Radecal Piranha 1313

M
melka
Nouveau
13 Mars 2008
20
Annecy
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

Inscrit depuis 2008 sur le forum, je suis enfin acquéreur (enfin, mon employeur, l'école supérieure d'art annecy alpes) d'une fraiseuse type portique.

Au départ, nous souhaitions acquérir une BZT via Ironwood distribution, mais suite à des problèmes financiers de la société (j'ai cru comprendre qu'ils étaient en manque de trésorerie pour pouvoir payer les 50% à la commande à BZT, et en tant qu'établissement publique, nous ne pouvons pas payer d'acompte), nous avons réussi à trouver une autre machine, d'occasion celle là, pas très loin de chez nous.



C'est une machine de 2014, très peu utilisée, avec une broche 24.000tr/min (je n'ai plus la puissance en tête, mais on est dans les 4.5HP / 3.7kW). Le chassis est mécano-soudé, c'est de la bonne section, et la machine fait dans les 800kg d'après le vendeur (et je le crois).

Je vous passe les détails, mais ça nous a pris une bonne semaine entre la livraison et la première mise en route (démontage complet des capots et de l'armoire électrique de la machine, dépose du portique, verticalisation, fabrication de rampes et plateformes pour la manutention, cassage de mur en parpaings, ...) Elle est arrivée dans la salle ou elle doit être, elle est branchée, demain je tente de faire quelques copeaux :)

J'ai néanmoins quelques questions au niveau électrique et électronique. Bien que Radecal Machine Sales soit une boite anglaise, toute l'électronique est chinoise. Je n'ai pas soucis particulier avec ça, tant que ça marche, mais c'est compliqué de trouver des informations sur les différents modules.

Par exemple, la BoB, référence TX_CNC 0.1. En plus des connecteurs standards pour brancher les drivers de moteur, le VFD et les interrupteurs de fin de course, il y a deux connections type DB-9. L'une est en fait un cable ethernet relié à l'ordi, l'autre est pour brancher un médaillon. Je l'ai ouverte pour jeter un oeil au circuit (sérigraphie différente du boitier par exemple), mais rien de concluant.



Le logiciel de contrôle s'appelle "CNC_ROUTER" (bonne chance pour trouver des informations), la BoB à comme adresse IP 192.168.0.164 (ou 162), et là j'ai mon premier gros problème : tout le réseau interne de l'école est en 192.168.0.xxx Il faudrait que je puisse changer cette IP en autre chose pour ne pas rentrer en conflit avec le réseau interne, mais à mon avis, ça va être coton.

Autre soucis, c'est que dans le futur, j'aimerais bien passer à Mach4 par exemple, mais sans aucune idée de la configuration de la BoB ça va pas le faire.

NB: En gros, dedans, y'a une puce qui convertit l'ethernet en "autre chose" (peut-être un ARM Cortex, j'ai pas bien regardé la ref), et un FPGA Altera Cyclone, plus tout les passifs etc qui vont bien. Je pense que c'est une copie standard d'un modèle comme un "Ethernet Smoothstepper" (qui utilise un Xilinx Spartan, donc j'en doute) ou un myCNC ET-x (avec du Altera dedans, donc plus probable)

NB2: J'essayerais peut-être de faire un coup de Wireshark pour voir comment ça communique en ethernet.

Les drivers de pas-à-pas sont des Yako YKT008. J'ai bien trouvé le site du fabricant, mais pas de document sur ce modèle en particulier (plus fabriqué, je pense).

Le VFD est un Holip HLP-A 3.7kW. Le câblage du contacteur pour le VFD est directement contraire à la recommendation du fabricant, à savoir que le contacteur ne devrait pas servir de marche / arrêt pour le VFD. De plus, la pompe à dépression est mise en route avec le même engin (un Schneider Tesys)... Il va falloir que je revoie ça.

En bref, niveau mécanique, c'est pas mal du tout d'après moi, mais électriquement, y'a des petits soucis. Rien de grave, mais bon, faut bricoler un peu tout ça :)

Si vous avez des infos sur la BoB, je suis complètement preneur.

Bonne soirée.
 
M
melka
Nouveau
13 Mars 2008
20
Annecy
  • Auteur de la discussion
  • #3
Je pourrais effectivement demander à l'administrateur de bloquer l'attribution via DHCP de cette adresse, mais par sécurité (informatique, j'entends), je préfère isoler la CNC du réseau, tout en pouvant connecter l'ordinateur via une autre interface (deuxième carte ethernet ou clé wifi), ne serait-ce que pour accéder à des dossiers partagés. De plus, vu la taille et l'état de notre infrastructure, j'ai peur que de passer par le routeur introduise des latences intolérables.
 
pailpoe
pailpoe
Compagnon
29 Janvier 2011
881
Haute-Saône
Chez nous , on a rajouté une deuxième carte réseau dans l'ordinateur pour créer un deuxième réseau avec des Ip fixes.
 
M
melka
Nouveau
13 Mars 2008
20
Annecy
  • Auteur de la discussion
  • #6
Bonjour à tous,

Après quelques recherches (surtout au niveau logiciel), je me suis rendu compte que la machine est une SUDA VG1313, machine chinoise repeinte par Radecal. Ils ne sont donc que revendeur, si certains souhaitent commander chez eux. Pour notre part, nous avons acheté la machine d'occasion, et on à fait une affaire honnête. SUDA est revendu en France par Sidermeca / 3D-latitude :
http://www.3d-latitude.com/machine-serie-vg-vg1313,12.html

J'ai donc envoyé un message directement à SUDA pour voir si il avaient une version plus récente de leur logiciel, voir un petit utilitaire de configuration de la BoB pour cette histoire d'IP.

Après avoir remonté la machine, un rapide test au comparateur monté sur la broche me montre que l'on a environ 0.7mm max de différence en Z aux quatre coins de la table aspirante (1250x1250mm environ). Un petit surfaçage s'impose, mais rien de violent. Il me reste a vois si la broche est bien verticale, et usiner un carré pour vérifier l'équerrage en X/Y.

Pour le moment, je ne suis pas mécontent, la machine à l'air robuste, mais on verra quand on commencera a couper de l'alu :wink: Il faut maintenant que j'écume les forums pour voir ce que les gens pensent de SUDA.
 
ingenieu59
ingenieu59
Compagnon
10 Septembre 2013
3 415
cassel 59
Bonsoir,

en effet, c' est une très belle machine, même si , à la base , c' est une construction chinoise .
 
M
melka
Nouveau
13 Mars 2008
20
Annecy
  • Auteur de la discussion
  • #9
Bonjour,

Après avoir fait quelques petites passes d'usinage, je sens deja venir les limites du logiciel de pilotage original et de la carte contrôleur. Je vais donc passer sur une InterpCNC 5 axes avec Mach3 afin de pouvoir contrôler les deux moteurs en Y indépendamment (parallelisme du portique) et avoir de la marge pour rajouter un 4eme axe, je pense faire cela dans les semaines à venir.

Néanmoins, ça se passe pas trop mal : j'ai rajouté une brumisation (Kool Mist Portamist) et l'aluminium se travail assez bien si on prends son temps. Le gros soucis, c'est surtout la table aspirante qui était livrée avec la machine, je l'ai donc complètement retirée, et je vais la remplacer par un martyr en médium afin de vraiment pouvoir travailler avec les étudiants de l'école sur les pièces en bois qu'ils souhaitent usiner.
 
ingenieu59
ingenieu59
Compagnon
10 Septembre 2013
3 415
cassel 59
Bonjour,

pour la bob, tu as l' embarras du choix , il y a tous les prix .
pour la table aspirante, que lui reproches tu ?

Certains font , en plus de la table aspirante, un martyr en médium, percé de x trous afin de maintenir la plaque à usiner .
 
CNCSERV
CNCSERV
Compagnon
27 Décembre 2007
5 116
FR-28360
Après quelques recherches (surtout au niveau logiciel), je me suis rendu compte que la machine est une SUDA VG1313, machine chinoise repeinte par Radecal.
Ce n'est pas spécialement une machine Suda, toutes les machines chinoises sont quasi identiques, elles sont fabriquée avec les même éléments quelques soit leur marque.

La table à dépression est vraiment très bien, bien sur il faut mettre un MDF marthyr dessus.
 
M
melka
Nouveau
13 Mars 2008
20
Annecy
Bonjour à tous.

J'ai reçu la carte InterpCNC 5 axes et les nouveaux capteurs de fin de course. Tout à été recablé avec deux capteurs pour l'axe X afin de régler la perpendicularité du portique (axe B assigné à X), il ne me reste plus qu'à finir de configurer Mach3 et à calibrer la machine. J'ai juste un petit soucis pour la prise de hauteur d'outil : c'est le genre de jauge qui fait contact entre la masse de la machine et une entrée de la carte, j'ai juste un doute sur le branchement à faire au niveau de l'InterpCNC mais je vais contacter Soprolec sous peu.

@CNCSERV : C'est fort probable que ça ne soit pas une Suda, effectivement. En tout cas je trouve que mécaniquement ça tient plutôt bien la route, mais la BOB avait vraiment besoin d'être changée.

Pour la table aspirante, le gros soucis pour moi, c"était le fait qu'elle soit collée et vissée aux traverses aluminium. Je n'avais donc pas accès aux rainures me permettant d'utiliser d'autres fixations (étau, sauterelles, etc...), et je perdais 20mm de hauteur de travail juste pour ça. De plus, les espacements des rainures et leurs largeurs n'étaient pas idéaux (surement des mesures en imperial), et le joint caoutchouc que j'ai trouvé pour isoler des zones ne m'avait pas l'air très efficace car pas adapté (diamètre du joint en mm).

De plus, n'étant pas habitué à travailler avec, je ne maitrise pas la logique d'attache pour les pièces autres que des planches d'au moins 50x50, en dessous de ça, la surface d'aspiration me semble un peu faiblard et j'ai peur de voir un brut se détacher.

Je vais donc commencer par me faire la main et produire des choses avec ce que je connais, à savoir un martyr en médium vissé + la possibilité d'utiliser étau, etc... dans les rainures en T. Ensuite, lorsque j'aurais maitrisé 2 ou 3 choses, je réusinerais surement une table aspirante, étant donné que la tuyauterie + la pompe sont deja là, et qu'il serait dommage de ne pas les utiliser.
 
ingenieu59
ingenieu59
Compagnon
10 Septembre 2013
3 415
cassel 59
Bonsoir,

oui, déjà, commence par te faire la main dessus .
Il faut travailler avec pour la connaître, ensuite, tu verras, c' est un jeu d' enfants .
 
M
melka
Nouveau
13 Mars 2008
20
Annecy
Je profite pour poser une question sur l'InterpCNC 5 axes : dans la documentation, le branchement d'une jauge de mesure d'outil (pour faire un Z0 en haut d'un brut, par exemple) se fait entre V+ et une entrée digital de la carte. Cela fonctionne pour une jauge "autonome", avec un interrupteur à l'interieur.

Actuellement, sur la machine, j'ai une jauge consistant en un bloc d'aluminium de 15mm de haut. Un des deux fils est vissé sur le bloc, l'autre est branché directement sur la masse de la machine et donc la fraise que l'on souhaite mesurer.

Je ne peux donc pas brancher cette jauge comme l'indique la documentation, sinon j'ai, lors du contact, un court circuit entre le V+ de la carte et la masse de la machine. De plus, comme la masse de la carte (0V) est isolée électriquement de la masse de la machine via l'alimentation 24V et peut-être même à d'autres endroits, si je ne branche que le fil vissé sur le bloc, je risque d'avoir une entrée flottante, qui risque donc d'osciller.

Quelqu'un aurait deja eu ce soucis, et comment le régler (sans changer de jauge, pour le moment) ? Mes recherches sur le forum ne m'apportent rien, malheureusement.
 
CNCSERV
CNCSERV
Compagnon
27 Décembre 2007
5 116
FR-28360
De plus, comme la masse de la carte (0V) est isolée électriquement de la masse de la machine via l'alimentation 24V
Ca il faut éviter surtout avec une liaison USB, il faut mettre tout les - à la masse, 24V et alim des drivers.

Une fois les masses reliées, tu peux faire ce câblage, attention le palpeur se comportera comme un contact NC
1524662243691.png
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut