Restauration Schaublin 13 - Broche horizontale dernière génération

W

Watch.Mike.Ing

Ouvrier
La géométrie avait été contrôlée et reprise chez Deschamps, de mémoire...
Jolie 13 !
En effet ce n'est pas un grattage d'origine, il a été fait en arcs de cercles, a l'image d'une surfaçage en rectif, c'est peu courant, je ne sais pas si c'est volontaire ou si c'est tout simplement un mouvement naturel pour le bras du gratteur
 
T

tournele

Compagnon
De ce que je sais c'est un peu le procédé de chez Deschamps, rectification et grattage.
 
T

tournele

Compagnon
Allez, comme je suis un peu bloqué et que je me fais bien c...r à attendre que ça passe, je me dis pourquoi pas ne pas communiquer un peu plus sur ce qui a été fait depuis sur cette p'tite 13...
Son proprio étant malheureusement en très petite forme, avec un copain nous avons décidé d'essayer de lui faire plaisir et lui terminer la rénov' de cette petite fraiseuse.
Au vu des travaux soit disant effectués par l'ancien proprio, il a été décidé de démonter et vérifier ce que mon ami n'avait pas encore contrôlé, c'est à tout sauf la boite de la broche qu'il avait contrôlé dès réception de la fraiseuse. et bien nous en a pris quand nous avons vu toutes les cochonneries et copeaux que nous avons trouvé dans la console, et le tablier. Je sais que la majorité des membres apprécient les photos, mais malheureusement j'en ai perdu beaucoup à cause d'un téléphone qui a tiré sa révérence trop tôt. voici ce qui me reste de cette étape.
1655283605762.jpg


Comme vous allez le constater la propreté n'était de mise... la faute à la covid et aux russes à n'en pas douter:smt003

1655283605746.jpg



1655283605689.jpg


1655283605644.jpg


1655283605667.jpg


tout a donc été entièrement démonté et nettoyé, on a aussi constaté que les pignons de l'embrayage soufraient d'une usure anormale. Après recherches sur recherches, mise à contribution du réseau de connaissances et diverses prises de contact en France, on a trouvé ces foutus engrenages et autres pièces de la console qui méritaient leur remplacement (enfin ceux trouvés sont pas foutus hein, ils sont mêmes proches du neuf). On a même trouvé le Graal, une tête verticale et une vis et noix du X comme neufs. Alors par 'trouvé' il faut comprendre dépenser beaucoup d'euros.

Quelques éléments nettoyés

1655283605248.jpg


Une partie des roulements de la console ont été changé, ainsi que ceux des paliers du X, les protections élastiques de la vis du X également, photos qui me restent à la suite.


1664898989833.jpg



1664898989293.jpg


1664898989656.jpg


Les tiges des blocages de mouvement en X et Z étaient bloquées dans leur logement, je les ai percé et taraudé pour le prévisionnel d'un éventuel redémontage, corrigé les biseaux de la tige et du piston de blocage, puis remontage de l'ensemble.

1665149892274.jpg



1664898989614.jpg

1664898989526.jpg



1661435224383.jpg


1661435224397.jpg




1661523698023.jpg


1661523698004.jpg


au passage j'ai usiner une bague taraudée pour le remplacement plus aisé du voyant de niveau de la boite des avances, celui d'origine était plus opaque qu'un litre de peinture noire...
1661535182808.jpg


La poulie du variateur a elle aussi eu droit à son démontage pour le remplacement des toriques et du spy, le moteur servait de réceptacle à huile dès que ça tournait, heureusement l'axe est nickel. Nous sommes en attente maintenant des toriques et du spy, ainsi que du roulement et de la cage à aiguille du palier de liaison entre la tête horizontale et la verticale.
1664899036367.jpg


La tête "'trouvée' a été démontée, et nettoyée, les roulements sont en très bon état et donc seul le palier de liaison avait besoin de changer ces roulement et cage. Mais nous avons décidé de tout démonter pour tout nettoyer et remonter en appliquant le protocole de lubrification des roulements de Schaublin, c'est un peu rébarbatif mais essentiel.
voilà à quoi ressemblait la tête et son palier à réception:

Photo de Cedric.jpg


1664899036458.jpg


1665067806778.jpg


1665067806738.jpg
 
Dernière édition:
T

tournele

Compagnon
La tête était aussi crad' et goudronnée que le palier, donc même chienlit, au passage j'ai usiné vite fait un écrou à ergot ad' hoc.


1665133535524.jpg


1665133535475.jpg


1664899036590.jpg


1664899036537.jpg




1664899036393.jpg


La suite après la pub(quand les joints et roulements manquant seront arrivés, et que les deux éléments en fonte auront été poncés et repeint):-D
 
F

FB29

Rédacteur
Superbe travail de pro :prayer: !!

la propreté n'était de mise
Vous avez bien fait de démonter. Les canaux de lubrification du Z étaient bien colmatés, comme souvent :spamafote:

J'aurais une question, l'étanchéité entre le bâti et le coulisseau du Y se fait comment ? par un joint en cuir comme sur les premiers modèles ? Tu pourrais nous faire une photo du sommet du bâti :-D ?
 
T

tournele

Compagnon
C'est toujours le même système, un joint cuir qu'il faut bien imbiber de façon à ce qu'il regonfle après un moment d'inactivité. J'avais fait cette photo lors de la maintenance, si ça peut t'intéresser.

IMG_20221007_185110.jpg
 
F

FB29

Rédacteur
'avais fait cette photo lors de la maintenance, si ça peut t'intéresser.
Merci pour le cliché :-D !

Je voulais savoir si ce principe avait été conservé dans les modèles les plus récents, ou si un nouveau principe, avec un joint en matière synthétique par exemple avait été développé.

Sachant que le joint cuir est fragile et facile à abîmer si on ne prend par d'extrêmes précautions au retrait du coulisseau :???:.
 
T

tournele

Compagnon
Pour aller dans ton sens et en rajouter, sur ces machines je dirais que presque toute pièce à démonter demande d'être soigneux et précautionneux !
 
T

tournele

Compagnon
Je reviens de la boîte aux lettres où le père noël est passé, les joints et roulements attendus sont arrivés. Dès que possible je vais essayer de terminer la réfection de la tête et du palier.:)

IMG_20221007_191249.jpg
 
G

Gihor

Nouveau
Bonsoir Tournele, félicitations pour cette belle restauration. J’ai quelques questions auxquelles tu pourrais m’apporter, je l’espère des réponses. Après avoir démonté ma 13 presque complètement j’ai quelques pièces que je n’ai su démonter.
Comment as-tu démonté le vernier des Y et celui des X de droite ?
Quel outil as-tu employé pour sortir les bagues externes des roulements coniques 30206A du gros rouleau encadré par le joint de cuir sur l’avant dernière photo ?
 
T

tournele

Compagnon
Comment as-tu démonté le vernier des Y et celui des X de droite ?
Bonjour Gihor, c'est le pion et son ressort qui rendent le démontage difficile au premier abord. la tête du pion est fermement en appui dans la gorge qui lui est réservée dans les verniers.
X.png



J'ai usiné deux mâchoires de la hauteur moins 2mm et du diamètre de la partie lisse des verniers, que j'ai monté sur la potence de mon décolleur de roulement. elles viennent enserrer le vernier sur sa partie lisse et en vissant la vis de la potence, petit à petit la tête du pion de guidage sort de la gorge en comprimant le ressort qui le maintient (je n'ai pas de photos car depuis j'ai modifié l'alésage des mâchoires et j'ai passé le système à copain pour une manip sur son bateau).
les mâchoires prennent là où j'ai schématisé les flèches.
Y.png



J'ai utilisé une potence similaire, mâchoires usinées sur mesures pour enserrer les verniers, au lieu d'avoir des mâchoires qui passent sous les roulements ou les poulies comme. Tu usines ça dans de l'alu ça va bien et ne marque pas tes verniers.

potence.png


Le plus pénible c'est de comprimer ses sa.....ies de ressort et faire avancer en même temps les verniers au remontage:mad:.

Quel outil as-tu employé pour sortir les bagues externes des roulements coniques 30206A du gros rouleau encadré par le joint de cuir sur l’avant dernière photo ?
Ce n'est pas moi qui ait démonté et révisé la boite de la broche, c'est le propriétaire de la fraiseuse. Pour les cages de coniques ou de roulements éclatés et sans prise pour un extracteur, je fais comme tu peux voir sur les photos du palier de liaison de la tête verticale un peu plus haut, c'est à dire un cordon de soudure sur toute la circonférence intérieure de la cage. en refroidissant la soudure se rétracte et le diamètre de la cage diminue, elle sort toute seule, au pire si ça colle encore un peu à cause de la rouille ou des cochonneries accumulées, tu peux souder 2 boulons en M5 ou M6 à 180° d'opposition, et tu tires doucement un coup sur l'un puis un coup sur l'autre avec une branlette de carrossier (un marteau à inertie pour le terme exact) , ça sortira sans soucis.:wink:
 
T

tournele

Compagnon
Post Scriptum: les verniers n'ont à être à démonter que si les roulements des paliers auxquels ils empêchent l'accès chantent, ou si tu estime que la crasse les fait tourner avec des points durs et difficilement.
 
G

Gihor

Nouveau
Merci @tournele pour ces explications très détaillées. Tout de même ce n’est pas une cinécure pour retirer ces verniers et ces roulements.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer !
J’avais réussi à enlever le vernier du z et du x de droite en tirant après avoir bloqué la course, celui de droite je l’avais amorcé à la presse puis extrait avec des leviers de pendulerie. Celui des y je souhaitais le retirer pour le nettoyer car je pense que depuis une cinquantaine d’années cela n’avais jamais été fait. Mais bon la manivelle des Y est fluide le vernier aussi et avec la visu il est moins utilisé.
En ce qui concerne les roulements je reste pantois. Je n’ai ni poste tig ni les compétences pour faire ce genre d’opérations. J’avais envisagé de les changer mais ne sachant comment faire j’avais renoncé. En définitive elle n’est pas bruyante et puis, retraité je ne fais pas de la prod, je l’utilise occasionnellement . C’est une belle machine, je la bichonne. Tout de bon !
 
G

Gihor

Nouveau
Pour parfaire #38 je me permets de rappeler une manière de faire pour déposer le bélier après avoir retiré la tête verticale.
Pour retirer le bélier il est impératif de lever l’avant afin que le pignon de celui-ci n’endommage le joint de cuir
Retirer la règle du Y de la visu si la fraiseuse en est pourvue.
Retirer la noix du Y.
Retirer la plaque d’arrêt à l’arrière sous le bélier.
Retirer le lardon et sa vis.
Retirer le levier de blocage du Y.
Monter la table munie d’une planchette de bois à proximité du dessous du bélier.
A la manivelle soulever le bélier sans forcer sur les queues d’aronde.
Tirer le bélier vers vous sur la planchette avec précaution.
Lui faire faire un demi tour et descendre la table au maximum.
A cette hauteur il est plus facile de le déposer.
Attention c’est tout de même lourd.
 
F

FB29

Rédacteur
c'est le pion et son ressort qui rendent le démontage difficile
C'est un peu le même montage sur le vernier d'une perceuse Précis toutes proportions gardées. Difficile à retirer en tirant droit. Mais si on tire en tournant il vient beaucoup facilement.

Peut être faire un essai en entourant le vernier d'une bande de caoutchouc pour éviter le glissement, et tirer fermement à deux mains tout en tournant ?. Plus facile à imaginer qu'à faire probablement :-D !

Sur les modèles plus anciens il n'y a pas ce problème, le blocage des verniers est fait par un bouton additionnel au centre des volants.
 
T

tournele

Compagnon
Pour parfaire #38 je me permets de rappeler une manière de faire pour déposer le bélier après avoir retiré la tête verticale.
Pour retirer le bélier il est impératif de lever l’avant afin que le pignon de celui-ci n’endommage le joint de cuir
Retirer la règle du Y de la visu si la fraiseuse en est pourvue.
Retirer la noix du Y.
Retirer la plaque d’arrêt à l’arrière sous le bélier.
Retirer le lardon et sa vis.
Retirer le levier de blocage du Y.
Monter la table munie d’une planchette de bois à proximité du dessous du bélier.
A la manivelle soulever le bélier sans forcer sur les queues d’aronde.
Tirer le bélier vers vous sur la planchette avec précaution.
Lui faire faire un demi tour et descendre la table au maximum.
A cette hauteur il est plus facile de le déposer.
Attention c’est tout de même lourd.
Bone initiative que de mettre le procédé. Je me suis aidé d'une grue d'atelier pour faciliter la levée avec un petit angle, mais avec ta méthode on en a pas besoin .:smt023

Peut être faire un essai en entourant le vernier d'une bande de caoutchouc pour éviter le glissement, et tirer fermement à deux mains tout en tournant ?. Plus facile à imaginer qu'à faire probablement :-D !
Avec une lanière et en tournant, j'avais essayé mais c'est assez rébarbatif et mal aisé, ça glisse et se desserre quand on tourne. Certes on y arrive au bout du compte, mais avec 2 mâchoires au bon diamètre qui viennent épouser et enserrer le vernier, il fait meilleur à les démonter:-D ( évidement il y a le temps passé à les usiner, mais ce ne sont pas non plus des pièces qui demandent une exécution d'usinage avec des tolérances et des états de surface de fou hein....)

Cependant, force est de reconnaitre qu'à l'usage ce système est suffisamment souple pour permettre une mise au zéro rapide, tout en tenant le réglage sans glisser, et comme ça ne nécessite pas de démontage dans des périodes rapprochées, on peut bien se conformer au démontage 'embêtant'. :|

Le variateur a été réassembler avec ces joints toriques et spy neufs, je gage qu'il sera heureux d'avoir vaincu sons incontinence sévère, et le proprio de la 13 également:mrgreen:.

1665399229839.jpg
1665399229823.jpg


1665399229852.jpg
 
G

Gihor

Nouveau
Cependant, force est de reconnaitre qu'à l'usage ce système est suffisamment souple pour permettre une mise au zéro rapide, tout en tenant le réglage sans glisser
C’est vrai d’autant plus que ce système permet de véritablement bloquer le vernier en vissant le bouton moleté en bout de manivelle. Ce qui est en cause c’est la longueur maximale de compression du ressort qui ne permet pas au pion de se rétracter suffisamment. S’il m’arrivait de démonter à nouveau ces verniers j’essaierais de diminuer l’épaisseur de la tête arrondie de ce pion.
 
G

Gihor

Nouveau
La benzine rectifiée, c'est, sauf erreur de ma part, ce qui est vendu en France sous le nom d'essence F.
Non, l’essence F c’est gras ! C’est l’essence « C » moins courante mais que l’on trouve en grande surface de bricolage mais sous clé. Elle est employée en horlogerie comme produit de rinçage et je l’ai utilisée avec la graisse Kluber lds18.
 
T

tournele

Compagnon
C’est vrai d’autant plus que ce système permet de véritablement bloquer le vernier en vissant le bouton moleté en bout de manivelle. Ce qui est en cause c’est la longueur maximale de compression du ressort qui ne permet pas au pion de se rétracter suffisamment. S’il m’arrivait de démonter à nouveau ces verniers j’essaierais de diminuer l’épaisseur de la tête arrondie de ce pion.
J'y ai songé, mais en diminuant la hauteur de la tête du pion, celle-ci n'epouserait plus parfaitement la gorge qui la loge. Et de fait au lieu de créer un glissement on crée des points d'appui dont la charge moins bien répartie risquerait de marquer la dite gorge en diminuant à terme la fluidité du mouvement. L'autre problème est celui du démontage, le vernier d'extrait car la tête du pion en Demi sphère parfaite glisse vers le logement prévu à cet effet à mesure que le vernier recule en sortant. Si on crée une sorte de méplat, on crée un point d'appui qui nuit au glissement et il risquerait de devenir compliqué de chasser le pion dans son logement en exerçant une pression de traction sur le vernier pour l'extraire.
 
T

tournele

Compagnon
Peut-être plus simplement mesurer la force du ressort du pion, et de faire des essais avec des modèles un peu moins puissants ? Heureusement on ne baf pas redémonter demain matin...
 
G

Gihor

Nouveau
J'y ai songé, mais en diminuant la hauteur de la tête du pion, celle-ci n'epouserait plus parfaitement la gorge qui la loge. Et de fait au lieu de créer un glissement on crée des points d'appui dont la charge moins bien répartie risquerait de marquer la dite gorge
Les horlogers ont coutume d'utiliser le "burin à main" avec un support en éventail sur leurs petits tours, accessoire que l'on retrouve aussi sur Schaublin 70 et 102 et qui permet de tourner sans une extrême précision une boule ou des formes diverses.
IMG_5460.JPG
 
T

tournele

Compagnon
Les horlogers ont coutume d'utiliser le "burin à main" avec un support en éventail sur leurs petits tours, accessoire que l'on retrouve aussi sur Schaublin 70 et 102 et qui permet de tourner sans une extrême précision une boule ou des formes diverses. Voir la pièce jointe 796031
ça je n'en doute pas mais le problème persiste pour moi: Ss si ta gorge est usinée pour accueillir une tête de pion de la valeur d'une demi sphère de 9.6mm de diamètre et que tu la réduit à la valeur d'une demi sphère de 8mm de diamètre (par exemple) elle ne loge plus parfaitement et ton vernier son les contraintes des efforts que tu lu appliqueras à sa manipulation risque d'avancer et reculer sur son axe en plu de tourner dans le sens que tu lui appliques, et dès que tu vas comprimer son ressort d'immobilisation il va aller s'appuyer sur la cage qui l'accueille sur le palier... en tous cas ça il me semble...
 
Dernière édition:
T

tournele

Compagnon
Saut si ça dure aussi longtemps que sur la mienne . Changée 3 fois en 8 ans .
heureusement il a prévu de changer de fraiseuse tous les deux ans!:smt003
Tu t'en sers à un rythme très soutenu? plusieurs heures d'usinage tous les jours pour expliquer cette usure si rapide? ou peut-être l'axe est il marqué ou présente des irrégularités d'usure? Sur celle-ci ça pissait tellement qu'après avoir rempli le soir, et fait un peu tourné la broche horizontale reconditionnée, le lendemain matin il y avait au moins un quart de litre d'huile sur le moteur et par terre:smt013
 
P

Precis84

Compagnon
Tu t'en sers à un rythme très soutenu?
Non , je l'utilise peu . Là , ça fait 15 jours qu'elle n'a pas tournée. Je fais que des petites pièces (horlogerie ).
Elle est en bon état . Je tiens le centième sans problème . Elle vient d'un atelier de coutellerie.
Il faudrait remplir le godet très régulièrement.
Je me suis posé la question de supprimer le variateur et de monter une .....grande courroie :oops:de façon à
varier la vitesse avec le variateur de fréquence . (elle est de 1964).
Bravo pour ton travail de qualité :smt023

POULIES 4.JPG


POULIES 5.JPG
 
F

FB29

Rédacteur
Non , je l'utilise peu . Là , ça fait 15 jours qu'elle n'a pas tournée. Je fais que des petites pièces (horlogerie ).
Elle est en bon état . Je tiens le centième sans problème . Elle vient d'un atelier de coutellerie.
Il faudrait remplir le godet très régulièrement.
Il faudrait rechercher la cause de cette fuite qui semble pour le moins anormale. Sur ma machine, qui ne sert pas très souvent il est vrai, je n'ai aucune fuite depuis le remplacement des joints du variateur.
 
T

tournele

Compagnon
Je rejoins fb29, c'est quand même bizarre cette affaire... Ce qui est sûr c'est que si ton axe a un diamètre inférieur à 22mm au niveau de la zone de contact où se déplace le Spy, ça fuit...
Ça fuit des toriques ?
Du Spy?
De l'écrou à ergot ?
Du palier déplaçable pour la tension de courroie et qui supporte l'arbre ?
Une fuite entre le corps et le palier et qui goutte au contact de la première flasque de la poulie du Vario n'est pas à exclure non plus. D'autant plus que cela pourrait de prime abord faire penser à une fuite venant de la poulie du Vario.
Le remplacement de la poulie variateur par un variateur de fréquence serait quand dommage. Tu perdras quand même en couple, et de toute façon la boite et les broches ne sont pas calibrées pour des hautes vitesses pour de la petite pièce d'orlogerie par exemple...
 
T

tournele

Compagnon
Alors Plus de nouvelles de @Precis84 , le voilà qu'il nous laisse dans le floue ce cher >Precis...:mrgreen:

autrement j'avais complètement oublié de vous mettre le lien de élirapide, cousin éloigné d'aliexpress, dont la boutique débrouillestoi.com propose le kit des outils indispensables au démontage et remontage des broches horizontales et verticales de Schaublin 13, mais je répare mon erreur:smt031
00.jpg


Un peu plus sérieusement nous avons essayé de trouver le temps, malgré des emplois du temps chargés et souvent incompatibles, d' avancer un peu le boulot. à ce sujet vous serez bienveillants en n'émettant pas trop de remarque sur le 'bordel' qui traine sur les établis et autour de la fraiseuse, mais en ce moment il est assez difficile d'avoir du temps, et le l'ordre et le rangement en ont un peu fait les frais, je l'admets sans m'y résoudre pour autant...:rolleyes:
Le palier et la tête ont fini leur vie de crasseux et commencé une nouvelle vie, d'abord nus comme des verres après un passage dans une cabine de sablage, puis de nouveau en tenue d'apparat aux fières couleurs de la machine outil, je veux bien sûr parler du vert réséda, RAL 6011 pour les initiés:siffle:

01.jpg



02.jpg


Puis à défaut de pommes de terre à faire revenir dans le saindoux, ce sont les roulements et mêmes la cage à aiguille qui en ont fait les frais. Même procédure que pour les roulements de la broche horizontale, c'est à dire la procédure Schaublin, ni plus ni moins donc, manip aussi loooongue que la dernière fois, mais il faut ce qu'il faut....

1.jpg



Ensuite c'est le temps du réassemblage, j'ai essayé de faire les photos de chaque étape car je n'ai trouvé nul part le détail de cette opération pour les têtes verticales de première génération, et j'ai alors pensé que cela pourrait servir à certains possesseurs de schaub'13, mais j'ai perdu les 2 ou 3 premières photos... Qu'importe, voici comment j'ai procédé:

- 1 mise en place du cache alu de la portée inférieure du corps de la tête verticale
- 2 mise en place de la cage extérieur du roulement conique de la portée inférieure du corps de la tête verticale
- 3 mise en place de la chicane inférieure qui s'immobilise dans le corps de la tête par une vis 'cachée' (voir dans les dernières photos pour l'emplacement de cette vis sans tête)

2.jpg



3.jpg


- 4 mise en place de la 2e partie de cette chicane, ajustée à la portée de roulement de la broche

4.jpg


5.jpg


- 5 montage du roulement conique inférieure de broche sur la dite broche.

6.jpg


Entre parenthèse je n'ai fait qu'une seule photo du montage à ,peu près comme il faut avec la presse, histoire de ne pas laisser le doute planer sur des pratiques de sauvage à grands coups de massette de maçonnerie pour réassembler les divers éléments composant la tête :drinkers::smt003

- 6 mise en place de la chicane supérieur de du palier inférieur:smt017, vous suivez toujours??:smt003


7.jpg


- 7 mise en place de la broche Dans le corps de tête, avec la cale du pignon et le pignon. Deux bout de stub dans les passages des goujons de placage de la tête ont fortement aider à tenir l'ensemble en équilibre pour engager le pignon, ceux qui l'ont déjà fait savent comme ça demande d'être précis.

8.jpg


- 8 mise en place de la bague élastique

9.jpg


-9 mise en place des ressorts

10.jpg


- 10 mise en place de la cale rectifiée

11.jpg


- 11 mise en place de la chicane inférieure du palier supérieur, vous suivez bien, oui oui ....:smt003 et de la cage extérieure du roulement conique supérieur.

12.jpg


- 12 mise en place de la partie inférieure de la chicane supérieure et d'appui

14.jpg


- 13 mise en place de la rondelle frein et de l'écrou à ergot

15.jpg


- 14 serrage et bridage

16.jpg


17.jpg


- 15 mise en place du capot de fermeture qui fait chicane aussi..... dis donc, toutes ces chicaneries sur du matériel réputé suisse, il y aurait de quoi ergoter non?!:smt064:smt082

18.jpg


- 16 La fameuse vis qui immobilise la partie extérieure de la chicane inférieure basse.

19.jpg


ET voilà c'est terminé?! C'est la fêêêêêêêteuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuux.....:partyman::smt038:smt031...... Ben...... NON!, Il faut aussi s'occuper du palier de liaison des deux broches, remonter l'ensemble sur la fraiseuse, de contrôler le faux rond de remplir la Marie-Antoinette d'huile, (Marie Antoinette, c'est le petit surnom que j'ai donné à cette schaub'13 restée si longtemps 'décapitée':mrgreen:), Alors la suite peut-être tout à l'heure si ya l'temps...:wink:
 
Dernière édition:
T

tournele

Compagnon
Bon devant la foule en liesse, et les demandes incessantes des centaines de membres qui suivent ce post et en redemandent :mrgreen:, voici l'épisode du palier de liaison des deux broches.
toujours sur le même principe et par étapes (je sais, je sais... ça fait un peu pédagogie à deux balles, mais ça fait passer le temps...)
22.jpg
03bbis.jpg


- 1 La cale rectifiée est enfilée sur le pignon du renvoie, puis on monte le roulement à la presse et ensuite le pignon arrière qui engraine avec celui monté sur la broche horizontale

23.jpg


- 2 mise en place de la cage à aiguille sur le support du palier et de la plaquette d'obturation


20.jpg
21.jpg
24.jpg



25.jpg


- 3 On monte les goujons de liaison

26.jpg


- Un peu de graisse à engrenage, ça n'a jamais fait de mal aux dents des pignons, puis on assemble enfin les 2 parties.

27.jpg


28.jpg


Et finalement Marie-Antoinette retrouve sa tête, on verra plus tard pour les dernières étapes, mais on est déjà content d'être arrivé à ce résultat quand on se souvient de l'état dans lequel se trouvait cette reine mal aimée...
29.jpg
30.jpg
 

Sujets similaires

Anto74
Réponses
7
Affichages
19 401
MIC_83
MIC_83
geo1_20
Réponses
20
Affichages
873
laboureau
laboureau
MIC_83
Réponses
24
Affichages
13 797
tournele
T
F
Réponses
15
Affichages
1 096
rabotnuc
R
@
Réponses
18
Affichages
1 181
thierry74
thierry74
A
Réponses
1
Affichages
747
tournele
T
J
Réponses
20
Affichages
4 862
tournele
T
@
Réponses
3
Affichages
841
@YakumO4444
@
K
Réponses
19
Affichages
1 897
tournele
T
T
Réponses
25
Affichages
3 183
TRAND
T
T
Réponses
2
Affichages
1 307
JASON
JASON
A
Réponses
6
Affichages
3 353
Angelcach
A
@
Réponses
17
Affichages
700
@YakumO4444
@
mougp09
Réponses
1
Affichages
6 133
mougp09
mougp09
Haut