Affûtage manuel des forets

  • Auteur de la discussion yvon29
  • Date de début
yvon29
yvon29
Compagnon
31 Juil 2012
3 755
FR-77250 Fontainebleau
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour

Voici une mise à jour au 23 janvier et prenant en compte les 89 premiers commentaires...

Merci à Daniel g, Brise Copeaux, Usitour, Albert le Belge, Dodore, Heidi, Castor24...

Nota: je n'ai pas voulu modifier le texte de mr Mazoff parce qu'il ma semblé très bien fait, complet et correct.
Bien sûr on a tous nos habitudes, mais je pense que pour un débutant, c'est sûrement une bonne base.
Yvon
_________________________________________________________________
Avant de m'attaquer à l'affûtage machine voici un texte sur l’affûtage manuel des forets.

Vous noterez qu'il n'est question que de la partie affûtage proprement dit, par surfaces coniques sans parler du mouchage, dépouilles secondaires... ce qui pourra faire partie d'un autre post ....

J'espère que ça vous sera utile :wink: .... :smt015 ...
Merci pour vos retours / ajouts / corrections / critiques... :smt023
Yvon
________________________________________________________________________


Ce qui suit est issu d’un article de M. Joseph Mazoff, inventeur, et membre de la Société Manufacturing Engineers et président de J & A Machinery.
Traduit de l’américain par M.B.
Je l'ai modifié pour prendre en compte nos besoins actuels...

________________________________________________________________________

Avant d'affûter la pointe du foret, vous devez voir très clairement ce que vous faites. Cela signifie que le touret doit être vivement éclairé et, vous devez porter des lunettes de protection pour voir votre travail de près. La meule doit être dressée et sa face mise d'équerre.
Une loupe peut ne pas être non plus inutile ! Justement :

Quel diamètre mini peut-on affûter à main levée ?

Avec une bonne vue et / ou un artifice permettant de voir ce que l'on fait, on peut évidemment affuter des petits diamètres de forets.

Usitour et Daniel g citent des ajusteurs qui affûtaient les forets de 2mm et jusqu’à 0,80 mm avec une pierre india ou Arkansas et une loupe de bijoutier sur un œil. Le geste reste le même quel que soit le diamètre du foret .
Castor24 précise: on ne parcourt pas toute la longueur de la pierre, mais guère plus de 4 cm de déplacement.
On tient le foret de petit diamètre, au plus près du bout, de manière à ne pas faire vibrer la mêche
Par contre, ça demande de la rigueur dans le poignet pour conserver l'angle tout en bougeant l'avant bras

De toute façon si besoin est, il suffit d’essayer avec meule à grain plutôt fin.

Deux suggestions intéressantes d’Albert le Belge :

- Pour éviter que la loupe ne soit crépie d’impacts, ajouter sous la loupe un verre ordinaire, il suffit de le remplacer quand il est trop "piqué".

- Pour une bonne prise en main, je les places dans un vieux porte mine à pince (tout métal bien entendu – les anciens critériums en alu): ça fonctionne impeccablement. Ceux en plastique ne tiennent pas à cause de l'échauffement. On peut aussi bien sûr utiliser les petits porte-pinces manuel (roule goupille).

Avec un peu de soin et de pratique, et bien sûr, une fois qu’on maitrise l’affutage sur des forets de tailles supérieures ; on doit pouvoir assez facilement affûter des diamètres de 3 mm.

Quelle meule utiliser ?

Pour un affutage passe partout de l’acier rapide (hss) une meule corindon ou oxyde d’aluminium vitrifiée (souvent de couleur blanche) de qualité convient parfaitement.

Ce type de meule convient pour la plupart des outils an acier rapide : outils de tour, forets, ciseau à bois, fers de toupie, couteau...

L’idéal, plusieurs grains : 60, 80 ou 120 : 60 le plus gros pour l’ébauche, la 120 en finition.

Si on n’a qu’un seul touret, le grain 80 convient le plus souvent.

Meules courantes pour touret :

Voici un tableau issu d’une publication sur la gamme BDX des meules pour touret Norton / Saint Gobain :

Capture2.JPG


Nota : les couleurs sont mentionnées à titre indicatif, et pour d’autres marques les couleurs peuvent être différentes.


La désignation de meules est normalisée, et certains paramètres entrant en jeu peuvent avoir des effets incompatibles, et donc une meule pour un usage précis est souvent le fruit compromis.

Tableau ci-dessous provenant d’un document Norton , lien sur le forum à la 2ème (merci Dodore) :

https://www.usinages.com/threads/vitesse-de-rotation-de-la-meule.89708/print

Pour de l’affutage main, un bon quincailler ou société de fournitures industrielles aura en stock des meules de qualité et adaptées à la plupart des besoins.

Tant qu’à y être j’ajoute les règles de sécurité provenant de chez st Gobain Norton :

Toujours manipuler et stocker les meules avec soin.
Les meules vitrifiées sont très résistantes mais sont également très fragiles
Toujours vérifier visuellement les meules afin de repérer d’éventuels dommages ou fissures avant utilisation.
Effectuer l’essai au son sur toutes les meules avant montage sur le touret (pour vérifier si la meule sonne clair ou fêlé).
Vérifier la vitesse de la machine afin de s’assurer qu’elle correspond à la vitesse d’utilisation indiquée sur la meule.
Utiliser IMPERATIVEMENT les buvards joints. (S’ils sont absents façonner des cercles de papier ou carton adéquat)
Utiliser les équipements de sécurités recommandes gants adaptés, chaussures de sécurités, lunettes de protection et masque anti poussières dans le cas d’absence d’aspiration.

Et aussi ce qu’il ne faut pas faire :

Ne pas utiliser de meules endommagées ou ayant subi une chute.
Si l’essai au son n’est pas concluant, ne pas utiliser la meule (j’ajoute, et même la détruire ou la rendre inutilisable)
Ne jamais enfoncer de force une meule sur l’axe de la machine ni modifier la taille de l’alésage de la meule.
Ne jamais dépasser la vitesse maximum indiquée sur la meule.
Ne jamais démarrer la machine avant que le capot ne soit en place (j’ajoute : bien serrer l’écrou – ou la vis – avant de démarrer le touret).
Ne jamais meuler sur le côté de la meule (résolution difficile à tenir si on n’a qu’un touret provenant de gsb).


Il est indispensable d'utiliser en permanence des meules bien dressées:

Il est nécessaire de disposer d’un diamant spécifique de ce type monté sur un système permettant de coulisser contre le bord de la plaque d’appui sur le touret.

Capture.JPG



Il faut éviter un dressage en tenant le diamant à la main : en plus de n’être pas précis il conduit à user plus rapidement la meule.

Nota : un décrasseur à molette, s’il permet d’extraire les particules encastrées dans les pores de la meule, et même s’il semble être un pis-aller, ne permet pas de dresser correctement une meule.

Certains bons tourets sont équipés d’un poste de dressage de la meule : ci-dessous sur touret Mape.

Capture3.JPG


On pourra assez facilement réaliser ce genre de dispositif en l’agençant fonction de la place disponible.

L’affutage proprement dit sera fait par petites touches de manière à éviter la surchauffe de l’arête.


On remarquera que sur toutes les images qui suivent, la direction de la vitesse de la meule va dans le sens de l’arête vers la pleine matière : cela permet une meilleure diffusion des calories générées par le meulage.

Un bleuissement est révélateur d’un échauffement local: il faudra essayer de l’éviter. L’idéal est d’avoir un pot d’eau toujours à proximité pour refroidir le plus souvent possible les arêtes du foret.

Il ne faut pas attendre qu’on ne puisse pas tenir le foret à la main : la température au niveau de la meule sera infiniment plus élevée…

L’acier rapide est auto trempant à l’air libre. Ceci est vrai dans le cas d’une pièce encours de traitement thermique, c’est-à-dire (au moins) chauffée de manière contrôlée et homogène.

Dans le cas d’un échauffement local, la retrempe par refroidissement à l’air ou à l’eau ne sera pas parfaite, même si elle est effectivement là. Le mieux est d’éviter l’échauffement.

Quand affûter ?

Il est clair qu’un outil bien affûté coupe mieux et avec moins d’effort.

Je cite Brise Copeaux : plus que tu entretiens tes forets, moins ils s'usent, donc ils durent plus longtemps... en utilisation normale...

Donc, comme il suffit de « rafraichir » l’arête, une meule à grain fin suffira : 80 ou même 120.

Pour donner un ordre d’idée, un foret de 13 percera 200 à 300 mm d’acier ordinaire, puis il sera bon de donner un petit coup de meule.

Je cite Dodore : Je me rappelle la remarque d'un prof qui disait " qui affûte souvent use peu " … et :

Il faut remarquer que quand (dès qu’un) un outil coupe mal, il s'use (va s’user) encore plus vite.
La première phase de l'affûtage d'un foret est d'en rectifier l'angle de pointe.

upload_2017-11-29_21-57-57.png


Se placer légèrement sur la gauche de la meule, pieds écartés.
Tenez le foret au quart environ de la longueur du corps, en vous servant du pouce et de l'index, les doigts reposant sur le porte outil du touret.
L'autre main tenant la queue du foret.
Tenez le foret pour qu'il soit horizontal, approchez-le de la meule sous un angle d'environ 60 degrés.
Faites-le tourner pour présenter son tranchant parallèlement à la meule. Avancez-le sur la meule et affûtez la pointe.

upload_2017-11-29_22-2-28.png


Comment vérifier que la pointe est correcte ?

Voici quelques outils connus pour certains (prix indiqués à titre d'info...)

upload_2017-12-7_20-42-15.png

J’aime bien celui en haut à droite : qui est inclus dans un livre d’atelier:
(Prix ? : voici un lieu vers le site de vente du livre (existe en français) :http://www.suttontools.com/eu/products/engineers-black-book-l100/ )

Ceux qui suivent permettent de vérifier les 2 arêtes simultanément :

upload_2017-12-7_11-30-30.png


L'étape suivante sera d'affûter la face en dépouille

De la main gauche basculez la queue du foret en bas et à gauche. Ces mouvements sont très légers.

N'oubliez pas que la main droite est en appui sur le support d'outil. Simultanément, basculez le foret de la main gauche, en utilisant vos doigts de la main droite pour le faire tourner dans le sens des aiguilles d'une montre d'un quart de tour et l'avancer sur la meule.

upload_2017-11-29_22-3-1.png


Entraînez-vous à faire ce mouvement avec un foret en vous appuyant sur le bord de votre établi ou n'importe quelle surface verticale...

L'ordre des mouvements est : la main gauche en bas et à gauche, les doigts de la main droite font tourner le foret dans le sens des aiguilles d'une montre, les deux mouvements des mains faisant avancer le foret.

upload_2017-11-29_22-3-26.png


Observez le tranchant (la flèche rouge) et vous verrez que si vous le faites de cette façon, il avance et va sur la meule. Cependant, si vous faites trop tourner le foret, ou que la main gauche ne se déplace pas vers la gauche, le côté opposé à la lèvre entrera en contact avec la meule ce qui n'est pas recherché!

Quand l'affûtage de l'angle de pointe et de dépouille du foret est terminé d'un côté, faites l'autre. Assurez-vous que l'angle de pointe est centré et symétrique.

Lors de l'affûtage, faites le par de légères pressions uniquement et faites de fréquentes pauses pour laisser refroidir la pointe du foret (ou bien sûr trempez la dans de l'eau).

upload_2017-11-29_22-3-50.png


Évaluation

En vous entraînant à affûter les forets, n'en affûtez pas toute une série! A la place, affûtez un foret et essayez-le ensuite sur une chute d'acier, en observant bien la façon dont il perce. Cela dit, beaucoup de mes premiers essais d'affûtage ont abouti à des résultats qui étaient plus mauvais qu'avant leur affûtage. Donc vous devez évaluer les conséquences de votre affûtage avant de le poursuivre...

Contrôle visuel

Une pointe de foret correctement affûtée doit avoir des angles de coupe égaux, des lèvres de longueur égales et des angles de dépouille identiques.

upload_2017-11-29_22-4-26.png


Percez un trou dans une chute d'acier (ou plutôt du matériau pour lequel la géométrie du foret est prévue).
Le foret ne doit pas chanter, crisser ou coller et ne doit pas demander une pression excessive.

Il doit produire deux lignes de copeaux continus et symétriques et la pointe du foret doit rentrer un peu juste dans le percement.

Astuce : percer sur le tour permet de bien voir la formation des copeaux et aussi de savoir quelle arête doit reprise si seulement une seule produit des copeaux (merci Brise Copeaux).

Astuce : pour le contrôler retirer le foret de la machine et introduisez la queue du foret dans le trou (sous entendue, il s'agit d'un foret à queue cylindrique ordinaire).

upload_2017-11-29_22-4-51.png


Comment être précis ?

Un ouvrage de 1941, parlant du perçage et de l'affûtage des forets fait l'observation suivante : Cependant, il est à noter que, quelle que soit la valeur de l'expérience acquise dans ll'affûtage des forets à main levée, ce ne saurait être toléré dans aucun atelier de construction mécanique où la précision est un impératif: les forets seront proprement affûtés par un atelier d'outillage disposant d'un équipement d'affûtage des forets approprié.

Par conséquent, si des percements vraiment précis doivent être faits (par exemple pour un alésage de faible diamètre), il est préférable de se procurer un foret neuf pour le faire, ou alors de disposer d'un appareil à affûter suffisamment précis...

Problèmes qu'on peut observer:

Ainsi, si vous avez aiguisé votre foret et qu'ensuite il y a des difficultés ; l'étape suivante sera de consulter ce tableau.

upload_2017-11-29_22-7-25.png


Une autre méthode pour résoudre les problèmes c'est de ré-examiner attentivement la pointe du foret, en observant particulièrement les angles de dépouilles.

Comme sur les vues ci-dessous, commencez par observer la pointe du foret de face, ensuite évaluez la valeur réelle des angles de dépouille de chaque tranchant.

upload_2017-11-29_22-8-22.png


Un angle à 110° cela révèle une dépouille faible approximativement de 5°;
à 120° cela indique une dépouille moyenne d'environ 8°;
à 130° cela dénote une dépouille élevée de 11°;
et à 135° et plus cela atteste d'une dépouille importante de 12 à 15°.

Avec une certaine pratique, un seul coup d'œil vous indiquera immédiatement l'état de la dépouille avec précision et ceci sans rapporteur.
 
Dernière édition:
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 179
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Salut,

Très bien :smt023

Astuce : percer sur le tour permet de bien voir la formation des copeaux et aussi de savoir quelle arête doit reprise si seulement une seule produit des copeaux.
Très bonne astuce, c'est comme ça que j'ai appris et souvent pratiquer.

@ +
 
Le débutant
Le débutant
Compagnon
16 Sept 2013
2 694
Cotes d'Armor 22160, (à coté de la France ...)
Bonsoir

Voilà des explications claires, précises et compréhensibles pour le néophyte en affûtage....que je suis ! ....
Merci
Cordialement
 
pinou29
pinou29
Compagnon
18 Mar 2009
2 837
Toulon ( Var )
Bonjour.
Merci pour ce petit tuto, reste à mettre en pratique.
Bernard.
 
H
heidi
Compagnon
12 Nov 2009
2 429
doubs besancon
Bour,
Excellente explication avec des schémas clairs;bravo à ce Monsieur et merci pour ce partage
J'ai la chance de possèder 2 Brierleys(25 et 32) qui reproduisent mécaniquement cette combinaison de 3 mouvements notament grâce à une came
-avance,rotation,échappement
L'échappement est le plus difficile à comprendre car sans dernier tu tapes dans l'autre lèvre
La Bierley affute les 2 lèvres simultanément;il y a plusieurs cames pour des affutages particuliers comme les affutages à plats et des cames à droite et à gauche
Pour l'angle de pointe c'est plus facile;on peut également s'aider en traçant au feutre un trait sur la face d'appui
Petit bémol tout de même sur ces affuteuses;les aciers utilisés pour les forets deviennent ed plus en plus durs et les meules "CORINDONS" ont du mal
En meules vertes elles sont pas très courantes et revêtues diamant c'est hors de prix
Sur ma vidéo on discerne bien ces 3 mouvements combinés que la machine exécute pour chaque lèvres pour chaque tour de foret
On parle bien d'affutage en dépuoille arrondie et non pas d'affutage prismatique un peu plus simple et peut être plus performant pour pointer quoique les forets à centrer sont en dépouille arrondie
Voili voilà et merci pour ton partage:wink:
Le Monsieur a raison quant il souligne l'importance de l'entrainement,la qualité de l'éclairage donc de la vue:eek:;la position devant le touret est également essentielle
A bientôt:wink::wink:
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 179
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Sur ma vidéo on discerne bien ces 3 mouvements combinés que la machine exécute pour chaque lèvres pour chaque tour de foret
Salut,

Elle est où cette vidéo ???

@ +
 
F
Francois57
Compagnon
21 Oct 2010
2 597
Metz
Bonjour,
Je pratique de cette façon,appris il y a bien longtemps par les anciens!!!!
 
midodiy
midodiy
Compagnon
24 Sept 2009
7 264
Reims
Perso, je ne prends pas appui sur le porte outil, le mouvement me parait plus compliqué . En faisant dans le vide, ça supprime le mouvement d'avance du foret, hop un mouvement simultané a faire en moins. Plus simple!
 
F
fjackson52
Ouvrier
2 Août 2009
289
Belgique
Bonjour,

Je ne sais pas si c'est le cas pour tout le monde, mais pour moi c'est la méthode d'un gaucher.

Cordialement.

Jacques
 
midodiy
midodiy
Compagnon
24 Sept 2009
7 264
Reims
Ah oui, exact!
Je suis droitier et mes mains sur le foret sont inverse par rapport aux dessins
 
F
Francois57
Compagnon
21 Oct 2010
2 597
Metz
Re,
Pourtant je suis pas gaucher!!
 
midodiy
midodiy
Compagnon
24 Sept 2009
7 264
Reims
Et pourquoi l'affutage est fait en 2 temps? D'abord la levre puis la dépouille, perso je fait tout d'un seul mouvement.
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 179
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Bonjour,

Je ne sais pas si c'est le cas pour tout le monde, mais pour moi c'est la méthode d'un gaucher.

Cordialement.

Jacques
Re,

Ha bon!!! pourtant je suis droitier et j'affute comme sur la vue devant la meule, en fait c'est plus facile de maintenir l'angle avec les doigts de droite que de gauche...par contre avec un gros foret donc sur flanc de meule je fais le contraire c'est plus pour la vision.

@ +
 
tooof
tooof
Ouvrier
5 Juin 2017
467
Grasse (06)
Bonjour,

Merci pour ces explications :-D.

Une vidéo de Marc L'Ecuyer : Cependant, il stipule qu'il ne faut surtout pas faire de rotation du foret :smt017 (Bon, j'avoue que je suis au bureau, et que je n'ai pas vraiment le temps de comparer strictement les deux méthodes :oops:) a 5min 40

Tooof
 
Haut