Arrêt d'urgence avec freinage moteur par variateur

  • Auteur de la discussion fred250
  • Date de début
F
fred250
Compagnon
8 Mai 2007
3 064
Vienne Isére 38
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonsoir,

Comme indiquer dans ce sujet grace a un relais de sécurité genre préventa temporisé ou autre on peut lors de l'appuis sur l’arrêt d'urgence d'abord ordonné au variateur de procédé a un freinage moteur puis au bout d'un temps prédéfini couper l’alimentions électrique, cela permet d’arrêter le moteur plus rapidement.

En théorie je trouve ça très bien, mais en pratique j'ai beaucoup de mal a confié ma sécurité a un appareil bourré d’électronique, certes plutôt fiable mais qui n'a pas été prévue sauf erreur de ma part pour assurer cette fonction.
Donc si jamais par malheur le freinage ne ce fait pas on va rester pendant de très longues secondes avec la broche en rotation avant que le relais de sécurité coupe l'alimentation surtout si on a la manche prise dans un toc ou tourteau...

J'aimerai donc bien trouvé un moyen de sécurisé un peut plus ce freinage, en coupant par exemple l’alimentation de la borne du variateur qui ordonne la mise en marche, de façon a avoir au moins un arrêt roue libre en cas de défaillance.
Après il peut toujours y avoir une défaillance du variateur qui ne répondra plus a aucun ordre au moment ou on a la manche happé par l'outil, mais dans ce cas là je crois que de toute façon la mort nous rattrapera tôt ou tard... :lol:

Solution plus que radical si réalisable, couper tout de suite l'alimentation du variateur et connecter les fils moteur a une résistance, en déconnectant les fils moteur du variateur en même temps si besoins.

Qu'en pensez vous?
 
guol64
guol64
Compagnon
29 Mar 2009
1 980
PAU
Bonjour Fred :P ,

Je suis au même point que pas mal de monde en ce moment : conception d'une armoire électrique avec variateur unique pour l'atelier et gestion de la sécurité. Je crois que ce point est encore plus important pour nous amateurs.
Bon pour ta question, je crois qu'il ne faut pas attendre de longues secondes pour couper l'alimentation du moteur ou du variateur (je n'ai pas encore tranché, mais je préfère moteur si le variateur le permet). En effet celà va dépendre de l'inertie à stopper mais d'après ce que j'ai lu, je parle pour des variateurs de 2.2kw maxi, un temps d'arrêt freiné de 0.1s doit suffire à arréter le moteur dans bien des cas.
Mais attendons l'avis des experts. :wink:
 
T
tscheep
Ouvrier
28 Nov 2010
254
33
Bonjour,
Si tu ne fait pas confiance aux variateur traditionnel pour arrêté le moteur,
tu peux choisir d'installer un variateur qui gère les arrêts d'urgences.
ATV32 0.75Kw 285,00 € HT
ATV32 1.5Kw 335,00 € HT
ATV32 2.2Kw 375,00 € HT
 
crapulatos
crapulatos
Compagnon
5 Avr 2009
3 751
FR-62 près de Carvin
coucou

normalement un arrêt d'urgence (gros bouton rouge) coupe l'alimentation d'une machine, et n'induit pas une fonction sur une machine, ce n'est pas un arrêt machine
donc quand tu coupes l'alimentation s'il y a freinage il doit être autonome

souvenirs industriels de plus de 15 ans, mais cela a peut-être évolué :???:
bon courage
E.T.
 
G
gralo
Compagnon
20 Jan 2010
507
31 et 46
Normalement un arrêt d'urgence coupe l'alimentation électrique.
après si tu veux freiner ton moteur tout en coupant l'alimentation tu peut installer ce genre de module

http://radiospares-fr.rs-online.com/web ... &R=2096384

La prochaine armoire de tour que je refais je pense installer un module du genre pour tester la puissance de freinage.
 
Turbo Gros Michel S.A.
Turbo Gros Michel S.A.
Compagnon
2 Août 2008
1 132
Centre (41)
Bonsoir,

c'est une solution, mais à la condition express d'avoir le triphasé chez soi (il est évidemment hors de question d'utiliser le VV pour générer le tri destiné à ce module).

TGM
 
F
fred250
Compagnon
8 Mai 2007
3 064
Vienne Isére 38
  • Auteur de la discussion
  • #7
Bonsoir,

Le freinage par variateur avant de couper l'alimentation a l'aide d'un module préventa xps at est prévue par Schneider

Le module de freinage par courant continu est intéressant, on peut peut être le substituer par un relais inverseur qui déconnecterai le moteur du variateur et connecterai le moteur a une alimentation a courant continue pour un temps défini a l'aide d'un relais temporisé.
De cette façon on coupe immédiatement l"alim du variateur, ce qui permet de ne pas perdre de temps si le système de freinage ne fonctionne pas
 
slouptoouut
slouptoouut
Compagnon
1 Avr 2010
5 123
planète terre
Bonjour,

oui, on peut en effet tres bien réaliser soi même une variante de ce module de freinage électrique par injection de courant continu , avec un contacteur inverseur (genre LC2D *** en Téléméca ), un transformateur ( tension primaire = tension réseau, tension secondaire 1/5 eme a 1/10 eme de la tension appliqué aux enroulements du moteur) , un redresseur en pont (prévoire 5 ampères par CV moteur) , une résistance de réglage de l'intensitée de freinage (une fraction d'ohms à quelques ohms bobinée, admettant au moins 5A par CV) et un relais temporisé (a régler pour mettre en fonction le tout durant la durée nécessaire pour un freinage , en charge, de la machine)
Il n'est pas nécessaire de filtrer ce courant (pas de condensateur) ni d'avoir un réglage précis (pourvu que ça freine énergiquement)
J'ai déja expérimenté ce procédé, avec succès, sur un vieux tour Somua avec un moteur de 7,5CV et un mandrin de 315 (valeurs des éléments utilisé, applicable pour un tour de cette puissance : transformateur 400V/55V 1,5 KVA, pont de diodes 35A , résistance soit récupéré sur un tour CNC soit constitué de quelques dizaines de tour de fil de 4mm², contacteur inverseur LC2D32, temporisation avec CA2Dn22**+LA2DT0) le seul défaut qu'on puisse trouver, c'est l'encombrement bien plus important qu'un module tout électronique sur rail DIN ( avec cepandant l'avantage que c'est simple , peu onéreux si on récupère le transfo et le pont, et tres facilement réparable ! et tout de même moins encombrant si on l'applique a un petit tour ! )


note : ce procédé de freinage , avec transfo+ redresseur+contacteur inverseur, a l'époque ou ces modules de freinage électroniques n'existaient pas encore ...Avais été utilisé , industriellement, et a plus grande échelle avec un redresseur balèze , sur les tours Montforts DA400
(moteur de broche 380V tri , 18,5 KW !)

sloup
 
J
jpleroux
Compagnon
25 Sept 2010
1 825
isère - Bourgoin Jallieu
Bonjour,

regardes mon post :
https://www.usinages.com/threads/atv312hu22n4-parametrage.27997/

Les schémas fournits par Chani, page 3 celui que j'ai mis en place pour mon tour devallière, tu verras que l'AU coupe la bobine du relais K1, qui coupe l'alimentation générale donc celui du variateur.

Dans mon cas, lorsque j'appui sur l'AU, le moteur s'arrête en moins 1s et le variateur continu de fonctionner environ 5s (les gros condos). Donc tout fonctionne nickel !!

JP
 
F
fred250
Compagnon
8 Mai 2007
3 064
Vienne Isére 38
  • Auteur de la discussion
  • #10
De toute façon je ferai des essais une fois la fraiseuse remonter, je verrai si un freinage peut être utile ou pas.
Dans tout façon si il y a besoins d'un freinage je partirai sur le freinage par courant continue indépendant du variateur, ou peut être avec une simple résistance de freinage, il faudra tester les deux solutions.
 
Haut