Rectification avec un Crouzet

F
freddy007
Compagnon
8 Septembre 2008
1 580
ardeche
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous , ,

j'ai besoin " d'enlever " de rectifier 0,05 mm sur la partie rouge de cette broche de diviseur Crouzet .

La pièce semble neuve ,(encore une "énigme " des pièces qui viennent de chez Crouzet ...) le filetage est bon , mais l'épaulement qui guide et centre le faux plateau est trop gros !

Cela me servira de "tampon " pour faire des faux plateau ...

Tout arrive à ce jour je n'ai jamais eut besoin de rectifier et je ne sais pas comment procéder, à part que la pièce doit "tourner centrée " et qu'il faudra protéger mon banc ..et dresser la meule , et mettre un masque ou des lunettes !

Pour la suite des opérations je ne sais pas .

j'ai bien entendu le moteur d'entrainement et la colonne , le renvoi avec les "galopins ".

Et les vitesses possibles sont : 330 /1280 /2200 /4500 /7200 / 9500 Tr /mn

Si j'ai bien compris mais je n'en suis pas sur : la pièce va tourner vers l'outilleur , et la meule aussi ?

le Diametre à rectifier fait 40 mm sur 8/9 mm de large .

Ma meule a un diamètre de 100 épaisseur 10 mm grain 60? ou 80 ? vitesse rotation maxi 6200tr/mn

Mon tour fonctionne avec un variateur mono /Tri et un moteur 220 tri .

J'ai donc le moteur 2 vitesses et la transmission d'origine et je peux tourner d'environ 40 tr/Mn (à 30 hertzs )à pratiquement 3000tr/mn en jouant sur le potar , les poulies et les deux vitesses moteur .
La piéce est trempée
L''état de surface d'un bon usinage à l'outil est bien suffisant ..le poli miroir pas vraiment utile .

Merci de m'indiquer :
Les sens de rotation

La vitesse de rotation de la pièce et de la meule ....

Et comment poursuivre les opérations ..
Faut il lubrifier ? pour cette bricole je pensais utiliser du WD 40 ..bonne pioche , ou Pas ?



Merci pour votre aide .

Cordialement

Freddy

IMG_0115 (Copier).JPG
 
F
freddy007
Compagnon
8 Septembre 2008
1 580
ardeche
  • Auteur de la discussion
  • #2
Re Bonjour ,

J'ai oublié ! pour voir le travail et faire tangenter la meule je pensais mettre sur la circonférence du feutre noir comme je le fais en usinage .

Merci

Cordialement

Freddy
 
lusi
lusi
Compagnon
10 Janvier 2009
2 237
Grand Duché de Luxembourg
Salut

Je ne ferai pas cette opération, chaqun son avis personel.

Pour la rectification on ne prend pas la pointe tournant on utilise la pointe fixe.

Une question, d'op vient ton avis que le diametre est trop grand?

Je sors
 
G
gaston48
Compagnon
26 Février 2008
9 070
59000
Bonjour,
Tu tournes à 4500 tr ou moins, pour le sens, étincelles vers la bas.
Donc rotation de la pièce " en marche arrière " vitesse périphérique de la pièce 20 m/mn ou moins
si ça peut diminuer une résonance qui fait des ondulations sur la surface.
Bien équilibrer et diamanter la meule et moduler les vitesses de pièce s'il y a des
ondulations
Lubrification au pétrole de chauffage qu'on graisse un peu (avec 10 % d'huile) ou gasoil.

tu remplis un pulvérisateur genre à produit d'entretien, celui là tient à des solvants très forts
https://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/pulverisateur-a-gachette-geolia-0-5-l-e1400969150
et tu dévisses l'embout pour avoir un jet quasi droit ...

Crouzet nitrure ses broches, c'est très coriace, mais tu vas y arriver

(Tu as mis une bavette au bout de ton transversal comme moi !)
 
J
joumpy
Compagnon
8 Octobre 2009
1 519
38: Grenoble
Gaston a tout dit!
équilibrage et diamantage de la meule avant tout
J'aime bien monter jusqu'à 30m/s soit 6.000 trs/min pour une meule Ø100 mm donc je choisirais plutôt 7200 trs si la meule le permet.
Pour l'état de surface, essaie de faire tourner la pièce dans un sens puis dans l'autre et choisis le meilleur état de surface.
Pour la prise de passe, j'approche jusqu’à obtenir la première étincelle, je mets l'arrosage eau + 5% huile de coupe standard et la passe maximale est définie par l'apparition des étincelles malgré l'arrosage. En finition, je divise les dernières passes par 4 et je laisse mourir c'est à dire quelques mouvements sans prise de passes. En rectification, on parle en microns pour les prises de passes et la graduation mini du tour c'est déjà 5 ou 10 µm!
Sur des matières particulièrement dures comme le tungstène (HRC90), c'est 1µm la passe maxi, tout ce qui est au-dessus est bouffé sur la meule...
Pour enlever seulement 50µm, il va falloir chiader le centrage de la pièce, donc contrepointe rentrée au maxi, tapoter au maillet sur les mors au fur et à mesure du serrage: le pépitas ne doit plus bouger.
Il est normal que la meule prenne cher par rapport à un outil de tour...Y penser si on veut tenir une cote finale!
Prévois un cache entre toi et la pièce si tu ne veux pas finir trempé. Le PVC transparent fait très bien.
 
G
gaston48
Compagnon
26 Février 2008
9 070
59000
Humm, non, à mon avis pas 30m/s, bien en dessous, on attendrit le grade nominal de la meule
et moins de risque de griller. Surtout pas d’émulsions sur un Crouzet, il y a des feutres
un peu partout sur le trainard, c'est corrosion assurée.
Lusi n'a pas tord, un cimblot sur pointe sèche serait préférable.
 
F
freddy007
Compagnon
8 Septembre 2008
1 580
ardeche
  • Auteur de la discussion
  • #8
Bonsoir à tous et MERCI .

Alors ! vos réponses appellent d'autres questions puisque comme je l'ai précisé c'est un domaine que je ne connais absolument pas et en plus je n'ai jamais vu faire !
Les piéces du puzzle de mon cerveau de l'autodidacte que je suis sont dans le désordre ...


Il faut donc que je prépare le chantier ..et je crois comprendre que le micron c'est pas de la maçonnerie ! voila comme j'envisage les choses n’hésitez pas à me dire si c'est farfelu !

il y a bien longtemps que je n'ai pas de honte à apprendre .

Donc :

J’enlève la contre pointe tournante je met une pointe sèche qui appuie sur un simbleau ? en acier ? en laiton ?

je graisse entre pointe et simbleau ?

Le Simbleau

Qui appui juste sur le cône de 15 degrés de centrage des W20 ?

Ou qui rentre "glissant" dans l’emplacement de la pince ?

Ou à forcer un peu pour être solidaire de la piéce ?


Pour la préparation de la meule :

j'ai un diamant pour redresser à la volée les meules de mon touret ...

Je peux monter mon diamant dans le mandrin du tour à l’arrêt ?

Orienter mon dispositif de rectif , faire tourner la meule avec le renvoi , et charioter avec le transversal pour dresser la meule ?

Et pour l’équilibrer ? j'ai rien de rien !

La Rotation

Donc la meule tourne à"l'envers" à 4500tr/mn

et pour la piéce ...je trouve 160 tr/mn ..si la seule formule que je connais est la bonne ..1000xV : Pi xD

et la piéce tourne aussi à "l'envers " ? disons comme la meule ?


Les passes

Pas de micron sur mon vernier ! alors je ne vais pas pouvoir couper les cheveux en 4 ...

je ne me souviens pas de l'angle mais j'ai lu dans un bouquin que peut être que je peux réduire les passes en inclinant le chariot à cône ? et de quel angle ?

Le contrôle
j'ai un comparateur et mon pepita c'est pas une pépite ...


La matière à enlever...

J'arrive pas à me rendre compte ..0,05 mm c'est beaucoup c'est un gros boulot pour de la rectif .

je devrais le faire avec un outil avec une plaquette en quoi , et à quel prix ?

Gaston.
j'ai jamais compris pourquoi Crouzet n'avait pas fait une pièce propre pour protéger l’arrière du transversal cela saute aux yeux qu'il fallait prévoir quelque chose ..alors j'ai fait comme les autres un bout de tôle ..

Une piéce en acier un peu épaisse d'origine avec les taraudages pour la semelle arriérè un peu moins haute et le tour était joué ...la cela fait un peu souillon !

Je suis tjs étonné que sur chaque machine même de qualité il puis y avoir des "bourdes" pareilles ...mais c'est un autre sujet !

Merci à tous .

Cordialement

Freddy

 
J
joumpy
Compagnon
8 Octobre 2009
1 519
38: Grenoble
Et pour l’équilibrer ? j'ai rien de rien !
Il te faut un mandrin, mais vu que tu as un tour, c'est jouable.
ensuite un support surélevé (2 morceaux de bois) pour 2 lames de cutter mises parfaitement de niveau (par exemple avec le niveau cadre qui sert à régler les machines) tranchant en haut et le mandrin sur le tranchant.
 
J
joumpy
Compagnon
8 Octobre 2009
1 519
38: Grenoble
pas de micron sur le vernier évidemment, donc tu fais ce que tu peux avec ce que tu as: les demi divisions c'est en général jouable...
 
J
joumpy
Compagnon
8 Octobre 2009
1 519
38: Grenoble
dressage de la meule: si tu as un PO en Vé pour les outils d'alésage, tu peux dresser avec le petit chariot.
Le principe: une fois la meule dressée, on ne la démonte plus de ses flasques. Comme ça on limite les passes pour les dressages suivants.
 
J
joumpy
Compagnon
8 Octobre 2009
1 519
38: Grenoble
sens de rotation de la pièce: pas de problème de sécurité et pas de règles vis à vis de la finition. Parfois l'état de surface est meilleur dans un sens...Faut tester!
 
J
joumpy
Compagnon
8 Octobre 2009
1 519
38: Grenoble
50µm en rectif sur du costaud, en 1H c'est plié même avec une meule très douce.
Mais le montage et le réglage risque de te prendre autant de temps...
 
G
gaston48
Compagnon
26 Février 2008
9 070
59000
Bonjour,
Le cimblot:
Un pince W20 non fendue avec un CM1 ou 2, Tu usine en cône et chasse un petit bout
de bronze (ou collé à la loctite) , reprise à tour, usinage du centre et c'est bon.
La meule.
l'idéal est monter ta meule sur un tasseau métallique qui va recevoir un arbre avec 2 portées
aux extrémités. Habituellement les arbres de broche sont coniques, ici, si c'est cylindrique,
tu a quand même intérêt à faire un tasseau avec un alésage bien ajusté sur la broche
Il peut être tout simple, en alliage alu (au4g) simplement collé à la meule. Avec du mastic
carrosserie style Sintofer ou epoxy bi-composant.
Pour équilibrer, je dispose cote à cote avec un espace pour la meule, 2 blocs fontes à V multiples
bien de niveau et entre l'arbre d'équilibrage et les portée des 2 blocs, j'interpose 2 goupilles
cylindriques trempés sur les génératrices desquels l'arbre va rouler.
Au niveau du tasseau, tu peux avoir prévu de carotter un gorge large sur le flan qui permettra
de coller des petite masse d'équilibrage.
On équilibre après un premier diamantage, puis re-diamantage après équilibrage.
Le sens de rotation pour ne pas que le tasseau se dévisse, le sens de la pièce opposé.
meule et pièce ne doivent pas "engrainer".
Les passes, la matière à enlever.
Un grain d'abrasif a de piètre qualité de coupe, il faut appliquer une très forte pression pour
éroder la matière. Les valeurs de passes par rapport à un usinage conventionnel sont très faible,
0.02 par exemple et sont dans le domaine de déformations élastiques de la machine.
En usinage pas abrasion, on travaille donc plus en pression et en temps pendant laquelle
on va appliquer cette pression. Je prends au tambour gradué 0.02 mm, après un ou 2
aller retour, je mesure, j'ai pris 0.01, la pression était forte, mais plus je me rapproche
de 0.02, plus la pression diminue et moins j’enlève de matière. Cela devient asymptotique.
Donc le temps de balayage " à vide " déterminera les derniers microns enlevés ou pas.
Ces aspects pression, sont à mettre en parallèle aussi avec les déformations occasionnées
par le balourd d'une meule déséquilibrés. On imagine très bien les interactions produites par ces
2 forces et le broutement que cela peut générer sur la surface de la pièce.
 
F
freddy007
Compagnon
8 Septembre 2008
1 580
ardeche
Bonjour à tous et Merci

Voila sur la photo( 0125 ) comment je pense dresser la meule . Le diamant dans le mandrin , ce dernier verrouillé avec le diviseur et tour arrêté ! je déplace le transversal meule en rotation .

Ensuite cela se complique car le tasseau porte meule que je devrais mettre sur deux appuis fins ou des V a un diamètre de 8 mm n'est pas lassez long est même si le reste est plus gros ..les diamètres ne sont pas les mêmes , et pour terminer ...le tasseau complet est beaucoup plus léger que la meule ...et cela basculerait !

Pour information , sur les differents tasseaux qui viennent de differents ouvriers de la derniere usine Crouzet il y des "entailles" faites avec des disques à tronçonner sur certains tasseaux ..je pensais bêtement que chacun avait fait ses repères pour ne pas se faire "voler" ses tasseaux et en définitives je me demande si ce n’était pas pour les équilibrer ?

J'ai aussi pensé a une autre solution ..

La meule en place sur le tasseau est cet ensemble fixé sur l'appareil à rectifier tourne librement ...mais pas assez fou pour essayer en le lançant à la main de voir si la meule s’arrête tjs au même endroit et est donc déséquilibrée ...

Dommage . J'ai regardé la doc de l'appareil à rectifier .C'est donc normal puisque je trouve un ressort qui met les roulements en légère pré contrainte je ne peux donc pas utiliser ce "stratagéme !
Par contre j'ai aussi de petites meules diamant mais montée en pince elles sont en retrait de mon appareil à rectifier qui vient toucher la poupée mobile .

Je me demande si cela vaut le coup d'y passer autant d'énergie ...

Cordialement

Freddy

IMG_0119 (Copier).JPG


IMG_0122 (Copier).JPG


IMG_0125 (Copier).JPG
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut