Mesurer la température en bout de buse

  • Auteur de la discussion MegaHertz
  • Date de début
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
Bonjour,

J'ai pu constater que d'une marque de buse à l'autre la conduction thermique n'est pas toujours la même.
C'est encore plus vrais quand on utilise des buses spéciales et plus dures pour du carbon, du phosporescent ou pierre.

Le problème c'est que l'imprimante mesure à l'intérieur du bloc.

Comment mesurer la température en bout de buse ?


Capture.PNG

C'est un instrument de mesure pour l'éxtrémité des pannes à souder.

En fait en électronique il y'a le même problème pour le réglage du fer.
Suivant la panne on peut avoir des différences plus ou moins pronnoncées entre la température relevée par le fer et la température pour la brasure.
 
Nico91

Nico91

Compagnon
le plus difficile c'est de faire la mesure pendant que ça extrude, c'est là le plus important et pas au repos.
 
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
Si tu extrudes comment tu mesures ?

Est ce que la température réelle à de l'importance ?
En fait non.
On fait son setting par rapport à ce que mesure l'imprimante et au résultat qu'on obtient.
Si tu mets 230° dans le profil pour ton PETG tu n'as absolument aucune idée de la température de ton boudin de plastique mais tu sais qu'avec ce réglage et la buse qui est sur l'imprimante ça fonctionne et que le stringing est maitrisé.

Maintenant tu changes de buse pour une acier trempé.
Comme c'est du PETG carbone tu pars sur le profil PETG.
Le problème c'est que ta buse plus dure a une conductivité thermique épouvantable et que du coup il faudait relever la température du profil pour avoir la même température en bout de buse.
Mais de combien augmenter ?

A mon avis l'important c'est que la température en bout de buse soit la même avec la nouvelle buse qu'avec l'ancienne, pas que la température soit celle du profil mesurée dans le bloc.
 
Yoda78

Yoda78

Compagnon
et ça ne va pas plus vite à faire des tests plutôt que de mesurer la température ?
 
L

la goupille

Compagnon
Bonjour
Le pistolet infrarouge devrait donner de bonnes indications.
Luc
 
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
Le pistolet infrarouge fonctionne très mal sur le métal.
Une caméra infrarouge ça fonctionnerait sans doute mais c'est beaucoup plus cher que ce thermometre fait pour les fers à souder.
 
KildeRouge

KildeRouge

Compagnon
Ne serait-ce pas la température du filament au sortir de la buse qui est importante ?
Je rejoins l'avis de MegaHertz mais cela nécessite plusieurs essais par buses .
 
gégé62

gégé62

Compagnon
bonjour,
je ne connais pas ce type d'équipement, mais s'il est possible de percer un trou de 2 mm (il existe même plus petit) on peut y loger un thermocouple, type J ou K . Le thermocouple dans ce cas ressemble à un conducteur à 2 fils, soudés au bout (ou au moins en bon contact), et connecté à un simple millivoltmètre (numérique pour haute impédance). Pour 150°C on doit mesurer 5 à 10 mV.
Veiller à ce que la jonction avec le voltmètre reste froide, et surtout constante, puisque en l'absence d'une correction (dite: de soudure froide"), la tension mesurée correspond à la différence de température entre le point de mesure et les connexions au voltmètre.
 
L

la goupille

Compagnon
Sur le métal ou autre surfaces qui me semblent ne pas donner de bons résultats je passe un coup de feutre noir indélébile ou de peinture noire haute température.
Sur le zamac ou l'alu fondu, une fine plaquette de graphite.
J'ignore la précision de cette mesure (surtout si le pistolet est sans correction de facteur d'émission) mais les résultats sont reproductibles.
Luc
 
D

Dudulle

Compagnon
Effectivement sur du métal il est préférable de mettre une couche de peinture pour être certain de l’émissivité, mais même de cette façon la mesure ne sera pas fiable avec un thermomètre IR, car l'ouverture numérique (la zone mesurée) n'est pas assez précise pour mesurer une zone aussi petite qu'une buse.
Si je devais faire cette mesure je collerai plutot un thermocouple très fin ou une PT100 avec une colle à haute température.
 
simplet

simplet

Compagnon
de mon expérience, je préfère utilisé des bloc en cuivre, qui répartisse beaucoup mieux la température, ensuite il existe des bloc qui ont le bloc de chauffe d'un coté et la sonde de l'autre coté de la buse. Personnellement, j'atteint souvent les limites des débits possible avec ma delta, en buse de 0,8 et des grande vitesse en mode vase par exemple, mon problème c'est plutôt la capacité de chauffe. Sur ma delta xxl en construction je monte un extrudeur high flow pour palier à ce problème. Donc je dirais que tant que tu atteint pas les limites, si tu imprime en buse 0,4 à 100mm/sec , tu peut avoir des petites variation, mais elle seront insignifiante à mon avis (si tu utilise les bon bloc de chauffe, avec un bon PID, etc..)
 
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
C'est pas pour mesurer pendant l'impression.
Le PID fait le boulot et pour la température un +-2° pendant l'impression me va très bien.

C'est pour vérifier le delta entre la température relevée et l'extrémité à vide (propre).
C'est grosso modo une mesure de l'efficacité thermique de la buse.

Quand on change jamais de buse on s'en fout.

Et puis c'était aussi de la curiosité mal placée.
J'avais essayé avec un thermometre à thermocouple et avec un infrarouge.
Dans les deux cas c'est vraiment pas évident de mesurer l'extrémité d'une buse ou d'une panne.

Pour 10 ou 15 boules on peut pas dire qu'on se ruine.
Je trouve cet outil pratique :)
 
P

pascalp

Compagnon
Le plus simple, une thermistance fixée avec un morceau de kapton sur l'extrémité de la buse. Si tu as un doute sur le contact, tu appliques un chouia de pâte conductrice.
 
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
Petit retour...

Pour mesurer en bout de buse c'est pas génial.
On finit par couler du plastique sur le capteur.
Avec le machin on a 5 ou 6 petits capteurs mais j'ai envie que ça dure le plus longtemps possible.

Finalement je vais garder cet appareil pour l'usage prévu : fer à souder.

Un fer à température contrôlée sait garder la même température même au bout d'une heure.
Mais la température affichée n'a quelquefois pas grand chose à voir avec ce qu'on a en bout de panne.
Cet appareil est fait pour ça et il le fait très bien.
 
L

la goupille

Compagnon
Bonjour
Il m'est revenue qu'un métal intermédiaire inséré dans le couple ne changeait rien si les 2 jonctions étaient à même température.
C'est ce qu'on fait avec le multimètre coté soudure froide.
J'ai donc étamé les 2 bout d'un couple K. Puis soudé à l'étain un fil de chaque coté d'un raccord 15/21.
Le truc est plongé dans l'eau bouillante.
Le thermomètre affiche 100°C.
Avec l'étain on ne pourra pas dépasser 150°C.
Si la buse est métallique, brasable cela pourrai bien marcher.
Luc
 

Sujets similaires

M
Réponses
58
Affichages
4 462
hozut
hozut
Haut