Quel acier pour des pièces de métrologie ?

Ouvrier
24 Décembre 2013
265
  • Auteur de la discussion
  • #1
Salut tout le monde,
J'ai une question :
La fonte de coulée continu est connu pour être une bonne matière pour la confection d'outils de métrologie. (En tout cas quand on n'a pas de quoi faire différents traitements thermiques poussés) Mais en principe elle devrait aussi être recuite...
Mais est-ce qu'il n'y a pas des aciers qui auraient de bonnes stabilités dimensionnelles ?
Ou autrement formulé, quels sont les aciers qui seraient les plus pertinents pour des pièces de métrologie ?
Je pense à des vés, des cales, des parallèles, des règles, etc etc Tout ce qu'on a besoin pour "augmenter" nos ateliers quoi ..
La première chose qui me viendrait à l'esprit (hors acier) ce serait évidemment le granit, mais bon, pour travailler du granit il faudrait un deuxième atelier ! :shock:
On m'a conseillé de l'A60 ... mais s'il est étiré, il devrait être encore plus "tendu" ? Et c'est un "simple" acier de construction d'après ce que j'ai trouvé ...
Enfin bref, dans toutes ces nuances, et avec leurs différents petits noms biensûr (sinon ce ne serait pas drôle), je suis pommé !
 
Compagnon
31 Juillet 2012
2 738
FR-77250 Fontainebleau
Bonjour

La fonte est idéal du point de vue stabilité et pour sa facilité de grattage.

Bien sûr, elle est stable une fois... stabilisée .
Donc, soit tu prends de la vieille fonte : morceaux de MO , contrepoids d'ascenseur...mais pas de la gueuse ,( lests pour fonds de bateaux, etc.. ) qui peut contenir de la « crassouille » de fin de coulée...

J'en ai fait l'expérience : trou de 100 x diamètre 50 au milieu d'une belle gueuse carrée de 150 / 150 / 400 mm...

Les contrepoids de bonne qualité se reconnaissent à la qualité des formes extérieures. Les gueuse sont souvent d'aspect dégueu...

Si tu prends de la fonte neuve ( « verte » comme disent les Ricains ) il faut lui faire subir un vieillissement que tu peux accélérer par des cycles chaud froid , par ex, en hiver, dehors/ dedans sur un radiateur de chauffage ou au four...

Sinon Norelem etc... ils vendent des blocs de fonte stabilisée de toute taille et forme, mais €€€...
 
Compagnon
8 Octobre 2009
1 133
38: Grenoble
Un acier très dur sera facile à usiner en rectification, mais pas en fraisage/tournage. Il durera évidemment plus longtemps.
On trouve du 40 CMD8 T, mais au-dessus (Z160/Z200), il faut faire faire la trempe et c'est coton et coûteux.
Je propose une demi solution: trouver une boite qui fait de l'électroérosion au fil. Ils ont des chutes de métaux trempés et on peut taper dedans pour faire des outils de contrôle à la rectif.
Z160 et Z200 CDV12
ASP
Tous les aciers à outils qui servent à faire des poinçons en fait.
 
Ouvrier
24 Décembre 2013
265
  • Auteur de la discussion
  • #4
Salut,
Merci de vos réponses ! :-D
Bien sûr, elle est stable une fois... stabilisée
Tous les aciers à outils
En fait, "stabilité" cela veut dire quoi : que les dimensions aujourd'hui seront les mêmes dans 10 ans, qu'il n'y a pas de "relâchement" de contraintes ou que sais-je ?
Ou est-ce que l'on parle simplement de stabilité dimensionnelle en temps que rigidité à la flexion et d'un coefficient de dilatation thermique au plus faible ?
Ou encore de dureté de surface en plus ?

Bien sûr, la question ici n'est pas tant de savoir ce qu'il se fait de mieux actuellement même si c'est très intéressant. Mais plutôt d'avoir une idée de ce qui peut être utilisée pour la base de fabrications "maison".

Exemple : pour un cube étalon de perpendicularité de 200 par 200, l'usage de d'acier à outil sera beaucoup trop onéreux, et qui plus est il faudra une trempe. La trempe ajoute de la difficulté, des contraintes, et rend le grattage impossible. En partant du principe que le grattage est le moyen le plus économique d'arriver aux dimensions souhaitées, partir sur de la fonte serait plus avantageux. Mais cela sous-entend que les dimensions devraient être régulièrement contrôlées. Est-ce qu'on a une idée de la "divergence" de stabilité dans le temps des différentes matières à l'état "brut de fonderie" (hors trempe, recuit, cryogénie) ?

Beaucoup de questions comme d'habitude ... :wink:
 
Compagnon
27 Octobre 2008
12 234
F-69400 villefranche sur saone
Je voulais te donner un ou deux liens pour les traitements de stabilisations ... mais j’ai abandonner , il y en a de toutes les sortes suivant la matière
Tu peux donc faire une recherche toi même en demandant à gougolle « traitement stabilisation »
Dans le temps effectivement ( je ne l’ai jamais vu , mais j’en ai beaucoup entendu parler ) pour les fontes , spécialement les bâtis de machine outil, on les laissait pendant un an à l'extérieur pour la stabilisation . Ça a été abandonné parce que trop cher ( l’investisement était bloqué pendant cette période) et trop long ( le client ne pouvait pas attendre )
 
Compagnon
31 Juillet 2012
2 738
FR-77250 Fontainebleau
Bonjour

J'ai trois vieilles et grosses machines à bois
Là dedans je compte bien récupérer de quoi faire au moins une règle prismatique, quelques règles et marbres de tailles custom, et aussi quelques équerres . ( en décortiquant à la disqueuse les queues d'aronde, chariot, glissières et bati...)

Pour le moment j'ai un marbre sûrement pas top 800 x 500 mm , une plaque à toucher qui ne doit pas être mauvaise ( enfin je crois... ) et une règle inox de 500 mm cat 1.

Il faudra que tout se vérifie , ajuste , gratte par la méthode des 3 marbres ou règles....
 
Sujets similaires

Haut