Soudure d'une tige de Maillechort verticale sur acier ???

  • Auteur de la discussion Kanamaelle
  • Date de début
K
Kanamaelle
Nouveau
28 Août 2018
13
  • Auteur de la discussion
  • #31
Merci pour vos réponses diverses, et à toi Serge pour ta persévérance ! Je vais tâcher de répondre en bonne élève :

@serge 91

Bonjour,
@Kanamaelle

Les tiges de Ø 2, combien de prévues, de quel écartement et de quelle longueur ? 7 à 8 tiges en métal plein, disposées circulairement, espacées de 1,7 à 1,9 cm , de longueur différentes allant de 5 à 13 cm . Je me suis arrêtée sur le laiton écroui, à priori UZ36 (BROX). Il y a aussi du UZ39, avec 2% de Plomb, je me demande si cela aurait un quelconque avantage...?

La base, largeur, longueur ? Finalement je me suis arrêtée sur une rondelle à faible coût de revient de ce type (voire photo1). Elle est en acier, non inox pour le coup, tant pis. Par contre j'imagine qu'elles ont subi un traitement, voire sont zinguées ?? Le vendeur n'a pas su me le préciser... :smt017 J'imagine pourtant que c'est important..?

L'ensemble, combien de réalisations ? Dans un futur proche, beaucoup de réalisations, je compte créer une série. 20 ? 50 ? Plus ? Je ne sais pas, à voir selon le résultat du prototype !

De quel outillage disposes-tu ? Je peux m'équiper ! Mais je dispose tout de même de la plupart des outils nécessaires au perçage et limage, d'un bon étau, ... En revanche je n'ai rien en ce qui concerne le taraudage, mais de toute façon je ne pense pas retenir cette proposition, qui me semble complexe pour le nombre important de réalisations qui seront faites.
Pour finir, je dispose de ce petit chalumeau bon marché (photo2), mais je compte m'équiper autrement car il est peu précis à manier, si d'ailleurs vous auriez l'outil à me conseiller pour le remplacer, je suis preneuse !! Sans y mettre des milles et des cents.
1.
rondelle-de-butee-a-rouleaux-ws81102-ina copie 14-36-24.jpg
2.
bruleur.png
 
Dernière édition:
Denim
Denim
Compagnon
3 Fev 2009
1 088
FR-67750
Bonjour

Personne n'en a parlé je crois.
En chauffant l'INOX change de couleur , il faut donc le repolir. Le laiton aussi.
Travail pas aisé entre les tiges !
Le coup de tiges insérées de force, rivetées ou avec filetage prend des points vis a vis de la soudure (brasure).
Dilemme - dilemme et pour ne pas voir l'implantation au recto encore plus délicat.
J'en reviens au trou traversant et : Je créerais des tiges avec bout finement conique (soit en ajoutant du métal soit en en retranchant
Sertissage en force avec colle et rivetage
Arasage et polissage

cordialement et @ +

Jean
 
K
Kanamaelle
Nouveau
28 Août 2018
13
  • Auteur de la discussion
  • #33
Bonjour
En chauffant l'INOX change de couleur , il faut donc le repolir. Le laiton aussi.
Merci pour les précisions. Dans mon dernier post, je signale que j'ai changé d'idée, EXIT l'inox, et que je pars sur de l'acier simple (traité? Zingué? je ne sais pas, le vendeur n'était pas éclairé... Ce sont des rondelles, trouvée en magasin agricole...).
Pour le laiton des tiges, il m'est égal qu'il change de couleur !

---> Par ailleurs, je souhaite aller au plus simple, mais aussi le plus "sonnant". Si le plus simple c'est de percer entièrement, je ferais ça.
Mais alors le taraudage, filetage... Très peu pour moi, du moins pour commencer . Je pourrai toujours perfectionner plus tard s'il s'avère que le son ne rend pas comme espéré.
 
Dernière édition:
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
7 160
FR-91 Brétigny sur Orge
Bonjour,
C'est presque plus simple(à mon avis)
Kanamaelle 1.png

Percer une rondelle A de part en part, en 2 mm
Contrepercer la rondelle B sur 3 mm de profondeur
Installer les tiges dans B, tenues en position avec A
Souder à l'étain
Se resservir de A pour les suivantes...
L'idéal si tu peut faire ou faire faire, c'est de remplacer A par C, (maintien automatique en position)
Soudure à l'étain avec graisse Hampton de décapage
 
rebarbe
rebarbe
Modérateur
24 Juin 2009
5 094
91
Si ton acier est galvanisé ça va poser de sérieux problèmes aussi bien au niveau rendu après chauffe que de santé, les vapeur de zinc sont potentiellement mortelles.
 
K
Kanamaelle
Nouveau
28 Août 2018
13
  • Auteur de la discussion
  • #36
Si ton acier est galvanisé ça va poser de sérieux problèmes aussi bien au niveau rendu après chauffe que de santé, les vapeur de zinc sont potentiellement mortelles.
Alors pour le Laiton aussi ça pose problème, car le Laiton contient aussi du Zinc ??
Je retournerai au magasin et essayerai d'obtenir la composition exacte.
 
K
Kanamaelle
Nouveau
28 Août 2018
13
  • Auteur de la discussion
  • #37
@serge 91
Qu'est-ce qui est presque plus simple, le taraudage ou le perçage part et d'autre, dont je parlais dans le message d'avant, ou la méthode que tu me proposes ?? Cest que c'est pas toujours clair, quand il y a plusieurs dicussions en même temps, ça part un peu dans tous les sens.

Merci pour ces beaux dessins. Pas bête l'idée de la 2ème rondelle pour faire maintien vertical, je ferai ça !!! :tumbsupe:

Par contre je ne comprends pas, dans le cas d'une rondelle C , comment je suis sensée faire la soudure sur B, si la rondelle C et incrustée dans B justement ?? :smt017
 
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
7 160
FR-91 Brétigny sur Orge
@Kanamaelle
Pour moi, le plus simple en vue d'une fabrication "en série"
C'est de faire une rondelle percée de part en part qui serve de guide pour les perçage non débouchant sur celles à utiliser ensuite.
De type A, la "difficulté est de la mettre en place; de type C, avec un mini jeu, elle se centre toute seule et peut se retirer.
Ensuite, enduite de pâte Hampton( pas graisse, c'était une erreur) qui sert de décapant on soude à l'étain et donc à "basse températuree les tiges enfilées tout simplement dans les trous.
Reste à connaitre de Ø exact des tiges pour faire les trous de guidages.
L'avantage, c'est qu'une fois réaliser A ou C, plus rien à calculer ou positionner, on perce, on soude et terminé !
Je réfléchi à une méthode pour chauffer l'ensemble et faire toutes les soudures "en même temps (poser l'ensemble sur une plaque chauffée sur un brûleur de cuisinière ?)
Si cela te semble intéressant, je pourrais faire un essai sur une rondelle avec du fil de cuivre (je n'ai pas de laiton de Ø2.
 
K
Kanamaelle
Nouveau
28 Août 2018
13
  • Auteur de la discussion
  • #39
@Kanamaelle
Pour moi, le plus simple en vue d'une fabrication "en série"
C'est de faire une rondelle percée de part en part qui serve de guide pour les perçage non débouchant sur celles à utiliser ensuite.
De type A, la "difficulté est de la mettre en place; de type C, avec un mini jeu, elle se centre toute seule et peut se retirer.
Ensuite, enduite de pâte Hampton( pas graisse, c'était une erreur) qui sert de décapant on soude à l'étain et donc à "basse températuree les tiges enfilées tout simplement dans les trous.
Reste à connaitre de Ø exact des tiges pour faire les trous de guidages.
L'avantage, c'est qu'une fois réaliser A ou C, plus rien à calculer ou positionner, on perce, on soude et terminé !
Je réfléchi à une méthode pour chauffer l'ensemble et faire toutes les soudures "en même temps (poser l'ensemble sur une plaque chauffée sur un brûleur de cuisinière ?)
Si cela te semble intéressant, je pourrais faire un essai sur une rondelle avec du fil de cuivre (je n'ai pas de laiton de Ø2.
Ah je vois, j'avais compris d'abord que la rondelle A servait à tenir en hauteur les tiges pour qu'elles soient droites au moment de souder :wink:
...
C'est gentil merci, je ferai le test moi-même :wink:

Ce qui m'ennuie maintenant c'est cette histoire de rondelle potentiellement zinguée, qui serait toxique chauffée... :|
 
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
7 160
FR-91 Brétigny sur Orge
Ce qui m'ennuie maintenant c'est cette histoire de rondelle potentiellement zinguée, qui serait toxique chauffée..
Pas si on soude à l'étain, la température de soudage est trop faible, c'est dangereux à haute température(brasure argent ou a à l'arc)
Toutes les gouttières en zinc sont brasées à l'étain !
 
Daniel26
Daniel26
Nouveau
28 Juil 2012
38
Montélimar
Bonjour,
Sur certains piano ( jouet des années 60 ) la fixation est obtenue par grippage .
il vous suffit de réaliser un trou de dimension inférieure à votre tige puis de donner une légère conicité à celui-ci avec l'entrée d'un taraud ébaucheur ou un vieux forêt modifié pour cet usage .
Le plus grand diamètre du cône obtenu devra être supérieur à celui de la tige (pour une meilleure sonorité)
Meulez une extrémité de votre tige en pointe puis serrez-la dans le mandrin de votre perceuse .
Utilisez bien une gaine provenant d'un câble électrique ou de n'importe quel tube plastique à la dimension de votre tige .
Ceci servira à limiter le couple lors du grippage (arrêt net ) serrez sans excès votre mandrin car un patinage est indispensable .
Si votre tige est longue prenez aussi la précaution d'utiliser une planche afin de la guider sur sa longueur.
Pour votre cas une palette de manutention conviendra , votre plaque éloignée par l'arrière par cales plus serre joint.
Cdlt,
 
Haut