Général Arduino + soudure TIG = problème

R

Rou rou

Nouveau
Bonjour, j'écris sur ce forum pour trouver une solution à un souci sur un projet personnel.



Le projet en bref :

Je veux automatiser la soudure de 2 pièces (car j'en ai beaucoup de ces 2 pièces à souder ensemble).

Je dois réussir à tirer 2 cordons tout droit sur chaque ensemble.
Le procédé de soudure utilisée est un TIG standard (donc avec amorçage HF (amorçage haute fréquence puis soudure)).

Le montage est plutôt simple, il faut s'imaginer que la torche TIG se déplace non pas à l'aide du mouvement d'une main humaine mais grâce à un vérin électrique linéaire (et l'apport de matière aussi). Évidemment le tout se déplace juste au-dessus de la zone à souder.




Où j’en suis :

L'installation est théoriquement terminée. Aujourd’hui c'était place au test (donc sans allumer le poste à souder). Et tout fonctionne bien.

L’apport de matière (fonctionnant avec un moteur Néma 17 commander par l’Arduino) : Ok

Le déclenchement du poste à souder via un relais : Ok

Le déclenchement du gaz (car j'ai mis un système de gaz parallèle à celui du poste à souder) via un relais et un solénoïde à gaz : Ok

Le déclenchement d'un système d'éclairage LED pour voir mieux possible via un relais : Ok

Le fonctionnement des capteurs de fin de course : Ok

Tout est Ok





Problème :

En retentant l'expérience mais avec le poste allumé, celui-ci est déclenché correctement mais juste après son déclenchement il se passe quelque chose de problématique :

Au moment où ce poste à souder se met en route celui-ci perturbé d'une manière ou d'une autre mon électronique de contrôle (l’Arduino). C'est simple, toutes les fonctions de l’Arduino s’éteignent pendant au minimum 1 seconde (je n'ai pas encore essayé plus longtemps). Dans les fêtes j'ai l'impression que l’Arduino reste allumé car sur l’Arduino certaines leds restent allumées durant cette phase. Mais il ne bosse plus (tous les relais sont relâchés d'un seul coup et je n'ose pas y brancher mon PC pour voir si l’Arduino réfléchit encore).

À chaque fois, après 1 seconde (la durée ou le poste à souder travaille dans le programme d'essai) j'ai l'impression que l’Arduino recommence à travailler. Tous les relais se réenclenche (les LED, le gaz) d'un seul coup.

Selon moi, l'Arduino reboot après chaque arrêt de soudure.

(Pour information j'ai retesté tout le système sans le poste à souder par après pour voir si des composants avaient été endommagés et apparemment rien n'est endommagé car tout refonctionne tip top)





Il est donc clair que l'envoi de la puissance du poste à souder TIG est la source du problème.





Solution que j'ai apportée pour le moment :

Pour être franc ce problème je l'avais prédit. j'avais entendu parler de perturbations électromagnétiques et avait compris que je devais protéger l'électronique de contrôle de ces perturbations.

Ce que j'ai mis en place :

Séparer les choses :

La zone de travail est dans un caisson (une sorte d'énorme caisse d’aluminium)

La zone où est l'électronique de contrôle est les relais air en dessous du cache joie (dans une plus petite caisse d’aluminium (si on veut, j'ai une grosse caisse qui est posée sur une plus petite)).

L'idée était d'éloigner légèrement l'électronique de contrôle (en tout cas pas la mettre dans le compartiment où se passe la soudure)



Mise à la terre :

Pour protéger des problèmes électromagnétiques, il est conseillé de mettre des protections métalliques reliées à la terre pour que ces perturbations se dissipent dans la terre et non pas dans l'électronique de contrôle.

Selon moi je l'ai fait.

Les 2 cages sont à la terre.

Entre la caisse du haut et la caisse du bas est placée une tôle d'acier d’un millimètre d’épais elle-même mise aussi à la terre (car je ne savais pas si l'aluminium était suffisant pour protéger les perturbations électromagnétiques (Car en effet, l'aluminium conduit l'électricité mais n'est pas magnétique))

Avec tout ça, j'ai rajouté deux protections en plus :

  • Toutes l'électronique de contrôle est placée dans une boîte électronique en acier (elle m'aime également mise à la terre)
  • Tous les câbles qui relient les 2 compartiments ont été passés dans une gaine métallique prévu pour les perturbations électromagnétiques (CEM)




Contrôle supplémentaire effectué :

Ayant pris connaissance du problème je me suis mis à chercher une solution :

  • certaines maisons ne sont pas réellement mises à la terre mais simplement le neutre relié à l'entrée de la boîte électrique à la prise de terre (en Suisse c’est un montage qui a été très courant pendant longtemps et qui est donc encore présent dans les maisons un petit peu plus vieille)

    j'ai donc fait une prise de terre Manuel en insérant dans le sol une barre de laiton de 50 cm et en reliant la terre manuellement associée (j'ai également copieusement arrosé pour garantir une bonne mise à la terre)
    • Ça n'a pas résolu le problème (aucune différence sans ou avec la mise à la terre cette maison)
  • J'ai drastiquement baissé la puissance envoyée par le poste à souder
    • Ça n'a pas marché. Là aussi aucune différence
  • J'ai débranché le driver qui servait à faire tourner le Néma 17 et que je soupçonnais de ramener (via ses 4 câbles Nema 17-driver) des perturbations jusqu'à l’Arduino
    • Ça n'a pas marché. Là aussi aucune différence
  • J’ai branché le poste à souder sur une autre prise (en m'assurant que je n'étais pas sur la même phase de la maison)
    • Ça n'a pas marché. Là encore aucune différence






Ce que je n'ai pas encore testé :

  • Brancher l'alimentation de l’Arduino sur une autre prise (bien que j'imagine que le résultat sera le même que le dernier test effectué)
  • Séparer prise de terre de mon système de la terre du poste à souder
  • Contrôler le poste à souder (je serais bien curieux de savoir si quelque chose se passe mal là-bas dedans et s’il y a des perturbations qui reviennent à travers la prise par le neutre ou la terre)
  • Mettre l'Arduino le plus loin possible pour voir ce que ça donne






Est-ce que vous avez des idées ?

Il me reste quelques tests à effectuer mais je n’y crois pas énormément. j'ai besoin d'aide donc. (À savoir que je suis en école d'ingénieur en mécanique et non pas électrique (donc vous avez probablement affaire à un parfait débutant))

Il y a, selon moi, aussi une chance pour que les problèmes ne soient pas dus à cette perturbation électromagnétique (car j'ai quand même l'impression d'avoir vraiment tout faire en sorte pour empêcher ce souci). Mais à part un poste à souder qui flanche légèrement (et j'ai du mal à deviner comment je pourrais le constater) je n'ai pas d'idée supplémentaire.





Matériel utilisé :
Arduino Uno R3
Driver L298N
Relais standard bleu





Merci à tous ceux qui ont lieu jusqu'ici

Meilleures salutations
 
Dernière édition:
K

kawah2

Compagnon
t'as pas un onduleur avec une batterie correcte qui traine? tu branches l'arduino dessus, sans l'alimenter par le secteur pour voir?
 
midodiy

midodiy

Compagnon
Alimente l'arduino avec une petite batterie 12V via le Vin ou directement sur le 5V avec un element li-on bien chargé à 4,2V. Tu seras sûr que la perturbation ne vient pas de l'alim.
Ensuite tu utilises des entrées arduino? Il faut les faire fonctionner en basse impédance, pas plus de 1k OMEGA ! Si t'as mis des entrees en pull-up sans resistance physique, ça va pas, la resistance de pull-up interne est trop élevée .
Un schéma ?
 
R

Rou rou

Nouveau
t'as pas un onduleur avec une batterie correcte qui traine? tu branches l'arduino dessus, sans l'alimenter par le secteur pour voir?
Bonjour
J'ai fait avec ce que j'avais sous la main.

J’ai pris l'adaptateur dédier pour une pile 9 volts (CF limage)



J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle :



La bonne :

Jusqu’à présent (malgré tous mes différents essais de réparation de problèmes) j'ai toujours eu le même résultat (les fonctions de l’Arduino qui coupé d'un seul coup et se rallume ensuite). Selon moi ça sous-entend que je n'avais pas touché au problème jusqu'à ce moment.


Ce soir, et pour la première fois, j'ai eu d'autres résultats :

Lors du premier essai, j'ai tout de suite remarqué que les relais n’avaient pas déclenché (ça c'est bien)

La mauvaise :

  • Le souci est que je me suis vite retrouvé dans une situation où j'ai compris que l’Arduino avait frisé dans la situation. (Car il ne déclenchait pas le prochain point de soudure) (le système de l'aide ne répondez plus aux commandes extérieures alors qu'en fonctionnement standard, c’est censé le faire)
  • Lors des tests suivants (car j'ai dû reboot (apparemment ça n'a à nouveau rien cassé)) j'ai eu différents résultats (mais sauf erreur les relais n'ont jamais déclenché comme ça le faisait avant) :
    • J’ai eu des fonctionnements ok pendant 2 cycles et ensuite du frize
    • J’ai eu directement du freeze


Il faut noter que je n'ai pas fait le test dans les conditions absolument parfaites (je vais les faire demain matin) :

En effet j'ai fait le test sans mettre le couvercle sur la boîte électronique (mais en théorie il restait tout le reste de la protection électromagnétique (je ne sais pas à quel point ça fait la différence))



Je me suis dit aussi que demain j'allais Séparer la terre du poste à souder et la terre du système de protection électromagnétique. A voir

Le test suivant sera sûrement d'éloigner le plus possible l’Arduino (selon moi ça a de grandes chances de fonctionner mais ça m'embête car ça rend la machine moins compacte)


Merci pour l'aide

câble-alimentation-arduino-pour-piles-9v.jpg
 
Dernière édition:
EncoreUnPseudo

EncoreUnPseudo

Compagnon
A mon avis, la séparation des alims et le blindage ne seront pas suffisants: chaque câble d’entrée sortie va agir comme une antenne et ramener des perturbations sur ta carte.
pour en savoir plus il faudrait un schéma et des photos (longueur des câbles, position) mais je pense qu’il faudra decoupler la partie commande de la partie puissance par des optocoupleurs
 
coredump

coredump

Compagnon
Ca ne sert a rien de blinder un arduino, ce n'est tout simplement pas un circuit conçu pour résister aux perturbations.
Toutes les pates du micro-controleur sont routées a l'extérieur: idéal comme antennes qui ramassent tout ce qui traine.
La partie alimentation n'est pas robuste ni correctement découplée.

Suffit de voir un poste TIG: les circuits ne sont pas blindés, mais sont généralement conçus pour résister aux perturbations HF.

Le plus simple une fois le programme fait, c'est de passer a un circuit imprimé dédié et fait dans les règles de l'art (qui sont difficiles et demandent de l'expérience).
 
R

Rou rou

Nouveau
Alimente l'arduino avec une petite batterie 12V via le Vin ou directement sur le 5V avec un element li-on bien chargé à 4,2V. Tu seras sûr que la perturbation ne vient pas de l'alim.
Ensuite tu utilises des entrées arduino? Il faut les faire fonctionner en basse impédance, pas plus de 1k OMEGA ! Si t'as mis des entrees en pull-up sans resistance physique, ça va pas, la resistance de pull-up interne est trop élevée .
Un schéma ?
Bonjour



Alors le test de la pile vient d'être fait (CF le message du dessus)



Cependant pour la question des entrées Arduino :

La réponse est oui j'en utilise (juste pour être sûr on parle des entrées analogiques ou digitales ? (Quoi qu'il en soit dans mon cas j'utilise tous les types d'entrée de mon Arduino uno R 3))



PS : je viens de me renseigner sur qu'est-ce qu'une entrée Pull Up (car je suis aussi débutant dans le monde de l’Arduino). Je suis rapidement tombé sur l'image que je vous joins en pièce jointe. J’avoue que ce mécanisme me fait fortement penser au système d'encodeur que j'ai placé sur mon montage. L’encodeur est alimenté en 5 volts depuis la pin imagée les 2 sorties de l'encodeur sont lues sur des pin digital comme imagée

(Dans mon montage il y a un encodeur qui fonctionne avec 2 entrées digitales (la 2 et la

3) (qui sauf erreur capte le signal comme ça) (d'ailleurs la fonction digital Read () est utilisée)



L'impédance j'avoue ne pas y être familiariser (je crois plus ou moins comprendre le principe… sauf erreur c'est une histoire pour lisser le signal)

Quoi qu'il en soit, non je n'ai absolument pas protégé mon circuit pour ça (si ça se trouve on vient de trouver quel est le problème)

Désormais quelques questions me viennent à ce sujet :

  • L’arc servant à souder du poste à souder (ou son amorçage haute fréquence) viendrait perturber ce signal en particulier et perturberait le fonctionnement de l’Arduino ? (Car il ne faut pas oublier que sans le poste à souder tout fonctionne bien)
  • Si ça va être le problème, il me suffirait de souder des impédances en série sur les câbles concernés ? (Sauf erreur il existe des impédances qui ressemblent fort à des résistances mais c'est des impédances)


Concernant le schéma :

Malheureusement je n’en ai pas mais je peux résumer rapidement :

  • Mon Arduino n'a pas de Shield (j'ai à chaque fois branché des câbles)
  • Il y a :
  • 4 relais
  • Une mesure de tension avec le petit composant standard
  • Le contrôle d'un driver (donc je dois faire le lien avec la pin Vin car je l'alimente avec une alimentation dédiée) (à savoir que le test a déjà été fait de complètement séparer du circuit le driver pour voir si ça changeait quelque chose, la réponse est non)
  • Le captage de mouvement d'un encodeur (vu que celui que j'ai acheté n'est pas encore arrivé j'ai utilisé l'encodeur d'une roulette de souris d'ordinateur). Le captage se fait à très haute fréquence (1ms) durant 3 secondes (pour voir passer un cran) dans le Loop




Je sens que cette histoire d'impédance est très intéressante. Si vous arrivez m'en dire plus c'est volontiers quoi qu'il en soit je vais creuser la question demain (mais je reste un débutant haha)



Merci bien pour l'aide c'est pour ça que j'adore ces forums. (En imaginant que c'est ça le problème, je me demande bien combien de temps j'aurais mis pour trouver ce souci sans votre coup de pouce.



Merci bien

arduinosanspulldown-c9dc1.png
 
R

Rou rou

Nouveau
A mon avis, la séparation des alims et le blindage ne seront pas suffisants: chaque câble d’entrée sortie va agir comme une antenne et ramener des perturbations sur ta carte.
pour en savoir plus il faudrait un schéma et des photos (longueur des câbles, position) mais je pense qu’il faudra decoupler la partie commande de la partie puissance par des optocoupleurs
Ça se peut.

Mais ça serait pas chouet. En tout cas je vais tester de blinder encore plus.

Le message de midodiy parle d'impédance
Et vous de optocoupleur
ça a l'air de solution pour assagir le signal envoyé dans l'arduino. Si c'est bien ça, c'est quelque chose qui m'interresse beaucoup (plus que de directement changer l'électronique)

un Optocoupleur, c'est simple à s'en servir (à le poser dans un montage) ?
 
R

Rou rou

Nouveau
Ca ne sert a rien de blinder un arduino, ce n'est tout simplement pas un circuit conçu pour résister aux perturbations.
Toutes les pates du micro-controleur sont routées a l'extérieur: idéal comme antennes qui ramassent tout ce qui traine.
La partie alimentation n'est pas robuste ni correctement découplée.

Suffit de voir un poste TIG: les circuits ne sont pas blindés, mais sont généralement conçus pour résister aux perturbations HF.

Le plus simple une fois le programme fait, c'est de passer a un circuit imprimé dédié et fait dans les règles de l'art (qui sont difficiles et demandent de l'expérience).
Je vois,

Merci pour l'aide

Je pense qu'on est tous d'accord que je suis là à cause de ces perturbation électromagnétique.

Je ne savais pas que des circuits étaient dédiés à cette utilisation. Intéressant pour la suite.

Mais j'avoue espérer encore pouvoir me servir de cet arduino ( c'était déjà franchement pas commode de m'y mettre alors je vais essayer de le faire fonctionner avant de m'attaquer à quelque chose de encore plus compliqué)



J'espère que le combo :

  • blindage excessif
  • éloigner l'arduino
pourras me faire atteindre cet objectif

Merci bien
 
B

Boris_25

Ouvrier
J'ai eu quelques soucis du même ordre mais avec des champs magnétiques moins importants.
Personnellement, j'essayerais de mettre l'arduino a bonne distance, de le relier avec du câble blindé et torsadé, et de mettre l'arduino dans une cage de Faraday! C'est à tenter.
 
vax

vax

Modérateur
Si tu nous laissais un schéma de ton montage et une description de ton programme ce serait certainement bien utile pour t'aider.
De ce que j'entrevois dans tes descriptions, tu utilises l'arduino de manière "simpliste".

Personnellement, j'utilise beaucoup les produits de chez Controlinno, ça se programme comme un arduino, mais c'est comme un petit automate. Ça se comporte très proprement dans toutes mes installations industrielles, rien à redire pour l'instant.
 
EncoreUnPseudo

EncoreUnPseudo

Compagnon
Ça se peut.

Mais ça serait pas chouet. En tout cas je vais tester de blinder encore plus.

Le message de midodiy parle d'impédance
Et vous de optocoupleur
ça a l'air de solution pour assagir le signal envoyé dans l'arduino. Si c'est bien ça, c'est quelque chose qui m'interresse beaucoup (plus que de directement changer l'électronique)

un Optocoupleur, c'est simple à s'en servir (à le poser dans un montage) ?
Je ne connais pas l'arduino, mais on trouve souvent des cartes optocoupleurs adaptées pour ce genre d'application.
Un schéma et des photos aiderait vraiment :wink:
 
midodiy

midodiy

Compagnon
Le schéma en bas de ton post 8...t'as tout faux! Quand l'interrupteur est ouvert (dans la position oû tu l'as dessiné), l'entrée se retrouve en l'air donc à haute impédance. Il faut impérativement relier une résistance entre entrée 2 et le gnd de maxi 1k.
Il nous faut un schéma...
 
midodiy

midodiy

Compagnon
Tu peux considérer que impédance =résistance, ce sera plus simple pour toi.
Jamais laisser d'entree en l'air!
A l'intérieur de l'arduino, on peut connecté une résistance (dite de pull-up ) entre l'entrée et le +5V par programme mais elle est assez élevée (environ 100k)
 
R

Rou rou

Nouveau
Le schéma en bas de ton post 8...t'as tout faux! Quand l'interrupteur est ouvert (dans la position oû tu l'as dessiné), l'entrée se retrouve en l'air donc à haute impédance. Il faut impérativement relier une résistance entre entrée 2 et le gnd de maxi 1k.
Il nous faut un schéma...
Le shéma je l'ai trouvé en voulant chercher des information sur ce qu'est un pull up
J'ai lu ceci : https://www.locoduino.org/spip.php?article122

Je ne l'ai pas desiné
 
R

Rou rou

Nouveau
Tu peux considérer que impédance =résistance, ce sera plus simple pour toi.
Jamais laisser d'entree en l'air!
A l'intérieur de l'arduino, on peut connecté une résistance (dite de pull-up ) entre l'entrée et le +5V par programme mais elle est assez élevée (environ 100k)
Je vais essayer de le faire

Merci
 
P

phil135

Compagnon
là tu es en train de re-inventer la CEM ...

dans les grandes lignes tu peux essayer d'enfermer tout ce que tu peux. les boitiers en tôle d'acier doux étamée sont souvent meilleurs que l'alu, surtout si tu as des courants forts à proximité (le fer doux protégera en plus contre les effets magnétiques, l'alu ne peut pas)
ouverture de dimensions inférieures à 5 mm (si possible)(mais plusieurs possibles, on peut aller jusqu'à la tôle perforée). les capots doivent être fermés sur le boitiers avec des points de contacts qui respectent cet espacement

la gestion des masses et du zero volt est cruciale : plan en étoile , ne pas laisser de potentiel en l'air, ne pas créer de boucle

filtrer et réguler les alimentation. au mini des paires de condensateurs: un en forte capacité + un en faible impédance HF , mais il y a mieux dans les catalogues. tu peux aussi essayer une mini batterie acide-plomb : ça stabilise pas mal

l'arduino est conçu pour bosser en 3.3V en économisant les piles ... autrement dit n'importe quelle petite perturbation va être vue comme un signal:
- avoir un boitier assez large pour que les circuits sensibles soient à 3 ou 4 dimensions des ouverture
- fixer le potentiel de toutes le broches non utilisées
- mettre des résistances de tirage plutôt faibles partout ailleurs
- si tu sais que sur la broche 8 tu attends un signal au maxi à 15 Hz , et bien tu filtres la ligne en entrée de boitier avec un passe-bas 25Hz

privilégier les signaux en boucle de courant (c'est moins intuitif qu'en tension, désolé) cablée en paire torsadée blindée (blindage à la masse, d'un seul coté)
 
R

Rou rou

Nouveau
ton schéma à toi est classé secret défense ? :smt108
J'ai pas fait de shéma...
J'ai appris sur le tas en testant puis intégrant chaque composant les un après les autres.

Aujourd'hui j'aurai du mal à le faire mais demain, je prendrai le temps pour
 
R

Rou rou

Nouveau
là tu es en train de re-inventer la CEM ...

dans les grandes lignes tu peux essayer d'enfermer tout ce que tu peux. les boitiers en tôle d'acier doux étamée sont souvent meilleurs que l'alu, surtout si tu as des courants forts à proximité (le fer doux protégera en plus contre les effets magnétiques, l'alu ne peut pas)
ouverture de dimensions inférieures à 5 mm (si possible)(mais plusieurs possibles, on peut aller jusqu'à la tôle perforée). les capots doivent être fermés sur le boitiers avec des points de contacts qui respectent cet espacement

la gestion des masses et du zero volt est cruciale : plan en étoile , ne pas laisser de potentiel en l'air, ne pas créer de boucle

filtrer et réguler les alimentation. au mini des paires de condensateurs: un en forte capacité + un en faible impédance HF , mais il y a mieux dans les catalogues. tu peux aussi essayer une mini batterie acide-plomb : ça stabilise pas mal

l'arduino est conçu pour bosser en 3.3V en économisant les piles ... autrement dit n'importe quelle petite perturbation va être vue comme un signal:
- avoir un boitier assez large pour que les circuits sensibles soient à 3 ou 4 dimensions des ouverture
- fixer le potentiel de toutes le broches non utilisées
- mettre des résistances de tirage plutôt faibles partout ailleurs
- si tu sais que sur la broche 8 tu attends un signal au maxi à 15 Hz , et bien tu filtres la ligne en entrée de boitier avec un passe-bas 25Hz

privilégier les signaux en boucle de courant (c'est moins intuitif qu'en tension, désolé) cablée en paire torsadée blindée (blindage à la masse, d'un seul coté)
Bonjour

Merci beaucoup pour tous ces conseils.

Oui cette CEM... Je pensais en faire trop. Mais apparemment c'est le contraire

La boîte électronique est en acier doux (j'avais pensé au côté magnétique au moment de commander cette boîte)
J’ai utilisé ça : https://www.distrelec.ch/fr/boite-d...er&pos=1&origPos=1&origPageSize=50&track=true

Cependant les histoires de maximum 5mm, je ne l'ai pas particulièrement bien respecté (j'en ai 3 de 16 millimètres de diamètre). Bon le dernier test que j'ai fait je n’avais même pas mis le capot sur la boîte du coup je vais refaire le test avec. Si ça ne suffit toujours pas je vais arranger l'histoire des trous trop gros avec de la gaine métallique CEM que je devrais recevoir prochainement.



Le coût de ne pas laisser du potentiel en l'air a l’air important. Mais malheureusement je n'arrive pas à deviner ce que vous entendez par là (je n'ai pas réussi à trouver sur internet)



Dans les derniers conseils (qui me paraissent particulièrement intéressant) :

  • Ça veut dire quoi fixer le potentiel de toutes les broches non utilisées ? Mettre toutes les broches non utilisées à la masse ?
  • Le coût des résistances de tirage. (Ça correspond à mettre une petite résistance en séries pour chaque entrée utilisée sur l’Arduino ?)
  • Le coup de filtre passe-bas, me fait penser au Conseil portant sur l'impédance reçu plus haut. C’est le même principe (assagir le signal lorsqu’il est perturbé) ?


Merci pour tout
 
P

phil135

Compagnon
avant d’être maniaque sur la dimension des trous (16 mm n'est pas affolant en première approche), est-ce que le boitier et son couvercle ont une bonne connexion électrique ? l'aspect me fait plus penser à de l’électricité qu'à de l'électronique mais quand c'est fermé ça doit être "étanche" aux ondes

potentiel en l'air: il y a plusieurs cas
  1. pour les alimentations ça veut dire un zéro commun et si possible à basse impédance (du gros fil, ou mieux de la tresse plate)
  2. pour les entrée sorties de l'arduino:
    1. quand une broche n'est pas utilisée, tu lui mets quand même une résistance 100 Ohm reliée de l'autre coté au + ou au 0v selon ce qui t'arrange. on évite de brancher vers la masse ou le + en direct car c'est un coup à griller quelque-chose.
    2. quand une broche est utilisée tu lui mets une résistance un peu plus importante (genre 1 kOhm ou maxi 10 kOhm) tirée selon le signal attendu au + ou au 0v . le signal arrive entre la broche d'entrée et cette résistance -> si pas de signal la résistance impose le potentiel , si signal c'est lui qui impose le potentiel ; mais jamais on ne laisse faire les parasites de passage qui vont te faire des trucs imprévisibles

filtre passe-bas
tu as des actions humaines sur ton système, donc même si tu réagis au 1/10e de seconde ça fait vers 10 Hz seulement
quand tes moteurs se mettent en route c'est pour un moment , tu ne cherches pas à connaitre le changement de leur état ou de leur butée 100 fois par seconde

donc si tu n'as que des signaux voulus à basses fréquences , tu peux considérer que ceux à haute fréquence sont des parasites (exemple la HF d'amorçage) et donc autant filtrer la HF dès les entrées avant qu'elle aille perturber un truc
 
Dernière édition:
R

Rou rou

Nouveau
avant d’être maniaque sur la dimension des trous (16 mm n'est pas affolant en première approche), est-ce que le boitier et son couvercle ont une bonne connexion électrique ? l'aspect me fait plus penser à de l’électricité qu'à de l'électronique mais quand c'est fermé ça doit être "étanche" aux ondes
Un cable de masse est installé à l'interieur pour garantir le tout (qui lie le couvercle au reste)
Donc je pens qu'on est bon (a condition de fermer le couvercle haha)
 
P

phil135

Compagnon
un boitier peint, fermé sur un joint caoutchouc, avec juste un fil vert/jaune à la charnière ... je n'appelle pas ça un boitier CEM


là on est bon, acier doux étamé, contacts multipliés
1658235147608.png





là ils n'ont peint que l’extérieur, et le joint est chargé à l'argent pour faire contact tout le tour
1658235462936.png


plastique cuivré , peinture externe seulement
1658235622096.png
 
Dernière édition:
R

Rou rou

Nouveau
un boitier peint, fermé sur un joint caoutchouc, avec juste un fil vert/jaune à la charnière ... je n'appelle pas ça un boitier CEM


là on est bon, acier doux étamé, contacts multipliés
Voir la pièce jointe 785187




là ils n'ont peint que l’extérieur, et le joint est chargé à l'argent pour faire contact tout le tour
Voir la pièce jointe 785191

plastique cuivré , peinture externe seulement
Voir la pièce jointe 785192
On est d'accord pour dire que ce que j'ai n'est pas parfait.
Mais j'y crois encore.

Si j'avais voulu être parfait sur tous les points dans ce projet, j'aurais rien fait

Je pars faire les tests

Merci pour les infos
 
P

phil135

Compagnon
essaie au moins d'éloigner ton boitier imparfait de tout ce qui concerne la HF d'amorçage et surtout ne pas faire cheminer les câbles cote à cote
 
N

neophyte

Apprenti
Ton poste TIG, il démarre avec de la HF ?
Essaye déjà de démarrer sans HF, ça ne devrait pas amorcer correctement, mais au moins tu aurais un début de réponse...
Et si résultat positif, a part changer de phase entre le génerateur et es montages peripheriques ....
 
vax

vax

Modérateur
On est d'accord pour dire que ce que j'ai n'est pas parfait.
Mais j'y crois encore.

Si j'avais voulu être parfait sur tous les points dans ce projet, j'aurais rien fait

Je pars faire les tests

Merci pour les infos
Encore en encore, fais nous un schéma et montres nous au moins la partie config de tes E/S je suis presque certains que tes soucis viennent de là...
Si tu n'utilises pas l'Arduino comme il faut, tu pourras blinder tout ce que tu veux, cela ne changera pas grand chose à mon avis.
 
R

Rou rou

Nouveau
ton schéma à toi est classé secret défense ? :smt108
Bonjour



Alors je viens de réaliser un schéma qui représente l'état actuel du montage autour de l’Arduino.



Pour l'encodeur j'ai suivi ce tuto :


pour le moteur pas à pas celui-ci :

et un autre que j’ai du mal à retrouver (l'autre indiquait que lorsqu'on utilisait une alimentation dédiée au moteur pas à pas, il faut brancher le port 5 volts sur Vin)





Je n'ai pas encore eu le temps de mettre en œuvre vos conseils de potentiellement mettre des résistances sur certaines lignes + fixer le potentiel des pins hé non utilisées + potentiellement mettre quelque part une inductance



En espérant que ça puisse vous aider à m'aider

Capture.JPG
 

Fichiers joints

  • Présentation1.pdf
    712.9 KB · Affichages: 12

Sujets similaires

A
Réponses
7
Affichages
666
Antoine TD
A
S
Réponses
18
Affichages
918
speedjf37
S
O
Réponses
14
Affichages
611
tatave
tatave
R
Réponses
76
Affichages
2 686
Laurent_CNC
Laurent_CNC
JulienSFV
Réponses
3
Affichages
396
Francesou43
F
lexa
Réponses
15
Affichages
1 718
lexa
Einzylinder
Réponses
11
Affichages
766
Einzylinder
Einzylinder
S
Réponses
94
Affichages
5 665
rabotnuc
R
S
Réponses
9
Affichages
556
Speedmini
S
Nolandu91
Réponses
3
Affichages
825
wika58
wika58
Haut