Fileter au tour avec un bel aspect

  • Auteur de la discussion sapete1
  • Date de début
S
sapete1
Compagnon
21 Avr 2008
833
45 Loiret-Nord
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

A part les filetages dans l' alu qui présentent facilement un bel aspect, mon problème est de réaliser un bel aspect sur des filetages dans l'acier.
Particulièrement dans l' acier doux A60, çà devient plus facile sur le mi- dur et encore mieux sur le 35NCD16.Mais ce dernier est un peu cher pour faire n' importe quoi!

1° L' utilisation d' outils au carbure nécessite des vitesses assez rapides et il faut avoir des réflexes de champion du monde de F1 pour dégager et freiner inverser avant l' épaulement qui te regarde comme l' iceberg regardait arriver le Titanic!!
Mon tour, comme beaucoup, ne comportant pas de système automatique de dégagement-arret devant un épaulement.

2°Comme je ne suis pas un champion, j' utilise pour le filetage un outil à fileter HSS , la vitesse de coupe est donc réduite d'autant.

Par rapport aux vitesses de chariotages conventionnelles, de combien peut on réduire la vitesse de filetage pour parler encore de vitesse de coupe et non d' arrachement?

3°Doit on mettre la pointe de l' outil au centre ou légèrement au dessous.

4° Que dire de la méthode filetage à l' Américaine qu' on m' avait évoquée autrefois où on met la pointe de l' outil à 1/4 du diametre à fond de filet au dessus du centre?

5°Quel lubrifiant optimal doit on utiliser?

6°Les outils à fileter livrés sont pointus au bout: comment faire la troncature interne ou l' arrondi, faut -il avoir un outil pour ébauccher le filetage et un avec la forme du fond de profil pour terminer?

Si quelqu'un peut me tuyauter sur toutes ces questions que je pose, je l' en remercie d' avance.


Bonne journée à tous

Sapète1
 
TREBOR_7
TREBOR_7
Compagnon
24 Avr 2008
1 460
Saint Martin de Crau (13)
Bonsoir,
On a déjà débattu sur le sujet sur un autre post (travail de forme, d'enveloppe...) donc je ne dirai rien...

Par contre ce qui m'aggace , c'est d'entendre préconiser un montage d'outil plus bas que l'axe, dans un sens de rotation normal!!!!!!!!!!!!!
L'outil ( fileter, tronçonner...) se fait "avaler" dans ce cas!! et c'est un plantage avec arrachement, ou la casse assurée!!
qq dixièmes au dessus, et l'outil se fait "refouler", bien en appui sur la vis, à l'abri de ces désagréménts.... :roll:
A+
R
 
wika58
wika58
Compagnon
17 Déc 2006
13 109
FR-54560 Lorraine
Une question, mon outil à aléser est sur un barreau cylindrique ...
Quelle position angulaire doit-on donner à l'outil...?
Je ne sais pas si ma question est très claire ... :oops:
 
TREBOR_7
TREBOR_7
Compagnon
24 Avr 2008
1 460
Saint Martin de Crau (13)
Bonsoir Wika
oui tres claire! arête de' coupe horizontale...
A+
R
 
TREBOR_7
TREBOR_7
Compagnon
24 Avr 2008
1 460
Saint Martin de Crau (13)
Re
"Col de cygne" ?.. donc tournage à l'envers???
la mm chose que ce que je dis, dans le cas d'un tournage à l'endroit
A+
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 253
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
gaston48 a dit:
Jamais au dessus pour moi, c’est évident, la flexion de l’outil tant à entraîner
une augmentation de section de copeau donc à amplifier
encore l’effort
on a une réaction au lieu d’une contre-réaction et on diminue l’angle
de dépouille.
C’est l’effet contre réaction qui est voulu avec la géométrie d’un col de cygne
Mettre l’outil quelques dixièmes en dessous redonne un peu
de dépouille en cas d’usure tout simplement
Salut gaston48, c'est la le gros problème, il faut toujours adapté ses outils en fonction du travail à réaliser, il est plus judicieux d'avoir au moins deux section une de 3 et une de 5, toujours sortir la lame aux strique minimum et bien sure bien perpendiculaire à la pièce, moi quand je tronçonne c'est toujours au dessus du centre de quelques dixièmes mais je laisse toujours un téton et je fini souvent à la main en remuant la pièce tronçonnée de droite à gauche.
 
S
sapete1
Compagnon
21 Avr 2008
833
45 Loiret-Nord
  • Auteur de la discussion
  • #7
Bonjour à tous,

Merci de vos explicatoins.
J' ai essayé de faire un crobar pour concrétiser ce qui s'est dit tout en mettant toujours la pointe de l'outil au niveau de l' axe: ceci pour le tronçonnage, pour le filetage, je ne sais pas si on filte d' ordinaire mieux en retourné sauf pour des problemes de filets à gauche pour inverser la vitesse.
Excusez mon crobar , c'est juste pour montrer l' empilement de pièces qui peuvent présenter du jeu entre elles dans les deux cas soit outil à l' endroit soit outil à l' envers.
Je n' ai pas mis l' axe de la pièce dans l' axe du banc mais pour le raisonnement suivi ici cela doit suffire.
J' ai entouré les jeux que l'on peut rencontrer par un cercle.
Soit jeu horizontal soit jeu vertical à la limite on peut aussi comprendre par jeu une raideur faible.

1°Outil à l' endroit:

Si le porte à faux de l' outil est faible, tout est en compression donc pas de jeu vertical au niveau de l' arête de l'outil.
Par contre si jeux au lardons du petit chariot ou des glissières ou dans la vis de transversal ou sa butée à billes ou encore aux glissières du trainard, l' outil peut engager et entrainer les inconvenients que l'on sait:
arrachement, rupture de la pointe ou blocage et piece glissant dans mandrin.

2°Outil à l' envers:
Il peut y avoir engagement dû aux jeux et souplesses horizontales mais le jeu total en vertical et la flexion de l' ensemble, puisque l' empilement de pièces est sollicité en flexion traction font que l' outil à tendance à basculer vers l' AR en dégageant de la pièce, ce qui réduit l' engagement horizontal et peut permettre de ne pas avoir un phénomène brusque de bourrage surprenant l' opérateur, et même, le phénomène peut s' auto réguler comme une contre réaction évoquée plus haut permettant de continuer l' usinage.

Pour ma part sur mon vieux Ramo T45, la vis du transversal avait beaucoup de jeu et même en montant l' outil à tronçonner à l' envers, j' ai été plusieures fois surpris par un bourrage catastrophique pour l' outil ou la pièce qui avait tournée dans le mandrin mais heureusement pas pour le tour.
Depuis que j' ai changé l' ensemble vis écrou du tansverse et bien réglé les butées à bille, çà peut aussi venir de là, je n' ai plus de pb.

Pour ce qui concerne les outils, il faudrait avoir au minimum un outil à fileter pour l' ébauche, un avec cuillere à droite ,un avec cuillère à gauche et un aussi pour finir le fond de filet :troncature trapézoidale ou arrondie.
Une bonne loupe, un projecteur de profil serait bien pour contrôler les arrondis.
Evidemment si c'est pour fileter du pas courant, on peut dégrossir au tour et finir à la filière, mais je ne considère ici que le filetage au tour pur.

Je reviens à la question que j' avais posée: qui connait le filetage à l' americaine: est ce juste bon pour faire du grossier?

Bonne après midi en attendant vos réponses

Sapète1

Tronconnage-1.jpg
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 253
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
sapete1 a dit:
Je reviens à la question que j' avais posée: qui connait le filetage à l' americaine: est ce juste bon pour faire du grossier?
Sapète1
Salut sapete1, c'est valable pour les deux ébauche et finition, c'est un procédé très intéressant pour des gros filetages et pour de la série aussi, il vaut mieux avoir deux outil un pour l'ébauche et l'autre pour la finition.

je l'ai utilisé une dizaine de fois la particularité c'est l'outil pour du métrique(60°) l'afûtage est à 55° partout(pour en arrivé la il y a du boulot à la meule) et le dessus de l'outil est plat je ne met pas d'angle d'inclinaison à la place je fait la dépouille à gauche à 7°et presque rien à droite, bien le mettre un quart du Ø fond de filet au dessus du centre.

Les avantages son filetage assez rapide, gros passe sans arrachement, tenu de l'outil, réafûtage aisé, et bonne finition bien sur avec celui de finition deux passes et c'est bon.

EXP: pour un filetage au pas de 6 sur 200mm il faut 10 passes d'ébauches et deux de finitions.

Outil d'ébauche en HSS et outil à plaquette carbure brasé pour la finition

Et bien ,voila voila voila, si ça peut éclairée ta lanterne (°_°)
 
S
sapete1
Compagnon
21 Avr 2008
833
45 Loiret-Nord
  • Auteur de la discussion
  • #9
Bonsoir à tous,

Merci de vos réponses en particulier

MMrs gaston48; TREBOR_7;liaudet;wika58

Ce site est épatant car on y apprend toutes les petites combines du métier vues par de pros et des amateurs éclairés et aussi par les questions que se posent les nouveaux.
Tout cela n'apparaissant presque jamais dans les bouquins qui restent trop théoriques.

Je résume donc ce qui a été dit:

1°Toujours mettre l'arête de coupe au niveau de l'axe jamais au dessus.
2° Vitesse de coupe < Vc/3
3° lubrification Huile épaisse genre huile EP80
4° Ebauche en 10 passes pénétration en biais à 30° utiliser outil en HSS
5° Reprise flanc gauche avec un outil avec coupe à gauche et cuillère pour 2 passes en finition
6° utiliser le calibre à 60° pour positionner et dégauchir et la loupe pour les seniors!

Donc merci de ces infos, je vais essayer dès que possible et je vous donnerai mes impressions.

Bonne soirée à tous

Sapète1
 
A
antoni
Nouveau
28 Mai 2008
29
boutenac
gaston48 a dit:
Bonsoir sapete1,
si tu as l’occasion, sur le topic téléchargement est
disponible l’excellent livre de Robert Nadreau : « le tour et la fraiseuse »
Bonsoir Gaston 48.
Pourrais tu s'il te plaît m'indiquer comment procéder pour télécharger ce bouquin ?
Y a t-il un espace téléchargement sur le forum et si oui comment y accéder?
Je te remercie de bien vouloir me renseigner.
 
M
Maximil
Ouvrier
23 Juin 2008
316
Bretagne
Fonction recherche sous google !
Sinon ici
 
A
antoni
Nouveau
28 Mai 2008
29
boutenac
Merci à toi Maximil.
Je vais télécharger. Je ferai ça cette nuit car le fichier est lourd. Je cherchais cet ouvrage depuis longtemps et je suis ravi.
Cordialement.
 
S
serge79
Apprenti
12 Nov 2008
248
les outils dans tous le cas doivent avoir l'arrête de coupe au centre, même pour un col de cygne

pour ce dernier éviter le bourrage du copeau, il suffit que sont extrémité soit ou légèrement arrondie, ou avec une légère inclinaison.

L'arrondi est préférable car moins fragile

cela à pour effet la réalisation d'un copeau plus large que l'outil et que la saignée ou gorge, le copeau va donc forcer pour sortir et donc pas de bourrage.

avec une légère inclinaison, le copeau va sortir sur le côté.

Pour exécuter correctement un filetage, il faut travailler simultanément sur chaque flanc, soit en utilisant le petit chariot, soit pour le flanc arrière freiner le trainard en mettant la main sur la manivelle, cela à pour effet le ratrapage du jeu de ce dernier.
 
J@r0d
J@r0d
Compagnon
20 Jan 2009
911
93 limite 77
Pour ma part j'ai refait le test aujourd'hui et y'a rien a faire, mon état de surface est moche et rugueux, j'ai essayer avec des outils carbure, des HSS affuté d'origine, des HSS affuté avec une cuillère, en tournant a 80tr/ms pour un rond de 18mm, avec de petite passe et grande, en plongeant droit ou bien avec le porte outil a 29° y'a rien a faire ca ne veux pas

Dans l'alu ca va mais dès que j'attaque l'acier, c'est pas joli, autant dans le 40cd4 en tournage j'ai un très belle état de surface bien brillant/poli avec des passe de 0.4 autant en filetage ca ressemble a de la matière qui a été arraché, j'ai essayé pointe de l'outil au centre, un poil au dessus et un poil au dessous ca ne change rien a mes affaires :(
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 253
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Salut,

Pour faire de beau filetage il faut travailler que sur un flanc et avant la fin travailler sur l'autre.
Il faut travailler au comparateur sur la tourelle quand on travaille en pénétration droit pour l'usinage du flanc.
En oblique il faut retourner l'outil.
En général on fait des passes pas plus 0.2 et vers la fin c'est des passes de 0.05.

@ +
https://www.usinages.com/threads/mauvais-etat-de-surface.18286/

[attachment=0]obli 1.JPG[/attachment]
 
Dernière édition par un modérateur:
J@r0d
J@r0d
Compagnon
20 Jan 2009
911
93 limite 77
Merci bien, j'ai essayer d'appliquer tes conseils et le schéma que j'avais déja précédemment vu mais ca n'a rien changé

Y'a quelque chose que je fait mal c'est sûr, je vais encore essayer aujourd'hui
 
Okapi
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
Essaie ma méthode peut-être?
J'ai appris à fileter au tour il y a déjà un moment, en HSS burin à 90° réglé à la sardine, angle de coupe 0° avec une dépouille assez importante pour compenser le fait de ne pas pouvoir incliner l'outil, une passe à droite, une passe à gauche entre 5 centièmes et un dixième corrigé au chariot en fonction de la grosseur, puis une au centre avec 50% de profondeur en plus de la passe précédente sur les flancs(si tu prends un dixième sur le flanc, ensuite tu prends 15 centièmes au centre), puis on recommence, un petit coup de pierre à huile avant la fin et ça sort comme un miroir dans tous les matériaux en fait, bien sur ne jamais bouger l'outil.
C'est peut-être pas très rapide, mais ça me fait manger depuis quelques décennies comme indépendant. :wink:

Avecl'Ifanger à profil constant, bien régler l'angle d'attaque avec un réglet, affûtage à la jauge d'origine et pour les burins de filetage intérieur, angle de coupe à 0°.

Comme je ne connais pas du tout la plaquette ou le carbure, là je me la coince, n'ayant jamais fait de production, juste du prototype en fait et toute ma carrière sur un 102 ou juste un 125 que j'ai aussi.
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 352
F-69400 villefranche sur saone
gaston48 a dit:
Bonjour,

j@rod, il faut que tu te trouves de l’huile de coupe sulfo – chloré, de la vrais,
pas un substitut escrologique. Une piste peut être avec les huiles de coupe
pour filière de chez Virax.
j'ai toujours fais mes filetages, à l'époque de l'ARS, avec de l'huile soluble, c'était brillant, par contre avec de l'huile entière j'obtenais certes un bon filetage , mais pas brillant
je me répète; mais le filetage est une opération délicate, et il y a tout un tas de paramètres qui peux faire que le filetage soit propre ou non
1) l'outil : il doit être bien affuté avec une dépouille suffisante mais pas exagérée, pour un filetage "normal" c'est à dire M8x1,25 ; M10x1,5 etc.... la dépouille doit être 6° sur la surface qui rentre en premier dans la pièce et 1° sur l'autre face
2) le tour ; pas de jeux dans les chariots ou dans la broche, il est conseillé de bloquer légerement le chariot supérieur qui n'est pas utilisé (je fais mes filetages sans pénétration oblique)
3) la pièce correctement maintenue, il ne faut pas, par exemple qu'elle soit flexible et qu'elle "refuse la coupe ", c'est en général ce qui se passe si la pièce est légèrement flexible, et surtout si l'outil coupe mal, dans ce cas l'outil ne coupe pas, jusqu'à ce qu'il ce met quand même à couper, dans ce cas il fais un gros copeau et arrache le filet

c'est dommage, je n'est pas le 380 volt, pas de tour, pas de meule, si vous apportez tout ça , je vous fais une démo :lol: :lol:
 
Okapi
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
J'ajouterai par rapport à ce que dit Dodore, que le copeau lui-même doit être parfaitement brillant, et que l'on doit seulement affûter les flancs du burin et pas le dessus si on travaille à 0°, le liquide de coupe en émulsion simplement poussé à 10% et mis au pinceau va très bien, mais j'ai déjà remarqué que si on met de l'huile, le matériau refuse la coupe et fait des à-coups en plantant, ce qui est très mauvais pour toute la machine et la pièce.

En fait c'est facile, pour la valeur de dépouille il suffit de dessiner le pas et de mesurer l'angle, ainsi on verra que plus le pas est rapide et plus il faut de dépouille afin d'éviter le talonnage, c'est le même principe qui régit la rotation de l'outil réglé en fonction du pas avec un réglet du système de type Ifanger.

Après on peut encore ajouter le profil de pointe du burin en fond de gorge si on est en conditions de crasse à l'utilisation qui va jouer un rôle aussi, mais c'est déjà plus avancé, si c'est un simple boulon de fixation… :wink:
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 352
F-69400 villefranche sur saone
j'avais mis en stock quelque site sur le filetage
c'est comme ça que je fais un filetage on remarque à un moment un joli copeau sur le banc mon prof disait « meme un aveugle peux faire un filetage propre, il suffit de toucher le copeau «

là c'est ce qu'il ne faut pas faire déjà dès le départ l’outil est mal affûté on remarque les arêtes de coupes légèrement arrondies, elles n’ont pas la même couleur que le reste de l’outil ce qui est une indication d’un outil qui est usé,
la coupe du copeau produit un drôle de bruit
il ne dégage pas sur les cotés ce qui donne un copeau arraché dans ces conditions le filetage ne peu pas être propre
quand j’entends le bruit que fait cet usinage je cherche les manivelles pour dégager l’outil

j’ai vu à la suite un autre filetage par contre je ne sais pas avec quel outil il le fait parce qu’a mon avis , il tourne vite
il y a d'autre vidéo qui sont très intéressante a la suite
par exemple des passes d"ébauche comme je les faisais au moins la première , parce que la deuxième doit être un acier dur
et pour finir le calcule de l'helice pour déterminer les dépouilles dans des cas très spéciaux
 
Okapi
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
Rien qu'en regardant les copeaux du premier lien, on voit que ce sera un beau filetage, ce petit copeau en coquille est signe d'une réglage de vitesse parfait et là avec une plaquette TiN il met les gaz par comparaison avec le HSS c'est bien clair, il débute par des passes en plein avec un copeau déroulé, puis il passe aux faces comme on le voit bien, dommage que les explications soient si succinctes…

Sur la seconde, tu as tout dit, je pense qu'au Pakistan on doit faire des Kalashinikov comme ça…
Ce que j'adore sur cette vidéo, c'est le bruit du palier qui rentre sur un état de surface complètement foireux, tu sais déjà que c'est jeu maximal garanti très vite par matage des sillons de l'outil, très bonne démo en tout cas, fallait la trouver. :wink:

Personnellement, quand c'est pour moi ou bien un travail vraiment important au HSS, je finis carrément à la pierre d'Arkansas, je sais que c'est un peu excessif, mais le résultat est si beau, un peu d'émulsion au pinceau et moteur.

J'avais appris à contrôler mes affûtages à la pierre avec la binoculaire de l'atelier jusqu'à ce que j'aie bien compris comment faire des angles parfaits et encore maintenant j'aime bien les contrôler au migrosse pour le plaisir, plein d'autres trucs que mon maître d'atelier avait pris le temps de transmettre y compris que les pierres sont seulement à toi, et que la moindre passe à sec peut les fiche en l'air en les déformant, d'ailleurs je range les pierres de finition dans des bouts de tube plastique pour éviter d'en casser une par mégarde. :roll:

En y réfléchissant, je me rends compte que je fais systématiquement les filetages standard avec l'Ifanger, et ceux où je dois fournir l'écrou ajusté au HSS pour le plaisir du glissement quand tu fais la passe de finition et que tu contrôles avec l'écrou. :smt007

Tu devrais remettre ici ton petit dessin pour le calcul je trouve par contre.
 
Haut