[Question] Bobinage génératrice éolienne

Styli.j
Nouveau
23 Août 2018
7
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,
Je suis novice en matière de bobinage et j'aurais des questions sur le sujet en vue de réaliser une éolienne expérimentale. Je souhaite réaliser plusieurs bobines qui seraient stimuler par des aimants permanents (Voici sur la photo le type de stator et rotor).
Strator et rotor.jpg

Mes questions :
- Sur quoi influe la section du fil de cuivre (tension, intensité, puissance ou autre) ? Pourquoi choisir un fils plus ou moins épais ?
- Sur quoi influe le nombre de spires ? Pourquoi ne pas faire plus ou moins de spires ?
- Sur quoi influe la vitesse de rotation ?
Ça fait beaucoup de questions mais si quelqu'un pouvait m'éclairer sur le sujet, je lui en serais reconnaissant.
Bonne journée
Julien
 
Dernière édition:
ETI
Compagnon
7 Novembre 2013
752
FR-74
Bonjour
Après ce qui a déjà été dit
* La section : sur les pertes par effet Joule (pertes en chaleur) et donc sur la chute de tension en fonction de la charge : c'est un des paramètre qui conditionne le rendement.
* La puissance de la machine est donnée par la "puissance" des aimants (grosso-modo leurs poids et leur technologie) qui conditionne l'intensité du champs magnétique, et la vitesse de rotation.
 
Alex31
Compagnon
31 Août 2014
1 323
12350 et 31200
Dernière édition:
MARECHE
Compagnon
6 Février 2011
2 678
Nancy
Bonjour
L'équation fondamentale est que la tension est égale à la variation du flux magnétique par rapport au temps. Le flux c'est l'induction multiplié par la surface (à peu près celle de l'aimant multipliée par le nombre de tours de fil). L'induction est la force magnétique de l'aimant: le montage photographié est un nonsens, il faut un circuit magnétique avec de petits entrefers pour que le magnétisme puisse circuler, il passe très mal dans l'air. La variation par rapport au temps c'est la vitesse de rotation, la tension est directement proportionnelle à la vitesse, c'est pour ca qu'en cas de tempête on crame tout.
Salutations
 
ETI
Compagnon
7 Novembre 2013
752
FR-74
Dans les alternateurs discoïdes, les bobines, assez minces, sont prises en "sandwich" entre deux volants en acier portant les aimants. Dans ce cas on peut considerer que l'espace entre deux aimants face à face, dans lequel se trouve la bobine, joue le rôle d'entrefer, par analogie avec les alternateurs qui ont un circuit magnétique en tôle d'acier feuilletées. Va voir le site que je t'ai indiqué, il y a beaucoup d'explications, photos et vidéo.
 
Loulou31
Compagnon
21 Janvier 2010
1 902
Toulouse.. coté Est
Merci pour ces informations. Y a-t-il une raison de mettre des tôles d'acier feuilletées plutôt qu'un bloc d'acier moulé
Oui pour réduire les courants de Foucault induits dans les masses magnétiques conductrices (fer). Dans les matériaux magnétiques de type ferrite on n'a pas besoin de feuilleter car c'est un isolant électrique.

Jean-Louis
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut