rétrofit Cazeneuve HBNCN2 (HBX360)

D
dédé1052
Apprenti
24 Nov 2012
72
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

Je suis nouveau sur ce forum. Je souhaite rétrofiter un tour Cazeneuve HBCNC 2 qui n'est autre que la version CN du HBX360. La CN est en effet HS et les pièces détachées sont devenues introuvable ou hors de prix en occasion (je suis un particulier). Malheureusement je n'ai pas de schéma électrique et il ne sont plus dispo chez Cazeneuve, ce qui complique un peu la tâche...
De ce fait, je vais remplacer les servo DC et drivers par des moteurs pap néma 42 + drivers que j'ai sous la main, ils seront connectés à un CSMIO/IP-S de chez CS lab que je compte m'offrir pour Noel... Pilotage sous mach3. Les pap seront remplacés plus tard par des servo AC lorsque j'en aurai les moyens...

Je souhaite conserver le variateur mécanique par souci d'économie, et c'est bien la toute la difficulté de mon projet, il va falloir créer une macro pour le pilotage de la broche. Je sais que ce variateur est commun avec le HBX 360 mais je ne sais pas du tout comment il est piloté. Sur mon tour il y a semble-t-il 3 électrovannes qui gèrent ce variateur : frein, sécu et propulsion. Il y a aussi un capteur inductif sur la poulie inférieur et un codeur Heidenhain Rod426 sur la broche. A noté que ce tour était capable de faire des filetages, ce qui m'a toujours fasciné avec ce type de variateur...
Je fais donc appel aux spécialistes du HBX360 et HBCNC2, vous est-il possible de me faire un descriptif de la mise en marche/augmentation et diminution de la vitesse/arrêt?
Ci dessous les photos du variateur et des électrovannes. Le frein est en rouge (il y a tuyau qui va derrière la poulie sup), sécu en bleu et prop en vert. J'ai aussi une électrovanne "accu" en orange juste en dessous des électrovannes qui pilotent les tourelles, mais aucun tuyau n'est branché dessus, ça vous dit quelque chose?

Par avance merci pour votre aide!



electrovanne.png

variateur Cazeneuve HBCNC 2.png
 
sergepol
sergepol
Compagnon
20 Mai 2012
2 270
Flers 61100
Prévoir un caillebotis autour de la machine et des bottes pour l'opérateur!!!
Salutations
 
mickbzh
mickbzh
Compagnon
13 Sept 2016
509
(29)
Bonsoir.
Le distributeur proportionnel sert a faire varier la vitesse de broche : plus de débit hydraulique sur la poulie inférieure (poulie maître), plus de vitesse de rotation, la boucle de régulation de vitesse se fait via l'encodeur, attention si Heindendain sûrement un signal sinus et non ttl.
Le capteur inductif sert a déclencher le frein de broche : la poulie inférieur s'ouvre par manque de débit, le flasque de la poulie est détecté par le capteur, le distributeur se ferme et le frein à manque de pression de la poulie sup s'active.
Concernant les cailleboutis pour palier les fuites d'huile, il me semble au vu des photos que les joints du variateur sont en bon état, le compartiment moteur est très propre pour un HBx 360.
Je connais très bien les HBX 360, un peux moins les HBCNC, mais si tu as des questions, ne pas hésiter.
Bon courage.
 
D
dédé1052
Apprenti
24 Nov 2012
72
  • Auteur de la discussion
  • #4
Bonjour,

Merci pour ta réponse, j'y vois déjà un peu plus clair. Si j'ai bien compris, je dois activer l’électrovanne "proportionnel" pour augmenter la vitesse de la broche, dès que la vitesse de consigne est atteinte, je dois l’arrêter, c'est bien ça? Est-ce l’électrovanne "sécu" qui permet de diminuer la vitesse?
Concernant l’Électrovanne "frein", je l'active dès la mise en marche du moteur (voir 1 ou 2 seconde avant?)et je l’arrête dès que la poulie inférieure est complètement ouverte, détection faite par le capteur inductif. Ok pour ça? Dans ce cas je dois arrêter le moteur en même temps que l’électrovanne frein, voir un peu avant afin de ne pas le bloquer brusquement?
Quelles sont les plages de vitesses de broche pour chacune des 2 gammes?
Aurais-tu la doc électrique pour le HBCNC2?
Pour le codeur heidenhain, d'après ce que j'ai trouvé sur internet, c'est un TTL en 5V

Coté fuite d'huile, effectivement je n'ai pas à me plaindre, même si elle a 37ans. Il faut dire qu'elle vient d'un IUT, elle n'a pas beaucoup fonctionné...

Merci pour ton aide précieuse
 
vax
vax
Modérateur
5 Mar 2008
7 832
Guipavas (près de Brest)
Bienvenue sur le forum,
montre nous un peu plus de photo du tour si tu le souhaite, on aime beaucoup les photo sur le forum ! :wink:


A noté que ce tour était capable de faire des filetages, ce qui m'a toujours fasciné avec ce type de variateur...
En fait en filetage CN, le tour prend une vitesse de filetage et la conserve durant tout le cycle, le variateur n'a rien à faire généralement...

Pour le reste, d'autres ici connaissent le HBX sur le bout des doigts, tu es au bon endroit !
 
mickbzh
mickbzh
Compagnon
13 Sept 2016
509
(29)
Bonjour.

"Si j'ai bien compris, je dois activer l’électrovanne "proportionnel" pour augmenter la vitesse de la broche, dès que la vitesse de consigne est atteinte, je dois l’arrêter, c'est bien ça? "
La servo valve fonctionne avec une consigne en 0-10v, 0v = zéro débit, 10v = 100% du débit.
Donc à 0v, la poulie du bas est complètement ouverte, vitesse de broche = 0 trs.
A 10v, la poulie est complètement fermée, vitesse de broche = maxi.
Le codeur donne un retour de vitesse de la broche, la cn module le signal de consigne de la servo valve pour maintenir la vitesse demandée.

"Concernant l’Électrovanne "frein", je l'active dès la mise en marche du moteur (voir 1 ou 2 seconde avant?)et je l’arrête dès que la poulie inférieure est complètement ouverte, détection faite par le capteur inductif. Ok pour ça? Dans ce cas je dois arrêter le moteur en même temps que l’électrovanne frein, voir un peu avant afin de ne pas le bloquer brusquement? "
Principe de fonctionnement du variateur :
- Le moteur est toujours en rotation, même a vitesse nul.
La poulie supérieure est une poulie esclave, elle est alimentée par un débit hydraulique constant qui la "force" a se refermer.
La poulie inférieure est la maître elle peut se fermer suivant le débit envoyé par la servo valve.
Lorsque qu'il n'y a pas de débit de pilotage sur la poulie inférieure, celle-ci est complètement ouverte, la courroie n'est plus entraînée.
Entre les deux flasques de la poulie inférieure, sur l'axe de rotation, il y a un galet sur douille à aiguilles. La courroie porte sur ce galet vu qu'elle n'est plus prise en sandwich entre les deux flasque de la poulie inférieure.
La poulie supérieure elle est complètement fermée.
Le capteur détecte la position ouverte de la poulie inf et désactive le distributeur du frein, alors le frein à manque de pression freine la poulie supérieure.
 
mickbzh
mickbzh
Compagnon
13 Sept 2016
509
(29)
Le HBX est donné pour : 50 à 375 tours en harnais et 400 à 3000 tours en volée.
Je ne sais pas comment sont gérée les deux gammes sur le HBN CN2, surement un vérin double effet qui déplace le baladeur, donc tu dois avoir un distributeur qui pilote celui-ci.
Je n'ai pas de plan électrique à te fournir, j'en ai vu qu'une fois un en vrais et la CN était HS .
 
D
dédé1052
Apprenti
24 Nov 2012
72
  • Auteur de la discussion
  • #8
Ok je n'avais pas compris qu'il s'agissait une servo valve... Etant donné que le nouveau contrôleur possède une sortie analogique en 0-10v, a première vue ça ne pose pas de souci particulier. Sauf qu'en fait cette servo valve est en 24V. Il me faut trouver une sorte de convertisseur, avez vous une idée sur la question? Qu'en est-t-il de l'électrovanne "secu" en bleu sur les premières photos, elle est relié à la poulie inférieure, que fait-elle exactement?

Je vous mets des photos du tour, il est en plein dépouillement... J'ai démonté la première tourelle, il faut changer les joints et les microswitch qui sont défectueux. J'effectue un gros travail de repérage des différents fils, il y en a dans tous les sens. J'ai repéré tout ce qui est capteurs fin de course, pom, tourelles etc... J'en suis aux contacteurs moteurs sur la 3ème photo, ça n'est
pas évident pour moi car je ne connais pas bien ces éléments. Chose surprenante, j'ai bien des fusibles pour les moteurs du groupe hydraulique et les 2 pompes de lubrifiant mais pas sur le moteur de broche!?!
Sur la dernière photo, il s'agit de la CN d'origine ainsi que les anciens drivers.
tour1.jpg
tour2.jpg
tour3.jpg
tour4.jpg
 
D
dédé1052
Apprenti
24 Nov 2012
72
  • Auteur de la discussion
  • #9
Bonsoir à tous,

J'ai trouvé cette carte pour piloter la valve proportionnelle, pensez vous que ça puisse faire l'affaire?

Carte d'amplificateurs de puissance pour le contrôle de débit de pression

Entrée 0 ~ 10 v:
Le fil de connecteur positif à "IN" le fil de connecteur négatif à "-VR" varie l'entrée de résistance: fil à: + VR et-VR
La tension d'alimentation (V): AC24 ~ 50 V

Tension de contrôle (U): + 9 V

Consommation électrique (P): 50VA

Tension de contrôle résistance à la charge minimale (R): 500

Courant de sortie maximal (Imax): 800mA

Résistance maximale à la charge (R): 45

Courant pilote (ID): 0 ~ 200mA

Fréquence de flottement (F): 500Hz

La température ambiante (T): 0 ~ 45 degrés C

Dérive de température: 1 pour mille (d'imax)/C

Dimensions extérieures: 165x100x35 (mm)

Fonction principale:

Télécommande par potentiomètre externe

Contrôle numérique par commutateur de composition

La pente monte et tombe de 0.1 à 5 secondes. La valeur de déviation maximale et minimale est réglable.
V3 V4 est utilisé pour ajuster le max., min.
V1.V2 est utilisé pour ajuster le temps de montée du bord/le temps de chute du bord
V0 est utilisé pour la tension de base. Ne le changez pas!!


HTB1QfGsNXXXXXbrXpXXq6xXFXXXx.jpg
 
D
dédé1052
Apprenti
24 Nov 2012
72
  • Auteur de la discussion
  • #10
Bonjour,

En attendant vos réponses, j'avance un peu. Je me suis penché sur l'adaptation des moteurs d'entrainement des axes. Par chance, les diamètres des axes sont identiques, ça facilite la tache... L'accouplement avec les vis à billes se fait à l'aide d'un manchon.

Pour le Z, la fixation est faite avec des vis M10. Le problème est que sur les Nema 42 c'est prévu pour du M8 et les entraxes sont légèrement inférieurs à ceux présent sur le tour. J'ai pris la décision d'agrandir les perçages du moteur => Ø12. J'ai fait ça à l'aide d'une fraise et non un foret qui aurait chassé. Lors du montage du moteur Z j'ai eu un problème de longueur d'axe, celui ci étant trop long de 3/10ème environ, il venait en buté contre l'axe de la vis à bille du coup le corps du moteur ne plaquait pas contre le tour :x. Bon plutôt que de raccourcir l'axe du moteur, j'ai préféré calé celui ci à l'aide d'un ruban métallique de cerclage d'environ 0.65mm d'épaisseur. Oui je sais ça fait un peu bricolage mais bon ce moteur est provisoire, je ferais ça plus sérieusement avec les servomoteurs...

Pour l'axe X, c'est plus compliqué, une platine d'adaptation s'impose car les entraxes sur le tour sont beaucoup plus petits. L'idée est de fixé la platine d'abord sur le tour à l'aide de vis M8 tete pour ne pas gêner le moteur. J'ai donc tourné cette platine en réalisant des centreurs coté tour et coté moteur. Ma fraiseuse CN étant en panne, j'ai réalisé les perçages et chanfreins à la perceuse à colonne, donc pas trop de précision... Je n'ai pas eu le temps d'assembler tout ça, j'espère que ça va aller...

Au fait l'ancienne CN, servomoteurs/drivers, écran, pupitre et les cartes électroniques pilotant les électrovannes sont à vendre. Tout fonctionne sauf la carte mémoire de la CN.

Pouvez vous me dire quand je dois activer/désactiver cette fichu électrovanne "secu" SVP? Je voudrais absolument avancer sur la construction de la macro qui pilotera la broche. Je n'y connais rien du tout en VBA mais nos amis de chez CS lab veulent bien me donner un petit coup de main... S'il peuvent me faire ça avant les congés de Noel ça serait super. Mais il faut que je leur décrive exactement le protocole de pilotage de la broche. On y est presque, il nous reste plus que l'électrovanne "sécu". Merci pour votre aide.


photo 1 : le néma 42 à coté de sont petit frère le néma 17, la différence de taille est énorme...
photo 2 : modification des perçages du moteur, il ne reste plus trop de matière.
photo 3 : platine de fixation pour l'axe X
photo 4 : le moteur du Z une fois monté

moteur1.jpg
moteur2.jpg
moteur3.jpg
moteur4.jpg
 
Christophe C.
Christophe C.
Ouvrier
31 Mai 2016
285
Toulouse
Hello,

Pourquoi sortir les anciens moteurs/drivers? s'ils sont en état, pas de raison que tu n'arrives pas à les interfacer?
 
D
dédé1052
Apprenti
24 Nov 2012
72
  • Auteur de la discussion
  • #12
Bonsoir,

C'était effectivement ma première option puisqu'on trouve des contrôleurs analogiques sur le marché. Mais je n'ai pas trouvé de doc électrique de la machine et mon niveau dans ce domaine est franchement trop limite pour que je lance dans un tel rétrofit. Il y avait beaucoup de fils qui sortaient des drivers, il était impossible pour moi de deviner à quoi ils correspondaient. J'ai déjà rencontré ce problème sur un routeur 2m/1.5m avec broche iso20 40000tr/min (un vieux prototype de chez Normaprofil), j'ai tout viré et recommencé à zéro avec des PaP servo hybride. J'y suis arrivé seul en piochant des infos dans divers forums. Franchement je ne regrette pas mon choix...
De plus, j'anticipe un peu l'avenir, étant donné que ces pièces sont hors de prix en occasion ou en réparation, si l'une d'elle ne venait qu'à lâcher, ça serait problématique...
Enfin à l'avenir j'envisage de rétrofiter ma fraiseuse CN (bridgeport série2) et mon petit centre d'usinage (leadwell tdc 450), toutes ces machines y compris le hbcnc2 auront les mêmes contrôleurs/moteurs/drivers dans le but d'uniformiser ces pièces détachées au cas ou je devrais cannibaliser l'une d'entres-elles pour en réparer une autre...
 
PL50
PL50
Compagnon
7 Oct 2014
1 713
30Km de Cherbourg - Manche (50)
salut
si ton HBX360 a été transporté et pas remis en marche depuis, je te conseille vivement de faire une vidange totale du réservoir de fluide hydraulique qui alimente le fonctionnement du variateur de broche, et ensuite de nettoyer au chiffon tout l''intérieur.
sans quoi tu as un fort risque que le déplacement ait décollé la merde qui est dans le fond de la cuve, et que à la remise en route elle aille joyeusement te boucher tous les petits tuyaux.
si tu regardes bien, normalement il y en a même un qui va lubrifier le palier à droite de ta vis d'avance (en tout cas sur le manuel c'est comme ça.
attention, l'huile est assez chère et spécifique.
en cas de démontage des flasques du variateurs, même si les joints semblent en bon état, il est impératif de les changer.
qui est ton contact chez CS-Lab? Wolcej?

a+
 
D
dédé1052
Apprenti
24 Nov 2012
72
  • Auteur de la discussion
  • #14
Bonjour et meilleurs vœux pour cette nouvelle année

Merci pour ce conseil. Cependant je n'ai pas le budget nécessaire pour remplacer l'huile. Dans un premier temps je me contenterai de vidanger puis filtrer l'huile et nettoyer le réservoir et le filtre. ça sera toujours mieux que rien... Connais-tu le volume et le type d'huile nécessaire pour ce tour?

Mon contact chez Cs-lab est Wojtek. Malheureusement je n'ai toujours pas de protocole à lui fournir pour le pilotage du variateur, notamment à cause de cette électrovanne "sécu". En sais-tu d'avantage sur ce sujet?

Bon j'ai tout de même avancé de mon coté, j'ai remplacé les joints et switchs sur la première tourelle, j'ai monté le moteur de l'axe X (il a fallut que je recoupe ma platine pour le passage des tuyaux) et j'ai enfin réalisé le schéma électrique de la machine (voir photo). Bon c'est pas du tout avec des symboles normalisés mais plutôt du type "je me comprends c'est le principal...". Il manque quelques fils sur ce schéma, notamment l'alarme drivers ainsi que le codeur sur la broche, mais j'ai trouvé ces infos sur le net donc je vais pouvoir compléter. J'ai même commencé le câblage de l'armoire électrique. Malheureusement miss gastro est passée me rendre visite et a stoppé net mon avancée...
schéma elec.jpg
 
PL50
PL50
Compagnon
7 Oct 2014
1 713
30Km de Cherbourg - Manche (50)
Tu mets un csmio-Ip 6 axes pour pouvoir avoir le coeur de broche et gérer le filetage ?
Si c'est le cas il faut que tu achètes le module "taraudage rigide" pour que ça fonctionne.
Pour l'huile, de mémoire HV 32.
A+
 
D
dédé1052
Apprenti
24 Nov 2012
72
  • Auteur de la discussion
  • #16
Salut,

Effectivement j'ai mis un CSMIO/IP-S pour pouvoir gérer le filetage. J'ai également acheté le module taraudage (au milieu sur le schéma), mais pas encore le MPG (tout à droite). Pour ce dernier j'hésite encore, ça finira peut-être en manivelle chinoise.
Il est dommage que le module IP/M (4axes) ne soit pas compatible avec le module taraudage, il est bien moins onéreux... Surtout que je vais me servir que de 2 axes au final. Mais c'est le but de ce rétrofit, il faut impérativement pouvoir réaliser des filetages car c'est hyper long à faire sur mon tour traditionnel ( un vieux Niles).
Bon il faut voir le bon coté des choses : je vais pouvoir "empreinter" ce contrôleur 6 axes pour tenter de rétrofiter mes 2 CU (Leawell TDC450 et Deckel FP4 CCT), le montage sur rail Din + les nappes Db25 permettent un démontage en quelques minutes sans avoir à déconnecter tous les fils . Pour mes autres CN à rétrofiter, ça sera plutôt de l'analogique je pense mais on verra ça dans quelques années...
 
D
dédé1052
Apprenti
24 Nov 2012
72
  • Auteur de la discussion
  • #17
Bonjour,

J'ai pas mal avancé ce weekend. Le câblage est terminé et j'ai pu commencer à faire quelques essais.

J'ai installé Mach3 et le plunging du CSMIO, jusque là tout s'est bien passé. J'ai configuré quelques entrées, notamment les fins de courses et les homing.

Et la premier problème : les fins de courses ne fonctionnent pas. En fait je les ai branchés en série (donc une seule entrée sur le contrôleur) avec un bouton poussoir en parallèle de façon à pouvoir sortir des fins de course si besoin. Le tout est relié à un relais également en série avec l’arrêt d'urgence. En gros si la machine se retrouve en fin de course ou bien si l'arret d'urgence est enclenché, ça coupe la puissance (groupe hydraulique et drivers), les relais envoient l'info au contrôleur. Très vite je m'aperçois que cela fonctionne si j'appuis sur tous les fin de courses en même temps, cela fonctionne. J'en déduis que ces capteurs sont en NO et non NC comme je l'avais supposé. Grosse erreur de débutant donc, je n'ai même pas pris le temps de tester car j'étais persuadé qu'ils étaient obligatoirement en NC sur les machines industrielles (en cas de coupure de câble notamment). Ces contacteurs sont moulés, seuls 2 fils sont dispo. Bref, du coup je commence à les branché en parallèle, jusqu'au moment ou je découvre un schéma sur un des contacteurs, avec 2 contact NC et NO. Je cogite un peu et je décide de retirer le bout de gaine thermo au bout du cable et la j'aperçois 3 autres fils : le NC + terre. Nickel! je peux laisser tous ça en série! en même temps j'aurai pu y penser plus tôt... Après recablage, ça marche impeccable, y compris avec le contrôleur.

2ème problème : je configure les sorties, principalement les contacteurs moteurs et électrovannes via des relais Arduino 24v. J'essaie d'en activer quelques unes mais rien ne se passe. Pourtant les leds du contrôleur s'allument quand les sorties sont activées mais les relais ne fonctionnent pas. Je fais quelques recherches sur le net pour ce type de relais mais je trouve rien de spécial. je décide de les mettre en low au lieu de high et la ils se mettent à claquer mais ne se maintiennent pas. Je décide de les tester en les débranchant du controleur et en baladant un fil +24v sur les entrées, la plupart fonctionnent mais pas tous. Je m'aperçois que pour ceux qui ne fonctionne pas, il s'agit d'un faut contact dû au cavaliers que j'ai déplacés (low/high). En tordant les pins légèrement dans l'autre sens, ça fonctionne. Bon toujours rien avec le contrôleur, je regarde la notice ainsi que mon schéma, je ne vois rien d'anormal. Je cherche coté mach3, rien. Je vérifie mon câblage et la je m’aperçois que j'ai oublié de brancher le 24V sur les sorties! Je corrige immédiatement cela et cela fonctionne!

3ème problème : je passe maintenant à la config des moteurs d'axes, sans trop de difficulté. Je décide d'allumer la puissance (groupe hydraulique + drivers), via une boucle d'auto maintien avec les boutons poussoirs et contacteurs qui vont bien, tout s'allume nickel. Je n'étais pas sûr de mon coup, avec cette boucle j'ai mis 2 contacteurs en parrallèle je n'avais jamais testé ce branchement auparavant. J'essai de bouger les axes mais seul le X fonctionne. Après diverses inversions de câblages et testes avec mach3, j'en conclue que le driver du Z est HS. Je suis dégoutté, c'est la premier fois que je le branche... Bon j'en ai un autre en stock, je l'installerai plus tard, en espérant qu'il fonctionne. Au passage je fais bouger l'axe Z avec le driver du X, je m’aperçois que ça patine, probablement le manchon d'accouplement entre le moteur et la vis à bille qui n'est pas assez serré. J'ai pas beaucoup d'accès, il faut démonter le cache inox qui protège la vis à bille, mais avec des vis derrière le chariot, c'est compliquer... Je décide de voir ça plus tard, je veux avancer sur l'hydraulique, notamment la commande de la broche.

4ème problème : j'essai donc de commander l'hydraulique. je commence par des trucs simples genre les tourelles, mais rien ne se passe. j'essais l’électrovanne "accu" sur laquelle rien n'est branché mais qui se trouve en dessous les électrovannes de commande des tourelles, ces dernières se mettent à se lever et tourner mais en versions très lentes... J'en déduis qu'il faut activer cette vanne "accu" pour commander les vannes de la tourelle, je procède à divers essais mais rien ne se passe, ça ne confirme pas ma théorie, impossible de redescendre les tourelles. Bon j'abandonne pour l'instant, si vous avez des conseils de ce coté n’hésitez pas...

5ème problème : le plus compliqué de ce projet : le pilotage de la broche. j'essai d'abord d'activer l'electrovanne "frein" qui théoriquement devrait libérer la broche.Rien. J'essai celle "Sécu". rien. Je combine les 2. rien. Je commence à croire qu'il y a un problème de pression avec le groupe hydraulique. Mais je remarque une légère fuite sur le variateur poulie inférieure. Je refais des essais avec la vanne "frein", impossible de libérer le mandrin mais je note tout de même un différence, je peux légèrement faire tourner la poulie sup. J'essaie de forcer un peu sur le mandrin.Rien. j'essai de changer de gamme, impossible! Je décide de démonter le cache devant près du mandrin, et la je m'aperçois que tout est complètement rouillé!! Un peu de WD40 et en tapotant sur l'axe de changement de gamme, j'arrive enfin a changer de gamme. Je refais des essais avec la vanne frein et la ça fonctionne, j'arrive à faire tourner le mandrin avec les 2 gammes. Je confirme que lorsque l'électrovanne frein est désactivée, la broche est bloqué. Coté électrovanne "sécu" qui commande la poulie inférieure, il ne se passe rien. Je suppose qu'elle sert à repousser le flasque lorsqu'il faut diminuer la vitesse ou arreter.

6ème problème : après 30min d'inactivité, l'écran de veille du pc s'est activé et la impossible de rétablir la communication avec le contrôleur! J'ai cherché une petite heure mais en vain. J'ai dû réinstaller le pluging, ça refonctionne. J'ai bien-sûr désactiver l'écran de veille afin de ne pas reproduire ce problème. C'est pourtant écrit dans la notice du contrôleur! mais quand on veut aller trop vite...

7ème problème : il est temps d'essayer la sortie analogique qui va piloter l'électrovanne proportionnelle. J'ai acheté la carte électronique dont je vous demandais votre avis en 1ère page (une vingtaine d'euros). J'active la vanne frein et je mets une consigne de vitesse sans faire tourner le moteur. La courroie est bien détendue coté poulie inf avec pas mal de jeu, si ça fonctionne je verrai forcement le flasque bouger. Mais rien ne se passe. Je mets un voltmètre à l'entrée de la carte, j'ai bien une tension de 0 à 10v en fonction de la vitesse demandée, le contrôleur fait correctement son boulot. je regarde en sortie : 22.8v quelque soit la vitesse, mais pas de mouvement de flasque. Si arrêt broche alors 0V. Je débranche le contrôleur et je monte un potar à la place car la carte est initialement prévu pour ça. Même constat qu'avec le contrôleur. J'en déduit que cette carte ne fonctionne pas, d'autant plus qu'il y a une led qui ne s'allume pas. Je décide de mettre du 24V directement au cul de la bobine. J'entends bouger l’électrovanne mais pas de mouvement du flasque. Je décide d'activer la vanne "sécu", je retente l'essai et la miracle, le flasque bouge!

8ème problème : ça bouge oui, mais il y a une énorme fuite hydraulique sur cette poulie! Du genre un robinet d'eau 1/3 ouvert. Il va falloir changer les joints mais c'est pas donné (dans les 150€ je crois), je ne vais pas investir tant que je ne suis pas sûr de pouvoir faire marcher ce tour correctement. Du coup je soude une espèce de bac récupérateur d'huile légèrement incliné avec un tuyau récupérateur qui plonge dans le réservoir d'huile. Grace à ça je peu reprendre mes essais. Je cherche un peu sur le net en espérant trouver une carte de pilotage analogique d'électrovanne proportionnelle mais à petit budget. Je ne trouver rien à petit prix mais je me rends compte que pour certaines cartes, la tension reste constante mais c'est la fréquence qui varie. Je décide de refaire un essai avec ma carte + le potar tout en activant la vanne "sécu" effectivement ça bouge mais c'est pas très linéaire ni très stable. Rien ne se passe jusqu'à moitié du portar, après c'est un peu exponentiel. j'ajuste un peu les potars de la carte, min, max et temps de réponse, c'est un peu mieux mais ça n'est pas miraculeux... Je vire le potar et je rebranche le contrôleur, ça fonctionne mais le comportement est similaire au potar. Peut-être que cette grosse fuite influe sur le fonctionnement du variateur, j'hésite encore à changer les joints. Si ça ne change rien, ça va être compliquer de donner une vitesse de consigne, faire l'asservissement et maintenir la vitesse constante. Je vais contacter CS lab pour leurs demander ce qu'ils en pensent coté macro. En tout cas, je peux théoriquement mettre la broche en route sans asservissement, il me suffit d'activer les sorties frein, sécu et contacteur moteur, ça reste une macro simple. Je ne ferai pas l'essai avec le moteur, la fuite est vraiment trop importante, il va y avoir de l'huile partout. Quoique théoriquement l'huile sera soumise à la force centrifuge et devrait passer en majeure parie par le récupérateur prévu à cette effet, qu'en pensez vous?

Bilan : Assez mitigé, j'ai passé la majeure partie de mon weekend sur ce tour, j'estime avoir bien avancé mais aussi pas mal galéré... Pas de grosse erreur de branchement, pas de gros problème de config. Mais j'ai un driver HS, l'accouplement du Z a revoir avec un manque d'accès, les tourelles outils qui ne fonctionnent pas, une grosse fuite au niveau du variateur, la carte de commande de électrovanne proportionnelle dont le fonctionnement est incertain, un asservissement de broche qui me semble compliqué à mettre en oeuvre... On verra bien la suite au prochain épisode.

Désolé pour ce roman, mais je préfère détailler pour les personnes qui auraient le même type de projet ou les mêmes problèmes, ça peut fortement les aider.

Une petite photo de l'armoire électrique, j'ai mis les fusibles, 2 alims 24vdc (la ac se trouve dans son compartiment d'arigine à l'avant du tour), la carte de commande de la vanne proportionnelle, le controleur avec son module encodeur de broche (il reste une place pour l’éventuel module MPG), les relais à sorties multiples pour les éléments de sécurités et les relais Arduino tout en bas pour les électrovannes

A+ les amis

IMG_20911.jpg
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 642
59000
Bonsoir,
Suivant l'un des post du forum, un fournisseur des joints (haut et bas) alternatif/générique à "l'officiel "

Bon courage !
 
Fichiers joints
D
dédé1052
Apprenti
24 Nov 2012
72
  • Auteur de la discussion
  • #19
Bonjour,

Merci pour le tuyau c'est sympa! Savez vous quels sont les joints qui vont sur la poulie du bas?
 
D
dédé1052
Apprenti
24 Nov 2012
72
  • Auteur de la discussion
  • #20
Bonjour,

En fait j'ai eu ma réponse, j'ai démonté la poulie du bas. Il y a un joint qui est complètement fichu d'ou l'énorme fuite. J'en ai donc commandé des neufs. J'espère que cela va améliorer le comportement de cette poulie de façon que ce soit linéaire par rapport à la consigne. La dernière pièce que j'ai tournée avec mon tour, c'était il y a 3 ans, il n'y avait aucune fuite et fonctionnait correctement! Ensuite j'ai déménagé mes machines chez ma soeur, dans un hangar non isolé et assez humide, le temps de construire mon nouvel atelier. L’électronique n'a pas aimé, idem pour les joints!

Petite remarque au passage : j'ai suivi un tuto sur ce forum pour le démontage, la personne en question est tombée sur un joint torique inséré dans le deuxième joint à lèvre (celui qui se trouve derrière le clips) en doutant qu'il y soit d'origine. Et bien c'est la même chose sur mon tour. Je ne pense pas que les joints aient déjà été changé sur mon tour, il vient d'un IUT et a très peu été utilisé. Il n'y a vraiment aucune trace de démontage. Je pense donc que le torique a bien été mis en place par Cazeneuve, j'en remettrai un neuf.
IMG_2100.JPG
 
D
dédé1052
Apprenti
24 Nov 2012
72
  • Auteur de la discussion
  • #21
Bonjour,

J'ai remplacé les joints de la poulie inférieure, ça ne fuit plus. En revanche le comportement de la poulie ne s'est pas amélioré. J'ai changé de voltmètre et j'ai pu constaté que la tension délivrée par ma carte se situe bien entre 0 et 24v (problème de fréquence?). La poulie bouge entre 12 et 13v, de plus ça n'est pas du tout stable. En dessous de 12v, elle reste ouverte, au dela de 13 elle reste fermée. Il n'y a donc qu'une toute petite plage du potentiomètre qui est utilisable. Là je ne sais pas du tout comment faire, si vous avez des conseils, n’hésitez pas...

J'ai eu un servo moteur en cadeau d'anniversaire (1.8kw 6Nm), je vais le monté sur l'axe Z. Par chance les entraxes sont identiques mais l'arbre du moteur est un peu trop long, il va falloir que je fasse une cale entre le moteur et son support. Je verrai ça plus tard.

J'ai pu faire fonctionner les tourelles manuellement, restera plus qu'a faire la macro qui va bien... elles ont tout de même du mal à se verrouiller, j'espère que ça va aller.
 
PL50
PL50
Compagnon
7 Oct 2014
1 713
30Km de Cherbourg - Manche (50)
Bonjour,

J'ai remplacé les joints de la poulie inférieure, ça ne fuit plus. En revanche le comportement de la poulie ne s'est pas amélioré. J'ai changé de voltmètre et j'ai pu constaté que la tension délivrée par ma carte se situe bien entre 0 et 24v (problème de fréquence?). La poulie bouge entre 12 et 13v, de plus ça n'est pas du tout stable. En dessous de 12v, elle reste ouverte, au dela de 13 elle reste fermée. Il n'y a donc qu'une toute petite plage du potentiomètre qui est utilisable. Là je ne sais pas du tout comment faire, si vous avez des conseils, n’hésitez pas...

J'ai eu un servo moteur en cadeau d'anniversaire (1.8kw 6Nm), je vais le monté sur l'axe Z. Par chance les entraxes sont identiques mais l'arbre du moteur est un peu trop long, il va falloir que je fasse une cale entre le moteur et son support. Je verrai ça plus tard.

J'ai pu faire fonctionner les tourelles manuellement, restera plus qu'a faire la macro qui va bien... elles ont tout de même du mal à se verrouiller, j'espère que ça va aller.
de quel potentiomètre tu parles?
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 642
59000
La poulie bouge entre 12 et 13v, de plus ça n'est pas du tout stable. En dessous de 12v, elle reste ouverte, au dela de 13 elle reste fermée. Il n'y a donc qu'une toute petite plage du potentiomètre qui est utilisable. Là je ne sais pas du tout comment faire
Bonjour,
Manifestement l'asservissement est incomplet, tu testes la commande (qui a l'air de fonctionner) en boucle ouverte là
en simulant avec un potentiomètre.
Il te manque une information vitesse effective de la broche, par le codeur par exemple et une PID qui va agir automatiquement
sur la commande en fonction du décalage entre la vitesse souhaitée (la consigne) et la vitesse lue sur le codeur.
Sur l'ancien directeur, tu devais avoir une entrée codeur et une sortie analogique 0 à 24 V qui allait piloter le servovalve.
et dans la CNC un soft PID analogue à celui qui assure l'asservissement des axes.
A l'origine, c’était une sorte d'asservissement hydraulique, tu positionnais un tiroir pilote, en fonction de la vitesse souhaitée ,
qui déséquilibrait la pression dans le vérin de la poulie et qui donc se déplaçait autour du tiroir pour annuler ce
déséquilibre
 
D
dédé1052
Apprenti
24 Nov 2012
72
  • Auteur de la discussion
  • #24
Bonjour,

Effectivement je teste avec un potar au lieu de la sortie analogique du contrôleur, d'après mes essais c'est le même résultat (de ce point de vue c'est plutôt rassurant). D'après un collègue qui bosse à la maintenance c'est bien une électrovanne proportionnelle mais pas un servo valve, ce qui signifie que ça fonctionne en boucle ouverte (en attente confirmation auprès d'un hydraulicien). Après il est effectivement possible que Cazeneuve est créé un asservissement à l'aide du codeur de broche, si c'est le cas ça va être infaisable pour moi. Comment faire? C'est vrai qu'il y avait pas mal de cartes électronique (hors CN) qui pilotaient toutes les électrovannes, il y avait peut être un peu d'asservissement la devant... Je suis parvenu a faire fonctionner le codeur de broche (heidenhain rod 426) via le module ENC, j'ai bien un retour de la vitesse réelle. Bon pour l'instant elle me parait un peu erronée, un peu trop forte à vue de nez, je ne me suis pas encore penché sur ce point.
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 642
59000
c'est bien une électrovanne proportionnelle mais pas un servo valve,
je pense que quand tu appliques une rétroaction par un capteur à une électrovanne proportionnelle,
elle devient servo-valve. la distinction vient du fait que la servo-valve intègre la gestion
de la retroaction. Tout comme un moteur à sortie proportionnelle devient servo-moteur
si on lui adjoint un capteur de retroaction. Mais je ne suis pas spécialiste... :-D
Si au niveau de la poulie, tu n'as aucun capteur de position, il manque quelque chose !
Comme je le précisais au dessus, sur le tour conventionnel, tu imposes la position
d'un tiroir et la poulie va suivre cette position. Sur la version CN, tu pilotes les débits
avant arrière, mais aucune information de position et par conséquent de vitesse
n'est retourné
Si csmio gère une spindle, normalement on doit pouvoir passer sa commande/consigne
à travers une PID associé à une entrée codeur non ? sinon il faut trouver une interface
indépendante qui intègre une pid une retroaction vitesse par codeur et une entrée analogique .
Ce genre de truc se fait avec Linuxcnc + Mesa mais il faut mettre les mains sous le capot
 
Dernière édition:
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 642
59000
Edit:
De plu, si on scrute le codeur de broche, il faut prendre en compte la position harnais volée !
moteur en marche ou pas ...
ce fameux capteur inductif ne serait pas plutôt un capteur de position du flasque, ?
là ce serait plus rationnel, on asservit qu'une position du flasque, moteur à l’arrêt ou en marche,
(car le groupe hydraulique est indépendant sur ces dernières générations)
comme le faisait le système mécanique du conventionnel
Si ce capteur à une sortie analogique, la carte asservissement est beaucoup plus simple,
tu dois pouvoir retrouver cette carte de l'ancienne armoire ?
on asservit avec un simple ampli OP de puissance, l'entrée serait analogue à un pilotage 0-10V d'un VDF
ça CSMIO sait faire.
 
Dernière édition:
D
dédé1052
Apprenti
24 Nov 2012
72
  • Auteur de la discussion
  • #27
Bonjour,

C'est une bonne théorie en effet. Mais de mémoire il s'agit bien d'un simple capteur inductif, j'avais eu énormément de mal à trouver le câblage sur le net (un NPN). Je vérifierai tout de même. Il y a des contacteurs sur le levier qui pilote les gammes, donnant ainsi l'info à la cn. Coté ancienne carte effectivement j'avais cherché de ce coté mais s'est ultra complexe, il y a une sorte de carte mère sur laquelle toutes les entrées/sorties étaient reliées ainsi que plusieurs petites cartes (un peu comme un vieux PC). J'ai donc lâché cette piste, trop complexe à mon niveau surtout que je n'ai aucun schéma électrique. Je crois que je suis coincé. En tous cas merci pour ton aide. Ce qui me parait étonnant c'est le pilotage de cette électrovanne, je ne suis pas du tout spécialiste mais pourquoi elle ne bouge qu'entre 12 et 13v, soit une toute petite plage de tension? J'ai branché un ampèremètre pour vérifier qu'elle ne soit pas pilotée en 4-20mA, elle bouge entre 650 et 750mA, donc ça n'est pas ça. Mon collègue me certifie que ça n'est pas non plus du PWM. Sur ma carte chinoise il y a des potars pour régler le min et le max. Le max semble se régler de 0 à 24v (je pourrais donc régler à 13v) mais le min se règle de 0 à 6.5v mais il me faut 12 min. J'ai presque envie d'y ajouter un générateur 6v en série mais j'ai peur de tout cramer. De plus ça ne règle pas le problème de l'asservissement.
Quand je vois qu'il y a des variateurs de fréquence 5.5kw chinois à 150€ livré, je me dit que j'ai fait le mauvais choix de vouloir conserver ce variateur mécanique... J'en suis déja à 80€ d'investissement (joints+carte)...
 
L
laurentl38
Compagnon
21 Jan 2008
511
Bonjour,

Il y avait un post ou une personne avait refait un hbncnc2. Il avait remplacer le variateur meca pour un variateur vectoriel.
Mais impossible de remettre la mains dessus ... sois le poste a disparu, sois je me trompe de forum ... si certain s'en rappel et qu'on venait a remettre la mains dessus, se serait un bon contact pour t'aider dans ton retrofit.
De mémoire, je me souvient qu'il avait fais une transmission avec une poulie 3 gorges.
Il me semble qu'il avait prit cette solutions 1/ par simplicité de retrofit 2/ pour s'affranchir des problèmes de fuite qui on l'aire d'etre recurant sur ce model.
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 642
59000
mais pourquoi elle ne bouge qu'entre 12 et 13v, soit une toute petite plage de tension?
C'est normal (et comme je disais rassurant cela prouve que la vanne fonctionne)
sans retroaction, tu es en "boucle ouverte" avec une sensibilité/gain théoriquement infini
il se passe la même chose avec un ampli OP sans contre-réaction le moindre petit décalage
à l'entrée, te fait partir la sortie en + max ou en - max. Quand tu vas boucler avec l'information
du récepteur à piloter, l'ensemble commande - récepteur va devenir proportionnel jusqu'à un gain de 1 par exemple
Si tu mesures le signal appliqué à la vanne il va encore se limiter à 12 ou 13 V en
condition normale, mais si tu freines ou bloque le déplacement du flasque là
la tension de commande va grimper à 24 V pour annuler l'erreur introduit par ce
freinage parasite, là ton système est vraiment asservi.
Pareil sur une commande d'axe par servo-moteur si tu coupes le retour de position
ton axe part à toute vitesse dans les choux et pareil tu arriveras à le stabiliser en titillant
autour d'une commande +/- 0
Quand je vois qu'il y a des variateurs de fréquence 5.5kw
Tu perds la dynamique du variateur avec un couple qui augmente aux basses vitesses
la dynamique est de 7.5 aucun VDF ne donne ça ou alors il faut passer à un brushless à aimant permanent

Il y a un exemple sur le forum il me semble ? de passage à un variateur
 
D
dédé1052
Apprenti
24 Nov 2012
72
  • Auteur de la discussion
  • #30
ok je comprends mieux maintenant. Il faut que je trouve une carte qui pilote ça. J'avais contacté le constructeur de cette électrovanne mais pas de réponse. Au fait c'est une DHZ-63-01/11 de marque Atos, la bobine est un "model OS serial 20".
Oui j'avais vu cette conversion avec poulie/variateur juste avant que je commence mon rétrofit. De mémoire il y avait même une résistance de freinage. C'est une solution plus simple que j'aurais sans doute dû choisir au départ... Je vais persévérer un peu suite à tes conseils, encore merci.
 
Haut