Question lubrification : Pourquoi pas les dentures ?

MegaHertz
Compagnon
31 Août 2017
732
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

Dans les différents schémas techniques et autres je vois qu'on lubrifie les palets et la denture de la roue d'échappement pas pour les engrenages la règle est de lubrifier les pivots mais pas la denture.

Pourquoi est ce qu'on ne lubrifie pas la zone de contact entre deux engrenages ?
 
vibram
Compagnon
15 Mars 2014
3 331
FR-74
Bonjour,

Dans les différents schémas techniques et autres je vois qu'on lubrifie les palets et la denture de la roue d'échappement pas pour les engrenages la règle est de lubrifier les pivots mais pas la denture.

Pourquoi est ce qu'on ne lubrifie pas la zone de contact entre deux engrenages ?
une des raisons doit être la probabilité de dispersion dans le reste du mouvement peut etre ?
 
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
1 728
Cher
Pourquoi est ce qu'on ne lubrifie pas la zone de contact entre deux engrenages ?
Parce pour un engrenage bien fait il n'y a théoriquement pas de glissement, frottement. Un bon engrenage doit "rouler". Si il y a un léger glissement, le frottement laiton acier ne nécessite pas d'huile et comme le dit Vibram, cela évite la dispersion de l'huile dans le mouvement.
Un rouage mouvement est quasiment arrêté les 3/4 du temps. C'est seulement au moment de l'impulsion et la chute que le rouage tourne, très lentement, pour certaines roues.

Le fait de mettre de l'huile sur les roues provoquerait aussi un usure des pignons. L'huile capterait les micro poussières et particules métalliques qui ferait un amalgame abrasif.
C'est pourquoi les anciens préconisaient de ne pas mettre d'huile sur les palettes d'ancre d'échappement à roue de rencontre, malgré les frottements importants.



Il faut garder à l'esprit qu'un garde temps fonctionne 24/24 h pendant de longues années sans entretien.
Une auto qui roule en moyenne 1 h par jour va chez le garagiste une fouis par an.
@+
JC.
 
Dernière édition:
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
1 728
Cher
Maintenant on peut avec les nouvelles huiles.
Les nouvelles huiles ne retiennent pas les micro poussières et micro particules de métal ?

Magiques ces huiles modernes !
Il y a même des huiles qui freinent ! Pour les montres automatiques. Dans les années 1960, Moebius a mis au point des huiles
spéciales pour les ressorts de montres automatiques : Glissalube A et Glissalube B. Une permettait d'empêcher le ressort glisser lorsque la réserve de marche était trop courte et l'autre, permettait au ressort de glisser mieux afin d'éviter le rebattement.

@+
JC.
 
Dernière édition:
jdg
Compagnon
14 Février 2011
943
92
Les nouvelles huiles ne retiennent pas les micro poussières et micro particules de métal ?
Et oui cela existe dans l’industrie. On pourrait « s’amuser » à en vaporiser sur tout le mécanisme sans aucun problème d’usure dans le temps.
Pour les palettes il existe des huiles qui ne migrent pas de l’endroit où on les a posé.
Je ne pense pas que l’on parle de la même chose.
 
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
1 728
Cher
Ce que je veux dire c'est que dès qu'il y a un film gras, les micro-particules s'y collent et cela fait un cambouis abrasif au frottement.
Maintenant s'il existe des huiles qui n'attirent ni ne retiennent les micro-particules et en plus corrigent l'usure, les horlogers ont qu'a bien se tenir. Un bon coup de chpouet-pouet et hop, le carillon est reparti pour vingt ans et pour quelques € seulement.
A la bonne heure !

@+
JC.
 
MegaHertz
Compagnon
31 Août 2017
732
Bonjour,

Faut dire qu'une montre moderne c'est plutôt étanche et que les horlogers sont plutôt maniaques.
J'imagine mal un flot de microparticules prêtes à tout usiner.

C'est juste que tout ce petit monde retient le ressort de barillet qui pousse plutôt fort, sur une zone de contact réduite à une ligne, deux quand les engrenages sont parfaits.
Je n'y connais rien et je découvre, ça m'étonne qu'on ne lubrifie pas les dentures vu les pressions qui s'y exercent.
L'intuition pousserait à lubrifier au moins la denture du rochet mais si personne ne le fait il doit y avoir de très bonnes raisons à ça.

Possible tout simplement que l'expérience ait montré que les pivots s'abiment et pas les dentures ?
Et puis peut être qu'il y'en a qui ont essayé et ils ont eu des problèmes*
Après tout, l'horlogerie est très empirique, seule l'expérience permet de savoir ce qui arrive à une montre au bout de 10 ou 20 ans sans entretien et à force de voir des usures on a du finir par établir des règles de lubrification.

En tout cas hors de question de me fier à mon intuition, je passe pas mal de temps à étudier tout ça et m'entrainer au maniement des pique-huile, tournevis et brucelles sur des épaves incomplètes achetées au poids.





* Chevalier et Laspales : Le train pour Pau
 
MegaHertz
Compagnon
31 Août 2017
732
Le gros ressort du barillet qui stocke toute l'énergie pour tourner deux jours est retenu de se dévider par de tout petits engrenages avec des dents qui ne font même pas la taille d'une denture de timbre: la pression est tout de même très importante vu la taille de la pièce.
 
Dernière édition:

Dernières discussions

Haut