Question lubrification : Pourquoi pas les dentures ?

MegaHertz
Compagnon
31 Août 2017
801
C'est peut être pour ça qu'on voit assez courament des montres de plus de dix ans d'age qui n'ont jamais vu l'horloger continuer de tourner.

Ce qu'on m'a expliqué c'est que si on huilait la denture l'huile irait se loger sur tout le contour des dents et que la viscosité absorberait trop d'énergie : ça nuirait au bon fonctionnement.
 
gégé62
Compagnon
26 Février 2013
2 506
Harnes (Pas de Calais)
Ce qu'on m'a expliqué c'est que si on huilait la denture l'huile irait se loger sur tout le contour des dents et que la viscosité absorberait trop d'énergie : ça nuirait au bon fonctionnement
bonjour
je n'y connais rien en horlogerie, mais je pensais aussi à cela. On est en présence d'efforts si faibles que la viscosité, et/ou la capillarité, créeront des forces plus importantes que le frottement sec (en plus de l'encrassement dont on a déja parlé).
 
MegaHertz
Compagnon
31 Août 2017
801
Quand on commence à parler pollution et débris, je me dis qu'on parle d'une montre qui n'est sérieusement plus étanche.
Dans ce cas de toute façon on commence à aller vers de sérieux problèmes de diffusion d'oxydation.

L'intérieur d'une montre est normalement très propre et l'étanchéité même à 3ATM interdit l'invasion du monde extérieur.
C'est pas les quelques secondes avec le remontoir tiré qui vont créer un raz de marée de poussière.

Ca doit être la viscosité dynamique qui pose problème sur les contacts linéaires et peut être aussi la tension de surface quand les dents se quittent.

De toute façon je ne vais certainement pas remettre en cause les us et coutumes horlogers, je me posais juste la question du pourquoi.

Merci et Bonne journée à tous :)
 
Fran
Compagnon
19 Octobre 2012
1 587
FR-39Arbois
d'une montre oui , mais une horloge ? et a plus forte raison une horloge ancienne type N.D.P. par exemple
je note aussi qu'on utilise souvent des métaux "glissant" type bronze plutôt que de l'alu . ok je pousse un peu la mais l'inox grippe plutôt bien aussi
je ne vais certainement pas remettre en cause ............. je me posais juste la question du pourquoi.
rassure toi nous non plus , c'est souvent interessantde se poser ce genre de questions alors que ça semble si "commun" qu'on n'y réfléchit même plus . et les véritables raisons sont souvent cachées.
 
Dernière édition par un modérateur:
Dombes69
Ouvrier
29 Mars 2019
333
La question est :
Pourquoi est ce qu'on ne lubrifie pas la zone de contact entre deux engrenages ?
Les engrenages fonctionnent tous suivant le même principe , alors pourquoi certain engrainent sans huile alors que d'autres en ont abondamment .
On peut trouver une réponse en comparant deux mécanismes celui d'une montre et celui d'une boite de vitesse
Les éléments d'une boite de vitesse ont une vitesse de rotation élevée et transmettent des éfforts importants , il est nécessaire de créer entre les surfaces en contact pour éviter les déterriorations et faciliter l'engrènement , un film d'huile , la gène causée par la viscosité de l'huile est negligable .
Les engrenages d'un mouvement d'horlogerie ont une vitesse de rotation faible et transmettent des efforts très faibles si on y mettais de l'huile la viscosité de celle ci causerait une gène presque aussi importante que les efforts à transmettre ,
D'autre part les efforts à transmettre et les vitesses de rotations étant très faibles , il ne risque pas d'y avoir de déterrioration des surfaces en contact , donc pas d'huile .
A+
 
MegaHertz
Compagnon
31 Août 2017
801
Les horlogers ont des trucs étranges comme l'Epilame.
Un objet touché par ce liquide garde des propriétés de surface très intéressantes pour la lubrification et ce même des années après l'application et même après un bon nettoyage.

On conseil d'utiliser de l'essence A ou à défaut de l'essence C pour nettoyer les pièces de montre et c'est peut être aussi parce que ça laisse quelquechose de son origine pétrolière sur la pièce.

Les pros avec de grosses machines ont des produits spéciaux et je ne serais pas surpris que ces produits nettoyants laissent une sorte de lubrification sèche.
 
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
1 764
Cher
je ne serais pas surpris que ces produits nettoyants laissent une sorte de lubrification sèche.
Sur une montre, le gras est à absolution proscrire sur le pivots de l'ancre, la fourchette et l'élipse. Cela nuit (même je jour:-D) fortement au réglage de la montre ( précision, écarts de positions). Donc il faut éviter tous bains lubrifiants. Il y a longtemps, avant la montre à quartz, lorsque j'étais jeune et beau, pour essayer de gagner des sous et augmenter ma production, j'assurai le SAV pour plusieurs boutiques. J'utilisais alors des bains autolubrifiants qui valaient la peau duc. Mais seulement après un nettoyage à 3 bains classiques et après avoir ôté le balancier et l'ancre et pont d'ancre. Après je nettoyais soigneusement, à la cheville de buis le rubis d'ancre côté platine ainsi que les butées d'ancre. Un corps gras sur le spiral et c'est un spiral qui colle au bout que quelque temps et une montre "galope" ! Je ne suis pas médecin ni avocat, j'ai une obligation de résultat et je garanti mon travail.

@+
JC.
 
MegaHertz
Compagnon
31 Août 2017
801
Bonjour,

J'avais lu ce document et le titre est vraiment trop optimiste.

Ils évoquent la possibilité d'une lubrification sèche mais dans un domaine d'application bien particulier : les pièces de musée.
Ensuite ils parlent de traitement de surface et j'imagine très mal qu'on aille modifier des pièces centenaires pour leur appliquer un dépôt ionique ou je ne sais quelle autre tuning technique.

Les serruriers utilisent la poudre de graphite mais pour l'horlogerie je vais plutôt rester sur ce qui est sûr et testé.

Bulgari a développé son propre calibre pour la Octofinissimo qui sort des sentiers battus.
Ils garantissent 50 ans sans entretien mais ils sont partis de zéro avec de nouveaux matériaux à la pointe.
 
Haut