TIG ac/dc en open source, des interessés ?

  • Auteur de la discussion pef
  • Date de début
pef
pef
Ouvrier
23 Mai 2008
284
Mons / Belgique.
  • Auteur de la discussion
  • #1
Salut,

ça fait déjà un moment que ça me trotte dans la tête (des années), j'en ai déjà parlé un peu ici sans réponse,
donc j'ouvre un post dédié à la chose.

En fait voilà l'idée:

Un boitier interface évolutif qui transformerait un simple poste à souder à l'arc à transfo, facilement trouvable pour pas cher, en TIG ac/dc.


Donc, développer une électronique simple à reproduire avec des composants standards et facilement trouvables sans micro-contrôleurs etc etc... un peu comme ce projet : http://www3.telus.net/public/a5a26316/TIG_Welder.html (j'ai l'impression qu'il complique fort les choses, je ne comprend pas dailleurs comment il régule le courant)

Évolutif dans l'idée qu'il serait possible d'ajouter des afficheurs digitaux etc etc... pas forcément nécessaire pour tout le monde.
Avec des composants simple (NE555, ampl-op, IGBT etc... ) qui ne demandent pas de programmation, ce qui serait plus accessible pour tout le monde.

Un ou des PCB pourraient être crée et éventuellement proposés à la vente via certaines sociétés qui les développent (eurocircuit ou autre).


Perso je ne me sens pas capable de mener le projet à bien tout seul, bien qu'étant électronicien je ne suis absolument pas dans l’électronique de puissance (je bosse dans les tubes électronique :) )
Mais j'ai malgré tout certaines connaissances qui pourraient servir.
J'ai déjà sous la main des schémas de gestion extra simple de pré/post gaz (NE555)


Voilà, donc si des personnes sont intéressées on peut commencer à en parler sérieusement.
 
Dernière édition par un modérateur:
F
fredcoach
Compagnon
11 Jan 2013
1 022
Hautes Alpes
Et pourquoi sans microcontroleur?
Penses-tu que ce serait plus simple à contrôler sans?
 
pef
pef
Ouvrier
23 Mai 2008
284
Mons / Belgique.
  • Auteur de la discussion
  • #3
Plus simple, non je ne pense pas pour ceux qui connaissent les microcontroleur et savent les mettre en oeuvre.
Par contre, c'est à la portée de quasi tout le monde un minimum bricoleur de monter une carte avec des composants basiques trouvables un peu partout, c'est donc dans l'idée de faire peut-être avec plus de composants mais abordables pour tous.
Mais je me trompe peut-être.... mais pour moi, plus c'est simple et mieux c'est.

On a besoin de quoi en fait ??

un module redresseur avec 4 grosses diodes, genre 300A 500volts monté sur un dissipateur + ventilo.

un module pour la HF
genre ça http://www.casano.com/projects/hfstart/index.html
ou https://www.usinages.com/threads/amelioration-boitier-damorcage-hf-pour-tig.40517/

Un module pour gérer le courant, comme chez Telus à base d'IGBT HGTG30N60 et de IR2110 comme drivers ( http://www3.telus.net/public/a5a26316/WelderPDFs_Pics/OUTPUT100A.pdf ), possible de le faire modulaire pour monter X transistors pour gérer différentes puissances par tranche de 100Ampères (par ex)

Ensuite
- gérer le courant de soudage ( chez Telus, il utilise un Honeywell CSLA1GF pour mesurer le courant réel)
- choix ac/dc , avec variable de tout négatif vers tout positif,
- fréquence de soudure AC 10/500hz ou autre.
- fréquence de pulsation DC, en fait un signal carré (ou autre) qui drive la sortie.
- rampe de montée en courant, rampe de fin de soudage
- pré gaz, post gaz

- par le suite on peut prévoir des afficheurs digitaux divers, mais perso je ne trouve pas ça utile car il est impossible de les voir quand on soude...
 
Dernière édition par un modérateur:
B
Bth
Ouvrier
2 Fev 2009
487
Besançon25
Bonjour à tous et à toutes,

Je suis très intéressé par la réalisation de ce boitier pour le soudage Tig. Pour réaliser ce séquenceur j'y mettrais bien une platine Arduino. Ce matériel n'est pas très cher avec une programation relativement facile pour tous. La gestion du gaz: pré-gaz post-gaz doit ce faire avec précision. Pour la puissance: il y a obligatoirement une parfaite synchronisation avec la voie du gaz. Il est aussi facile de régler la puissance avec un moteur sur la commande du transfo.Sur mon poste j'ai un contacteur qui l'enclenche sur l'arrivée 220V . C'est un simple contacteur Télémecanique avec les 3 contacts en parallèle.
Pour l'amorçage le transfo Tht de télé NB convient très bien. C'est très souvent monté sur le matériel pro, en plus noyé dans la résine !!!.
C'est un voie à explorer et ça peut devenir une belle réalisation.

Bonne journée.

Bth Thierry
 
F
fredcoach
Compagnon
11 Jan 2013
1 022
Hautes Alpes
pef a dit:
Plus simple, non je ne pense pas pour ceux qui connaissent les microcontroleur et savent les mettre en oeuvre.
Par contre, c'est à la portée de quasi tout le monde un minimum bricoleur de monter une carte avec des composants basiques trouvables un peu partout, c'est donc dans l'idée de faire peut-être avec plus de composants mais abordables pour tous.
Souder un microcontroleur en plus n'est guère difficile non plus et c'est un composant basique de nos jours.
Et si le programme est fourni et facile à charger, où est le problême?
 
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Fev 2013
2 980
Harnes (Pas de Calais)
Bonjour, Pef et les autres,

C'est un beau projet que je suivrai avec intérêt, même si je suis déja luxueusement équipé en TIG par rapport à mes besoins.
Ca m'intéresse de suivre les raisonnements sur la conception électrique (tronique)

Une remarque perso, que je trouve intéressant de faire dès maintenant :
L'opposition entre partisans de l'analogique et du numérique n'a pas tardé à se manifester...dès la première réponse ! et dans un bon esprit :-D

Etant donné que Pef lui-même souhaite un travail collectif, pourquoi ne pas prévoir les deux options dès le début, sinon je crains que le sujet s'enlise en diatribes stériles. Il y aurait l'option de créer un second sujet en parallèle, mais je n'aime pas trop. Chaque sujet aurait ses participants, qui n'iraient pas forcément lire l'autre sujet. Or, développer les deux options dans le même sujet permettrait justement à certains d'apprendre la technologie qu'ils connaissent moins.

Je ne sais pas si je suis bien clair, et je ne sais pas si cette idée est intéressante et viable. Il faudrait en tous cas à chaque intervention, préciser l'option "A" ou "N".

des réactions ?
 
pef
pef
Ouvrier
23 Mai 2008
284
Mons / Belgique.
  • Auteur de la discussion
  • #7
gégé62 a dit:
Je ne sais pas si je suis bien clair, et je ne sais pas si cette idée est intéressante et viable. Il faudrait en tous cas à chaque intervention, préciser l'option "A" ou "N".
Très clair et pertinent en fait.. Je dirais pourquoi pas.
D'autant plus que plusieurs partie pourraient être communes, redressage, HF, bloc de puissance.
Ce serait la carte principale qui serait différente.
Je préfère aussi plusieurs petits PCB qu'un tout gros, plus modulable et en cas de problème plus facile à remplacer.

fredcoach a dit:
Souder un microcontroleur en plus n'est guère difficile non plus et c'est un composant basique de nos jours.Et si le programme est fourni et facile à charger, où est le problême?
Je proposais "sans composant programmable" pour une seule et simple raison,
ceux qui savent le faire trouvent ça très facile, mais pour les autres c'est une misère,
je connais pas mal de gens intéressés de tenter l'aventure, mais ce sont des personne qui ont déjà du mal d'envoyer un SMS, alors programmer un composant est de l'ordre d'envoyer une navette spatiale sur Pluton !!
De plus d'un coté évolutif, un µC pourrait avantager certaines personnes mais bloquer plus fortement d'autre, le code n'étant pas accessible pour tout le monde.
Perso ça ne me fait pas peur de programmer des composants, je l'ai fait dans le passé, mais je trouve ça chiant.
Insérer des composants de bases dans des supports tulipe est selon moi beaucoup plus simple (et hyper facile à réparer le cas échéant)
Et pour ma part, c'est plus attirant de faire ça " à l'ancienne " avec pas grand chose que de taper dans "le moderne", petit pied de nez à tous ce nouveaux postes à souder hyper compliqués.

Bth a dit:
La gestion du gaz: pré-gaz post-gaz doit ce faire avec précision.
déjà fait avec deux NE555 (0.5€/pc) et qq transistors,
précision de quoi ? Ouvrir deux secondes avant et fermer quatres secondes après ?? On est pas à la nanoseconde prés hein...
Je soude souvent au Tig et le pré-gaz n'est pas nécessaire quand on on a un post-gaz... l'astuce c'est de donner un coup de gâchette dans le vide pour que le post-gaz s'enclenche et commencer à souder qq secondes après, un faux pré gaz en sorte.

Bth a dit:
Pour l'amorçage le transfo Tht de télé NB convient très bien. C'est très souvent monté sur le matériel pro, en plus noyé dans la résine !!!.
Tout à fait, il y a déjà pas mal de trucs dispo sur le net (pour ne pas réinventer la roue)
Ou une THT de moniteur CRT, on en trouve partout pour rien.
http://lifters.online.fr/lifters/labhvps/thtfr.htm
http://leoricksimon.blogspot.be/2007/05/flyback-driver.html
http://www.kronjaeger.com/hv/hv/src/fly/index.html
http://www.kronjaeger.com/hv/hv/src/ign/index.html

pour l’éclateur, une bougie de moto.

Je vous met qq liens à l'arrache :
http://igor.chudov.com/projects/Homemade-TIG-DC-to-AC-Inverter/

un projet open-source en Italien... http://meccanicaedintorni.morpel.it/phpbb/viewtopic.php?f=75&t=3817
 
Dernière édition par un modérateur:
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
Salut,

un avis :

le seul problème d'un µC pour l'utilisateur répliquant le montage est la programmation initiale du chip, sachant qu'il y a deux cas de figure :

  • Soit le chip est "vierge" et il faut un appareillage spécialisé ("un "programmeur")
  • Soit le chip comporte déjà un petit bout de code appelé "bootloader", et on le programme directement à partir du PC via USB ou un port série
Pour faire un montage universel, il faut privilégier la seconde solution : dans ce cas,un soft sur le PC se charge de communiquer avec le µC et d'injecter le logiciel ("firmware", en briton).

En particulier les Arduino et certaines autres cartes d’évaluation faciles d'emploi ont ce "bootloader" : installer le firmware dans un Arduino est aussi facile que d'installer un logiciel sur son PC.
(Certains chips "vierges", comme les ARM7 Philips LPC26xx, contiennent aussi un bootloader)

La question de la programmation réglée, il est beaucoup plus facile de faire un montage à µC, tout spécialement pour les électroniciens amateurs peu aguerris.
Beaucoup moins de soudures, beaucoup moins de risques de pistes de circuit imprimés pourries (en home made, pour un amateur peu entraîné), ou de composants à l'envers.
En fait, beaucoup moins de risques de montages abandonnés en cours.

Autre avantage, si le/les concepteur veulent faire évoluer le montage (ou corriger une erreur !), recharger du code est bien plus facile que de couper des pistes et de coller des composants "en perruque" par dessus (sur les protos, ça arrive même aux pros... :mrgreen: )

Ça, c'est pour "l'optimisation de la reproductibilité du projet".
Maintenant, si c'est pour le fun de bidouiller des NE555, ça ne se discute pas, c'est comme de restaurer et utiliser des tours ou fraiseuses à courroies :wink:

P.S. Sinon (ou en complément), utiliser un SGS3525 (ou autre composants PWM similaires) : c'est ce qu'il y a dans tous les inverters du marché.
 
pef
pef
Ouvrier
23 Mai 2008
284
Mons / Belgique.
  • Auteur de la discussion
  • #9
Expliqué comme ça, tout devient plus facile... Peut-être que ma vision des choses est biaisée par mon passé d’électronicien.
Mais perso, le code et moi ça fait deux (en fait je ne m'y suis jamais intéressé)
Allez, on dira qu'on reste ouvert à tout projet intéressant alors.
Si la mayonnaise prend ça risque d'être sympa.

pierrepmx a dit:
Maintenant, si c'est pour le fun de bidouiller des NE555, ça ne se discute pas, c'est comme de restaurer et utiliser des tours ou fraiseuses à courroies :wink:
Je vois que tu néglige fortement aussi le XR2206 ( 5€ ) :wink:
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
electronique tout analogique ou microcontroleur qui simplifie l'electronique , c'est un chois a faire plus tard

la premeiere etape c'est de savoir exactement quel type de regulation il faut pour faire des bonnes soudure ?

faut il une regulation completement carré : tension constante quand l'arc est long , courant constant quand l'arc est court ?

ou faut il une courbe arrondie comme un bon vieux poste alternatif MMA ?

une premiere etape pourait etre de mesurer plusieurs poste tig qui marche bien

si ça interresse je pourait fabriquer un petit boitier amperemetre et voltmetre avec transfo d'isolement , permetant d'enregistrer ce qui se passe quand on soude , en utilisant la prise micro de n'importe quel PC

la fabrication d'un poste de soudure fait aussi partie de mes projet ... mais l'outil de mesure par la prise micro est pour moi la premiere etape indispensable ... autant pour la mesure des poste existant , que pour la mise au point d'un poste fabrication maison
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
Bonjour,
Ca y est c'est parti la querelle des anciens et des modernes. C'est clair pour moi, un "jeune" qui se trouve avec un équipement sans µP a l'impression que son "truc" ne vaut rien.
Juste mon point de vue déjà donné sur d'autres sujets à propos du DIY. Si le gars qui veut souder au TIG doit passer par les arcanes d'avoir un poste MMA à transfo (celui qui va bien cela va de soi) de devoir acheter "tout ce qui lui manque" et où le trouver plus faire tout le montage même simple et ensuite le faire fonctionner alors qu'il n'y connait pas grand chose, il vaut mieux qu'il fasse quelques économies et qu'il s'achète sur eBay le poste tout fait car dans tous les cas il va devoir louer au moins 2 bouteilles de gaz (193€ chaque chez Air-Liquide pour 3 ans - j'ai ma facture à payer - à peine moins chez Praaxair et il me faut faire 200 km pour aller la chercher et quasiment pareil chez Linde) plus tous les consommables inéluctables. Moi mon choix serait vite fait si je n'avais déjà fait toutes ces dépenses. Le prix du poste s'oublie et la qualité reste.
Stan

P.S. J'ai par le passé participé sur le forum soudeurs.com au débat à propos de faire du TIG au gratté avec un poste MMA. Moi je l'ai fait car j'avais l'électrovanne pour la gestion du gaz et le relais de 200 A pour couper l'arc convenablement. Mais il me fallut évidemment reconnaitre que le gars qui ne possédait pas ces deux éléments n'avait aucun intérêt à se les procurer dans le commerce car le poste MMA + le relais + l'électrovanne = un VRAI poste TIG avec HF.
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
stanloc a dit:
Bonjour,
Ca y est c'est parti la querelle des anciens et des modernes. C'est clair pour moi, un "jeune" qui se trouve avec un équipement sans µP a l'impression que son "truc" ne vaut rien.
Je réagis rarement à ce genre de platitudes à deux balles qui émaillent les forums.
Mais là, ça ne fait pas avancer grand chose...

Pef et les autres, ne vous laissez pas influencer, Viva la Revolución ! :wink:
 
F
fredcoach
Compagnon
11 Jan 2013
1 022
Hautes Alpes
stanloc a dit:
Bonjour,
Ca y est c'est parti la querelle des anciens et des modernes. C'est clair pour moi, un "jeune" qui se trouve avec un équipement sans µP a l'impression que son "truc" ne vaut rien.
Et quand ton "jeune" est plus proche des 60 balais que des 50?
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
pef a dit:
Salut,

ça fait déjà un moment que ça me trotte dans la tête (des années), j'en ai déjà parlé un peu ici sans réponse,
donc j'ouvre un post dédié à la chose.

En fait voilà l'idée:

Un boitier interface évolutif qui transformerait un simple poste à souder à l'arc à transfo, facilement trouvable pour pas cher, en TIG ac/dc.


Donc, développer une électronique simple à reproduire avec des composants standards et facilement trouvables sans micro-contrôleurs etc etc... un peu comme ce projet : http://www3.telus.net/public/a5a26316/TIG_Welder.html (j'ai l'impression qu'il complique fort les choses, je ne comprend pas dailleurs comment il régule le courant)

Évolutif dans l'idée qu'il serait possible d'ajouter des afficheurs digitaux etc etc... pas forcément nécessaire pour tout le monde.
Avec des composants simple (NE555, ampl-op, IGBT etc... ) qui ne demandent pas de programmation, ce qui serait plus accessible pour tout le monde.

Un ou des PCB pourraient être crée et éventuellement proposés à la vente via certaines sociétés qui les développent (eurocircuit ou autre).


Perso je ne me sens pas capable de mener le projet à bien tout seul, bien qu'étant électronicien je ne suis absolument pas dans l’électronique de puissance (je bosse dans les tubes électronique :) )
Mais j'ai malgré tout certaines connaissances qui pourraient servir.
J'ai déjà sous la main des schémas de gestion extra simple de pré/post gaz (NE555)


Voilà, donc si des personnes sont intéressées on peut commencer à en parler sérieusement.
retour a la question de depart :

il me parait peu efficace de faire un boitier TIG adaptable a un poste MMA existant : tant qu'a partir sur un truc aussi compliqué , il vaut mieux faire un poste entierement , eventuellement en recuperant un transfo de poste MMA classique

par exemple pour couper le courant en fin de soudure , il est tellement plus simple de couper l'alimentation coté 220V que sur le gros courant coté soudure !

pour la regulation du courant ou de la tension , il est plus simple de mettre des thyristors coté 220V du transfo que sur le courant de soudure

ensuite est il encore raisonable de construire avec un transfo 50Hz ?

faut il faire un inverter avec transfo ferrite ?

j'ai une petite preference pour un transfo presque classique mais a environ 400Hz : ça rend le transfo beaucoup plus petit qu'en 50Hz et plus facile a realiser

l'electronique de puissance est plus facile a mettre au point en 400Hz qu'en frequence plus haute comme un vrai inverter

j'espere qu'il est possible d'envoyer le 400Hz directement a l'electrode quand on veut de l'alternatif , ce qui evite de faire comme les inverter AC DC ou il y a redressement de la frequence trop haute puis hachage pour refaire du AC a basse frequence
 
Dernière édition par un modérateur:
F
fredcoach
Compagnon
11 Jan 2013
1 022
Hautes Alpes
En mettant un double pont de thyristors commandés par un microcontrôleur on doit pouvoir obtenir exactement le hachage voulu, que ce soit pour du continu ou pour n'importe quelle forme d'onde.
Qu'en pensent les électroniciens? Moi, ma spécialité, c'est le microcontrôleur, pas l'électronique derrière.
 
pef
pef
Ouvrier
23 Mai 2008
284
Mons / Belgique.
  • Auteur de la discussion
  • #16
A la base j'avais dans l'idée de faire un truc " pas cher " et là on s'enlise déjà dans pas mal de frais j'ai l'impression...
ça n'était pas le but de départ.

Perso, je pense qu'il faut vraiment jeter un œil du coté du boitier "Telus" et de s'en inspirer fortement, en l'améliorant et éventuellement en le simplifiant.
Utiliser un poste à transfo, pcq ça coure les rues pour pas cher et que c'est quasi indestructible.
 
F
fredcoach
Compagnon
11 Jan 2013
1 022
Hautes Alpes
pef a dit:
A la base j'avais dans l'idée de faire un truc " pas cher "
C'est bien pour cette raison que je suggère l'emploi d'un microprocesseur qui évitera un tas de composants tout en offrant une souplesse bien supérieure.
Je pense que l'analogique doit s'occuper de la partie puissance uniquement, la commande digitale étant plus simple, plus souple et probablement moins chère au final.
 
pef
pef
Ouvrier
23 Mai 2008
284
Mons / Belgique.
  • Auteur de la discussion
  • #19
fredcoach a dit:
Je pense que l'analogique doit s'occuper de la partie puissance uniquement, la commande digitale étant plus simple, plus souple et probablement moins chère au final.
Pas certain que l'analogique soit plus cher, mais bon, ça n'est pas ça qui va tuer le budget.
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
inutile de parler de microcontroleur un d'autre electronique avant d'avoir defini les fonction a faire

quel poste MMA voulez vous utiliser ? poste monophasé avec regulation par shunt magnetique , ou poste a regulation electronique du courant ?

un poste a regulation par shunt magnetique convient il pour faire du tig DC avec un simple redresseur ? je n'en suis pas sur

un poste a regulation par shunt magnetique convient il pour faire du tig AC , j'ai posé la question sur un autre sujet et la reponse n'etait pas très positive

quand a un poste MMA DC a regulation electronique , je crains le pire avec de l'electronique en plus pour en faire du AC
 
F
fredcoach
Compagnon
11 Jan 2013
1 022
Hautes Alpes
moissan a dit:
inutile de parler de microcontroleur un d'autre electronique avant d'avoir defini les fonction a faire

quel poste MMA voulez vous utiliser ? poste monophasé avec regulation par shunt magnetique , ou poste a regulation electronique du courant ?

un poste a regulation par shunt magnetique convient il pour faire du tig DC avec un simple redresseur ? je n'en suis pas sur

un poste a regulation par shunt magnetique convient il pour faire du tig AC , j'ai posé la question sur un autre sujet et la reponse n'etait pas très positive

quand a un poste MMA DC a regulation electronique , je crains le pire avec de l'electronique en plus pour en faire du AC
Effectivement, l'une des premières questions est de savoir s'il vaut mieux modifier un poste MMA ou partir de zéro.
J'envisageais plutôt de partir de zéro en confiant toute la régulation ainsi que la forme du courant , continu, sinusoidal, triangulaire, en crénaux ou autres, au processeur, sinon il se justifie beaucoup moins.
 
pef
pef
Ouvrier
23 Mai 2008
284
Mons / Belgique.
  • Auteur de la discussion
  • #22
J'me répète, mais l'idée de base était de se servir d'un poste à l'arc à transfo, qu'on trouve pour pas cher de nos jours comme générateur de courant et de remettre une électronique de gestion derrière.
Pour le soudage AC, de toute manière il faudra partir d'un DC redressé pour en faire l'alternatif avec la forme d'onde désirée.
Donc, transfo (poste arc) -> redressement -> filtrages -> mise en forme de l'AC et gestion du courant...
C'est comme ça que je l’envisage.


moissan a dit:
faut il faire un inverter avec transfo ferrite ?
j'ai une petite preference pour un transfo presque classique mais a environ 400Hz : ça rend le transfo beaucoup plus petit qu'en 50Hz et plus facile a realiser l'electronique de puissance est plus facile a mettre au point en 400Hz qu'en frequence plus haute comme un vrai inverter
j'espere qu'il est possible d'envoyer le 400Hz directement a l'electrode quand on veut de l'alternatif , ce qui evite de faire comme les inverter AC DC ou il y a redressement de la frequence trop haute puis hachage pour refaire du AC a basse frequence
J'avais eu des infos pour les fréquences admissibles pour des transfos ferreux.
En tôles à grain orientés 400Hz sans aucuns soucis, c'est éprouvé depuis des années et feu la Sabena en avait dans ses avions de ligne.
La limite est de 800Hz en sur dimensionnant un peu le transfo.
Au dessus il faut passer en ferrite.
Infos prises chez mon bobineur (qui fait ça depuis 40 ans)
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
tu ne precise toujours pas quel type de poste a transfo tu veux utiliser ? reglage de courant par shunt magnetique , ou reglage a thyristor ?
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
Salut pef,
pef a dit:
J'me répète, mais l'idée de base était de se servir d'un poste à l'arc à transfo, qu'on trouve pour pas cher de nos jours comme générateur de courant et de remettre une électronique de gestion derrière.
j'avais bien compris comme ça :wink:

La toute première économie se fera en récupérant un poste avec un redresseur.
J'ai un poste de marque CEVAL, et manque de pot il sort de l'alternatif, il faudra redresser.

D'ailleurs, si quelqu'un veut se défaire d'un vieux redresseur de poste à souder qui traîne, je suis intéressé ! :-D

Pour un option "low-cost", je me demande si l'on ne peut pas récupérer des diodes d'alternateur auto ou camion (elles sont serties).
 
G
gabber
Compagnon
15 Juin 2011
557
entre calais et dunkerque
Les diodes sur alternateurs de voiture (marque francaise) sont emmanchées en force dans un alésage débouchant .

il suffit de repousser la diode du palier vers le pont :wink:

Temperature max d'utilisation 220°.

A savoir que le cul de la diode doit être refroidit.
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
diode d'alternateur de voiture ça fait trop petit , de camion ? comme c'est du 24V ça ne fait pas plus de courant qu'en voiture

en plus en soudure il y a plus de risque de surtension qu'en 12 ou 24 V donc il faut une tension de diode plus forte

quand le redresseur est dans le même boitier que le transfo , il est possible de partager le bobinage en plusieur bobine presque en paralele mais alimentant plusieur diodes presque en paralele

on ne peut pas mettre des diode en paralele : c'est la plus chaude qui prend tout le courant ... mais avec plusieurs bobinage ça va trés bien , et on peut choisir les modele de diode avec le meilleur raport courant prix

il y a aussi des astuce pour faire de l'AC modifié avec un redressement mono alternance qui augmente le courant dans un sens pour ameloirer le soudage de l'alu ... est ce equivalent aux poste moderne avec AC a raport cyclique disymetrique ?
 
pef
pef
Ouvrier
23 Mai 2008
284
Mons / Belgique.
  • Auteur de la discussion
  • #27
pierrepmx a dit:
J'ai un poste de marque CEVAL, et manque de pot il sort de l'alternatif, il faudra redresser.
J'avais eu l'occase il y a qq années d'avoir de GROSSES diodes à pas cher sur Ebay... elles sont toujours dans leur carton de livraison (l'idée de Tig trotte depuis un moment :mrgreen: )

Genre ça :
D06iCSN.png


on en trouve parfois des pas chères du tout, faut un peu de patiente, si mes souvenirs sont bon j'ai payé les miennes (5pièces) environ 30€ (les5)
 
B
Bth
Ouvrier
2 Fev 2009
487
Besançon25
Bonjour pef, à tous et à toutes,

Désolé d'avoir polué ta discution avec mes micro-controleur et je n'ai rien contre les 555. Je vais réaliser un boitier en AC et DC. Mon intèret est surtout de souder au Tig avec de petites intensité. On a utilisé dernierement un gros Kempi avec 8 ampères sur de l'inox. Pour la récupe j'ai des diodes de 500 et 1000 ampères, provenant de chargeurs d'accus de relais télécom. Et j'ai aussi une belle self venant d'une ligne de traitement de surface. Mes premières soudures ont été faites avec un poste Commercy AC-DC. Je dois avoir la copie de son schéma. C'est super d'avoir mis les multiples liens parlant du sujet.
Bon courage et bonne journée.

Bth Thierry.
 
pef
pef
Ouvrier
23 Mai 2008
284
Mons / Belgique.
  • Auteur de la discussion
  • #29
Y'a pas de soucis :wink:
A vrai dire je n'ai rien contre les µC, c'est juste que j'ai l'impression que ça en rebute plus d'un.
Si comme expliqué il y a un bootloader intégré c'est déjà plus simple, mais je suppose plus cher dés lors.
Quand je parlais de modulaires... rien n'empêche de faire une carte avec µC et l'autre en discret (presque...) et le reste commun...
 
P
pierrepmx
Compagnon
24 Sept 2010
3 617
Alpes & Drôme
Salut,

pour ceux qui lisent le polonais (pas moi...), un schéma que j'avais récupéré il y a longtemps.
Il y a un transfo de poste à arc détourné en TIG, plein de NE555 et des thyristors...

Voir la pièce jointe pulsed_dc_tig_8158.pdf

Attention, l'article présente un "bug" : le schéma du redresseur commandé est différent entre fig.3 et fig.4. (autour de connexion R1 R2 C1 et D3 D4)
Je ne comprend pas trop à quoi servent les switches S1P1/S2P2 et les diodes D3-D4. Google translate dit que c'est "pour grandement augmenter la stabilité de l'arc". Boost à l'amorçage ?

D'après le schéma (plus facile à lire que le polonais !), c'est un TIG pulsé : 4 réglages : Imin, Imax, durée Imin, durée Imax (et pas directement fréquence/rapport cyclique). Je ne vois pas de pré/post gaz réglable.

Je trouve que ce poste est trop simple: tant qu'à s'em...er à faire un TIG, autant en faire vraiment complet, AC/DC (aluminium) pulsé, symétrie +/-, préchauffage d'électrode, (etc?...), réglable de partout, la différence de prix et de travail est minime.
Et les diodes et thyristors de puissance sont quand-même chers.
 
Haut