Général Polir sur un tour

PUSSY

PUSSY

Lexique
Vu sur un site voisin, une alternative à la bande abrasive tenue à la main :

Pour le travail en poussant en deux points, je préconiserai d'articuler le vé sur un axe horizontal pour qu'il "s'adapte" automatiquement à la pièce.
Un vé à 120° accepterait mieux les grands diamètres !

Cordialement,
PUSSY
 
Dernière édition:
JASON

JASON

Compagnon
Bonsoir,
Oui bonne idée ! mais un bon tourneur n'utilise pas de papier ou de toile abrasive.
(Sauf pour des pièces anciennes, usagées, abîmées, à rafraichir, etc...)
JASON
 
  • Réagir
Reactions: g0b
brise-copeaux

brise-copeaux

Compagnon
Ont faisait le même principe avec une cale en bois dans le porte outil, et ont tenait la bande avec un serre joint.
 
K

kawah2

Compagnon
Bonsoir,
Oui bonne idée ! mais un bon tourneur n'utilise pas de papier ou de toile abrasive.
(Sauf pour des pièces anciennes, usagées, abîmées, à rafraichir, etc...)
JASON
ca fait deja un paquet de raisons, même pour un bon :lol:
 
tournele

tournele

Compagnon
Intéressant et astucieux, et assez simple à de bricoler. En parlant d'astuces celle de brise copeaux est vraiment simple et rapide à mettre en place.
 
JASON

JASON

Compagnon
Et quand il s'agit d'enlever de la matière en dessous du copeau minimum ?
Je ne me suis jamais posé cette question.
Au centre d'apprentissage et dans les usines où je suis passé, toile émeri ou papier abrasif interdits.
Dans les années 70 chez Thomson, un avertissement.
JASON
 
M.Dufilet

M.Dufilet

Compagnon
Je ne me suis jamais posé cette question.
Au centre d'apprentissage et dans les usines où je suis passé, toile émeri ou papier abrasif interdits.
Dans les années 70 chez Thomson, un avertissement.
JASON
Il faut déja avoir la machine "qui va bien"
 
JASON

JASON

Compagnon
Re,
En discutant avec les copains de ce sujet, interdit la toile émeri le jour d'un examen (CAP, BEP, etc...).
Recalé en cas de fraude.
JASON
 
M

marc le gaulois

Compagnon
Houla...ça va peut être te faire rire, mais il m'est arriver de finir une cote roulement à la lime douce de tourneur...crois moi si tu sais bien l'utiliser ça vaut un coup toile a 800 de grains
Pour bouffer de 1/2 a 2 /100 ème , sur certaine pièce pas très longue , je met un papier carrosserie sur un régler , ça va impeccable sans déformation de la surface :)
 
brise-copeaux

brise-copeaux

Compagnon
Re,
En discutant avec les copains de ce sujet, interdit la toile émeri le jour d'un examen (CAP, BEP, etc...).
Recalé en cas de fraude.
JASON
Ça toujours été le cas.
Je ne me suis jamais posé cette question.
Au centre d'apprentissage et dans les usines où je suis passé, toile émeri ou papier abrasif interdits.
Dans les années 70 chez Thomson, un avertissement.
JASON
Faut confondre une boite de production et examen... ou là c'est certain ce n'est pas permis.
Avec une boite de mécanique générale ou te farcis toute sorte de matière avec des machines qui ont labourer.
Combien de reprise sont faite après soudure pour sauver les pièces, a l'époque pas de carbure tout en HSS et je te parle de la métallisation qui est un vrai bouffe outil ce truc.
Tout le monde n'a pas des bécanes neuves et les moyens de les changer toute le 5 ans comme c'était à la Sagem...ou j'ai travailler.
 
deuche87

deuche87

Nouveau
Re,
En discutant avec les copains de ce sujet, interdit la toile émeri le jour d'un examen (CAP, BEP, etc...).
Recalé en cas de fraude.
JASON
Durant l’examen je suis d’accord, mais quand tu es à 1/100 ème de la cote, risqué d’essayer de le prendre avec l’outil à plaquette MD. Des fois on ne peut se permettre de refaire une pièce, alors la toile peut la sauver. Et puis des fois on veut polir une barre ou un tube, sans se préoccuper de la cote...
 
moufy55

moufy55

Modérateur
Le toilage, est une opération codifiée au même titre qu’un chanfrein, perçage, etc…
Elle apparaît sur les fiches de process, ce n’est pas que du bricolage.

Malheureusement, il y a souvent l’écho d’accident derrière ce mot.
Différentes entreprises proposent leurs solutions, outillage, pour du "sans danger"
 
A

anthropovergnat

Compagnon
Voilà qui mériterait d'être développé, pour les petits amateurs que sont nombre d'entre nous :wink:
 
G

gerard crochon

Ouvrier
salut , attention a la toile émeri pour polir un trou , ( avec un doigt ) , ça risque de faire mal .. un bout de bois rond avec une fente pour faire tenir la toile , c'est mieux que risquer un doigt ..
la toile ou le papier de carrossier 400 pour ajuster le serrage d'un roulement ça rend service ..( a un mauvais ,tourneur ; lol, c'est le résultat qui compte...
 
A

anthropovergnat

Compagnon
Si tu évoques un danger, pourquoi ne pas développer directement ?
 
moufy55

moufy55

Modérateur
Le danger du toilage ?
Il doit être dans le top10, des carsat, médecine du travail et compagnie.
Mains attrapées par les bandes, opérateur qui fait le tour de la pièce, etc…
Essaie un recherche, tu devrais pas être déçu :spamafote:

Il existe des outils simples à réaliser, pour minimiser les dangers:
1639596013385.jpeg

Premier exemple trouvé
 
brise-copeaux

brise-copeaux

Compagnon
Le danger c'est pas le bout de papier carrosserie ou un bout de toile émeris de 10cm.
c'est la bande de plus de 30cm qui est dangereux...enroulement sur pièce, coupure c'est le plus fréquent.
Parfois ont est obliger de le faire, par exemple dérouillage ou décrottage sur grosse pièce avec toile de 40...astuce pour un droitier c'est de tourner a l'envers...quand ça tire ou coince c'est l’instinct de lâcher la main droite, qui est le sens du tirage de la bande.
 
LucienL

LucienL

Apprenti
quelques éléments pour contribuer au sujet, mais gardez bien à l'esprit que je suis un petit bricoleur, pas un pro sérieux.

Pour une passe de finition, il m'arrive parfois de travailler avec un outil tenu à la main, à la manière des horlogers (burin carré, à longue tige, support d'outil comme pour le tournage du bois au plus près de la pièce, effleurage de la surface de la pièce "prise en écharpe", petit tour (Unimat 3) petits diamètres, petite puissance de moteur et entrainement par courroie qui peut facilement patiner. Contrepartie : affutages fréquents. Avantage : passe extrêmement fine (je n'ai pas d'outil assez précis pour la mesurer.

Finition à l'abrasif : je connais les deux dangers, risque de se faire attraper les doigts, mais aussi risque de laisser des grains d'abrasif sur le banc, dans le chariot ...
La toute petite puissance de mon tour rend modéré le risque pour mes doigts (mais je fais tout de même très attention), je couvre les parties critiques du banc et du chariot par du scotch de déménageur, et j'emploie un aspirateur en opération.

La lecture de ce fil me donne une idée, coller un bout de papier ou toile émeri sur un tasseau ou latte de bois, outil utilisé par les bijoutiers et connu sous l'appelation de "cabron".

Polissage : j'emploie souvent une latte de bois enduite d'une pâte à polir en pain (marques Dialux ou Luxor) que j'appuie sur la pièce en mouvement, comme une lime, mais avec l'équivalence d'un grain 1000 ou plus.

Tout ceci est uniquement pour amateurs, ne pas chercher de rentabilité dans ces procédés.
 
Papygraines

Papygraines

Compagnon
Pour compléter Lucien, j'utilise un outil HSS sheartool pour la dernière passe (il gratte plus qu'il ne coupe et lisse la surface) et après je passe de la pâte à polir (de Tormek) avec une lanière de cuir montée sur un lance-pierre en noisetier (quand mon petit-fils ne me l'a pas piquée !), ou à la paille de fer 000 avec pâte (un tout petit morceau ! je me suis fait peur en essayant d'utiliser une bande longue....)
 
EncoreUnPseudo

EncoreUnPseudo

Ouvrier
Je me suis fait des cabrons avec 3 bouts de bois, du scotch double face, et du papier de verre. C'est très pratique. Après il y a toujours le risque de mettre les doigts ou il ne faut pas comme avec une lime
 
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
Pour le travail en poussant en deux points, je préconiserai d'articuler le vé sur un axe horizontal pour qu'il "s'adapte" automatiquement à la pièce.
Un vé à 120° accepterait mieux les grands diamètres !

Cordialement,
PUSSY
Bonjour,
Ca fait quelle différence le travail en tirant ou en poussant ?
 
PUSSY

PUSSY

Lexique
Hormis que la bande est plus longue en "tirant" que en "poussant", il ne doit pas y avoir neaucoup de différence au niveau de l'état de surface.
Mais il faut un plus grand morceau de toile !
La différence est s'il y a contact en deux point entre la pièce et "l(outil" (au niveau du vé) avec la bande prisonnière.
On peut espérer dans ce cas une usure prédominante des bosses..
 
D

DATOUR

Compagnon
Bonsoir,
Si on regarde l'usinage au tour au microscope (sans gros grossissement) ou à la loupe binoculaire on voit bien que la cote au 1/100ème se mesure sur les sommets (forcément) des stries d'avance, un coup de toile émeri avec derrière , un plan qui fait plaquer la toile, on ecrète les sommets des stries, de ce fait la surface portante de l'usinage sera plus importante, qui s'en plaindrait ?
 
LucienL

LucienL

Apprenti
Pour compléter Lucien, j'utilise un outil HSS sheartool pour la dernière passe (il gratte plus qu'il ne coupe et lisse la surface) et après je passe de la pâte à polir (de Tormek) avec une lanière de cuir montée sur un lance-pierre en noisetier (quand mon petit-fils ne me l'a pas piquée !), ou à la paille de fer 000 avec pâte (un tout petit morceau ! je me suis fait peur en essayant d'utiliser une bande longue....)

C'est la même idée générale de grattage de surface. Le point commun est d'avoir une "coupe" ou grattage par le milieu de l'arête de coupe (et pas par la pointe) avec cette arête tangeante à la surface de la pièce . De ce que j'ai vu de l'utilisation de l'outil sheartool, l'arête est à un angle par rapport à l'axe de la pièce de l'ordre de 70 à 80 degrés, et l'outil est bridé dans porte outil sur chariot.
Dans la méthode "horlogère" l'outil tenu à main et posé sur porte outil style tour à bois, et l'arête est à un angle beaucoup plus faible par rapport à l'axe de la pièce (je dirais au pif entre 5 et 20 degrés). Plus l'angle est faible, plus la passe est fine, avec un angle de l'ordre de 20 degrés, on voit des copeaux façon cheveux d'ange, avec un angle très faible, c'est une poussière extrèmement fine qui se dégage.
L'outil tenu à main, c'est une phylosophie de travail complètement différente. Pas de mesure d'angle de coupe, de dépouille, mais réglage des inclinaisons à l'oeil et à la main, utilisation des reflets sur la pièce comme indication de là où il faut enlever de la matière ...
Il est assez facile de faire des formes courbes, par exemple des sphères.
IMG-1018.jpg

sphère et cône faits avec un seul outil tenu à la main.
IMG-1010.jpg


Merci pour l'astuce du lance pière, je sais à quoi je vais employer deux fourches de noisetier que j'ai gardées de côté après un élaguage avant hier.
 

Sujets similaires

F
Réponses
21
Affichages
3 046
G
jmb49
Réponses
36
Affichages
4 749
M.Dufilet
M.Dufilet
yvon29
Réponses
151
Affichages
47 095
Oxyde de chrome
O
dh42
Réponses
35
Affichages
12 512
dh42
Haut