Usinabilité et inusabilité qui suis-je ?

Petitjean
Apprenti
23 Février 2009
178
Nord
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour.

Vous avez réussi à prononcer le titre de ce sujet sans bafouiller ? Bravo.

Si un prof de français est sur ce forum ; qu'il s'exprime tout de suite ou se taise à jamais.

Plus sérieusement ;

Vous m'avez reconnue : je suis la FONTE.

Beaucoup d'utilisateurs de ce forum ont eu le désir ou la nécessité de réaliser une pièce en fonte : glissières, pignons ou plus simplement une machine complète....

Est-ce que certains ont mené leur projet à terme ????? Du modèle en bois jusqu'à la coulée ( dans une fonderie tout de même, notre utopie a ses limites. )

Et si c'était réalisable......; La matiére première n'est pas trop chère...Alors là, ce forum explose....

Je ne suis pas commercial en fonderie, je me suis simplement cassé le nez devant ce mur qui me semble franchissable grace à l'expérience et aux compétences de chacun.

Les glissiéres à billes pour tiroir ça a ses limites.

Au plaisir de vous lire.
 
maitrefred
Ouvrier
8 Mai 2008
447
VENDEE
Bonjour.

Je trouve le sujet intéressant mais le problème de la fonte c'est la température de fusion.
 
gaston48
Compagnon
26 Février 2008
9 030
59000
Concevoir les pièces, fabriquer les modèles, les boites à noyaux... etc c’est
très faisable.
Ensuite, que ce soit en fonderie alu, bronze ou fonte, le problème est
de trouver un fondeur qui sait bosser et qui t’envoie pas promener avec
un travail à l’unité. Dans le milieu de la vapeur vive, il y a de bonnes adresses…
 
Petitjean
Apprenti
23 Février 2009
178
Nord
  • Auteur de la discussion
  • #4
Pour la température de fusion c'est exact c'est pourquoi je parlais de faire appel à un fondeur professionnel.

Pour ce qui est du travail à l'unité je pensais que pour chaque pièce il était nécessaire de refaire le moule en sable autour du modéle; parce que si tel était le cas il n'y a pas de problème de changer de modèle après chaque coulée.

Maintenant si la fonderie préfére voir ses commandes s'expatrier c'est une politique que nous ne pouvons pas cautionner.

Si quelqu'un peut nous éclairer .....
 
gaston48
Compagnon
26 Février 2008
9 030
59000
Oui le moule est à usage unique, mais entre le modèle que tu vas
confier et qui ressemble à ta pièce fini, il y aura la façon de prendre
la pièce, disposer les évents et masselotages tout ça est intégré
pour des séries, à des plaques modèle avec des essais et mises
au point successifs. Sauf si tu as à faire à un très bon fondeur
qui fera la pièce bonne du premier coup . Mais souvent il ne prendra
pas le risque de cette mise au point ou il te livrera une pièce degueu
la fonderie est un métier très subtil . Cette année, le lauréat en France
des olympiades des métiers en fonderie est une jolie nana !
 
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 590
Le pays du Comté
La fonte (1250°C) sera mon prochain terrain de jeu mais avant il y aura le bronze (1050°C) :wink:

Mais çà c'est pour le "fun" car le plus simple c'est de passer voir une fonderie pour discuter.... de fonderie
Au fil de la discussion on s'entend dire que si on viens avec un modèle déjà près on nous laissera jouer avec le sable et que le fondeur se fera un plaisir de remplir notre moule avec un fond de petit creuset de... 50L :lol:
Problème mon meilleur contact est à 2H30 de chez moi (je passai par là) ... :cry:
j'ai pas encore été voir ceux qui sont "qu'à 1H" :lol:

Quel est ton projet Petitjean ? car avec du bronze d'alu on fait déjà du solide, même l'alu permet de faire des trucs sympa et çà se fond très bien en amateur.
Notamment des patins de glissière dans lesquels tu fixe des roulements (il y a un exemple je ne sais plus où sur internet)

Pour le travail "à l'unité" un seul moule sable permet déjà de faire du travail en série, avec une plaque à modèles chaque démoulage produira X pièces.
 
Petitjean
Apprenti
23 Février 2009
178
Nord
  • Auteur de la discussion
  • #8
Merci pour vos réponses.
Je pense également que la fonderie fonte en amareur est très difficile; d'autant plus qu'il existe une multitude de nuances de fonte. Nous ne pouvons pas usiner de la fonte blanche ( si cette dénomination existe encore ).
Là, il faut tout de même faire confiance au fondeur.
Il existe des maîtres en la matière . Sans tomber dans la fonderie d'art qui nécessite une immense précision dans le détail.
Lorsque j'étais dans l'industrie, il nous arrivait des pièces brutes de fonderie qui par endroit faisaient 5 mm et qui servaient à la construction de moteurs électriques travaillant en atmosphère explosive ; ils avaient la dénomination d' "antidéflagrants" , ils étaient testés sous pression d'eau et il n'y avait pas beaucoup de rebut ....Chapeau l'artiste...
Ce qui serait déjà intéressant au niveau amateur serait de pouvoir obtenir des galettes pour pouvoir faire des pignons par exemple; des parallélépipèdes ; des rondins afin d'éviter le moulage avec noyau et tant pis s'il faut faire des copeaux .
Pour l'instant, je suis comme certains sur ce forum qui utilisent des masses d'alourdissement de machine à laver pour faire mes pièces en fonte.....Maintenant c'est même souvent du béton...Là ça sent le vécu n'est ce pas.
Par exemple, je me suis fait une petite machine à affuter dont les glissières sont des glissières à billes de tiroirs...Alors la poussière de meule là dedans ...je ne vous fais pas de dessin....
De même un plateau diviseur en mécano soudé ...
On se rejette actuellement sur des étaux à glissières croisées pour perceuse made in T----n qu'il faut retoucher pour obtenir un parallélisme acceptable ....même en le voulant on arriverait pas à usiner si mal....
Pour l'alu je coule mes poulies mais pas de pièces de frottement...

Allez les anciens nostalgiques de leur métier de fonderie ; inscrivez vous, c'est facile et faites nous partager votre expérience et vos bonnes adresses...
Merci.
 
fabgouj
Apprenti
6 Décembre 2008
64
71
bonjour a tous
je pense que la periode est propice pour demarcher les fonderies, c'est la CRISE apres il est vrai qu'il faut tomber sur le bon interlocuteur comme le dit gaston
Ensuite, que ce soit en fonderie alu, bronze ou fonte, le problème est
de trouver un fondeur qui sait bosser et qui t’envoie pas promener avec
un travail à l’unité.

pareil dans tous les autres corps de metiers, quand tu demande qu'on te tourne une entretoise generalement on te rigole au nez si tu n'y va pas par connaissance
le moulage unitaire pour des pieces de bas poids n'est pas tres interessant pour eux( etude de moulage et le nombre d' essais avant de sortir une piece saine)
Cependant en ammenant un modele prope ,en reduisant deja tous les facteurs critiques (retassure ,faible epaisseur de toile, noyau de faible epaisseur etc) avec un peu de bagou et un minimun de connaissance je pense que cela est tout a fait jouable
pour la conception de modeles n'hesitez pas a me contacter je me ferais plaisir a vous aider dans les limites de mes competances
 
gaston48
Compagnon
26 Février 2008
9 030
59000
Merci de ta proposition fabgouj, dommage que nous n’ayons pas, sur ce fil, une contribution
d’ Al mach le seul professionnel bien identifié de cette branche.

Et pour répondre à Petitjean, concernant la disponibilité de la matière première : fonte
usinable, ne pas oublier la disponibilité de tout ce qui est fourni en coulée continu
en toutes sortes de sections. Je pratique la fonte Copag de FRWcarobronze
à part quelques petites écailles trempées en surface de la section, la matière
est exceptionnelle d’homogénéité, c’est un régal
 
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 590
Le pays du Comté
merci gaston48 adresse intéressante et la fonte issue de la coulée continu à une meilleure stabilité (intéressant pour se faire du matériel de métrologie/grattage etc.)
...
mais les frais postaux pour de la fonte grimpent vite ?! :eek:

Pour les contacts en fonderie
Pour l'instant j'ai fais une seule fonderie. J'ai demandé à un employé qui sortait le nom du boss de l'atelier fonderie, il m'a dionné le nom du boss tout cour en me disant: il est plus sympa et s'y connais autant :lol:
Ensuite j'ai demandé à la secrétaire de le prévenir que je voulais juste 5mn de son temps pour son avis de pro sur un projet personnel, il a accroché et m'a dit de passer quand je veux avec mon modèle, il me ferait une petite place dans l'atelier moulage... comme dit plus haut c'est une question de relationnel.
Ils fondent x centaine de tonne de fonte/an donc c'était pas gagné... et pourtant :-D
Il y a des gens passionnés et ouverts, passionné mais pas ouverts, ni passionnés ni ouverts :lol: ou juste très débordés... mais un contact amical sincère permet déjà beaucoup et on apprend énormément de ces échanges, sans parler des rencontres de gens sympas.

La semaine prochaine j'espère pouvoir discuter avec un fondeur de cloches avant de m'essayer au bronze (je prendrais des photos de la fonderie)
Les fonderies sont généralement spécialisées sur un métal, alu et zamac, bronzes, fonte, acier.
Entre alu et fonte par exemple le sable est différent, les modèles sont différent en taille (retrait du métal différent), les flux, la manière d'alimenter le moule etc.
Donc faite un coup de google avec "fonderie" et "votre code postal" vous aurez peut-être la bonne surprise d'avoir tout près une fonderie du métal qui vous intéresse :-D
 
fabgouj
Apprenti
6 Décembre 2008
64
71
autre suggestion il y a aussi les lycées professionnel bon c'est sur faut pas etre pressé mais des fois le jeux en vaut la chandelle
a l'epoque les prix pratiqués etaient =la matiere premiere +10 pour cent de frais de fonctionnement

peut etre pres de chez vous
[link=]http://www.fondeursdefrance.org/formation/index.php?on=2&sson=1&page=ouseformer_cap
 
Petitjean
Apprenti
23 Février 2009
178
Nord
Merci à tous; ces renseignements seront très utiles à beaucoup d'entre nous.

Gaston48, peux tu nous dire s'il y a un point de retrait à cette adresse car celà éviterait les frais de transport, et nous donner une idée sur les prix qu'ils pratiquent ?
Traitent-ils avec le particulier ou faut-il commander par wagon complet ?

L'annuaire des fonderies est également une bonne source.

Toute expérience est bonne à prendre.
 
cr3m
Apprenti
9 Janvier 2009
69
nantes
Bonjour Petitjean

Ayant pratiqué la fonderie il y a quelques années, je peux peut être répondre à certaines de vos questions.
par rapport au titre, la fonte blanche est de la cémentite, c'est simplement de la fonte grise qui s'est refroidie suffisamment vite pour que le carbone dissous n'ait pas le temps de précipiter (en feuillets pour la fonte a graphite lamellaire). c'est un matériau très dur (ça raye le verre) et très fragile (ça casse aussi comme du verre). mais c'est la meme composition qu'une fonte "grise".
L'instrument roi pour fondre de la fonte, c'est le cubilot. Il existe depuis le moyen age (au moins). Depuis l'électricité on utilise aussi des fours électriques (induction) et des fours à arc.
Contrairement aux idées reçues, la fonte a graphite lamellaire se moule facilement. L'expansion du graphite lors du refroidissement tend à compenser le retrait. les pieces en fonte sont donc moins exigeantes que leur équivalent en alu. D'autre part, la fonte liquide ne colle pas sur la peau comme l'alu, c'est moins dangereux de ce point de vue. La grosse difficulté de la fonte, c'est sa température de fusion 1250°, cela veut dire qu'il faut pouvoir monter à 1500° en réalité pour pouvoir couler de la fonte.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut