Lutherie & Lurem RD26F

  • Auteur de la discussion jprd
  • Date de début
B

ben57

Nouveau
Re: Lurem RD26F ou équivalent kity leman bernardo

ben57 a dit:
bonjour

Où en êtes-vous aujourd'hui après les 1ers déboires avec la lurem RD 26 F ? En êtes-vous finalement satisfaits ?
Pour ma part , cela fait 2 semaines que j'essaye de trouver des infos me permettant de mieux faire mon choix entre les différentes machines rabo dégau proposées en neuf dans la gamme de prix 700 - 900 euros. Au final, on trouve les marques européennes mais dont la fabrication est faite en chine LUREM RD 26 F, METABO HC 260, KITY 439 et on trouve également d'autres marques avec des produits très similaires (BERNARDO, HOLZMANN, toutes 2 autrichiennes) et sans doute également produits en chine.
Bref, en résumé :
- KITY 439 semble correct mais avec une puissance plus faible (1500 W) et globalement une machine plus petite et plus légère.
- Ensuite il y a LUREM RD 26, LEMAN RAD 260, METABO HC 260 ...avec tables en alu (table de sortie amovible) plus puissantes (2200 W) et plus lourdes et néanmoins transportables (80 kg)
- puis il y a les produits à tables basculantes en fonte d'acier et bien plus lourds (140 à 160 kg) comme BERNARDO ADM 260, HOLZMANN 260, KITY 2636 etc... et très semblables les uns aux autres à quelques détails près (couleur, puissance moteur, hauteur de rabotage)
Il devient dès lors assez difficile de faire un choix.
La KITY recueille le moins de critiques négatives mais j'ai peur qu'elle soit un peu juste pour passer occasionnellement des bastaings de 80x175 mm en 3 m de long (y-a-t-il des avis sur ce point de vue ?)
La LUREM RD 26 me semble être un bon compromis tout en favorisant un peu ce qui reste encore d'ingénierie et de service en FRANCE.
C'est donc le choix que je compte faire.

A noter que je n'ai pas trouvé d'avis ni de commentaires sur les BERNARDO ADM 260 ou encore BERNARDO 260 avec aspiration intégrée, ni d'ailleurs sur les produits similaires HOLTZLING 250 ou 260, KITY 2636 (produits chinois bien sûr).
Si des avis éclairés pouvaient continuer à enrichir le sujet, je pense que ça ne pourrait que profiter aux nombreux amateurs souhaitant acquérir une petite rabot-dégau.
A plus et merci d'avance

********************************************************************
RE- BONJOUR.
Après avoir hésité entre plusieurs marques et modèles de petites raboteuses dégauchisseuse (voir ci-dessus) , j'ai finalement opté pour le rabot dégaut OTMT 250 RD vendu par métiers et passions.
Tables dégau et rabot en fonte. tables de dégau réglables et relevables.
Dispositif d'aspiration des copeaux en tôle, bien agencé et d'une manipulation très simple.
Après avoir inspecté la machine sous tous ses angles, voici ce que j'en pense :

Positif :-D :
- mécanique dans son ensemble : dispositif d'entraînement de l'arbre par poulies alu et fonte et double courroie trapézoïdale;
- dispositif d'entraînement des arbres d'avance par pignons fonte + chaîne. L'embrayage se faisant par friction sur une grande poulie alu revêtue de caoutchouc d'env. 5 mm d'épaisseur.
- mécanisme de commande de l'avance ainsi que le mécanisme de commande du fût central :mécanismes très simples et ne montrant pas de signe particulier de faiblesse. Et ça fonctionne bien.
- moteur, même s'il ne fait que 1500 W (Puiss absorbée) ne donne pas l'impression d'un moteur "au rabais".
- arbre de 75 mm avec 3 couteaux HSS de 3 mm d'épaisseur.
- guide de dégauchissage de bonne dimension (longueur et hauteur) et système de réglage très satisfaisant.

Négatif (ou moins positif ?) :???: :
Les tables entrée et sortie n'étaient pas alignées (env. 1,2 mm de différence entre 2 poins extrêmes). Il a fallu les régler dans le plan selon les 2 axes X et Y. C'est pas compliqué mais laborieux.
En effet, côté opposé aux charnières, les tables reposent chacune sur 2 points d'appui constitués par 2 boulons M10 dont on règle la hauteur (table reposant sur tête de vis puis bridée par un levier ). En agissant uniquement sur ces vis, on ne parvient qu'à faire un réglage limité (rotation autour de l'axe oblique de la charnière). Dans mon cas, la table d'entrée avait un "creux près de l'arbre porte couteaux et la reprise des vis d'appui ne permettait pas de corriger suffisamment le défaut et il m'a donc fallu intervenir également coté charnière.
Du coté charnières, chaque table est fixé à sa charnière par des vis. On ne peut donc reprendre l'alignement complet des tables qu'en reprenant également leur positionnement par rapport à leur charnière. Pour cela on dessere les vis charnière/table afin de libérer les jeux d'assemblages puis on tourne une vis à excentrique permettant une légère rotation dans un sens ou de l'autre de la table selon un axe transversal. Le problème est que les tables sont prépositionnées d'usine et que l'ensemble table/charnière a été percé pour y loger 2 pions de positionnement. Reprendre le réglage nécessite donc d'extraire les 2 pions. J'ai donc extrait les pions des 2 charnières.
Ce système de réglage (boulons M10 d'appuis + vis à excentrique à pas standard) ne permet pas un réglage très fin.
Après quelques heures de tâtonnement j'ai pu obtenir un réglage acceptable (reste, au maxi, 15/100 ème de défaut d'alignement dans la totalité du plan. Pour l'usage que je compte en faire cela me semble acceptable (il me semble de toute façon difficile, voire impossible de faire mieux). A l'occasion je re-percerai et je mettrai d'autres pions.

Essai de la machine :-D :
Bruit sympathique (donne l'impression d'une machine "sérieuse")
Passage de chevrons 60/80 en sapin : aucun problème, même avec des passes entre 2 et 3 mm
Même la réglette d'épaisseur de rabotage était bien calée (je n'ai pas eu à la reprendre)
Avec ses 150 kg, la machine est stable.
A noter : les 3 couteaux étaient réglés => je n'ai pas eu à les reprendre (j'ai juste repris légèrement le serrage)

Maniabilité :
Monté sur un chariot à roulettes, elle se déplace facilement. J'avais également acheté le chariot universel vendu chez métiers et passions mais je l'ai vite remplacé par un chariot de fabrication maison (l'inconvénient du 1er est qu'il avait 2 roues pivotantes et 2 roues fixes, ce qui rendait le maniement difficile. De plus, le chariot n'était pas adapté pour y boulonner directement la machine) => fabrication d'un chariot 4 roues pivotantes + 4 pieds de stabilisation, le tout exactement adapté à la machine.
Inconvénient : poids de la machine 150 kg => il est préférable (indispensable) d'avoir un moyen de manutention (pour info : 4 trous filetés M6 sont prévus pour y fixer des anses de manutention )

En conclusion :-D : Je suis pleinement satisfait de cet achat et je ne regrette absolument ce choix.

merci aux différentes personnes qui m'avaient répondu et conseillé avant mon achat.

BEN 57
 

Sujets similaires

N
Réponses
24
Affichages
13 268
Jack bel
J
P
Réponses
12
Affichages
601
Pierre130C
P
Vimaak
Réponses
18
Affichages
15 036
Vimaak
Vimaak
BLCKSMTHS
Réponses
3
Affichages
350
BLCKSMTHS
BLCKSMTHS
K
Réponses
5
Affichages
1 103
Khar-t'er
K
R
Réponses
18
Affichages
2 798
rhacomed
R
Ridingfree
Réponses
24
Affichages
5 303
brico94
B
AXCO
Réponses
17
Affichages
4 484
G-M
Haut