Modification Moteur Dalhander alimenté par variateur, possible?

  • Auteur de la discussion Plastik
  • Date de début
P

Plastik

Compagnon
Bonjour a tous,

Je dispose d'un tour Celtic14 mu par un moteur bi-vitesse dalhander 4hp/3hp qui fonctionne parfaitement (sans branchement particulier vu que je dispose du tri-phasé dans l'atelier).
D'autre part, j'ai également un variateur TRI-TRI 400v qui traine sur une étagère.

Du coup je me demandais s'il était possible d'utiliser ce variateur (en modifiant le cablage de l'armoire du tour bien entendu) pour alimenter le moteur du tour afin de pouvoir jouer sur la vitesse "a la volée" mais tout en gardant les deux vitesses de base du moteur?

La plaque du moteur en question :

IMG_8485.JPG


D'avance merci pour vos lumières!
 
G

g0b

Compagnon
Oui, je pense, c'est ce que j'ai fait sur mon de Vallière.
 
C

chabercha

Compagnon
Bonjour
D'autre part, j'ai également un variateur TRI-TRI 400v qui traine sur une étagère.

Du coup je me demandais s'il était possible d'utiliser ce variateur
Peut être avec un moteur tampon et ne modifié que l'alimentation du transfo par une ligne séparée.
A lire et poser les questions.
A+Bernard
 
G

guy34

Compagnon
bonjour ,
ce qui doit être regardé , c'est comment est faite la commutation des vitesses : entièrement par gros bouton rotatif , ou avec l'aide de relais commandés par poussoirs ou inters ....
la première situation est la plus propice ; il suffit d'alimenter le haut du système rotatif par les sorties du var ;
la 2 ème va être plus tordue ; va falloir alimenter le système des relais par son alim et donc avoir le réseau entrant AUSSI dans la machine ; et évidemment le var alimentant en amont de ce système ;
dans un cas comme dans l'autre , la commutation de l'une des vitesses devra être faite AVANT l'injection des phases du var .........
A++++
 
A

anthropovergnat

Compagnon
Ca fonctionne très bien, mais la bascule petite/grande vitesse doit se faire à l'arrêt (au variateur)
 
S

sébastien62

Compagnon
Ca fonctionne très bien, mais la bascule petite/grande vitesse doit se faire à l'arrêt (au variateur)
Aussi, comme sur mon variateur, si la bascule passe par l'arrêt, les fils étant coupés entre le moteur et le variateur, un défaut s'affiche.
Mais peut être shuntable...

Bonne journée.
Séb
 
M

MIC_83

Compagnon
Bonjour à tous et toutes,

Plastic, la question de base concerne l'utilisation à "la volée" des deux vitesse moteur" et tous les membres y ont répondu.

Néanmoins, avec un variateur tu as la possibilité d'utiliser des fréquences "programmées" suffisantes pour nos applications !
Si déjà tu programmes 3 fréquences du style 25,50,70Hz dont l'obtention se fait par une simple commande rotative à 3 positions, tu peux en jouer à volonté comme souhaité "à la volée" (idem pour un potentiomètre) sur une ou l'autre des vitesses physiques du moteur sans risques pour le variateur tant que la commutation entre les deux vitesses "physiques" du moteur n'est pas sollicité.
Trois fréquences en PV et 3 en GV, reste à voir si le moteur et la cinématique de la machine le permet et c'est bien le premier essai à faire!

Avec un avantage net de profiter des raffinements proposées en sus par le variateur, ses rampes d'accélération/décélération qui ménage la mécanique et de vastes autres possibilités.
Bien entendu, il faudra revoir une bonne partie du câblage des commandes et de l'armoire du tour ou plusieurs contacteurs seront probablement abandonnés.

Bien cordialement
Michel
 
P

Plastik

Compagnon
t'as 16 vitesses sur ce Celtic, est-ce bien utile d'en avoir plus, au prix d'un "bricolage " plus ou moins chiant? :confused:
Le seul interet de cette modif c'est de pouvoir faire varier la vitesse de rotation en marche, pas d'avoir des vitesses en plus...


merci a tous pour ces retours.

J'en retiens que si je veux utiliser le variateur, je ne pourrais plus basculer en marche sur les vitesses PV GV du moteur.
Du coup je pense que je ne vais rien faire dans l'immédiat car la modif ne s'annonce pas si simple et l'interet reste limité..
 
F

FB29

Rédacteur
J'en retiens que si je veux utiliser le variateur, je ne pourrais plus basculer en marche sur les vitesses PV GV du moteur.
Il y a la possibilité du moteur tampon évoqué par @chabercha :
Peut être avec un moteur tampon
Puisque ça fonctionne de arrêt à marche, je pense que ça devrait marcher aussi de PV à GV.

Je viens de faire l'essai, on passe bien de PV à GV et vice versa à la volée sans problème sur ma machine (tour Colchester Bantam moteur Dahlander).

 
Dernière édition:
K

kawah2

Compagnon
il dispose de tri, a quoi servirait un moteur tampon? :confused:
 
F

freddy007

Compagnon
Bonjour à tous ,

Comment je me suis "débrouillé "pour ne pas passer de grande en petite vitesse sur mon Crouzet qui tourne avec un variateur (220 Mono vers 220 Tri )monté sur une armoire électrique sur roulettes indépendante du tour et utilisable si nécessaire un jour sur une autre bécane .

j'ai fais une "porte" devant mon commutateur car j'avais le réflexe par habitude de passer de petite en grande vitesse ....

je met mon commutateur par exemple sur la vitesse lente , je referme ma "porte" et je commande mon tour par un boitier indépendant fixé lui aussi sur le tour mais amovible .

Si par "malheur " je met la main à l'emplacement du commutateur je ne peux pas accéder à la manette ...j'arrete le tour par le boitier amovible ;

J'ouvre ma porte et je change de vitesses etc etc

Cordialement

Freddy

Porte 002 (Copier).JPG


Porte 003 (Copier).JPG
 
F

freddy007

Compagnon
Re ,

Le boitier de commande amovible serré juste par pincement ...J'ai remplacé les Vis BTR M8 de serrage arrière sur la photo par deux "manettes" moletées.

Cordialement

Freddy

007 (Copier).JPG


009 (Copier).JPG
 
A

anthropovergnat

Compagnon
Astucieux ! Tiens je viens justement d'ajouter un inverseur sur mon moteur, à côté du commutateur d'origine. Pareil : pas-touche en marche !
 
F

freddy007

Compagnon
Re Bonjour et merci ATPV !

j'ai juste mis ce petit "truc" tout benêt pour montrer que le conflit des générations entre mécanique de base ,électronique ,voir informatique peut être complémentaire plutôt que conflictuelle .

Cordialement

Freddy
 
O

osiver

Compagnon
:smt023
Ne manque plus qu'un microswitch sur le volet pour commander l'arrêt roue libre au variateur, au cas où ... :eek:
 
R

Roland DENIS

Compagnon
Hello une bonne remarque avec la programmation de sortie du variateur mise a "" comme on veux"" par ex 75 périodes le moteur, en petite vitesse, tournera bien plus vite a tel point que je ne me sert quasi jamais de la grande, la variation me permet rarement tous mon nécessaire .
 
N

nitocle

Apprenti
Je suis presque sur qu'il y une solution en passant par la RS485 et en pilotant des relais (si pas de changement de tension) et le var avec un pi.
Process
1) on reçoit l'ordre de changer de vitesse, on analyse sur quelle vitesse on est actuellement (position d'un relais)
2) on stocke la fréquence courante dans une variable
3) on écrit la fréquence stockée dans la fréquence de démarrage (moins un ou deux htz peut être)
4) on stoppe
5) inversion du relais
6) on démarre
7) on remet la fréquence de démarrage à sa valeur d'origine

qu'en pensez vous ?
 
O

osiver

Compagnon
Je ne suis pas sûr.
4,5,6, ça veut dire qu'on reprend à la volée moteur tournant ?
Si oui, il conviendrait de faire un calcul suivant le sens de commutation, typiquement, diviser ou multiplier la fréquence par 2 afin que la reprise se fasse en douceur ... :wink:
 
N

nitocle

Apprenti
Je ne suis pas sûr.
4,5,6, ça veut dire qu'on reprend à la volée moteur tournant ?
Si oui, il conviendrait de faire un calcul suivant le sens de commutation, typiquement, diviser ou multiplier la fréquence par 2 afin que la reprise se fasse en douceur ... :wink:
oui, pour la reprise à la volée et oui pour le calcul x2 ou /2
 
N

nitocle

Apprenti
question....
Si on a un moteur de ce type couplé en grande vitesse, et qu'on est capable de le démarrer en grande vitesse derrière un variateur (rampe, renfort de couple, seuil d'intensité relevé, etc....),
quel est l'intérêt de la petite vitesse ? On pourrait fonctionner en GV en permanence et s'éviter bien des galères ?

PS : pour l'inversion de sens c'est une fonction gérée automatiquement par le vdf,
 
A

anthropovergnat

Compagnon
à basse fréquence le moteur est moins coupleux.
 
K

Korgar

Compagnon
Bonjour

Si tu restes en GV et que tu veux réduire la vitesse seulement en réduisant la fréquence grâce au variateur pour usiner à basse vitesse, tu peux "caler le moteur" par manque de couple. Ca dépend du matériau, profondeur de passe, avance, type outil, etc ... les trucs usuels.
J'ai un Dalhander sur mon Celtic 12 avec un variateur de fréquence, j'ai déjà expérimenté --> la marche à flux constant a ses limites quand la fréquence est très basse. Le fait de passer en "PV mécanique" te permettra d'obtenir beaucoup plus de couple aux faibles vitesses de mandrin. Donc les 3 combinés sont bien nécessaires (pour moi en tout cas) PV mécanique + GV mécanique + variation de fréquence au variateur. Maintenant si ton tour fait 3kW, le problème est surement moins présent que pour moi.

K.
 
Dernière édition:
N

nitocle

Apprenti
Sur la plupart des variateurs on peut augmenter le couple sur la plage des basses fréquences par un simple changement de paramétre.
Avez-vous essayé ?
Sur un moteur 'traditionnel', le renfort de couple créé un échauffement du moteur au point qu'un ventilateur externe est nécessaire.
Comment réagirait un Dahlander ?
 
K

Korgar

Compagnon
Sur la plupart des variateurs on peut augmenter le couple sur la plage des basses fréquences par un simple changement de paramétre.
Avez-vous essayé ?
Sur un moteur 'traditionnel', le renfort de couple créé un échauffement du moteur au point qu'un ventilateur externe est nécessaire.
Comment réagirait un Dahlander ?
Pas mieux
 
F

freddy007

Compagnon
Bonjour,

En préambule . je n'y comprends rien en électronique pas plus qu"en informatique et programmation de variateur !

Un avis sur la perte ou non perte de couple avec un variateur ....

Je suis tourneur sur bois depuis 25 ans et j'ai longtemps utilisé un variateur mécanique ( courroie crantée de 32 mm de large tout de même )de tour Crouzet sur mon tour à bois avec des pièces de 500mm de diamètre en creusage avec des gouges emmanchées et racloirs de plus de 6OO mm...de long ce qui fait déjà un joli bras de levier !

Ensuite je me suis monté mon tour à bois actuel avec la même puissance de moteur et un variateur de fréquence altivar certe ancien de 2,2 k.

Ce que je trouve génial c'est le confort du potensiometre pour faire du polissage du buis et de la grenadille ( nommé à tord la plupart du temps Ebene ! ) à grande vitesse .

Mais en ébauche avec une gouge de 32 mm de large ou en creusage je suis loin de pouvoir prendre les passes "pentagruéliques " que je prenais avec le variateur mécanique .

Suivant la formule consacrée quand "je rentre de dedans " !la vitesse baisse et le moteur à puissance équivalente chauffe rapidement ;

Ce n'est plus un problème pour moi puisque je ne fais plus de grosses pièces mais si je devais refaire des creusages importants je reviendrais au variateur mécanique .

Sur un tour mécanique c'est la boite qui prends la passe et tout est stabilisé si le bon choix est fait , il est donc difficile de s'en rendre compte J'ai aussi un Crouzet et un tour RAMO T 37 .

Par contre dans le bois ou la matière n'a pas une densité stable ou identique et ou celui qui prends la passe et le tourneur en liaison directe avec la matière la difference est nette et évidente .

Moralité pour les tourneurs sur bois si vous voulez monter un variateur c'est super mais de grâce n'hésitez pas à surdimenssionner votre moteur ....

Cordialement

Freddy
 
A

anthropovergnat

Compagnon
Bonjour,

En préambule . je n'y comprends rien en électronique pas plus qu"en informatique et programmation de variateur !

Un avis sur la perte ou non perte de couple avec un variateur ....

Je suis tourneur sur bois depuis 25 ans et j'ai longtemps utilisé un variateur mécanique ( courroie crantée de 32 mm de large tout de même )de tour Crouzet sur mon tour à bois avec des pièces de 500mm de diamètre en creusage avec des gouges emmanchées et racloirs de plus de 6OO mm...de long ce qui fait déjà un joli bras de levier !

Ensuite je me suis monté mon tour à bois actuel avec la même puissance de moteur et un variateur de fréquence altivar certe ancien de 2,2 k.

Ce que je trouve génial c'est le confort du potensiometre pour faire du polissage du buis et de la grenadille ( nommé à tord la plupart du temps Ebene ! ) à grande vitesse .

Mais en ébauche avec une gouge de 32 mm de large ou en creusage je suis loin de pouvoir prendre les passes "pentagruéliques " que je prenais avec le variateur mécanique .

Suivant la formule consacrée quand "je rentre de dedans " !la vitesse baisse et le moteur à puissance équivalente chauffe rapidement ;

Ce n'est plus un problème pour moi puisque je ne fais plus de grosses pièces mais si je devais refaire des creusages importants je reviendrais au variateur mécanique .

Sur un tour mécanique c'est la boite qui prends la passe et tout est stabilisé si le bon choix est fait , il est donc difficile de s'en rendre compte J'ai aussi un Crouzet et un tour RAMO T 37 .

Par contre dans le bois ou la matière n'a pas une densité stable ou identique et ou celui qui prends la passe et le tourneur en liaison directe avec la matière la difference est nette et évidente .

Moralité pour les tourneurs sur bois si vous voulez monter un variateur c'est super mais de grâce n'hésitez pas à surdimenssionner votre moteur ....

Cordialement

Freddy
En tournage sur bois, l'idéal est de combiner la variation de vitesse mécanique (jeu de poulies ou variomatic) et le variateur électronique.

Peut se poser aussi la question d'un moteur à courant continu, plus coupleux à bas régime. J'y ai longtemps passé avec un projet de fabrication de tour en l'air, pour lequel j'avais justement acheté un moteur à courant continu d'occasion. J'ai renoncé à ce projet (je tourne beaucoup moins) mais j'envisage justement de monter ce moteur sur mon tour à métaux...
 
N

nitocle

Apprenti
sur mon tour à bois, (moteur 3CV 3000 tpm) j'avais le m^me soucis : impossible de dégrossir les grosses pièces (couple insuffisant ou vitesse trop grande).
Après réglage : je descends à 250 / 300 tours, c'est puissant, ca ne cale plus et si je plante c'est la courroie qui patine.
Inconvénient : consommation électrique (tous les démarrages sont sur-vitaminés, mêmes si je tourne un petite pièce) et surtout le moteur chauffe (à petite vitesses le ventilateur est peu efficace).
 

Sujets similaires

EmmanuelCyril
Réponses
9
Affichages
1 548
gerard crochon
G
den's 12
Réponses
30
Affichages
2 877
midodiy
midodiy
Haut