Piloter un aspirateur de copeaux monophasé

  • Auteur de la discussion vibi27
  • Date de début
V
vibi27
Apprenti
23 Juin 2017
93
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonsoir,

Je souhaite piloter mon aspirateur de copeaux (JET DC1100 monophasé 1.9kW) à partir d'un microcontroleur de type arduino.
La partie capteur est constituée de capteurs effet Hall (type A3144) sur mes trappes d'aspiration, reliées à un Arduino: jusque là tout va bien je maîtrise, le prototype fonctionne très bien avec des cables de 20m type AWG 22.
La commande du moteur je pourrais la faire avec un relai (ou SSR) 230V piloté en 5V par l'arduino, j'ai déjà fait ceci pas mal de fois pour des lumières, pas de problème.
Mais j'ai lu que pour piloter un moteur il vaut mieux utiliser un contacteur de puissance: OK
Et piloter ce contacteur de puissance avec un relai: OK
Je compte shunter le bouton ON/OFF (0/1) de l'aspirateur de copeaux, c'est à dire relier 1 avec 2, puis relier 3 avec 4 (avec des cosses males et du cable court entre deux), puis refermer le boitier => voir photos.
Ensuite mon arduino pilotera un relai (commande en 5V, sortie en 230V), qui déclenchera un contacteur 16A 230V, qui enverra donc du 230V dans une prise murale sur laquelle sera branchée l'aspirateur de copeaux.
Ma question est donc: quel type de contacteur de puissance pour mettre dans un boitier électrique classique ?
Est-ce que ceci conviendrait ? : https://www.manomano.fr/catalogue/c...40vca-50hz-acti9-ict-1679569?model_id=1679569 => 16A, deux poles normalement ouverts.
A priori celui ci il faut lui appliquer une tension de 230V sur la partie commande (via un relai 5V->230V)

20181122_145118.jpg


20181122_134940.jpg
 
P
picator
Ouvrier
22 Oct 2013
258
Bonsoir,

Je souhaite piloter mon aspirateur de copeaux (JET DC1100 monophasé 1.9kW) à partir d'un microcontroleur de type arduino.
La partie capteur est constituée de capteurs effet Hall (type A3144) sur mes trappes d'aspiration, reliées à un Arduino: jusque là tout va bien je maîtrise, le prototype fonctionne très bien avec des cables de 20m type AWG 22.
La commande du moteur je pourrais la faire avec un relai (ou SSR) 230V piloté en 5V par l'arduino, j'ai déjà fait ceci pas mal de fois pour des lumières, pas de problème.
Mais j'ai lu que pour piloter un moteur il vaut mieux utiliser un contacteur de puissance: OK
Et piloter ce contacteur de puissance avec un relai: OK
Je compte shunter le bouton ON/OFF (0/1) de l'aspirateur de copeaux, c'est à dire relier 1 avec 2, puis relier 3 avec 4 (avec des cosses males et du cable court entre deux), puis refermer le boitier => voir photos.
Ensuite mon arduino pilotera un relai (commande en 5V, sortie en 230V), qui déclenchera un contacteur 16A 230V, qui enverra donc du 230V dans une prise murale sur laquelle sera branchée l'aspirateur de copeaux.
Ma question est donc: quel type de contacteur de puissance pour mettre dans un boitier électrique classique ?
Est-ce que ceci conviendrait ? : https://www.manomano.fr/catalogue/c...40vca-50hz-acti9-ict-1679569?model_id=1679569 => 16A, deux poles normalement ouverts.
A priori celui ci il faut lui appliquer une tension de 230V sur la partie commande (via un relai 5V->230V)

Voir la pièce jointe 437312

Voir la pièce jointe 437313
Bonjour.
Les contacteurs de puissance à bobine d'excitation en 220 volts existent en GSB en 16 et 25 ampères.
Pourquoi ne pas extraire directement la phase et le neutre du boitier de commande de la machine, qui viendront exciter la bobine d'un contacteur de puissance adapté à la consommation de l'aspirateur ?
Tu pourras ainsi, en alimentant l'entrée du contacteur au secteur, faire fonctionner cet aspirateur en "esclave" à chaque mise en route de la machine qui produit les copeaux à aspirer.
En GSB existent des NO NAME même en 25 ampères pour les 2/3 du prix de celui que tu nous montres.
Compte tenu de leur autonomie en nombre de fermetures des contacts (souvent voisin des 500 000), même un relais jour/nuit de cumulus électrique d'occasion de vide grenier, non charbonne, fera l'affaire.
Mais ça ne reste que mon avis.
 
slouptoouut
slouptoouut
Compagnon
1 Avr 2010
5 123
planète terre
Bonjour,

non charbonne
...Mais comment fait on pour savoir qu'il est "non charbonné" ? sachant que ces bidules ne sont généralement pas fait pour être ouvert, et que si on les ouvrent quand même ...Ceci aboutit a la destruction du dit relais heure creuse (or on ne souhaite pas détruire son relais heure-creuses !)
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 263
FR-17800 Charente maritime
@vibi27 :
Le relais de puissance que tu proposes est effectivement à commander en 220V :
X.jpg

Pourquoi veux-tu shunter le bouton "marche-arrêt" de l'aspirateur ?
laisse-le sur "marche", sans autre modification et il pourra servir "comme avant" en cas de besoin !
Pour la commande, la proposition de Picator (se servir de l'alimentation de la machine "maître" pour alimenter l'aspirateur (l'esclave) me paraît être une excellente solution.
(Seul problème dans ce cas, s'il y a le choix entre plusieurs machines "maître", ce qui semble être le cas puisque tu parles de "trappes", et une fonction "OU" en alternatif est compliquée).

Cordialement,
PUSSY.
 
V
vibi27
Apprenti
23 Juin 2017
93
  • Auteur de la discussion
  • #7
Bonsoir et merci à tous pour vos réponses.
Je vais donc préciser mon projet: à l'entrée de mon aspirateur copeaux, j'ai un sélecteur manuel de 4 tuyaux d'arrivée (une planche avec 4 trous que je fais glisser en face de l'entrée aspi). Les 4 trous correspondent aux 4 lignes d'aspiration suivantes :
-1: raboteuse (tuyau souple car mobile, et pas de trappe)
-2: scie ruban (tuyau souple car mobile, et pas de trappe)
-3: dégauchisseuse (tuyau souple mais pas mobile, et pas de trappe)
-4: 1 ligne PVC qui possède 4 trappes (1 scie table, 1 défonceuse, 1 etabli, 1 scie à onglet) sur lesquelles je détecte, par détection de magnétisme, qu'une trappe a été fermée.
Par conséquent:
-je n'ai pas de machine maître
-je veux pouvoir déclencher manuellement (par exemple si l'aspiration est en face du trou pour la raboteuse, comme il n'y a pas de trappe magnétique).

@PL50: je connaissait les SSR mais je ne pensais pas que c'était adapté à ce type de charge
@jpbbricole : merci je l'ai lu, et il y a des infos intéressantes, mais je veux pouvoir maîtriser le déclenchement soit manuellement soit en bougeant une trappe.
@picator: je ne peux donc faire ce montage. Apparemment je peux trouver moins cher, et avec une meilleure marge au niveau du courant supporté, c'est une bonne nouvelle ! Je ne pensais pas qu'ils faisaient ce type d'article en GSB.
@PUSSY: en cas de coupure de courant, je pense que l'inter revient en position 0 (il ne restera pas en position marche), d'ou l'idée de le shunter. Mais c'est une opération réversible. En fait je n'ai pas testé, mais j'ai supposé que c'était ce fonctionnement, pour des raisons de sécurité.

Par sécurité je vais d'ailleurs rajouter un inter manuel à l'entrée de l'atelier: sans cela, si un aimant se détache et vient se coller au capteur effet hall pendant les vacances, destruction de l'aspi garanti :smt089. Je peux aussi ajouter une tempo maxi de 20 ou 30min sur l'arduino (facile à coder) et ainsi obliger un réarmement manuel (genre fermer et réouvrir une trappe pour relancer l'aspi pour 30min de plus), et/ou mettre une tempo de 5min max sans mouvement de capteur PIR (ceux des alarmes IR).
 
P
picator
Ouvrier
22 Oct 2013
258
Bonjour,



...Mais comment fait on pour savoir qu'il est "non charbonné" ? sachant que ces bidules ne sont généralement pas fait pour être ouvert, et que si on les ouvrent quand même ...Ceci aboutit a la destruction du dit relais heure creuse (or on ne souhaite pas détruire son relais heure-creuses !)
Le doute sur l'âge et l'usure des contacts internes d'un relais de puissance s' estime à l'aspect extérieur de la carrosserie. Des traces noirâtres au niveau des feuillures de cette carrosserie, difficilement enlevables avec un peu de salive d'un doigt humecte, vont dans le sens d'un doute sur son usure.
Après, le test avec du 220 est la réalité. J'ai équipé mon compresseur d'une purge automatique avec un relais clignoteur à plages R/T reglables, à l'aide d'un module orange dont je ne souviens plus de la marque, sauf qu'elle a été absorbée par Crouzet. Il doit avoir 30 ans, je l'ai payé 2 euros dans une brocante.
 
P
picator
Ouvrier
22 Oct 2013
258
Bonsoir et merci à tous pour vos réponses.
Je vais donc préciser mon projet: à l'entrée de mon aspirateur copeaux, j'ai un sélecteur manuel de 4 tuyaux d'arrivée (une planche avec 4 trous que je fais glisser en face de l'entrée aspi). Les 4 trous correspondent aux 4 lignes d'aspiration suivantes :
-1: raboteuse (tuyau souple car mobile, et pas de trappe)
-2: scie ruban (tuyau souple car mobile, et pas de trappe)
-3: dégauchisseuse (tuyau souple mais pas mobile, et pas de trappe)
-4: 1 ligne PVC qui possède 4 trappes (1 scie table, 1 défonceuse, 1 etabli, 1 scie à onglet) sur lesquelles je détecte, par détection de magnétisme, qu'une trappe a été fermée.
Par conséquent:
-je n'ai pas de machine maître
-je veux pouvoir déclencher manuellement (par exemple si l'aspiration est en face du trou pour la raboteuse, comme il n'y a pas de trappe magnétique).

@PL50: je connaissait les SSR mais je ne pensais pas que c'était adapté à ce type de charge
@jpbbricole : merci je l'ai lu, et il y a des infos intéressantes, mais je veux pouvoir maîtriser le déclenchement soit manuellement soit en bougeant une trappe.
@picator: je ne peux donc faire ce montage. Apparemment je peux trouver moins cher, et avec une meilleure marge au niveau du courant supporté, c'est une bonne nouvelle ! Je ne pensais pas qu'ils faisaient ce type d'article en GSB.
@PUSSY: en cas de coupure de courant, je pense que l'inter revient en position 0 (il ne restera pas en position marche), d'ou l'idée de le shunter. Mais c'est une opération réversible. En fait je n'ai pas testé, mais j'ai supposé que c'était ce fonctionnement, pour des raisons de sécurité.

Par sécurité je vais d'ailleurs rajouter un inter manuel à l'entrée de l'atelier: sans cela, si un aimant se détache et vient se coller au capteur effet hall pendant les vacances, destruction de l'aspi garanti :smt089. Je peux aussi ajouter une tempo maxi de 20 ou 30min sur l'arduino (facile à coder) et ainsi obliger un réarmement manuel (genre fermer et réouvrir une trappe pour relancer l'aspi pour 30min de plus), et/ou mettre une tempo de 5min max sans mouvement de capteur PIR (ceux des alarmes IR).
Je pense qu'il y a plus imple.
Cette affaire de trappes de sélection n'était pas connu dans ton exposé. Je pense qu'un arduino est une bonne idée, comme les capteurs à effet de Hall. Mais les points faibles sont : la carte Sd du scetch qui s' 'use au fur et a mesure de son utilisation et l'alimentation en 5 volts mais avec une puissance très forte qui n'est pas compatible avec un dépannage en utilisant un chargeur téléphone, en attendant.
Mais puisqu'il faudra passer par une alimentation : soit peaufiner cette histoire de capteurs de Hall, soit ma proposition de montage proposé, mais en substituant le contacteur de puissance en agitation en 220, par un à bobine en courant faible de n'importe quel voltage, dont la bobine serait mise en service par des contacteurs sous ampoules, appelés Interrupteurs à Lame Souple (IL). Ces interrupteurs concus pour le courant faible ET continu, placés sur circuit de la bobine d'excitation seront agités par le déplacement de la trappe d'ouverture des couloirs d'air équipés aimants mobiles se déplaçant sur le chemin de l'ILS correspondant.
Comme tu n'agiteras qu'1 à la fois, les autres ILS non magnetises ne mettront pas en service tes autres machines par retour de courant circulant.
Il faut prendre la précaution de choisir un contacteur à bobine polarisée et protégée par une diode de roue libre. Et les ILS interrompront le + , ca devrait marcher.
De fait, pas d'informatique sensible à la poussière, l'humidité ou autre ( vibration, electro-statisme ...). Un alimentation corespondante à la bobine du contacteur, mais de petite puissance pour le dépannage dynamisée par le prix du contacteur qui pourrait être un relais automobile réputé pour sa solidité et durabilité.( conso bobine environ 500 mA et les standards sont capables d'encaisser 30 à 40 ampères sous 12 volts, donc chercher, dans ce choix un relais qui encaisse 70 à 80 ou plus, qui pourra encaisser le courant de crête de l'aspirateur en 220, par le calcul de l'équation P=U.I)
Voilà.
 
P
picator
Ouvrier
22 Oct 2013
258
Non, il a de la mémoire flash pour ce faire.

Cordialement
jpbbricole
Alors, d'accord, je suis allé aux nouvelles. Un arduino Uno a une mémoire flash de 32kb. Pour l'augmenter, il faut en plus programmer pour passer par autre chose. Pas simple !...
Mais donc bien sûr, mon argument de méfiance sur la présence d'une carte Sd est non avenu.
Mille pardons.
 
V
vibi27
Apprenti
23 Juin 2017
93
  • Auteur de la discussion
  • #14
Bonsoir,
@picator: Pas de souci, 90% des arduino n'ont pas de carte SD.
Ils ont une mémoire faible mais largement suffisante pour ce genre d'application.
Je n'utiliserai pas 30% de la mémoire d'un arduino nano, un des plus petits et dont le coût est très faible (quelque euros).
En fait dès qu'on ne lie pas notre code avec une tierce librairie (et ce sera le cas ici), et notamment les librairies d'affichage et de communication,
on peut faire ce qu'on veut avec le plus petit des arduino micro.
Et effectivement les mini "pc" type raspberry PI ou pcduino ont une carte SD qui dure environ 1an ou 2ans car ce n'est pas fait pour être écrit en permanence dessus, j'en ai fait les frais dernièrement.
Pour la sensibilité à la poussière, l'arduino sera dans une boite de dérivation.
Pour la sensibilité à l'électrostatique, j'ai mis à la terre toute ma ligne d'aspiration: on verra bien si c'est efficace.
Je ne voulais aucun mouvement mécanique sur les capteurs des trappes (à cause de la poussière), d'ou le capteur effet hall + aimant: même si de la poussière s'accumule entre deux, cela fonctionnera, les ILS ne me conviennent donc pas mais l'idée est bonne.
Et puis j'ai déjà soudé et collé mes capteurs aux trappes...
 
Haut