température idéale du métal pour la coulée?

  • Auteur de la discussion ilfaitvraimentbeau
  • Date de début
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 372
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #1
bonjour à tous!
je vais faire des moulages avec du métal de linotype
comment juger de la température idéale du métal quand il est devenu liquide???
j'ai peur de me retrouver avec des bulles s'il est trop chaud...
si quelqu'un connaît un truc, je suis preneur!
merci par avance pour vos tuyaux
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 504
59000
Tu goutes, avec le doigt ! :pop:

:jedwouhor:
 
M
maitrefred
Ouvrier
8 Mai 2008
447
VENDEE
Bonjour.
Avec une sonde de type K :-D
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 372
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #4
merci à tous les deux de faire avancer le schmilblick....
 
S
stafor
Nouveau
21 Juin 2008
33
paris
un petit conseille
le métal chauffe mais quand il arrive au jaune brillant
tu peux coulé sa dans un moule
fais attention au alliage
car c'est trés dangereux ca peut se traduire par une explosion si le moule et humide
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 504
59000
Sur les linotypes, c’était injecter sous pression et même si tu retrouves
les températures du creuset, elle ne conviendront pas forcement
à ton procédé de couler. Je pense qu’il faut que tu ais un dispositif
de mesure de température et que tu fasses des essais à différentes
température dans des moules de recherche qui rassemblent toutes
les difficultés que tu pourrais retrouver dans tes modèles définitifs.
Avec une sonde k et un petit boîtier de régulation pid que tu trouve
sur ebay, tu as déjà un très bon système de mesure et tu pourras toujours
le recycler si tu te construis un petit four de fusion, pour sa régulation.
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 372
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #7
merci
j'achéterais bien un thermomètre à distance, comme on en trouve sur Conrad, pour pour couler quelques statuettes, ça me fait un peu cher...
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 504
59000
Attention à ces thermomètres par radiation , ça dépend beaucoup de
l’émissivité du corps que tu mesures : un bout de graphite bien
noir à 300 °C, tu va mesurer 300 °C, un bout d’aluminium ou de cuivre
bien brillant à 300 °C , tu vas mesurer 20 °C et tes bains en fusion
sont bien brillants !!!
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 372
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #9
merci Gaston48
on parle bien des thermomètres infrarouge?
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 504
59000
Tout à fait, la longueur d’onde du rayonnement infrarouge est fonction de sa
température absolu et l’intensité de ce rayonnement est fonction de
l’émissivité. Ces thermomètre à distance sont quasiment indépendant
de la longueur d’onde (thermo-pile noir absorbant ) et donc dépendant
de l’intensité il sont étalonné sur une émissivité moyenne de 0.8 je crois
donc adapté à beaucoup de matériaux courants, sauf justement ce qui
est métallique et bien poli. Normalement on introduit un facteur correctif
en fonction du matériaux que l’on mesure
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 372
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #11
en fait, si je comprends bien, pour mesurer la température, il faut le faire quand les crasses sombres surnagent! avant d'écrèmer...!
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 504
59000
C’est une solution, c’est ce qu’on fait d'ailleurs sur du métal brillant à basse
température, un petit coup de bombe de peinture (pas forcement noire) ou
alors du noir de fumée . Mais je préfère tremper le doigt, en l’occurrence
une sonde K. Des sonde K, il y en a chez conrad, il faut juste un système
pour visualiser la température, ce qui n’est pas si simple à bidouiller.
Il faut linéariser le couple en fonction de la température, faire une compensation ,
(une référence) avec un couple froid (la soudure froide) etc les boîtiers pid
ont tout ça intégré, c’est ça qui est bien.
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 372
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #13
je viens de réfléchir.....(sans jeu de mot)
à la limite même si la température n'est pas la bonne du fait de la réflexion, si elle indique par exemple 100° au lieu de 300°
le principal, c'est que je puisse repérer la bonne température, toutes conditions égales à chaque fois....
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
ilfaitvraimentbeau a dit:
en fait, si je comprends bien, pour mesurer la température, il faut le faire quand les crasses sombres surnagent! avant d'écrèmer...!

Les thermomètres infrarouge dignes de ce nom coûtent une fortune. Les autres sont des gadgets. Rien ne vaut un thermocouple que tu plonges dans ton bain. Le régulateur PID qui a été mentionné plus haut est vendu avec un thermocouple et coûte une bouchée de pain.
 
A
armaris
Compagnon
16 Jan 2008
750
+1 pour le thermocouple, imbattable en rapport qualité/prix.

Pour le pyromètre infrarouge, il en faudrait un bichromatique pour s'affranchir du coefficient d'émissivité, et là, il faut sortir les euros.

Il y a aussi des pyromètres optiques avec une entrée thermocouple pour déterminer plus facilement ce coefficient.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut