Mini-tour Emco Unimat "SL" : Travaux divers

  • Auteur de la discussion BertoHO
  • Date de début
Papynano
Papynano
Compagnon
Bonsoir
Oui bien sur tout est relatif une petite machine concue pour faire du modélisme on en peut pas raisonnablement attendre des performances dignes d'un outil plus gros.
Sur mon petit Unimat 3 j'ai quand même usiné quand j'avais que lui sous la main un vilebrequin pour une machine à vapeur bicylindres
je l'ai taillé dans la masse (un rond de 20mm) avec le plateau pousse toc et une bonne réduction j'avais un moteur réducté.
je n'ai pas compté le temps mais je l'ai fait dans une après midi en prenant de petites passes.
C'est sur que maintenant que j'ai une machine plus grosse je n'usine plus de telles pièces sur l'Unimat mais des petites pièces en laiton ou alu
voir parfois de l'acier. Je l'ai équipé de pignons pour faire des filetages je vais surement le mettre en service sous peut dès que j'aurai fini ce qui est en cours car je vais avoir besoin d'une vis au pas de 100 à gauche et je n'est pas de possibilité de la faire avec le Harrison qui ne fait que les pas anglais.C'est le petit Emco qui va s'y coller.
 
BertoHO
BertoHO
Ouvrier
Actuellement je suis contraint par le manque de place... juste assez pour le SL, et ça me va...
De plus l'apprentissage est très loin d'être terminé, j'avance peu à peu, j'explore ce vaste domaine en essayant de me faire plaisir à chaque fois...

Bonne journée à tous
 
Papynano
Papynano
Compagnon
Bonjour
Bien sur la place ça compte pour beaucoup et puis aussi ce que tu envisage de faire avec ta machine.
On est pas obligé de faire des pièces énormes pour se faire plaisir, j'aime bien faire du modélisme naval et je me cantonne dans des modèles d'un mètre de long pas plus après ça prend trop de place dans la maison mais aussi dans la voiture quand on va à un rassemblement.
La plupart des pièces à usinées sont petites donc inutile d'avoir des machines trop grosses qui prennent de la place.
Perso j'ai trois machines qui ne peuvent pas se déplacer une qui est fixée au sol et deux sur des socles (j'avais mis des photos sur le fofo) l'atelier dédié à ces machine fait plus de 15m2 c'est une sorte de couloir de plus de 2m de large et 7m de long qui se trouve sous la terrasse .
Je suis obligé de le tenir relativement propre et rangé sinon on ne peut plus circuler.
Mais pour bricoler ou faire de la mécanique je suis obligé d'avoir un autre atelier et ça fait vite une surface importante et parfois malgré tout ça je manque de place. L'atelier forge que j'aménage actuellement est reléguée sous un appentis dans un coin du terrain assez loin pour que les fumées de la forge ne gène pas dans l'habitation.
Quand je vois des atelier aménagés dans des placards ou sur des balcons, j'ai connu un modéliste qui avait son atelier dans son appartement dans une tour je me rappelle à quel étage mais quelque chose comme au 15me et son tour était plus gros qu'un Unimat.
Mais bon quand on veut faire du modélisme vapeur il n'y a pas le choix c'est ou on achète tout et c'est pas donné ou on s'équipe avec un peu
d'outillage (c'est pas donné non plus mais bon tout plaisir à un prix, et quelle satisfaction quand on peut faire nous même).
Dans mon cas c'est une bonne thérapie ça occupe l’esprit et on se voit pas vieillir.
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonjour,

Ayant moi-même un restant (nota) d’Unimat SL, je considère que je fais partie du Club et je viens donc encourager @BertoHO en le félicitant pour le travail qu’il a fait, en prenant la suite de @Papynano qui a dit:
C'est super il se défend pas mal dans l'acier ce petit SL. malgré tous ses détracteurs il fait bien le job.

J’ajouterais que l’Unimat SL , et même des tours plus petits comme les tours horlogers, peuvent attaquer tous les métaux, tout comme le font les gros tours, et on peut usiner avec eux de l’acier trempé et même du HSS.
Le vrai problème est le diamètre de la pièce, comme l’a signalé @guy34 .

S’il faut faire un épaulement à 10 mm de diamètre sur un barreau de 20 mm :
Avec un Unimat SL, même sur de l’acier à ferrer les ânes, il ne faudra pas être pressé. Il faudra un « certain temps ».
Alors qu’avec un gros tour c’est vite emballé. On est très en dessous de ses limites.

Mais s’il faut faire sur des aciers trempés, dans l’état dans lequel ils nous sont fournis, sans revenu préalable :
- Un épaulement à 0,1 mm de diamètre, de 2 mm de long, sur un barreau de diamètre 1,5 mm en acier trempé Bergeon (acier à tampons, horlogerie),
- Ou un épaulement de 0,4 mm de diamètre sur une corde à piano de 1,2 mm de diamètre,
- Ou un épaulement de 0,2 mm sur la queue d’un petit foret HSS,
- Ou un épaulement de 0,3 mm et de 2 mm de long sur la queue d’un petit taraud,
- Ou tourner la queue d’une aiguille de machine à coudre en acier allié trempé pour la descendre à 0,25 mm,
- etc.

Le petit Unimat avec les bons outils de coupe permet de le faire :wink: … et je l’ai fait, à titre d'exercice.
(C'est pour cela que je cite ces exemples, dont j'ai posté des reportages sur ce forum).
Avec un gros tour,……je n’en ai pas,….. mais je ne vois pas comment j'y arriverais?

Pour du modélisme le petit Unimat convient bien (peut être en le reconditionnant et en y ajoutant des accessoires).

Nota :
Je n’ai gardé que la poupée de l’Unimat SL, qui est robuste, mais j’ai viré le banc (trop peu rigide), la contre poupée (pas précise en alignement) et même le moteur (type universel trop bruyant, remplacé par un moteur asynchrone, bien plus agréable surtout s'il faut tourner longtemps). Et j'y ai ajouté plein d'accessoires, comme les portes pinces pour pinces d'horlogerie, les accessoires pour tournage entre pointes de petits rouages d'horlogerie, diviseur pour taillage, etc.

EDIT: Ce qu'une poupée Unimat SL permet à un amateur de faire :
Petits Tournages.jpg
 
Dernière édition:
BertoHO
BertoHO
Ouvrier
Je vous remercie de vos encouragements
C'est bien grâce aux participants de ce forum que je progresse (lentement, mais ça avance quand même :lol: ), en lisant leurs pratiques, et leurs conseils.

Actuellement je "bute" sur l'alignement , car lorsque j'usine , en pince ER25, et si je "bouge" la pièce dans la pince pendant son usinage (par exemple la sortir pour la mesurer) , elle n'est plus concentrique ensuite ... (je m'explique peut être incorrectement)...
Les pinces sont chinoises, mais quand même ... j'ai mesuré 2/10é d'anomalie...
Il y a peut etre un problème d'alignement entre la poupée et la contre pointe : je dois vérifier...
 
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonjour,
Il y a peut etre un problème d'alignement entre la poupée et la contre pointe : je dois vérifier...
Ma remarque n'est peut-être pas fondée, mais les pros le diront.
- Si c'était un problème d'alignement poupée/contre pointe (il y en a toujours un tout petit) tu tournerais un cône au lieu d'un cylindre mais la concentricité ne devrait pas être affectée.
- Pas sur qu'une reprise de pièce en Pince ER25 conserve une concentricité parfaite, .......mais pas de quoi faire 2/10 tout de même. Mieux vaut ne pas sortir la pièce de la pince en cours d'usinage.
 
G
guy34
Compagnon
Hello ,
par exemple la sortir pour la mesurer
il faut arriver à ne plus le faire !!! devant l'impossible , fait une marque sur la pince et une autre en face sur la pièce ; ça permettra de la replacer au moins au même endroit ; là aussi tu découvres qu'un matériel fait pour tourner rond n'est pas à la hauteur ......
le métier rentre
A++
 
SULREN
SULREN
Compagnon
là aussi tu découvres qu'un matériel fait pour tourner rond n'est pas à la hauteur ......
Sur un tour d'horloger de grande marque, avec des pinces d'horlogers, on peut en principe se permettre des reprises en pince. Ces pinces de grande qualité ont été créées pour cela. Mais même là il peut se produire un tout petit défaut de concentricité à la reprise.

Par ailleurs sur cet Unimat SL les broches porte pinces sont des réalisations maison, ou des adaptations maison, avec filetage femelle pour adaptation sur nez de broche (M12) fait probablement au taraud (comme je l'ai fait sr mon Unimat SL).
Ce n'est pas le top en matière de concentricité.
Il faut au minimum comme l'a dit @guy34 bien repérer la position de pièce dans la pince.

Je m'efforce quand je fabrique un porte pince comme sur la photo ci-dessous (pour pinces d'horlogerie) de monter le taraud sur la contre poupée préalablement bien alignée, .....mais tout de même, cela reste du bricolo.

En Tour.jpg


Alésage pièce, puis filetage intérieur au taraud (tourné à la main, pas au moteur bien sûr),
Puis montage pièce sur nez de broche du tour, pour tournage extérieur et surtout pour usinage du cône intérieur servant de portée à la pince
 
Dernière édition:
BertoHO
BertoHO
Ouvrier
OK, merci, compris : ne plus sortir une pièce de sa pince en cours de travail :wink:
(faut quand même que je contrôle l'alignement)
 
BertoHO
BertoHO
Ouvrier
Hello

Suite des petits travaux
- fin de la 2é pièce pour le raccord sur le compresseur (l'originale au centre) :
20200702_154425.jpg

Le diamètre interne , pour le passage de l'air, est de 3mm sur les 3 pièces.
C'est pas de la copie parfaite, mais ça fera sa fonction ... (note : 7/10)

Test "en vrai" sur le compresseur des années 80 :
20200702_154656.jpg

Hop, ça, c'est fait !

Puis retour sur mon problème de "concentricité" malgré l'utilisation de pince ER25 :
- vérif (enfin) de l'alignement des pointes (les 2 pointes sont d'origine EMCO) :
20200702_160627.jpg

Ben... ça va pas... pas bon, ça...
hum...
-> il faut savoir que la poupée fixe du SL, qui supporte la broche, est montée qui un axe et peut donc "pivoter", pour des usinages d'angles...
MAIS elle possède un "pion", qui - théoriquement - garanti le bon alignement en position "normale"...
La photo ci-dessus montre bien le décalage des 2 pointes ...
>> Remède :
enlever le pion (flèche rouge), centrer la poupée fixe, bien la serrer (la remise du pion n'est plus possible), et ça devrait aller mieux !
(je note d'ailleurs que le SL de SULREN n'a pas ce pion... même problème ??)

20200702_160642_b.jpg

et maintenant re-contrôle :
20200702_160819.jpg

ça devrait aller mieux au prochain usinage :lol:

Par sécurité, il faudrait probablement que j'usine un nouveau pion, dont le Ø , en butée, permettrait facilement le bon alignement...
à voir ?

Bonne journée à tous 8-)
 
Dernière édition:
SULREN
SULREN
Compagnon
Bonsoir,
Remède :
enlever le pion (flèche rouge), centrer la poupée fixe, bien la serrer (la remise du pion n'est plus possible), et ça devrait aller mieux !
(je note d'ailleurs que le SL de SULREN n'a pas ce pion... même problème ??)
La poupée du SL peut être inclinée dans le plan horizontal pour permettre le tournage conique, et pour la remettre dans l'axe du banc on remonte le pion de centrage. Mais c'est un alignement très approximatif à cause du jeu dans l'axe d'inclinaison de la tête et du jeu dans le pion.
J'ai viré le banc d'origine pour le remplacer par un banc en queue d'aronde et j'ai rendu la poupée non inclinable.
Elle est bloquée fixe, orientée dans l'axe du banc, grâce à une métrologie appropriée et des vis micrométriques d'orientation avant blocage.
Idem pour la contre poupée sauf que j'ai fait en sorte que celle-ci puisse être écartée de l'axe de broche, par déplacement de son chariot support.

Mais pour faire du tournage conique je suis obligé d'utiliser le chariot supérieur de tournage conique.
Quand je veux réaliser un cône précis, comme un cone morse par exemple, je règle l'inclinaison de ce chariot grâce à plusieurs procédés.

Calcul du sinus de l'angle, déplacement du longitudinal mesuré avec précision et réglage de l'amplitude du toucheau du comparateur qui glisse sur le flanc du chariot de tournage conique:
Conique Comparateur.jpg


Utilisation d'une équerre que j'ai baptisée "sinus", et qui n'a rien à voir avec une règle sinus.
Je calcule le sinus de l'angle désiré, j'amène cette équerre en contact avec le chariot au point A et j'ajuste l'écart entre la règle et le chariot au point B, pour obtenir le sinus.

Conique Sinus 2.jpg


Et quand s'il s'agit de reproduire des angles connus, déjà réalisés, comme les cônes morse, j'utilise des gabarits au bon angle qui me permettent de positionner avec précision le chariot de tournage conique par rapport au chariot transversal.
Ici par exemple le gabarit qui permet de réaliser un cône exactement au même angle que le cône femelle usiné dans le nez de broche du tour. C'est l'angle des pinces d'horloger (pinces à tirer) que j'utilise.
Je peux ainsi réaliser toutes sortes de tasseaux à tirer qui se montent dans la broche, parfaitement centrés, avec la précision ou l'imprécision de "ma métrologie" bien sûr.

P1020838 RD.jpg
 
Dernière édition:
G
guy34
Compagnon
salut ,
ça devrait aller mieux au prochain usinage
ah bon ? il va falloir reprendre les mesures du chariotage en l'air ; car si la cheville joue son rôle , elle consigne le BON angle ! et si les pointes ne sont pas en face , c'est plutôt sur la contre pointe qu'il faut regarder ( sans parler d'autres défauts comme sur les pointes elles-mêmes ) ; tout se tient , c'est bien subtil
A+++
 

Sujets similaires

T
Réponses
13
Affichages
604
tooof
tooof
F
Réponses
9
Affichages
1 635
gégé62
gégé62
S
Réponses
17
Affichages
1 159
François_bis
F
xi
Réponses
23
Affichages
1 400
xi
G
Réponses
23
Affichages
5 929
la bricole 76
la bricole 76
Pick33
Modification Tour ACIMEX DIY0820
Réponses
3
Affichages
821
Strzelczyk
Strzelczyk
T
Réponses
3
Affichages
1 425
Tanguy Roussel
T
H
Réponses
21
Affichages
1 092
kerdour29
K
W
Dépannage Tour Précis E
Réponses
7
Affichages
474
Romain 63
Romain 63
Y
Réponses
18
Affichages
1 075
yam0
Y
B
Réponses
18
Affichages
2 224
HDanez
H
L
Réponses
1
Affichages
1 565
FTX
JJ821
Réponses
7
Affichages
475
vvdecamp
V
Haut