référence, donc je ne l'aurai pas pour samedi.

J'ai aussi l'intention de démonter le carbu et le nettoyer autant que possible sans risquer d'abimer les joints, car j'ai pas encore commandé de kit de joints (j'ai bêtement oublié de prendre en photo la plaque du carbu la dernière fois, du coup je suis pas certain a 100% de la réf. De mémoire c'est 2107 mais je veux vérifier). Et si j'arrive à le démarrer, une bonne vidange...

Ah au fait, pour dubleu et les autres, la référence du moteur est en fait un BA3-2105.

Si j'ai le temps, je m'occuperai des freins, mais je rêve sans doute...
 
J
Jack bel
Ouvrier
9 Jan 2018
426
Vedrin (Namur-Belgique)
S'il est resté sans tourner pendant un certain temps (ou un temps certain), je ne peux que te conseiller de verser un peu d'huile ou de pétrole par les trous de bougie, et si possible de faire quelques tours de moteur à la main avant de remonter ces dernières
On ne sait jamais qu'un ou plusieurs pistons seraient un chouïa grippés

Ou alors vérifie avec un endoscope l'état des cylindres

Ce serait bête de flinguer les segments, hein !
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #13
Bonjour,
Jack bel, le moteur tourne, j'avais vérifé et oui j'avais mis un giclette de mélange 2t dans chaque cylindre. J'avais pu le faire un peu tourner il y a 15j. Ce week-end, j'ai pu avancer un peu.

Après avoir changé le condensateur et vérifié que l'allumage était de retour, puis vérifié que la compression des cylindres était correcte (ce qui est le cas, 170 à 180 psi selon les cylindres, soit entre 11.5 et 12.5 bars),
je me suis occupé du carbu. C'est bien un 2107 (2107-1107010 pour être précis) :

483865


483866


La cuve du flotteur était assez sale (pas mal de dépôt au fond) et partiellement couverte d'un dépôt blanchâtre assez solide (pas de la poudre qui s'enlève au passage d'un doigt). Par contre, j'ai pas vu d'eau dans le fond de cette cuve, avec le carburant qui restait dedans.
483867


Le flotteur est quant à lui un peu oxydé mais ne semble pas percé

483868


L'aiguille du régulateur de niveau est bien verdatre

483869

Les gicleurs étaient un peu obstrués, des dépôts dans diverses chambres comme celle-ci
483870


483873

Bref un carbu assez cradoc, comme je m'y attendais. Je lui ai fait prendre un bain d'une 1/2h dans le bac à ultrasons, à 50°C (sauf les membranes et autres joints), ce qui a bien amélioré les choses (sorry j'ai oublié de prendre des photos en sortie de bain).

Rinçage, séchage et soufflette de tous les conduits, puis remontage. Par contre, comme j'avais pas de kit de réparation, j'ai remonté le tout avec les joints existants. Le principal (celui qui scelle les 2 parties autour de la chambre du flotteur) étant un peu abîmé...

Par contre, je me suis rendu compte a posteriori que j'ai oublié de démonter (et donc nettoyer) les 2 tubes (je ne sais plus comment ils s'appellent) sous les gicleurs...

Bref, après avoir comme il se doit oublié un pointeau (ce moment où tu as la carbu sur l'établi tout bien comme il faut et que tu remarque le pointeau qui reste à côté...), redémonté et remis en place toutes les pièces, le carbu a été réinstallé sur le moteur.

A ce moment, j'ai retenté un démarrage du moteur. Un peu de mieux mais loin d'un du compte : démarrage difficile, pas du tout de ralenti, et des beaux retours de flamme dans le carbu...

Donc étape d'après, refaire le calage des soupapes. Comme c'est la première fois que je fais ce genre de chose, j'ai un peu galéré. En particulier parce que au début j'essayais d'insérer ma lame calibrée entre la queue de soupape et le balancier (!)... Bref quand j'ai fini par comprendre mon erreur ça a été beaucoup plus facile... J'ai juste perdu 2h... Bah c'est comme ça qu'on apprend.

Après tout ça, le moteur tourne un peu mieux, je peux le faire tourner sans fermer le starter, mais la carburation (au moins) reste foireuse : impossible de descendre au ralenti (cale immédiatement) même une fois que le moteur chaud, régime très instable : si j'ouvre le papillon au max le moteur perd du régime, le point où le moteur prend des tours est en milieu de course de l’accélérateur, etc. Mais bon j'ai réussi à le faire tourner, à monter un peu dans les tours (2500/3000 je dirais, à l'oreille). On avance (un peu).

Un dernier truc aussi, j'ai ouvert le regard du réservoir d'essence. Le fond est pas mal couvert de dépôt (il y avait même un bout de cagette en bois dedans !), et les parois au dessus du niveau de carburant sont un peu piquées mais rien de bien méchant. Le carburant qui est dedans ne pue pas trop, ce qui est déjà ça, mais a une couleur jaune assez foncée. Bref j'ai envisagé de le vidanger complètement, sauf que le réservoir est à moitié plein et j'ai pas de bidon/jerrican assez grand pour y stocker ces 30 ou 40L de carburant, c'est ballot ! Va me falloir trouver un truc... Ceci dit, j'ai pas l'impression qu'il y ait de l'eau dans le carburant.

Bref c'est pas fini. Les prochaines étapes sont donc probablement :

- refaire le carbu avec un kit cette fois (commandé),
- vérifier la pompe a carburant (elle semble marcher mais je me demande si le débit est correct, je ne sais pas trop a quel débit il faut s'attendre en temps normal pour ce genre de pompe),
- si je reçois la lampe, refaire le calage de l'allumage,
- à la prochaine tentative de mise en route, mettre le tube d'aspiration de carburant dans mon jerrican de sp98 tout neuf plutôt que continuer avec ce vieux carburant probablement plus très frais,
- et apprendre a régler a peu près correctement un carbu :) .

Prochaine étape dans 15j.

David
 
Dernière édition:
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #14
D'ailleurs si quelqu'un a un manuel d'atelier avec ce moteur et ce carbu (BA3-2105 avec carbu 2107-1107010) en anglais ou en français ça m'intéresse !

J'ai trouvé de la doc en anglais sur les Niva 1600 et 1700, c'est assez proche mais pas exactement les mêmes blocs moteur et carbu (et doc pas très précise, en particulier pour la procédure de test et de réglage du carbu).

J'ai trouvé une doc du BA3 en espagnol (j'arrive à peu près à comprendre, mais pas plus précise que celle du Niva 1600 donc elle ne m'apporte pas vraiment d'informations que je n'ai pas déjà).

Et j'ai trouvé une doc du BA3 2105 très complète, avec plein de photos... mais en russe ! (et sans OCR donc je ne peux même pas copier-coller des bouts de texte dans un traducteur en ligne !).

Sûrement que quelqu'un d'expérimenté en mécanique auto n'en aurait pas besoin, mais moi j'apprends :)

Edit: Ah j'ai trouvé https://tornhouse.ru/en/carburetor-daaz-2107-1107010-jet-nozzles-16/ qui se rapproche de mon doc idéal pour le carbu...
Edit: En fait cette doc vient de vazclub.com qui est en russe, mais dont la lecture a travers un traducteur est pas trop mal, comme ceci par exemple

Le côté positif de tout ça c'est que je commence enfin a comprendre comment fonctionne un carburateur :wink:

David
 
Dernière édition:
Jope004
Jope004
Compagnon
15 Fev 2010
1 521
FR-95 Marines
Bonjour,
J'avais possédé une LADA 1300 (2105) et j'ai eu de gros ennuis moteur suite au passage à l'essence sans plomb en 1990. Les soupapes se sont dégradées en quelques milliers de km. Ensuite, perte de puissance, fumée, surconsommation et difficultés à démarrer.
Côté carbu, il givrait par temps froid et humide.
Côté allumage, il fallait surfacer les contacts du rupteur de temps en temps. Sinon aucun pb.
 
TRD
TRD
Compagnon
13 Fev 2010
925
Rhône Alpes
Bonjour

Les pièces à trous au dessus des gicleurs s'appellent des tubes d'émulsion. Ils servent à assurer un mélange le plus stoechiométrique possible lors des transitoires. A priori, ça n'a pas d'impact sur le ralenti. Mais si on lâche l'accélérateur d'un coup et que ces pièces sont vraiment sales, ça pourrait avoir des consequences en notant le moteur.

Pour tester une bobine d'allumage :
On connecte la sortie (secondaire) de la bobine sur une bougie. La masse de la bobine doit être a la masse du vehicule. Le pôle négatif de la batterie d'alentation aussi. On connecté le primaire à une batterie
Ensuite on coupe l'alimentation du primaire. Une étincelle doit jaillir. En effet, c'est la variation brutale de flux émis par le primaire qui provoque la montée en tension au secondaire. Loi de Lenz.

Attention sur certains vieux coucous anglais, notamment des motos, c'est le positif qui est à la masse. Sacrés britons, il faut toujours qu'ils se fassent remarquer...
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #17
Merci TRD.

Oui j'ai fini par retrouver leur nom (et leur rôle) à ces tubes (à force de lire des docs sur le fonctionnement de ce type de carbu).

En effet, mon problème de ralenti ne peut pas venir de là. Et c'est bien le premier truc auquel je dois m'atteler la prochaine fois. En fait je sais que j'ai plusieurs trucs que j'ai pas bien fait ou vérifié au moment où j'ai nettoyé ce carbu (indépendamment du remplacement des membranes et joints, vu que je n'avais pas encore le kit):

- j'ai constaté que la pompe d'accélérateur ne poussait pas sa giclée de carburant ; en y repensant, je pense que j'ai probablement revissé le pointeau qui détermine le volume poussé en butée, donc fermé complètement le passage,
- sur ce carbu, j'ai pas d'électrovanne qui bloque l'alimentation du ralenti quand on coupe le contact, c'est une vis avec pointeau, et je l'ai probablement trop fermée aussi, j'avais pas prêté attention à sa position au démontage, donc là aussi, remontage en butée,
- j'ai bien passé la soufflette un peu partout, mais sans vraiment faire attention à l'orifice de sortie attendu pour chaque orifice, donc j'ai pas vérifié systématiquement le bon écoulement de l'air comprimé, en particulier pour les conduits de faible diamètre impliqués dans le circuit de ralenti,
- j'ai pas vérifié le calage du flotteur. Il m'avait semblé pas trop mal à l'oeil, et j'avais vérifié (en soufflant a la bouche) que le pointeau ferme bien l'arrivée d'essence quand le flotteur est 'en haut', mais c'est tout.

Pour l'allumage, ça semble aller, mais j'ai pas pris le temps de refaire le calage du rupteur comme il faut, ce qui peut aussi pas mal influer au moment de faire les réglages du carbu.

Bref, je commence à comprendre pas mal de chose et j'ai hâte de m'y remettre, cette fois avec un plan d'action un peu plus raisonnable :wink:

Mon plan d'action étant :
- calage du rupteur,
- démontage du carbu, renettoyage et remplacement de toutes les pièces qui peuvent l'être avec le kit,
- vérification minutieuse de tous les passages et orifices dans le carbu,
- réglages internes (flotteur, pompe d’accélérateur),
- autres réglages (starter, écartements divers des papillons, etc),
- remontage du carbu,
- démarrage en pompant le carburant depuis mon jerrican d'essence neuve (en attendant de pouvoir vidanger et nettoyer le réservoir),
- premier réglage du ralenti,
- vérification du bon fonctionnement du diaphragme d'avance d'allumage,
- calage de l'allumage.

J'en ai sûrement oublié un peu...
 
TRD
TRD
Compagnon
13 Fev 2010
925
Rhône Alpes
Salut.

Oublié la pompe. Elle ne sert à rien au ralenti
C'est une pompe de reprise. Ça sert a éviter les à-coups à l'accélération brutale.
L'essence à l'état liquide étant plus dense que l'air a l'état gazeux, son inertie est plus importante. Quand on demande une forte augmentation du débit de gaz, le carburant arrive moins vite que l'air. Le mélange trop pauvre provoque un "trou" de carburation.
La pompe de reprise envoie du carburant pour compenser l'appauvrissement du mélange.

Quand elle est défaillante tout fonctionne, mais il faut accélérer progressivement sinon le moteur s'étouffe quand on ouvre rapidement les gaz.
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #19
Salut à tous,
quelques nouvelles !

Alors depuis la dernière fois j'ai "refais" le carbu avec le kit de joints. J'ai d'abord changé aussi le pointeau et son fourreau, mais au final celui qui était dans le kit ne scellait pas l'arrivée d'essence correctement ! Évidemment, le résultat était encore pire. J'ai même eu un petit moment de doute car le moteur s'est un peu coincé : en fait il était juste un peu "hydrolocked" (en bon français) par l'excès de carburant qui avait rempli les chambres... Bon je tournais le moteur à la main, pas de dégat, mais sur le moment j'ai eu une petite frayeur...

Côté carbu, il m'a fallu m'y reprendre a 2 fois aussi pour sortir les tubes d'émulsion : ils étaient bien grippés et il m'a fallu les extraire avec un "taraud" (vis M3 meulée).
IMG_20190803_164534_cropped.jpg


Bref après avoir changé tout ce que je pouvais j'ai remonté le carbu.
J'ai aussi vérifié l'avance d'allumage (bougies démontée et au démarreur vu les difficultés a avoir le moteur qui tourne au ralenti), et j'ai bien fait car il était plus sur le retard d'allumage que sur une avance.

Maintenant, il y a du mieux, mais c'est pas encore ça. J'arrive a démarrer le moteur et a tenir un ralenti (\o/) mais beaucoup trop bas (genre 450 tr/m!) et les réglages de ralenti (vitesse et richesse) n'ont quasiment pas d'effet (un peu la richesse je dirais, si j'ouvre trop il a plus tendance au retour de flamme).

A partir de ce ralenti, j'arrive (difficilement) à monter dans les tours en y allant très (très) doucement sur le papillon des gaz. Dès que je vais trop vite le moteur s'étouffe.

J'ai fais une petite vidéo du moteur si vous voulez voir.

Bref ce carbu n'est pas encore opérationnel. Je vais le redémonter et refaire une passe sur les conduits impliqués dans ce ralenti. Quand je vois l'état des tubes à émulsion, je me dis que ces conduits super fins ont de bonnes chances d’être encore encombrés.

Mais je pense que j'ai aussi un problème d'étanchéité côté culasse. La compression reste correcte, mais je trouve que j'ai beaucoup de fumée qui sort du reniflard, même moteur froid. J'ai l'impression que j'ai des gaz d'échappement qui se "promènent". Je soupçonne que le joint de culasse est un peu fatigué, et je me demande s'il n'y a pas trop de jeu et un manque d'étanchéité cotés queues de soupape.

Ce qui me conduit à penser que ça peut aussi avoir un lien avec les retours de flamme c'est que j'arrive parfois a avoir un régime (au démarrage avec du starter) avec un petit retour à chaque tour de moulin (enfin tous les 2 tours plutôt) où ce retour de flamme est manifestement produit par un seul cylindre.

Bref j'ai commandé un joint de culasses (et des joints de queue de soupape) en espérant que ça arrive avant que je parte en vacances mais c'est pas gagné...

Du coup en attendant je me suis attaqué au maitre cylindre. Pas bien accessible, mais j'ai fini par le sortir de son trou:

IMG_20190803_183145.jpg

IMG_20190803_183203_cropped.jpg

IMG_20190803_183241.jpg


Il n'est pas très engageant, c'est sur. Mais bon le piston n'est pas du tout grippé, et la coupelle et le joint a lèvre ont pas l'air en trop mauvais état. Par contre je trouve le haut du cylindre (où le joint à lèvre travaille) rugueux au toucher. Probablement la source de la fuite qui a vidé ce réservoir de liquide de frein. Je vais essayer de le polir un peu et voir si ça suffit, sinon j'essaierai de lui trouver un remplaçant. Reste a trouver comment accéder au cylindres des freins et aux "bleeders": il y a beaucoup de (gros) boulons sur les roues avant !
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
4 067
FR 12520
Salut à tous,
quelques nouvelles !

Alors depuis la dernière fois j'ai "refais" le carbu avec le kit de joints. J'ai d'abord changé aussi le pointeau et son fourreau, mais au final celui qui était dans le kit ne scellait pas l'arrivée d'essence correctement ! Évidemment, le résultat était encore pire. J'ai même eu un petit moment de doute car le moteur s'est un peu coincé : en fait il était juste un peu "hydrolocked" (en bon français) par l'excès de carburant qui avait rempli les chambres... Bon je tournais le moteur à la main, pas de dégat, mais sur le moment j'ai eu une petite frayeur...

Côté carbu, il m'a fallu m'y reprendre a 2 fois aussi pour sortir les tubes d'émulsion : ils étaient bien grippés et il m'a fallu les extraire avec un "taraud" (vis M3 meulée).
Voir la pièce jointe 487956

Bref après avoir changé tout ce que je pouvais j'ai remonté le carbu.
J'ai aussi vérifié l'avance d'allumage (bougies démontée et au démarreur vu les difficultés a avoir le moteur qui tourne au ralenti), et j'ai bien fait car il était plus sur le retard d'allumage que sur une avance.

Maintenant, il y a du mieux, mais c'est pas encore ça. J'arrive a démarrer le moteur et a tenir un ralenti (\o/) mais beaucoup trop bas (genre 450 tr/m!) et les réglages de ralenti (vitesse et richesse) n'ont quasiment pas d'effet (un peu la richesse je dirais, si j'ouvre trop il a plus tendance au retour de flamme).

A partir de ce ralenti, j'arrive (difficilement) à monter dans les tours en y allant très (très) doucement sur le papillon des gaz. Dès que je vais trop vite le moteur s'étouffe.

J'ai fais une petite vidéo du moteur si vous voulez voir.

Bref ce carbu n'est pas encore opérationnel. Je vais le redémonter et refaire une passe sur les conduits impliqués dans ce ralenti. Quand je vois l'état des tubes à émulsion, je me dis que ces conduits super fins ont de bonnes chances d’être encore encombrés.

Mais je pense que j'ai aussi un problème d'étanchéité côté culasse. La compression reste correcte, mais je trouve que j'ai beaucoup de fumée qui sort du reniflard, même moteur froid. J'ai l'impression que j'ai des gaz d'échappement qui se "promènent". Je soupçonne que le joint de culasse est un peu fatigué, et je me demande s'il n'y a pas trop de jeu et un manque d'étanchéité cotés queues de soupape.

Ce qui me conduit à penser que ça peut aussi avoir un lien avec les retours de flamme c'est que j'arrive parfois a avoir un régime (au démarrage avec du starter) avec un petit retour à chaque tour de moulin (enfin tous les 2 tours plutôt) où ce retour de flamme est manifestement produit par un seul cylindre.

Bref j'ai commandé un joint de culasses (et des joints de queue de soupape) en espérant que ça arrive avant que je parte en vacances mais c'est pas gagné...

Du coup en attendant je me suis attaqué au maitre cylindre. Pas bien accessible, mais j'ai fini par le sortir de son trou:

Voir la pièce jointe 487958
Voir la pièce jointe 487959
Voir la pièce jointe 487960

Il n'est pas très engageant, c'est sur. Mais bon le piston n'est pas du tout grippé, et la coupelle et le joint a lèvre ont pas l'air en trop mauvais état. Par contre je trouve le haut du cylindre (où le joint à lèvre travaille) rugueux au toucher. Probablement la source de la fuite qui a vidé ce réservoir de liquide de frein. Je vais essayer de le polir un peu et voir si ça suffit, sinon j'essaierai de lui trouver un remplaçant. Reste a trouver comment accéder au cylindres des freins et aux "bleeders": il y a beaucoup de (gros) boulons sur les roues avant !
Hum! il tourne quand même comme une patate, et savoir de quoi ça vient? j'ai l'impression qu'il y a des bruits inquiétants de mécanique.
Les problèmes de ralentis peuvent venir de plein de chose, joint de collecteur d'admission défectueux , divers prises
de dépression sur le collecteur ou sur le carburateur qui fuit- (distributeur ou , et, certain système pris sur un filtre a air par exemple)
D'abord avant toutes choses,supprimer aussi les bruits parasite d'échappement , bride, joints de collecteur, et tout bruit néfaste qui ne permettent pas d'écouter les" vrais bruit" moteur a analyser.
Très peu d'huile dans le carter dés l'achat, ou fuites, ou consommation excessive, ou mauvais suivi d'entretien, ou bien tout a la fois, donc pas bon signe.
Si un moteur est resté longtemps sans tourner, pour moi c'est déculassage , rodage de soupapes, vérification des cylindres, remplacement des joints de collecteur, remplacement de la membrane de la pompe de reprise,( si il y en a) remplacement de la pompe a essence, ou au moins la vérifier ET! surtout, alimenter a partir d'un petit bidon d'essence propre , c'est incroyable ce qu'un réservoir plein de merde peu envoyer comme symptôme.
Et chose importante, (toujours un extincteur a portée de main) et véhicule a l'extérieur si possible.
Bonne chance.


Marcus
 
B
Bricole63
Ouvrier
22 Mar 2014
271
63170 Aubiere
Salut
avec un carbu qui a du connaitre "la cabane au canada "de line renaud,ou presque, un grand nettoyage au diluant de nettoyage suivi
d'une demie heure dans du vinaigre d'alcool bouillant et rinçage un quart d'heure dans de l'eau bouillante devraient donner un peu plus envie
de tourner a ton moteur.
Ensuite,que les mouvements fonctionnent n'est pas un gage de bon etat de l'hydraulique,ça dit juste que le cablage est bon,mais si la pompe a ses vapeurs ,c'est a la levee que ça risque de se voir.Si pour lever 28 kg elle fait la gueule alors que toi,en colere ,leve 32,c'est qu'
elle est naze.
Claude
 
TRD
TRD
Compagnon
13 Fev 2010
925
Rhône Alpes
Salut,

j'ai retrouvé une revue technique de Niva en pdf. Si intéressé, merci de m'envoyer une adresse de messagerie privée.
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #23
Hum! il tourne quand même comme une patate, et savoir de quoi ça vient? j'ai l'impression qu'il y a des bruits inquiétants de mécanique.
Les problèmes de ralentis peuvent venir de plein de chose, joint de collecteur d'admission défectueux , divers prises
de dépression sur le collecteur ou sur le carburateur qui fuit- (distributeur ou , et, certain système pris sur un filtre a air par exemple)
D'abord avant toutes choses,supprimer aussi les bruits parasite d'échappement , bride, joints de collecteur, et tout bruit néfaste qui ne permettent pas d'écouter les" vrais bruit" moteur a analyser.
on est bien d'accord qu'il tourne comme un patate. Et pour "l'analyse" à l'oreille, c'est là que je manque cruellement d'expérience ! Je pense que la vidéo est plus inquiétante que la réalité, mais j'en suis par certain.

Très peu d'huile dans le carter dés l'achat, ou fuites, ou consommation excessive, ou mauvais suivi d'entretien, ou bien tout a la fois, donc pas bon signe.
Le niveau d'huile était un poil bas mais rien de catastrophique. Pour le suivi c'est sûr qu'il a pas du être très attentif ces dernières années. Bon après, je l'ai acheté 400€ ce chariot donc ça fait partie du jeu que de devoir mettre les mains dans le cambouis. Pour tout dire, c'est aussi ce qui m'intéresse dans tout ça, c'est la première fois que je remet en route un moteur, et j'aime bien apprendre !

Si un moteur est resté longtemps sans tourner, pour moi c'est déculassage , rodage de soupapes, vérification des cylindres, remplacement des joints de collecteur, remplacement de la membrane de la pompe de reprise,( si il y en a) remplacement de la pompe a essence, ou au moins la vérifier
Ca c'est mon programme dès que j'ai recu ma commande avec les joints de culasse, admission et échappement, car il y a dans le tas de quoi roder les soupapes.

ET! surtout, alimenter a partir d'un petit bidon d'essence propre , c'est incroyable ce qu'un réservoir plein de merde peu envoyer comme symptôme.
C'est ce que je fais. Les premières tentatives de faire tourner le moteur l'avaient été avec le réservoir actuel, mais depuis je suis passé sur un jerrican de sp98 frais.

Et chose importante, (toujours un extincteur a portée de main) et véhicule a l'extérieur si possible.
Yep il est en extérieur. L'extincteur est pas loin (mais pas a portée de main, c'est vrai, je vais le sortir).

Bonne chance.

Marcus
Merci
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #24
Salut
avec un carbu qui a du connaitre "la cabane au canada "de line renaud,ou presque, un grand nettoyage au diluant de nettoyage suivi
d'une demie heure dans du vinaigre d'alcool bouillant et rinçage un quart d'heure dans de l'eau bouillante devraient donner un peu plus envie
de tourner a ton moteur.
je l'avais passé (en pièces détachées) une 1/2h au nettoyeur a ultrasons avec un détergent a carbu (à 50°C). Puis rinçage et soufflette partout. Mais je vais refaire un coup de nettoyage complet.

Ensuite,que les mouvements fonctionnent n'est pas un gage de bon etat de l'hydraulique,ça dit juste que le cablage est bon,mais si la pompe a ses vapeurs ,c'est a la levee que ça risque de se voir.Si pour lever 28 kg elle fait la gueule alors que toi,en colere ,leve 32,c'est qu'
elle est naze.
Claude
Oui, j'ai juste pu tester que la fourche monte bien, mais sans charge. Le vendeur m'a affirmé qu'il levait 2 palettes de carrelages (800kg chacune). J'ai tendance à le croire, il n'a pas du tout essayé de me raconter des carabistouilles quand je l'ai acheté.

En tout cas, l'inclinaison et la hauteur n'ont pas l'air de bouger quand je les laisse la nuit ou en 2j.

On verra quand je pourrai plus facilement mettre mon postérieur dessus (moteur et freins).
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
4 067
FR 12520
Salut
avec un carbu qui a du connaitre "la cabane au canada "de line renaud,ou presque, un grand nettoyage au diluant de nettoyage suivi
d'une demie heure dans du vinaigre d'alcool bouillant et rinçage un quart d'heure dans de l'eau bouillante devraient donner un peu plus envie
de tourner a ton moteur.
Ensuite,que les mouvements fonctionnent n'est pas un gage de bon etat de l'hydraulique,ça dit juste que le cablage est bon,mais si la pompe a ses vapeurs ,c'est a la levee que ça risque de se voir.Si pour lever 28 kg elle fait la gueule alors que toi,en colere ,leve 32,c'est qu'
elle est naze.
Claude
Il n'y a pas de risque, avec du vinaigre bouillant??? Comme avec l'eau de Javel par exemple, car là , c'est la catastrophe :sad:
 
Dernière édition:
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
4 067
FR 12520
on est bien d'accord qu'il tourne comme un patate. Et pour "l'analyse" à l'oreille, c'est là que je manque cruellement d'expérience ! Je pense que la vidéo est plus inquiétante que la réalité, mais j'en suis par certain.


Le niveau d'huile était un poil bas mais rien de catastrophique. Pour le suivi c'est sûr qu'il a pas du être très attentif ces dernières années. Bon après, je l'ai acheté 400€ ce chariot donc ça fait partie du jeu que de devoir mettre les mains dans le cambouis. Pour tout dire, c'est aussi ce qui m'intéresse dans tout ça, c'est la première fois que je remet en route un moteur, et j'aime bien apprendre !



Ca c'est mon programme dès que j'ai recu ma commande avec les joints de culasse, admission et échappement, car il y a dans le tas de quoi roder les soupapes.


C'est ce que je fais. Les premières tentatives de faire tourner le moteur l'avaient été avec le réservoir actuel, mais depuis je suis passé sur un jerrican de sp98 frais.



Yep il est en extérieur. L'extincteur est pas loin (mais pas a portée de main, c'est vrai, je vais le sortir).



Merci
a 400 Euros, de toute façons, ce ne doit pas être une trop mauvaise affaire:wink:
 
D
duredetrouverunpseudo
Compagnon
15 Jan 2008
3 478
Le fameux rodage des soupapes :???:

Déjà regarde les portès. Si la soupape a sa portèe creusé, rode pas ! Ou tu la change ou faut la rectifier.

Ensuite les sièges, attention à la largeur de la portée, surtout après le rodage.

Quand ont rodes des pièces trop usèes, ont ne fait que recopier le défaut de l'un sur l'autre.
A force, ont arrive à une étanchéité à froid. Mais à chaud...
Une soupape se dilate principalement en longueur, et le siège principalement en largeur. Et la les défauts ne se copie plus.

Pareil avec la portée trop large. La pression exercés par le ressort de rappel ne change pas. Donc plus la surface est grande, moins la pression sur la portè est grande. L'étanchéité en devient pourrit.

L'idée et de bien positionner la portée de la soupape au départ de la portée du siège, pour qu'une fois dilatè, les portès continuent à êtres alignès.

C'est se genre de se détail qui fait qu'un moteur marche bien et longtemps.
Bricoleur ou professionel, les lois de la. Mécanique et de la physique sont les mêmes pour tous le monde
 
B
Bricole63
Ouvrier
22 Mar 2014
271
63170 Aubiere
Salut
Le lavage de carburateur au vinaigre je fais ça depuis au moins 30 ans et je n'ai pas eu a m'en plaindre.Sinon ma petite idee
j'aurais fait comme les ministres de Coluche,je me la serais garde.Sur un vieux moteur qui bouffe de l'huile avec une etancheite
de cylindree defaillante,il vaut mieux eviter le rodage de soupapes car ça fait plus de mal que de bien.Illusoirement le moteur
semble requinque,mais en realite remettre de l'etancheite "en haut "quand la compression se barre par les cylindres piston segments
ne fait qu'agraver le probleme de perte de compression - evasion d'huile.C'etait une des combines des preparateurs de moteurs de
course dans les annees 60.Sur un moteur neuf,ils mettaient les jeux d'un moteur de 80000kmen appelant ça "montage libre",une
bonne etancheite culasse sur des cylindrees cylindriques avec des segments neufs qui evitaient que ça fume bleu et zou,passez
voir ma femme au bureau,elle va vous pomper le carnet de cheques ,la carte bleue n'existait pas.Le moteur marchait bien,c'est vrai
mais 1500km plus loin,le reve etait fini.Ouaii,c'est un moteur de course,ça ne dure pas longtemps ts tss tss,et les mecs remettaient
le couvert jusqu'a la prochaine fois.
Claude
 
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #29
Salut à tous,

alors comme il se doit, on se fait des films, on imagine des trucs compliqués, et on oublie les trucs de base...

Pour la petite histoire, ce matin, après avoir un peu laissé tourner le moulin "comme un papate" et qu'il se soit remis a refouler par le carbu, je me suis dit que j'allais refaire un test de compression moteur chaud.

Donc je sors les bougies et je remarque que si les bougies des cylindres 1 et 4 sont sèches (mais bien noires, mélange bien trop riche), celles des cylindres 2 et 3 sont bien mouillées (carburant)...
IMG_20190805_141902.jpg


IMG_20190805_141837.jpg



Du coup je remonte le tout, je relance ma patate, et je débranche les câbles des bougies 2 et 3 : pas de réaction du moulin ! Je commence à me demander comment c'est possible de pas avoir ces 2 cylindres qui marchent alors que j'ai de l'allumage (j'ai revérifé), de la compression... et là tilt! J'inverse les câbles de bougies 2 et 3, je relance le moulin et miracle, il tourne nettement mieux (tu m'étonnes !). Depuis le début je tourne sur 2 cylindres ! le bleu !

J'ai pas eu la présence d'esprit de penser que il pouvait être câblé à l'envers quand je l'ai récupéré !

Bref, on avance. Bon il tourne encore un peu comme une patate, mais c'est quand même nettement mieux.

Qu'est ce qu'on rigole quand même !
 
Dernière édition:
douardda
douardda
Ouvrier
19 Sept 2010
463
Paris (75) / Saint-Pierre-sur-Erve (53)
  • Auteur de la discussion
  • #30
Donc ce matin j'ai relancé le moteur et il m'a sauté aux oreilles qu'il ne tourne que sur 3 cylindres. C'est mieux que 2, mais bon. Donc j'ai cherché un peu, et après avoir échangé les bougies des cylindres 2 et 3, le coupable est sans appel, c'est bien la bougie.

Donc je suis allé racheter un jeu de bougies, et maintenant, ça ronronne sur 4 cylindres !
Par contre c'est toujours aussi pourri, ralenti difficile à régler, monter dans les tours reste à faire avec délicatesse (et encore, au delà d'un certain régime, le moteur s'étouffe).

Bref le carbu reste bien patraque (vu que la compression est acceptable, que l'allumage est a peu près calé, et que les jeux des culbuteurs sont eux aussi a peu près réglés).

Pour rigoler, j'ai remonté le tout "en l'état" et j'ai essayé de bouger un peu la bête. Il est sur un terrain en terre battue un peu en pente. Et ben dès que j'ai essayé de charger le moteur (je monte dans les tours et je relâche tout doucement l'embrayage en marche arrière pour remonter la pente), il s'est étouffé.

Pour la petite histoire, en attendant d'en trouver autre, un j'ai remonté le maitre cylindre et j'ai rempli le réservoir et ai pompé... Mais comme j'ai pas pu ouvrir les "bleeders" (grippés) au niveau des roues, ben... bref j'ai un peu de freinage.

A noter aussi que l'une des 2 masselottes du distributeur d'allumage est pétés (il contient 2 mécanismes d'avance de l'allumage, l'un a dépression, et un centrifuge).

Ah aussi, j'ai reçu ça aujourd'hui :

IMG_20190806_222204.jpg

IMG_20190806_222257.jpg


Va falloir que je prenne le temps de scanner tout ça en définition correcte !

J'arrive à la fin de ma semaine de vacances "chariot élévateur". Je ne suis pas certain de ce que je vais faire par la suite. Il est possible que je me laisse aller à la facilité et que je remplace le carbu.
 
Haut