Restauration Cincinnati EL205, un étau limeur entre la vie et la mort

pierreLG

pierreLG

Ouvrier
En fait le problème avec les 2 fils noirs c'est pour éviter de chercher à les identifier, normalement avec un câble de ce type (un 5G) le raccordement est le suivant :
  • vert/jaune = terre
  • bleu = neutre
  • marron = phase 1
  • noir = phase 2
  • noir = phase 3 : il y a donc un risque d'inverser les 2 fils noirs et donc d'inverser le sens de rotation du moteur, les câbles actuels ont un fil gris pour la phase 3 (=> plus de problème d'identification des conducteurs).
Pour contrôler le moteur il faut enlever toutes les connexions sur la plaque à bornes, c'est à dire le câble d'alimentation et les barrettes de couplage. L'ohmmètre d'un contrôleur universel dépanne mais il ne te permet pas de vérifier si l'isolement est bon (ça donne quand même une idée surtout quand la valeur lue n'est pas infinie :mad: ).

Peux tu mettre une photo de la plaque (à moins qu'il n'y ait vraiment plus rien à lire) ?

Les dimensions du moteur peuvent te permettre d'estimer sa puissance maxi (en comparant avec les dimensions des moteurs actuels).

Cordialement,
Bertrand
Bonsoir,
Je vais essayer de faire une photo de ce qu'il reste mais pas sur que ce soit très lisible,
Je vais aussi me renseigner auprès des membres possédant un El 205 il y a des chances qu'ils soient équipés du même moulin Je pense :)
Merci pour l'astuce pour vérifier le moteur,
Cdlt
Pierre
 
pierreLG

pierreLG

Ouvrier
Il y a potentiellement 2 problèmes avec le sablage :
- la géométrie
- la tribologie, la capacité à assurer un glissement sans frottement.
Pour la géométrie, je n'ai pas trop d'avis mais quand on voit les précautions qu'on prend lorsqu'on utiliser une pierre à huile pour bien la passer uniformément afin de ne pas modifier la géométrie, je doute qu'on puisse faire aussi "uniforme" en sablage.
Pour l’aspect glissement, je ne pense pas que tu puisse laisser en état. Le sablage fait plein d'aspérités, c'est ce qui lui donne cet aspect bien sympathique. Sauf que pour le glissement, ce n'est pas top ! Polir ensuite ? Il faut pas non plus faire un aspect miroir pour la lubrification.
Bref, tu t'ai compliqué la vie. Un coup de paille de fer aurait été plus simple, à mon humble avis.

Et quand je dis "mon humble avis", ce n'est pas une formule en l'air : il y a plein du trucs que je ne serait pas capable de faire et que tu nous montre. Donc oui : bien humble je suis. C'est super ce que tu fais et que tu nous fait partager.
Bonsoir,
Merci pour ton message, je ne savais pas trop comment redonner l'état d'origine, alors je me suis en effet un peu précipité sur le sablage, pour avoir déjà fait cela sur des glissières, la paille de fer après ce léger sablage m'a semble-t-il donné un résultat convenable niveau glissement et niveau géométrie, bon je vérifierai avant remontage au cas ou... et espère ne pas avoir commis l'irréparable :shock: ce qui me rassure c'est qu'il y a un lardon permettant le rattrapage de jeu donc si jamais j'ai trop attaqué la surface je pourrais me permettre une légère rectification dans le pire des cas.
Merci pour tes encouragements et aussi pour le mot tribologie dont j'ignorais l'existence ainsi que la signification.
Cordialement
Pierre
 
Bbr

Bbr

Compagnon
Re,

L'utilité d'enlever les barrettes c'est de séparer complètement les 3 enroulements ce qui permet une mesure facile des résistances d'une part mais aussi d'autre part de mesurer l'isolement des différents enroulements entre eux.

Pour ce qui est d'avoir 0 ou "OL" c'est effectivement ce qu'on obtient avec un multimètre basique, dans le cas où utilise d'autres types d'instruments (mégohmmètre, contrôleur d'isolement,...) les résultats ne sont pas aussi tranchés.

Nota : il me semble que les rondelles montées sur la plaque à borne sont un peu trop larges, normalement on utilise des rondelles plates normales en laiton et des écrous en laitons (au moins pour les intermédiaires entre les cosses des fils du moteur et les connexions des fils d'alimentation et de couplage (l'idée c'est de ne pas réduire plus que nécessaire la distance entre les bornes).

Cordialement,
Bertrand
 
pierreLG

pierreLG

Ouvrier
Bonjour,
Voici la photo des restes de la plaque moteur.
Ce qui est visible :
Fréquence : 50Hz
vitesse : 1500 tr.min-1
Puissance : 0.5 Cv
tension : étoile : 208 V ? triangle : 120 V ?

20211013_211504.jpg

Qu'en dîtes vous ?
Cdlt
 
Bbr

Bbr

Compagnon
Bonjour,

S'il n'a pas été rebobiné il faut donc du 220V tri pour l'alimenter en étoile, le plus simple est d'utiliser un variateur de fréquence 230Vmono/230Vtri vu la petite puissance du moteur ça ne coutera pas bien cher.

Je suis néanmoins très surpris par la tension 120V en triangle (70V entre phase et neutre ce n'est pas vraiment courant) mais pourquoi pas, on peut sans difficultés majeures faire n'importe quelle tension avec un transformateur.

Si tu fais un contrôle d'isolement avec l'appareil "kivabien" ne dépasse pas les 500V, enfin ce n'est que mon humble avis.

Au cas où tu changerais le moteur, un 0,37 ou 0,55 kW 1500 rpm 230/400V fera l'affaire, reste à vérifier la compatibilité mécanique.

Cordialement,
Bertrand
 
pierreLG

pierreLG

Ouvrier
Bonjour,

S'il n'a pas été rebobiné il faut donc du 220V tri pour l'alimenter en étoile, le plus simple est d'utiliser un variateur de fréquence 230Vmono/230Vtri vu la petite puissance du moteur ça ne coutera pas bien cher.

Je suis néanmoins très surpris par la tension 120V en triangle (70V entre phase et neutre ce n'est pas vraiment courant) mais pourquoi pas, on peut sans difficultés majeures faire n'importe quelle tension avec un transformateur.

Si tu fais un contrôle d'isolement avec l'appareil "kivabien" ne dépasse pas les 500V, enfin ce n'est que mon humble avis.

Au cas où tu changerais le moteur, un 0,37 ou 0,55 kW 1500 rpm 230/400V fera l'affaire, reste à vérifier la compatibilité mécanique.

Cordialement,
Bertrand
Merci pour ces infos Bertrand,
Je pensais le faire tourner en 380V triphasé mais ce sera peut-être plus simple de le remplacer en fait ?
Cdlt
Pierre
 
Strzelczyk

Strzelczyk

Ouvrier
J'ai déjà fait ainsi sur des glissières d'un étau sans que cela occasionne de défaut de métrologie. D'autres membres ont-ils fait de même ? Ou est-ce une erreur fatale à ne surtout pas commettre ?
Une erreur fatale c'est beaucoup dire.
C'est sûr que tu ne doit pas lancer ton étau limeur avec une surface de guidage du coulisseau dans cet état.
Mais une reprise à la pierre à huile (petits mouvement circulaires réguliers) devrait te permettre de récupérer le coup en une paire d'heure.
La paille de fer est à oublier, il n'est pas ici question de récurer un instrument de cuisine.
Ce que je viens d'écrire ne concerne bien sur que les faces obliques comportant rainures de graissage.
 
pierreLG

pierreLG

Ouvrier
Une erreur fatale c'est beaucoup dire.
C'est sûr que tu ne doit pas lancer ton étau limeur avec une surface de guidage du coulisseau dans cet état. Mais une reprise à la pierre à huile (petits mouvement circulaires réguliers) devrait te permettre de récupérer le coup en une paire d'heure.
La paille de fer est à oublier, il n'est pas ici question de récurer un instrument de cuisine.
Ce que je viens d'écrire ne concerne bien sur que les faces obliques comportant rainures de graissage.
Bonsoir,
Oui en effet je ne comptais pas remonter dans cet état :wink: mais je pensais que la paille de fer+wd40 aurait suffit !
Merci pour le conseil,
En plus, je dois avoir une pierre à huile dans les vieux outils récupérés chez papy, je vais regarder ça de plus près ! :smt023

par contre, juste pour préciser, je ne sais pas si vous voyez bien sur les photos, mais le sablage que j'ai fait est vraiment pas agressif du tout, la surface n'est même pas rugueuse, mais plutôt légèrement mat, je comparerai avec mes plaquettes de rugosité du taf pour voir. Mais en tout cas depuis le changement de média (passage du rugos 2000 au garnet 120) la rugosité des surface sablées n'a plus rien à voir, le rugos c'est bien pour le derouillage sévère ou pour les vieilles peintures, alors que le garnet c'est vraiment plus orienté petite mécanique fragile et matériaux mous, on est pas loin de l'état de surface d'un sablage au bicarbonate de soude.
Bonne soirée
Cdlt
Pierre
 
gustavox

gustavox

Compagnon
salut !

oui curieux ce moteur dont le 220 est la tension haute !

evidamment merci pour l'info l'isolement inter enroulements est en effet important a tester ! je l'oublie souvent !

pour le sablage la photo est peut etre trompeuse ! disons que sur un banc de tour ca aurait encore plus piqué les yeux mais c'est quand meme la glissiere principale de l'outil alors attention !!

cela pourrait etre "marrant" de mettre l'el en fonctionnement avec cette glissiere rugueuse pour voir si ca la poli rapidement ! quitte a mettre un peu de pate a roder ! c'est bien sur des conseils a ne pas suivre

l'idee de la pierre me parait pas mal ! meme un marbre avec de l'abrasif ?

cdt gus
 
yvon29

yvon29

Compagnon
Bonjour

Le grattage est peut-être une solution

Faire des petites touches sur toute la surface permettra de faire disparaître les fortes rugosités et créera les fameuses petites cuvettes si utiles pour retenir l'huile.

Pas besoin d'être un "cador" de l'ajustage,
Un peu d'entraînement sur un bout de fonte (usiné /rectifié et bien sûr sablé de la même manière).

La face est supposée globalement plane v un distribution des touches un peu uniforme n'est pas trop dur à réaliser.

Il y a plein de sujets de discussion à ce sujet ici dans le forum !
 
M

MARECHE

Compagnon
Bonjour
Le moteur ce n'est pas 220 v en étoile, mais comme écrit 208 v, soit du 120 v triphasé. C'est une tension canadienne. J'ai déjà eu le cas.
Salutations
 
pierreLG

pierreLG

Ouvrier
Bonjour
Le moteur ce n'est pas 220 v en étoile, mais comme écrit 208 v, soit du 120 v triphasé. C'est une tension canadienne. J'ai déjà eu le cas.
Salutations
Bonjour,
Tabernacle, vu vos multiple retours concernant la bizarrerie niveau tension, je me dis qu'il serait peut-être plus simple de remplacer le moteur vu sa faible puissance. Qu'en dîtes vous ?
Cordialement
Pierre
 
pierreLG

pierreLG

Ouvrier
Bonjour

Le grattage est peut-être une solution
Bonjour Yvon, ce n'est effectivement pas une mauvaise idée de remédier à cet état de surface par grattage :smt023

pour le sablage la photo est peut etre trompeuse ! disons que sur un banc de tour ca aurait encore plus piqué les yeux mais c'est quand meme la glissiere principale de l'outil alors attention !!

cela pourrait etre "marrant" de mettre l'el en fonctionnement avec cette glissiere rugueuse pour voir si ca la poli rapidement ! quitte a mettre un peu de pate a roder ! c'est bien sur des conseils a ne pas suivre

l'idee de la pierre me parait pas mal ! meme un marbre avec de l'abrasif ?

Oui, je vais essayer de récupérer proprement mon erreur car comme tu le dis c'est une partie essentielle de l'étau limeur !

bon par contre je ne vais pas le roder en service :smt003 après si tu veux faire un essai pour rigoler je te laisse le soin de faire ce test ainsi qu'un retour d'expérience avec photos :smt082

ce que je vais faire :
- essai à la paille de fer (ou brosse rotative laiton)+ WD40, si pas de résultat
- passage à la pierre à huile, ou au marbre éventuellement, si pas convaincu
- grattage des surfaces de contact, mais dans ce cas il me faut me fabriquer un grattoir.

Bonne journée
Cdlt
 
pierreLG

pierreLG

Ouvrier
En attendant de réparer mes bêtises sur les glissières, j'ai fait un test peinture sur les différentes parties du porte outil.
Cette fois ci, contrairement à mes précédentes rénovations, j'ai décidé de mettre une sous couche anti corrosion avant de mettre ma peinture de finition, le résultat est plutôt sympa même si je suis un peu déçu de la différence de teinte entre ma peinture habituelle en pot et celle que j'ai utilisée pour ces pièces en bombe, il s'agit pourtant du même RAL à savoir le vert Réséda 6011.

20211014_180313.jpg
20211014_184603.jpg
 
G

gaston48

Compagnon
Pour la méthode, j'ai commencé par un sablage au Garnet Mesh120, j'ai laissé tomber le Rugos2000 beaucoup trop agressif.
Bonjour,
Pourquoi tu n'essayes pas les billes de verre ?
C'est beaucoup moins agressif, largement suffisant concernant le décapage d'une corrosion,
l'aspect est satiné, et les résidus éventuels ne sont quasiment pas abrasifs
Je fais tout à la 40/80 microns, en faisant un nettoyage très soigneux de la
sableuse si passage de corindon à la bille de verre et réciproquement.
(Le bronzage est superbe aussi sur du microbillé et je confirme aussi les traces brunes, parfois, avant huilage )

P1020469.JPG
 
Strzelczyk

Strzelczyk

Ouvrier
Le grattage est peut-être une solution

Faire des petites touches sur toute la surface permettra de faire disparaître les fortes rugosités et créera les fameuses petites cuvettes si utiles pour retenir l'huile.

Pas besoin d'être un "cador" de l'ajustage,
Un peu d'entraînement sur un bout de fonte (usiné /rectifié et bien sûr sablé de la même manière).

La face est supposée globalement plane v un distribution des touches un peu uniforme n'est pas trop dur à réaliser.
C'est sûr, le grattage c'est le mieux.
Par contre dire que c'est facile, pour l'avoir fait sur du régule, je n'irai pas jusque là.
C'est vrai que je n'ai pas souvent gratté de la fonte ou de l'acier.
Il faudra tout de même contrôler, tout au long du grattage, avec un petit marbre et du bleu de Prusse.
 
pierreLG

pierreLG

Ouvrier
Bonjour,
Pourquoi tu n'essayes pas les billes de verre ?
C'est beaucoup moins agressif, largement suffisant concernant le décapage d'une corrosion,
l'aspect est satiné, et les résidus éventuels ne sont quasiment pas abrasifs
Je fais tout à la 40/80 microns, en faisant un nettoyage très soigneux de la
sableuse si passage de corindon à la bille de verre et réciproquement.
(Le bronzage est superbe aussi sur du microbillé et je confirme aussi les traces brunes, parfois, avant huilage )
Bonjour,
En effet les billes de verre donnent un bon résultat, j'en ai un sac mais n'ai jamais essayé de l'utiliser car parait-il les poussières (silice) sont très dangereuses pour la santé et ma sableuse n'est pas hyper étanche.
Je suis content que tu me confirmes pour les traces brunes, j'avais peur d'avoir loupé une étape :smt003
Bonne journée
Pierre
 
pierreLG

pierreLG

Ouvrier
C'est sûr, le grattage c'est le mieux.
Par contre dire que c'est facile, pour l'avoir fait sur du régule, je n'irai pas jusque là.
C'est vrai que je n'ai pas souvent gratté de la fonte ou de l'acier.
Il faudra tout de même contrôler, tout au long du grattage, avec un petit marbre et du bleu de Prusse.
Oui comme toi c'est une technique que je trouve fascinante mais il ne faut pas se louper, ne l'ayant jamais fait encore, je garde cette solution en dernier recours.
Bonne journée
Pierre
 
moufy55

moufy55

Modérateur
Parce que tu vois des poussières de Silice dans les billes de verre, mais pas dans le sable ? :mrgreen:
 
yvon29

yvon29

Compagnon
Re bonjour

dire que c'est facile, pour l'avoir fait sur du régule
Oui, certes : le régule est très (trop) mou et l'acier trop dur (ou plutôt "teigneux ? )
La fonte c'est du gâteau !
C'est comme le bois: travailler du hêtre y a pas plus facile, du chêne ou du sapin c'est pas pareil.

mais il ne faut pas se louper
D'accord.
Mais ici c'est juste un petit "rafraichissement"

Il faudra tout de même contrôler, tout au long du grattage, avec un petit marbre et du bleu de Prusse.
Même pas.
Mais ici il suffit de passer des coups de "grattouille" à 45° dans chaque sens .

il me faut me fabriquer un grattoir
Une vieille lime , affutage surtout sans chauffer excessivement : un gamelle d'eau à coté de la meule !
Finition à la pierre à l'huile.
 
pierreLG

pierreLG

Ouvrier
Une vieille lime , affutage surtout sans chauffer excessivement : un gamelle d'eau à coté de la meule !
Finition à la pierre à l'huile.
Ah bon ? super, j'ignorais que cela suffisait à faire un grattoir, merci :smt023
 
pierreLG

pierreLG

Ouvrier
Parce que tu vois des poussières de Silice dans les billes de verre, mais pas dans le sable ? :mrgreen:
Comme dirait Perceval, c'est pas faux :smt003
Mais pour être plus précis, le Garnet ne contient pas de silice "libre" qui est l'élément dangereux, tout comme le Rugos 2000 qui en contient moins de 0.1%.
Pour rappel, le Décret du 6 Juin 1969 interdit l'utilisation d'un média contenant plus de 5% de silice libre lors des sablages à sec (cabine ou jet libre) et dans les abrasifs type verre il faut se méfier, le miens contient entre 20 et 30% donc utilisation avec adjonction d'eau.
Cdlt
 
yvon29

yvon29

Compagnon
Bonjour

La bille de verre est un grenaillage.

Ça se fait beaucoup pour obtenir bon état de surface.

Personnellement je ne me ferais pas ch... : papier abrasif de grain décroissant sur cale métallique bien plane...
Avec de la bande abrasive j'utilise souvent une lime: on fait un 1/2 tour au bout de la lime, et on tient l'autre bout avec la poignée de la lime.
Finition à la cale...

Néanmoins, je persiste, un grattage léger me semble plus adéquat.
On peut dire que c'est du cosmétique, avec amélioration de la rugosité et création de poches d'huile
 
G

gaston48

Compagnon
La bille de verre est un grenaillage.
Les dénominations ne sont pas très nettes, je dirais plutôt microbillage.

Ce fournisseur fait bien la distinction entre grenaille d'acier et bille d'acier par exemple


Et concernant ma remarque, elle concerne l'ensemble de la machine, comme son cube bien oxydé
 
pierreLG

pierreLG

Ouvrier
Bonjour
Garnet est le minéral appelé en français le grenat.
Salutations
ah d'accord, merci pour cette précision !
En plus j'aime pas trop utiliser des mots anglais quand il en existe des Français (et ce n'est pas par chauvinisme) :mrgreen: :mrgreen:
 
Dernière édition:
pierreLG

pierreLG

Ouvrier
Aujourd'hui remontage du porte outil,
le résultat est plutôt sympa, j'aime bien le mélange noir/vert, bon par contre le vernier aurait été mieux en métal nu, je reviendrais peut-être dessus plus tard.
20211017_175718.jpg
20211017_175724.jpg

bonne fin de dimanche.
Pierre
 
gustavox

gustavox

Compagnon
ca a l'air super ce brunissage tres joli en tout cas !

question est ce que l'acidite des doigs a la longue ne va pa "patiner" les organrs comme la manivelle, ou est ce que les coups de cle repetes sur l'ecrou de bloquage angulaire du porte outil ne va pas le faite disparaitre ?

c'est une grosse question pour moi qui suis un peu dans l'agriculture, les peintutes agricoles qui couvrent tout mais des q'on commence a demonter deux trois elements ca fait serieusement tache !

pour le noir et vert c'est a force de trainer sur usinages ... ca deteint XD !
 
pierreLG

pierreLG

Ouvrier
ca a l'air super ce brunissage tres joli en tout cas !

question est ce que l'acidite des doigs a la longue ne va pa "patiner" les organrs comme la manivelle, ou est ce que les coups de cle repetes sur l'ecrou de bloquage angulaire du porte outil ne va pas le faite disparaitre ?

c'est une grosse question pour moi qui suis un peu dans l'agriculture, les peintutes agricoles qui couvrent tout mais des q'on commence a demonter deux trois elements ca fait serieusement tache !

pour le noir et vert c'est a force de trainer sur usinages ... ca deteint XD !
Oui le rendu est chouette, c'est vrai que le vert réséda on y devient vite accro ! :smt003
Pour la durabilité du brunissage, je sais pas, ça m'a l'air assez profond, ce n'est pas un revêtement mais plutôt le même rendu qu'une anodisation ou un autre traitement de surface, par exemple.
Cdlt
 

Sujets similaires

JPDB 15
Réponses
25
Affichages
3 628
Weg57
W
S
Réponses
5
Affichages
2 402
sb1971
S
A
Réponses
3
Affichages
3 007
alexis20
A
barbacane
Réponses
34
Affichages
10 108
Papynano
Papynano
barbacane
Réponses
11
Affichages
4 320
lolomoto31
lolomoto31
Vieulapin
Réponses
42
Affichages
15 694
claude74
claude74
H
Réponses
30
Affichages
13 151
gégé60
G
jeanmichel1946
Réponses
21
Affichages
8 595
cerber
C
Haut