Quels métaux

  • Auteur de la discussion ndesprez
  • Date de début
N
ndesprez
Apprenti
7 Nov 2009
96
Allier
  • Auteur de la discussion
  • #1
Voici mon problème : soit deux roues lisses (phi 200 et 20 mm). La petite doit entraîner la grande sans aucun glissement à un tour par jour. La charge n'est pas énorme, même faible. Quels métaux retenir pour la fabrication des roues ?
Merci.
 
metalban
metalban
Compagnon
24 Fev 2011
1 284
bonjour,
on a pas tous les éléments pour répondre, mais d'après ce que j'ai compris, moi je le ferai avec du plastique(pom) ou avec deux roues de patins à roulette....
 
N
ndesprez
Apprenti
7 Nov 2009
96
Allier
  • Auteur de la discussion
  • #3
Du métal, rien que du métal. Il s'agit de l'entrainement d'une monture équatoriale : c'est ultra précis (défaut de rotation de quelques arc second par minute). Le POM ne fonctionne pas (ni aucune matière plastique à ma connaissance). Merci quand même.
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 367
Près de Rouen
bonjour,
pourquoi des métaux ? est-ce qu'un bandage caoutchouc ne ferait pas l'affaire ?
ou alors des roues dentées, mais ce serait plus compliqué à fabriquer...
 
FB29
FB29
Compagnon
1 Nov 2013
8 716
FR-29 Brest
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
C'est tout simplement une erreur de conception. Tu veux du métal pour sa précision d'usinage mais le glissement aléatoire (sans parler de l'effet de la moindre saleté) rendra caduque cette précision. A mon avis tout ce qui est possible de faire dans ce domaine a été déjà fait donc il faut choisir la solution la moins scabreuse c'est celle que la majorité des gens utilisent.
Il y a toutefois un montage qui me revient à l'esprit mais on joue d'astuce en même temps et les diamètres sont très différents. Il s'agit d'une monture équatoriale reposant sur un pilier central dans sa partie basse et le corps de la monture est "cerclé" d'une très grande couronne qui repose sur deux galets. Figures 126 et 127 pages 220-221 du livre de J. TEXEREAU Tout le poids du télescope repose sur ces deux galets ce qui est la condition "sine qua non " d'un glissement réduit (il faut une très forte pression entre la couronne et les deux galets). Le choix des métaux est secondaire ce qui compte sera leur disponibilité et leur aptitude à l'usinage. Les galets eux seraient en acier à roulements à billes.
Stan
 
Dernière édition:
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 623
F - 56 Bretagne
Bjr ,

Pour etre plus precis , ce serait bien d'evaluer la charge qui repose sur cette rouie .

Mais on peut penser à une petite roue avec un bandage polyurethane dur ( pour limiter la deformation , ça existe en plusieurs durete ) , et la grande en acier ou autre metal .

Le PU est utilisé dans de nombreuses applications de ce genre : galet, roulettes etc ...
Disponible en differentes sections dans le commerce , il est d'autant plus facile à usiner qu'il est dur .
 
Dernière édition:
C
coredump
Compagnon
8 Jan 2007
4 376
FR-06
Pour ne pas avoir de glissement il faut que la pression entre le galet et la roue soit suffisante.
Il faut donc savoir quel va être le couple max sur la roue, avec le coefficient de friction statique en déduire la pression nécessaire pour ne pas passer en glissement.
De la voir la déformation du galet et de la roue, la pression surfacique et donc la résistance nécessaire.
En pratique ne t'attends pas à t'en sortir sans un acier dur (42cd6?) voir trempé.
 
N
ndesprez
Apprenti
7 Nov 2009
96
Allier
  • Auteur de la discussion
  • #9
FB29, merci ; j'ai consulté ce tableau (et d'autres). Le meilleur semblerait le couple 2017 T4 et 16CN6 mais comme je n'ai guère de culture en la matière j'ai posé la question.
Sinon pour ce type d'application, la grande majorité des montures utilise des roues dentées (dès que la précision est au rendez vous cela coûte un bras soit de un à quelques milliers d'€). Quelques très rares fabricants utilisent la solution que j'envisage : c'est nettement moins onéreux mais couvert par la discrétion industrielle. C'est surtout à la porté de mes machines. Merci à tous.
 
C
coredump
Compagnon
8 Jan 2007
4 376
FR-06
L'alu ne tiendra jamais la pression nécessaire, tu vas te retrouver avec un champs de mine sur ta roue au moindre choc sur la monture.
Pour reprendre l'exemple que tu donnes, avec un couple acier/acier, une force sur le galet de 100N, tu as un couple max avant glissement de 1,5Nm, autant dire pas grand chose.
 
MOWOG
MOWOG
Compagnon
10 Oct 2009
1 149
Gard
Bonjour,
Sur un ancien tourne disque, l'entrainement du plateau se faisait par une petite roue ayant une jante en caoutchouc synthétique (ou du moins cela y ressemblait) :wink:
 
C
cr-_-
Compagnon
29 Sept 2009
853
FR-31 Plaisance du touch
Bonjour,

1,5Nm ça peut suffire en astronomie les charges sont le plus possible équilibrées et les couples pour déplacer les éléments sont très faibles

je vais peut-être dire une bêtise mais pourquoi pas une courroie ?

je m'explique: une courroie synchrone monté à l'envers entre les deux poulies à un bien meilleur coefficient de frottement, l'allongement de la courroie est faible et à couple constant il est aussi contant et si les efforts sont faibles le glissement est faible et constant
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 623
F - 56 Bretagne
Le meilleur semblerait le couple 2017 T4 et 16CN6 mais comme je n'ai guère de culture en la matière j'ai posé la question.
Ben non , c'est justement le Polyurethane et l'acier
Le PU est utilisé pour toutes sortes de roulettes , de celle de cabestan de magnetophone d'avant , aux roulettes de transpalette , en passant par les planches et autre roller ...

Le 2017 est un alliage d'aluminium et le 16NC6 un acier de cementation , sous entendu trempé et donc dur .
Perso pour cela je ne crois guere au contact metal / metal , sans denture
Et puis nous n'avons aucunes dimensions .
 
Dernière édition:
Y
Yakovlev55
Compagnon
22 Jan 2011
3 393
F-67150
Bonjour, je me demande si les solutions envisagées, de transmission par galet, non glissant, ne sont pas plus complexes que l'utilisation d'engrenages, surtout qu'il est assez simple de faire des engrenages sans jeu, en mettant deux pignons coaxiaux avec une contrainte opposée. De cette manière les dents restent en contact et pression en permanence, éliminant du coup tout le jeu.
Cordialement
Martin
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 623
F - 56 Bretagne
Bjr Martin ,

Oui , on peut aussi faire un rattrapage de jeu sur une des roues .
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut