Calage tête à l'horizontale, incompréhension.

  • Auteur de la discussion MacPepR
  • Date de début
Dodore

Dodore

Compagnon
Bien sûr que sur une vieille machine comme la mienne, on se retrouve aussi "aux pâquerettes". Cependant avec le comparateur, on sait mieux de combien, me semble-t-il.
Le noeud de l'affaire a été trouvé par Bbr. Je lui baise les pieds en remerciement. Le centre de rotation de la tête autour de la croix rouge obligerait à des calculs, certes amusants, mais longs. J'ai opté pour une plus classique démarche "itérative" ou par tâtonnements successifs.
Voici la séquence.
Déplacement côté droit, comparateur mis à 0.
Voir la pièce jointe 780802

Déplacement à gauche, mesure du défaut, ici de l'ordre de 15/100.
Voir la pièce jointe 780803

Correction d'une partie du défaut, par cale en bois et massette.
Voir la pièce jointe 780804

Voir la pièce jointe 780805

Retour côté droit, on n'a déjà plus que 10/100 d'erreur. Et c'est reparti pour un nouveau cycle, mise à 0 à droite, déplacement, correction, etc. En 4 à 5 cycles, je suis arrivé à ça, après avoir cherché à chaque extrémité le sommet de génératrice, point de rebroussement, appelez le comme vous voulez.
A droite, mise à 0.
Voir la pièce jointe 780806

Déplacement à gauche, recherche du point haut et on voit qu'il reste environ 1/100 de défaut. C'est pour faire un usinage sur une trentaine de mm, on considérera le défaut largement acceptable.
Notez qu'entre le début et la fin, l'aiguille a commencé dans les 6 heures sur la montre, pour finir dans les 9 H. Avec seulement des remises à zéro par le cadran lors de chaque passage à droite.
Voir la pièce jointe 780808

Merci à tous les contributeurs qui m'ont bien éclairé à un moment où je pédalais dans un mélange de semoule et de choucroute.

Et puisse ce fil servir à d'autres.
Oui bien sûr en bricolant on y arrive
mais en prenant le calcul par proportion , comme je l’ai montré ici c´est plus vite fait
 
MacPepR

MacPepR

Ouvrier
Il y a une question d'habitude qui intervient. Aujourd'hui sur un tour par exemple, je dégauchis une pièce au comparateur en moins de 30 secondes, temps de prise et de repose du comparateur compris. Je pose et dégauchis un étau de fraiseuse en 5 à 10 minutes. Là, j'en ai passé une quinzaine, temps de prise des photos compris.
Je pense qu'au bout d'une dizaine de fois, ça se torchera en 10 minutes tout compris. Et pour autant, les petits calculs simples comme une règle de trois ne me rebutent pas.
 
tatave

tatave

Compagnon
Ah oui, 5-10 min pour un étau, c'est effectivement un peu long...

En général en 3 coups il est au centième pour ma part ( Je me casse même moins la tête au travail qu'à la maison, les pièces que j'ai à y faire maintenant sont souvent moins précises que mes pièces perso...)

Par contre dans mon ancien boulot, j'avais à sortir des pièces précises, et je réglais l'étau à 1-2 microns...
 
MacPepR

MacPepR

Ouvrier
Je parlais de temps total, y compris le déplacement de l'engin, la pose des fixations, etc. Et je ne suis pas super rompu à l'exercice non plus.
 
G

Gcrimi2005

Ouvrier
Vous avez une double tête inclinée, (testa a doppia inclinazione) perso je mettrais deux comparateurs, un sur le plan Z et l'autre sur le plan X (le premier verticalement et le second horizontalement), mettre les deux à zéro et scanner, si on change chercher assurer le parallélisme de la barre de référence avec les axes de la fraiseuse
 
G

Gcrimi2005

Ouvrier
Sur cette tête, je vois deux graduations, une sur le plan vertical et l'autre sur le plan horizontal.
Lorsque les deux comparateurs toucheront deux génératrices du cylindre de commande, ils auront un écart nul, mais si le cylindre est légèrement incliné vers l'arrière ou vers l'avant, le comparateur vertical part du maximum de la courbure et le déplacement de la table descend, soit vers le vers l'arrière ou vers l'avant et vous pouvez voir l'effet mis en valeur par lui.
Pour cela, il doit réinitialiser simultanément deux comparateurs, il n'est pas important qu'ils soient réglés à 90 °, seulement lorsqu'il a bien aligné l'axe horizontal, les deux comparateurs donneront un écart nul (j'espère avoir été clair)
 
Dodore

Dodore

Compagnon
Est ce que tu peux préciser, avec si possible une photo ce que tu apppelles une tête à double inclinaison . C’est la première fois que j’entends cette appellation
 
Bbr

Bbr

Compagnon
Bonjour,

A priori c'est une traduction du nom en italien pour une tête "birotative" c'est à dire une tête universelle.

Les principes des têtes universelles les plus courantes sont de 3 types :
  • Gambin : tête birotative coulissante
  • Huré : tête avec 2 coulisses circulaires dont une est inclinée à 45° et l'autre est verticale
  • Dufour (et beaucoup d'autres) : tête avec 2 coulisses circulaires perpendiculaires entre elles (comme celle en photo sur le premier message de ce sujet).
Il y a d'autres types de tête comme par exemple chez Dufour : une tête universelle à fourreau coulissant.

@Gcrimi2005
Utiliser 2 comparateurs c'est faisable mais ça n'apporte rien de plus au niveau du réglage de la tête car les 2 rotations de cette tête sont perpendiculaires.

Le plus simple pour éviter une erreur de mesure avec un comparateur qui palpe une génératrice d'un cylindre c'est d'utiliser une touche couteau :
1655686927558.png

Il faut bien sûr que le comparateur et la touche soient correctement positionnés. :maiscebien:

Cordialement,
Bertrand
 
G

Gcrimi2005

Ouvrier
Merci Bbr pour la précision [tête bi-rotative (pour moi) = tête universelle (pour vous)]
Je pense que Dodore est professeur de mécanique et bien sûr il est payé pour qu'un élève utilise un langage approprié .

La touche peut être en forme de boule (elle permet toujours un contact ponctuel).
Ainsi lorsque les deux axes de rotation de la tête universelle sont parfaitement perpendiculaires, toutes les génératrices du cylindre d'essai (et / 0 de mesure) seront parallèles à l'axe de rotation du cylindre et lorsque l'opérateur parvient à le positionner parallèlement au guide X, tous les problèmes trouvés par MacPerR sont éliminés
 
Dernière édition:
Dodore

Dodore

Compagnon
Bon j’ai enfin compris ce que tu veux faire : régler en meme temps les deux alignements ( vertical et horizontal)
pour Moi je ne suis pas sûr que se soit une solution pratique
peut être que la touche plate , que je ne connaissait pas, facilitera le réglage
pour moi il est plus pratique de régler indépendamment chaque axe
eventuelement pour un contrôle finale mais il faut deux comparateurs
anecdote : je me rappel encore la première boîte ou j’ai travaillé , il y avait LE comparateur pour 15 tours donc un seul comparateur
 
thierry74

thierry74

Compagnon
Bonjour,

J'utilise ces touches, je les avait acheté où je travaillais mais depuis je me les fabrique, c'est assez simple de conception !!!!

20220620_065348.jpg

Les 2 modèles, le pas c'est M2.5
20220620_065407.jpg

Je préfère celui ci, la touche est montée serrée, le moletage c'est du superflu !!!
 
Dodore

Dodore

Compagnon
Merci Bbr pour la précision [tête bi-rotative (pour moi) = tête universelle (pour vous)]
Je pense que Dodore est professeur de mécanique et bien sûr il est payé pour qu'un élève utilise un langage approprié .
Je pense que chaque pays a ses appellations techniques qui lui sont spécifiques et la traduction mot à mot peux prêter à confusion donc il est bien de préciser de quoi on veux parler
je me rappelé d’une expression « Pierre tombale » j’etais assez surpris de ce nom, c’était en faite une façon de fraiser en série
je ne suis pas professeur de mécanique
 
Dernière édition:
MacPepR

MacPepR

Ouvrier
"Pierre tombale", où as tu entendu ça ? J'ai beau me creuser la tête, rien ne me vient en essayant de penser comme un francophone québécois ou africain qui y comprend du fraisage en série.
 
Bbr

Bbr

Compagnon
Les expressions et noms utilisés dans les différentes langues sont effectivement difficiles à traduire littéralement, exemple :
  • Bâti -> Bed
  • Console -> Knee (pour une fraiseuse par exemple)
Autre exemple : la lyre d'un tour se dit aussi "tête de cheval" en français et les axes intermédiaires montés sur la lyre s'appellent "cavaliers", il faut reconnaitre que les anciens avaient un langage "imagé", c'est la même chose dans les autres langues (par exemple pour la tuyauterie en anglais, plus exactement en jargon ricain de chercheur de pétrole il y a bien longtemps...)

Selon le métier et la langue il y a des dictionnaires spécialisés comme ici par exemple.
 
simon74

simon74

Compagnon
pour moi il est plus pratique de régler indépendamment chaque axe
Toute a fait. Faut que le horizontale et verticale soit reglées deja "a l'oeil", puis utilisation d'une comparateur "classique" avec touche plate, une fois dans le horizontale, puis dans la verticale (ou vice versa). L'ordre de reglage sera important sur une tete style Huron.

Touche plate dans ce sens la, bien sur :

1655752883835.png
 
Dodore

Dodore

Compagnon
Et si on n’a pas de touche plate on fait un léger déplacement pour chercher le point de rebroussement ( point plus haut ou plus bas sur un cylindre )
sur la vidéo de l’AFPA c’est à 3mn40 et 4 mn 15
 
Dernière édition:
Bbr

Bbr

Compagnon
Au risque de me répéter la touche plate n'est pas la touche la plus adaptée pour faire une mesure sur une génératrice d'un cylindre (surtout lorsque l'axe du cylindre n'est pas parallèle au plan de la touche (si besoin je peux faire un croquis pour expliquer).
 
Dodore

Dodore

Compagnon
je suis bien d’accord
Pour moi la touche plate est surtout pratique pour palper sur une pointe
je m’en suis servi pour régler des outils sur une aléseuse
 
  • Réagir
Reactions: Bbr
Haut