Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une future

  • Auteur de la discussion yannick.scher
  • Date de début
Y
yannick.scher
Nouveau
Je suis concepteur de métier (machine spé, cellule robotisée, ligne de montage et d’assemblage,…) issu du milieu électrotechnique (maintenance et modification de machine), j’ai 33 ans et habite dans le nord de l’alsace, je suis aussi comme beaucoup rêveur et suis capable de passer des heures à réfléchir sur comment faire au mieux sans qe cela aboutisse vraiment…
Mais dans le cadre de la réalisation de ma future fraiseuse, j’ai décidé d’y réfléchir sérieusement :
- Qu’est-ce que je veux usiner ?
- De quelle manière je veux l’usiner ?
- Comment je bride mes pièces ?
- De quel espace je dispose pour ma fraiseuse ?
- Avec quels outils je travaillerais ?
- A quoi devra-t-elle ressembler ?
C’est avec ces questions que je compte « édifier » le cahier des charges pour éviter de me planter…. Car nous voulons tous le TOP pour le MOINS CHER ; si nous avions l’argent, nous ne serions plus qu’une toute petite minorité à s’embêter à créer une machine qui risque de nous faire arracher les cheveux par manque de temps, de compétence ou simplement de solutions techniques…
J’ai déjà pu contribuer sur le forum, en pensant avoir le temps de faire, les matériaux pour faire, les compétences pour faire, l’outillage pour faire… en fait, dans la notion de faire il y a beaucoup de chose !
Je compte aussi sur les contributeurs, ce ne sera pas une réalisation éclair, mais je préfère bien cerner ce que je veux faire avec dans un premier temps, et acheter le matériel nécessaire au fur et à mesure de la réalisation et de mes finances… à savoir que j’ai 2 enfants en bas âge et que j’ai une maison à finir en … auto construction forcément !
Sur le forum il y a des réalisations sacrément bien abouties, d’autres qui ne l’ont jamais été, mais où se trouve tout de même une mine d’informations et d’idées. J’espère que vous, forumeurs, allez pouvoir m’aider dans cette aventure. Je pense particulièrement à ellogo67 qui habite à quelques Km de chez moi, et d’autres qui pourraient proposer de bonnes adresses car je ne possède qu’une perceuse à colonne entré de gamme, une bonne flex et une dremel ! il y aura forcément du fraisage à faire ; il faudra aussi que je me mette sans doute au « grattage » pour parfaire la linéarité des axes et leurs perpendicularité… chose que je n’ai jamais fais et je me demande si je peux y arriver….
Allez, rentrons dans le vif du sujet !

1. Qu’est-ce que je veux usiner ?
Je suis passionné de modélisme ferroviaire aux échelles 1/87 et 1/43.5 ; et pourquoi pas d’autres échelles???
Les modèles réalisés sont principalement en laiton et bronze, mais il faut que je garde la possibilité de pouvoir usiner de l’acier (pour confectionner d’autres machines-outils, gabarits, etc…).
Comme dit plus haut, j’aurais donc à usiner :
- Des plaques de laiton (Ep 0.5 à 4mm d’épaisseur) pour faire des châssis
- Des tubes de différents diamètres, épaisseur et longueur pour les chaudières
- Des pièces plastiques pour les parties isolantes
- Des petits gabarits dans de l’acier ou matériaux tendre
-
Pour ceux que cela intéresse :
http://www.leportailduzero.org/forum/viewtopic.php?f=25&t=1784
N’hésitez pas à cliquer sur les liens, il y a de super photos !

2. De quelle manière je veux l’usiner ?
Je suis issu d’une formation technique, je tournais des verniers et j’écoutais la machine fraiser en regardant la couleur des copeaux (ha ces profs venant du milieu industriel…)
Mais j’ai tout perdu, avance, vitesse de coupe…. J’ai tout à apprendre !
Par contre, les commandes numériques sont devenus abordables, kits avec moteur pas à pas, drivers, alimentation, logiciels…. Ok, ma fraiseuse sera une commande numérique, mais est-il possible d’une façon simple à l’utiliser en manuel ? Juste pour surfacer une pièce et y faire 2 rainures sans programme ?
Dans le cas de petite série, je voudrais uniquement positionner la pièce à usiner, la brider et appuyer sur « DCY » . Puis la magie opère en faisant bouger les axes et sortant une pièce finie sans que je n’aie à y effectuer une seule opération….
Il me faudra donc une broche avec changement d’outil automatique !

3. Comment je bride mes pièces ?
De la façon la plus simple dans un premier temps ! Dans un étau fixe ou brider sur la table.
Après j’aurais aussi des chaudières à usiner, et là il serait intéressant de pouvoir les faire tourner sur un axe et usiner tout le contour….
Il risque d’y avoir des petites séries, donc des modèles de pièces identiques pouvant prendre place sur un montage, lui-même fixé sur la table de la fraiseuse. Ces montages doivent pouvoir être remplacé facilement : 3 goupilles pour le positionnement, 4 vis pour la fixation ; bridage de la pièce assuré par des sauterelles (pour les « grandes séries ») ou par un système de vis-agrafes.
Sur les montages, il serait peut-être utile de prévoir un repère (2 rainures perpendiculaires et une hauteur) histoire de venir palper et s’assurer du bon montage de la pièce.


4. De quel espace je dispose pour ma fraiseuse ?

Mon atelier fera 7m50 de long pour 2m30 de large. Je pense que d’un côté il y aura une partie « établie » de 800mm de profondeur, 800mm pour passer, il reste 700mm de l’autre côté pour la partie « rangement », et encore, j’ai récupérer une batterie de tiroir qui ne font que 500mm de profondeur…. Ça me fera 1m de large comme couloir…
Ok, elle devra avoir 800mm hors tout de profondeur maximum, pour la longueur et la hauteur, je ne suis pas limité…


5. Avec quels outils je travaillerais ?

Là, je sèche ! Je voudrais pouvoir fraiser avec une fraise de diam. 6mm (voir 10 pour du surfaçage ?) et du tout petit ( forêt jusqu’à 0.3mm de diam.)
Pince ER11 ou 16 ; pas plus grand en ISO40 ?
01.jpg

Dans un premier temps (question budget et compétences) ce sera ma dremel qui fera les premiers essais, elle pourra être remplacé par une kress ou autre chose…
Par la suite, ce sera une vraie broche (sans doute maison) avec changement d’outil automatique, donc avec un petit magasin. Cette broche sera mue par l’intermédiaire d’un moteur synchrone triphasé et d’un variateur
J’avais pensé à faire du taraudage avec, mais j’ai laissé tomber cette idée, cela se fera à part…


6. A quoi devra-t-elle ressembler ?

800mm de large
02.jpg


Un plateau pour fixer les pièces :
03.jpg

La partie mécanique en arrière :
04.jpg

Un axe transversal en hauteur :
05.jpg

Un axe vertical :
06.jpg

Mais à bien définir pour assurer une grande rigidité de la machine:
07.jpg

Un magasin d’outils :
08.jpg

Un axe tournant pour l’usinage des tubes :
09.jpg

Un étau pour l’usinage de pièces simples :
10.jpg

De la place pour intégrer autre chose :
11.jpg



voilà, je pense que j'ai assez dévéloppé, si vous avez des idées, sur la base d'une bonne fraiseuse avec un jeu nul capable d'usiner de superbes pièces, je suis preneur! je voudrais éviter le béton polymère...
 
Dernière édition par un modérateur:
F
Francois59
Apprenti
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

Pouvez vous préciser le volume usinable ?

Et j'ai du mal a visualiser le mouvement dans l'axe Y. Quelles pièces mobiles, quelles pièces fixes ?

Cordialement.
 
S
stanloc
Compagnon
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

Bonjour,
Comme dans la plupart des projets rendus à ce stade, je relève beaucoup de contradictions.
Je ne vois pas qu'est ce que vous allez pouvoir faire avec une Dremel dans un premier temps compte tenu de ce que vous voulez usiner.
C'est une erreur, AMHA, de vouloir passer par des étapes intermédiaires dans un tel projet. Cela ne sert à rien. Comme déjà dit souvent, il n'y a plus rien à tester comme idée nouvelle dans ce domaine. Seule la mise en oeuvre a besoin d'être testée. il faut donc aller droit sur les objectifs quitte à temporiser afin que les finances puissent suivre. Installer une Dremel "pour voir" pour ensuite mettre un changeur d'outils c'est perdre son temps et probablement de l'argent.
Pour ce que je devine de votre architecture je crois que vous vous tournez vers des solutions délicates car j'y vois du porte à faux donc il faudra le gérer par plus de raideur que dans le cas où on est en appui des deux côtés.
Je ne vois pas pourquoi vous ne voulez pas copier une des quelques machines déjà présentées sur ce forum et qui ont atteint les mêmes objectifs que vous. C'est à mon avis la SEULE solution lorsque le prix de la machine est le critère le plus important. La pauvreté de vos moyens d'usinage va être un handicap énorme car soit on façonne soi-même soit on achète des sous-ensembles déjà construits mais là les prix s'envolent.
C'est quand on a un budget illimité (ou presque) que l'on peut chercher des solutions sortant des sentiers battus car toute solution doit être testée et corrigée lorsque ça ne va pas. C'est une démarche coûteuse. C'est pourquoi la recherche scientifique industrielle coûte aussi cher.
Stan
 
Y
yannick.scher
Nouveau
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

pour répondre à françois 59, volume grosso modo, 400 x400x 1800 de long (j'ai des rails de cette longueur), une autre vue avec les axes qui ont bougés pour facilité la compréhension...
12.JPG

pour stan, je n'ai pas vraiement envie de tout réinventé, et comme tu le dis, le fait "d'essayer" coute de l'argent...
j'ai dévelloppé de cette manière plus pour avoir des infos de ce qui ont fait.... d'une autre manière.
les fraisseuses type portique léger sont séduisante par leur simplicité (en fait, j'en ai fait une petite, avec une électronique de merde: perte de pas; une plus grosse avec un collègue ou l'on tiens les 2-3/10, et on fraise de l'alu, mais avec des NEMA énorme et une super électronique...)
ce type de fraiseuse m'embête par la saleté qui pourrai se mettre sur les rails et VàB inférieure... si tout pouvait être en hauteur, j'éviterais peut-être ce phénomène de dépose de saleté....
le porte à faux n'est pas non plus top, mais avec les machines que j'ai pu pondre, j'étais quelques fois étonné de la rigidité de l'ensemble....
après, si je prends en compte ce que je viens de dire plus haut, si ma table ne fait que 400 de large, mes rails ne serait pas trop écartés et la rigidité de l'ensemble ne serait que meilleure...
bref, quelqu'un a-t-il construit ce type de machine? des photos? des croquis? des retours?
 
F
Francois59
Apprenti
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

Il y a un point qui m'échappe :

Le déplacement de l'outil, ce n'est pas la longueur des rails, c'est la longueur des rails MOINS la longueur de guidage du chariot.

Par exemple, pour l'axe Z, j'ose espérer que la longueur de guidage est toute la hauteur du chariot Y, soit 200mm. Les rails font 400mm. donc course en Z = 400-200 = 200mm.

Pour X, rails 1800mm, largeur du chariot Y 300mm, donc course de l'outil = 1800-300 = 1500mm.

Et en Y, largeur du porte broche 200mm, longueur des rails 400mm. Donc course en Y = 400-200 = 200mm. si les rails sont comme sur l'image 06.jpg. sur le coté du portique Y.

Si le portique est en U, avec le porte broche au milieu. je persiste. Je vois toujours pas ou et comment les rails Y seront positionnés.


Cordialement.
 
booddha
booddha
Compagnon
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

Bonjour

Certains vivent dans un monde fini, ou plus rien ne peut être inventé sous prétexte que des solutions éprouvées existent.
En partant de ce principe, nous devrions encore vivre au temps de la charrette tirée par des bœufs.
Or c'est ignorer les ressources de l'inventivité humaine. Et bien souvent ce sont des non spécialistes qui font avancer les choses avec leur regard neuf.
C'est ignorer l'esprit de découverte, la satisfaction de faire soi-même.
Nous ne sommes pas ici tous des pros ou ex-pro. Je crois même que la majorité ici sont des amateurs en quête de connaissances pour leur HOBBY.
Quête que beaucoup de pros ni acrimonieux, ni méprisants mais encore passionnés par leur métier, s'empressent de satisfaire et qu'ils en soient remerciés.
Ce que certains ici n'ont pas encore compris et sont encore dans une logique productiviste et financière.
Ce n'est pas le cas d'un amateur qui à un rêve et qui ne demande pas qu'on lui change du tout au tout son rêve mais qu'on l'aide à le réaliser et certainement pas en lui disant d'aller copier quelque chose.
Le jardinage est une activité saine contre le mauvais caractère.
 
Y
yannick.scher
Nouveau
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

françois 59 tu as entièrement raison (je fait "court")...
ci-dessous une vue avec les rails en rouge des trois axes.
13.JPG
 
S
stanloc
Compagnon
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

@boudha ; ne te fatigue pas depuis environ deux siècles au niveau de l'industrie, mais 3 ou 4 niveau de l'artisanat, tout a été inventé du point de vue architecture de machine-outil.
@yannick.scher ; puisque comme tu l'as dit tu es un professionnel de la conception tu sais donc que certaines solutions sont plus coûteuses à bien réussir que d'autres. Je n'ai rien dit d'autre dans mon message précédent.
Stan
 
booddha
booddha
Compagnon
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

Heureusement que tout le monde ne pense pas qu'il n'y a plus rien à découvrir et que l'on continue à chercher.
A chaque époque des vaniteux ont déclaré que tout avait été dit et que tout avait été fait.
L'avenir a prouvé qu'ils étaient dans l'erreur et qu'ils avaient simplement le cerveau sclérosé par leurs certitudes.
Du temps de Gutenberg, celui pensait peut-être avoir inventer le moyen le plus efficace pour diffuser l'information, le savoir etc... et qu'on ne pouvait faire mieux.
Aujourd'hui, il existe mille et une façon pour imprimer quelque chose sur du papier sans passer par une presse et des caractères mobiles en plomb. Et cela s'appelle toujours de l'imprimerie.
Restons humbles devant le génie humain et allons sarcler nos salades, ça ventilera la tête.
 
D
du4
Apprenti
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

bonjour,
pour les dessineux sous SW voici un lien intéressant en téléchargement gratuit il faut juste s'inscrire il y a pléthore de plans pour des machines CNC :-D
PLANS MACHINES CNC SW
A+
 
M
moissan
Compagnon
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

tout a été inventé ? certainement pas !

ta conception en porte a faux me plait beaucoup ! la solution portique des petites CNC n'est pas si bonne que ça : le portique donne de la rigidité apparente surtout en hauteur , mais souvent ça se tortile dans tous les sens

quand on veut faire un portique bien rigide on fini par faire aussi lourd qu'une vraie fraiseuse classique qui est elle aussi avec structure en porte a faux ... ou disont plutot structure ouverte , ça fait moins pejoratif que porte a faux

la structure ouverte a un gros avantage : on peut usiner des piece plus grosse que la zone de travail en laissant la piece depasser du coté ouvert

les fraiseuse classique avaient une broche fixe et une table qui se balade dessous , parce qu'en general la broche et sa transmission est plus lourde que la piece ... sauf les très grosse machine , ou les piece son enormes , et c'est la broche qui se promene

ton projet est finalement un modele reduit de très gros centre d'usinage

il est domage de ne jamais voir la structure des grosse cnc moderne toujours caché sous des capot , je suis sur qu'il y en a qui ressemblent a ton dessin

avec ta structure il est possible de faire aussi un bon tour en mettant un outil a la place de la broche de fraisage , et une broche de tour a un bout de la table : c'est le meilleur moyen de faire un combiné tour fraiseuse aussi performant en tour qu'en fraiseuse

mettre une dremel aus bout d'une bonne mecanique fait rire certain ? et pourquoi pas ? n'importe quoi qui tourne permet de faire la mise au point ... même pas besoins de vraie dremel : une miniperceuse chinoise a 12euro fera la même chose

de toute façon je trouve inutile de chercher a faire une broche universelle : on ne peut pas monter une fraise de grand diametre , et un foret de 0,3 dans la même broche : il faut plusieurs broche interchangable pour les usage trop different

quand on fait une broche solide a basse vitesse , il est inutile de l'alourdir pour faire des vitesse rapide , car les gros roulement suportant les gros effort de la basse vitesse ne supporte pas la grande vitesse ... a moins de chercher des modele speciaux très cher : il est plus economique de faire une broche rapide differente

avec plusieurs broche adapté a des vitesse differente chaque broche est la plus performante possible , legere et pas chere
 
F
Francois59
Apprenti
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

moissan a dit:
ta conception en porte a faux me plait beaucoup ! la solution portique des petites CNC n'est pas si bonne que ça : le portique donne de la rigidité apparente surtout en hauteur , mais souvent ça se tortile dans tous les sens

quand on veut faire un portique bien rigide on fini par faire aussi lourd qu'une vraie fraiseuse classique qui est elle aussi avec structure en porte a faux ... ou disont plutot structure ouverte , ça fait moins pejoratif que porte a faux

la structure ouverte a un gros avantage : on peut usiner des piece plus grosse que la zone de travail en laissant la piece depasser du coté ouvert

Avant de trouver une fraiseuse (avec porte à faux) qui a plus de 300mm de course en Y, il faut se lever de bonne heure. Et je ne sais même pas si ça existe en plus de 500mm de course en Y, sans portique.
 
ybou30
ybou30
Compagnon
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

Salut à tous,

J'avais aussi pensé à ce type de machine en porte à faux, c'est bien pratique. :lol:

Rien n'empêche d'ajouter une plaque amovible en bout du Y montée sur rail en bas qui renforcerai en cas de besoin fort!. :supz:
Un peu comme sur les fraiseuses horizontales pour tenir l'arbre à fraises. :lol:

Edit: Ooops, j'avais pas vu que le bloc entier du Y est mobile. :???:
Ma suggestion ne vaut que si le Z est monté sur chariot pour un déplacement en Y et que le Y ne se déplace que sur l'axe X (méthode Mechmate mais avec 1 seul montant). :wink:
En passant, je préférerai cette méthode qui éviterait la superposition de 2 guidages de mouvements, sources de jeu. :???:

Cdlt,
Yanik
 
S
stanloc
Compagnon
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

@moissan ; françois59 et moi nous sommes d'accord avec toi quand tu dis
la solution portique des petites CNC n'est pas si bonne que ça : le portique donne de la rigidité apparente surtout en hauteur , mais souvent ça se tortile dans tous les sens

c'est pourquoi nous proposons la structure en caniveau qui élimine le point fable du portique : les jambes qui maintiennent l'axe X en hauteur. Notre axe X repose directement sur les parties verticales du caniveau.
Je n'ai pas vu dans le cahier des charges qu'il y avait besoin d'usiner des grands panneaux ce qui justifierait l'accès sur le côté qu'offre le montage cantilever de l'axe X
Mais j'insiste que cela est tout à fait jouable si la recherche d'un prix bas n'est pas dans le cahier des charges.
Stan
 
cantause
cantause
Compagnon
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

Francois59 a dit:
Avant de trouver une fraiseuse (avec porte à faux) qui a plus de 300mm de course en Y, il faut se lever de bonne heure. Et je ne sais même pas si ça existe en plus de 500mm de course en Y, sans portique.

Celle-ci a un Y de 400mm:

IMG_3144.jpg

Et une Huron comme ça dépasse les 1000mm en Y:

5852_1_l_zps274149e6.jpg

Donc je ne pense pas que les exemples de machines avec de longs béliers manquent :wink:

En amateur, ce n'est pas le cas, mais jusqu'ici yannick n'a pas abordé le type de structure qu'il souhaite employé, il a peut-être la place pour mettre du très lourd, je verrai bien un tube carré ou rond en acier rempli avec du béton pour faire le bâti qu'on voit sur les images SW. Il faudra quant-même faire une base (la surface de travail) un peu plus épaisse que celle présente sur les dessins, mais je suis d'accord avec moissan, l'idée est à creuser. Un bâti aussi long va poser pas mal de contraintes en terme de support des rails et de déformations lors du réglage, je n'y ai cependant pas réfléchi en détail.

Quant au fait que le monde de la machine outils ne soient plus un domaine d'innovation en terme d'architecture, je tousse très fort quand j'entends ça désolé, l'évolution des commandes numériques à rendu possible l'utilisation de géométries jusqu'alors inenvisageables (bien qu'existantes depuis longtemps), et bien plus dynamiques:


Je suis d'ailleurs étonné que personne n'ai jamais tenté l'expérience sur le forum, ça reporte tous les problèmes de précision de la géométrie de la machine sur la qualité des vis à bille et de la boucle de positionnement des servos.
Puis linuxcnc sait les piloter je pense :)


Ceci dit, j'aime bien la solution des structures en caniveaux, probablement préférable si les pièces ne sont pas trop grosses.

Bonne soirée.

François
 
Dernière édition par un modérateur:
S
stanloc
Compagnon
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

Je suis d'ailleurs étonné que personne n'ai jamais tenté l'expérience sur le forum, ça reporte tous les problèmes de précision de la géométrie de la machine sur la qualité des vis à bille et de la boucle de positionnement des servos.
Puis linuxcnc sait les piloter je pense :)


Si tu fais une recherche sur ce forum tu verras qu'il a été discuté longuement de cette architecture multipodes et que malgré l'enthousiasme de certains sur ce forum (tout comme la réalisation du bâti en granit/époxy) les candidats à faire le pas sont restés dans leurs rêves
Déjà ce principe se heurte à certaines formes qui lui sont inaccessibles.
Dans la pratique les fabricants ne conservent que les solutions les plus éprouvées car leur but c'est de gagner de l'argent et non de faire preuve d'originalité.
Regardez les avions de ligne on en est revenu à la formule Blériot avec les moteurs sous les ailes.
Stan
 
booddha
booddha
Compagnon
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

Dans la pratique les rêveurs ne conservent que les solutions les plus folles car leur but c'est de faire preuve d'originalité et non pas de gagner de l'argent .

Ça a du mal à rentrer on dirait.

Savez-vous planter des choux à la mode ......
 
M
moissan
Compagnon
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

ne pourrissont pas ce sujet avec des solutions qui meriteraient d'autre sujet

les schema de yannick.scher sont schematique ... mais assez precis pour montrer dans quel sens il veut aller

la coulisse Y est dessiné comme un paralelepipede sans distinguer ou est la partie mobile est la partie fixe : je ne vois ça que comme l'encombrement de la fonction coulisse Y
 
Y
yannick.scher
Nouveau
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

vous ne pouvez pas vous imaginez comme je suis content de voir qu'il y a des gens qui s'intéressent à ce sujet!
il y a du factuel, et du rêve....
dans le service dans lequel je travaille, il nous faut de l'innovation! d'ailleurs, on s'appelle Pole Innovation France.... et mon entreprise fabrique des moteurs triphasé avec tout ce qui va autour: réducteurs, variateurs (mécanique et électronique) intelligence embarquée, automatisme, sécurité... bref, pleins de truc qui ne cessent d'évoluer!
un jour une personne a eu l'idée de dérouler le stator de nos moteurs, le moteur linéaire est né! nous avons aussi supprimé les chaines de câbles sur les portiques, la transmission d'énergie sans fil est né (il y a plus de 20 ans!) et maintenant nous avons des chariots intelligent qui vont ou ils veulent....


pour ceux qui aime lire, j'avais déjà fais des dessins (qui ont murris):https://www.usinages.com/discussions-generales-conception/reflexion-sur-conceptuion-t40643.html


certains ont pu voir que je réagit par fonction, et je pense que par cet intermédiaire il sera sans doute possible de trouver quelque chose de correct...
pour l'axe X (longitudinal je pense) j'avais penser à un gros IPN, souder sur des traverse en U me permettant de faire la table.... mais un profilé rectangulaire remplit de béton, pas con! est-ce que je peux prendre du simple béton du coup? c'est vrai que là ça pèsera lourd! ou alors remplir le corps creux avec du simple sable pour le poids, et pourvoir le vider si je dois déplacer ma CNC.... à creuser!

laisser dépasser des pièces hors de ma CNC, il y en a qui suivent! si je peux, c'est un plus, mais pas obligatoire.

merci à:
- booddha pour son ouverture d'esprit
- stanloc d'avoir une vision "maintenance" (j'en suis issu) ne pas toucher à ce qui marche!
- françois 59 et ses pensées très mathématiques
- du4 pour son lien que je connais, mais ma CNC doit ME convenir
- moissan pour son analyse et sa participation "active", et ce serait en effet une sorte de modèle réduit d'une vrai (c'est mon hobby la miniature!) j'essaye de faire des photos des vrais batis demain. autre chose intéressante, une broche puissante, et une rapide! ma broche se débouble! et pourquoi pas.... mais 2 pas plus!
- ybou 30 qui a vu une mechmate reconditionné (c'est un peu cela pour le Z), mais je n'ai pas compris son aboutissement
- tanloc avec son idée de caniveau (que j'avais représenté dans un ancien post), mais cette barre qui me coupe le regard des mes montage m'embête un peu...
- cantause pour ses photos postées rapidement, nous à l'outillage on a principalement des DMU et HURON, porte à faux de 600mm ou la table ne fait que de monter, tourner, s'incliner... les 3 axes sont sur la broches... ton idée du béton pas mal! et ta broche multi axes me donne des idées! mais je finis d'abord celle-ci!
-

je clôture de msg juste pour dire que tout le monde est bien venu, qu'a condition qu'il rajoute une pierre à l'édifice, et ce post commence à ce structurer.

comme l'a dit moissan, je reste pour l'instant schématique, une CNC à 10 000€ n'est pas pour mon porte monnaie, mais mon but n'est pas non plus d'en faire un à 150€...
j'ai quelques guidages, vis à billes, chaines de câbles.... on peut trouver quelque chose....
j'attends encore un peu vos remarques et je pourrais commencer à dessiner quelque chose de plus précis, et voir ou cela pèche...

allez, bonne nuit!
 
cantause
cantause
Compagnon
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

moissan a dit:
ne pourrissont pas ce sujet avec des solutions qui meriteraient d'autre sujet

Tu as tout as fait raison.

moissan a dit:
la coulisse Y est dessiné comme un paralelepipede sans distinguer ou est la partie mobile est la partie fixe : je ne vois ça que comme l'encombrement de la fonction coulisse Y

J'ai peut-être mal compris effectivement, j'avais en tête qu'il s'agissait d'ébauches des volumes des parties mécaniques.

Il nous faudrait un peu plus de détails de la part de l'instigateur de ce sujet en effet!

Pour en finir avec ma digression sur les machines à axes parallèles, ces géométries sont employées par de nombreux fabricants de machine-outils, et ce n'est pas par soucis d'originalité, mais bon, ça mériterait effectivement un sujet...

PS: Arf zut, de nouvelles infos sont arrivées entre temps.
 
F
Francois59
Apprenti
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

cantause a dit:
Et une Huron comme ça dépasse les 1000mm en Y:


Sauf que ça n'existe plus chez Huron.

Le plus grand porte à faux chez eux actuellement vendu, c'est 800mm, et c'est sur une machine de 17 tonnes ...

http://www.huron.fr/upload/1846232578EX%20SERIES%20-%20English%20-%2009%202013.pdf

Accessoirement, c'est une machine à table fixe. Mais les rails et chariots sont positionnés de façon différente.

NB la machine avec 400mm de porte à faux (SX 6) ne pèse plus que 5,5 tonnes. Le porte à faux est très cher. Le doubler fait plus que tripler le poids de la machine.
 
Dernière édition par un modérateur:
Y
yannick.scher
Nouveau
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

pouvons nous comparer une machine de 17 tonnes avec celle d'hobby-istes que nous sommes?
sur mon étude, je pourrais avoir 400mm de porte à faux, et sans doute pas avec le poids d'une broche de chez huron....
ci-dessous quelques vus "anciennes" de la précédente étude:
14.JPG


15.JPG


16.JPG
 
Y
yannick.scher
Nouveau
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

si l'on mets le maximum de masse sur les guidages, le porte à faux n'est plus si critique que cela....
après je pense que l'effort de coupe n'est pas si important que cela....
non?
 
M
moissan
Compagnon
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

avec le schema de depart on pouvait y croire

avec l'ipn etant la seule piece sur toute la longueur ça ne va plus

un ipn a une faible resistance en torsion ! la machine ne restera jamais plate : il faut au moins remplacer l'ipn par un, gros tube carré

on voit dans ce genre de machine 2 porte a faux : le bfras mobile en haut ... et aussi la liaison par le bas de la table a la poutre X

si la table est rigide , la rigidité de toutes les petites poutre horizontale s'aditionne et ce porte a faux du bas n'est pas un probleme ... mais si la table est trop legere ce porte a faux du bas sera un probleme aussi

pour moi je prefere que la poutre X soit la table elle meme : la poutre X sert de table sur son dessus , et sert de coulisse X sur son coté : du coup la table se trouve degagé de tous les coté et non bouché par derriere comme dans ton projet

pour la coulisse Y même probleme que beaucoup de projet de portique , un truc plat sans rigidité en torsion : encore plus grave en porte a faux qu'en portique

je pense que la structure en porte a faux n'est valable qu'avec des coulisse tres rigide : donc coulisse fonte sur fonte comme les vieilles machine

les guidage a bille ou a rouleau ont des surface de contact très faible il faut les ecarter aux maximum , donc structure portique ( ou caniveau ... ou demi caniveau )
 
F
Francois59
Apprenti
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

yannick.scher a dit:
pouvons nous comparer une machine de 17 tonnes avec celle d'hobby-istes que nous sommes?

J'ai bien peur que le but soit quand même un peu le même : usiner de la ferraille ...

J'ai aussi peur que chez Huron, ils aient des énergumènes qui s'appellent Directeur Financier et Contrôleur de Gestion. Et que s'ils avaient pu faire une machine de moins de 17 tonnes qui fasse la même chose, ils l'auraient fait.


La solution simple pour diminuer le porte à faux et d'augmenter l'espacement des rails X. En largueur, la Huron faut 5,46 mètres. Pour 80cm de course. Soit pratiquement x7. Peut être que pour 300mm de porte à faux, il faille envisager 600 ou 800mm d'espacement des rails X.
 
F
Francois59
Apprenti
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

moissan a dit:
un ipn a une faible resistance en torsion ! la machine ne restera jamais plate : il faut au moins remplacer l'ipn par un, gros tube carré

on voit dans ce genre de machine 2 porte a faux : le bfras mobile en haut ... et aussi la liaison par le bas de la table a la poutre X

je comprends pas cette histoire de torsion d'IPN. pour moi, il ne sera jamais beaucoup soumis à un effort torsion. La longueur maximum en torsion, c'est l'espacement entre les poutres qui soutiennent la table. Et encore. le pire cas, c'est longueur de guidage du chariot X = espacement entre les poutres table. Et le milieu du chariot X exactement au dessus d'une poutre.

Le porte à faux en bas. Oui, il existe.

Mais tout ça, c'est du fixe. Donc il suffit d'augmenter la section des poutres qui soutiennent la table. Et les rapprocher.
 
M
moissan
Compagnon
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

je n'aime pas les bati de machine qui n'ont pas de rigidité en torsion : elle se vrillent par leurs propre poid quand on le pose sur le sol si le sol n'est pas plat , et quand les rail ne sont plus paralele ça n'arrange rien

les bonne machine on des structure en caisson fermé pour augmenter cette rigidité en torsion , et la mise a niveau a l'instalation ne sert qu'a obtenir la precision maximum pour coupe les centieme en 4 ... mais la machine a quand même une precision honorable si on la pose n'importe comment

une machine lourde sans autre element longitudinal que l'ipn sera lamentable sans mise a niveau soigné a chaque deplacement
 
ybou30
ybou30
Compagnon
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

Salut à tous,

C'est bien ce type d'architecture que je vois, où le Y est en poutre classique et non en mode Mechmate.
Voici L'aboutissement que je voyais (en démontable), pour des besoins ponctuels:
CNC_Paf01.jpg


Reste qu'il faudrait, dans cette config, résoudre le problème d'hyperstatisme du aux 3 guidages en X.

Pour ce qui est d'utiliser le béton dans nos constructions, je cogite actuellement à la réutilisation d'éléments courants tels que
Plaques de clôture, poteaux, tables de ping pong, bacs à fleurs, bancs publics, composant de réseaux d'assainissement etc... :lol:
En particulier pour l'utilisation de plaques de clôture en sandwitch (collage d'une plaque de fond de foyer en fonte à l'epoxy ) :wink:
Mais aussi en assemblage pour constituer une bâti.
Prix: 13€ la plaque de 920x500x35 plaque de fonte chez BD 55€ en 450x750x8

Cdlt,
Yanik
 
S
stanloc
Compagnon
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

Vraiment tes arguments, moissan, sont bizarres. Une machine outil est mise à niveau sur un sol stable une fois pour toute. Si on est amené à la déplacer on la recale de nouveau. Tu iras tordre un IPN ou HPN de 300 de hauteur. Je crois que là n'est pas le point qui me tracasse.
Moi c'est comment réussir une installation des rails de guidages linéaires sur les bords de l'IPN lorsqu'on n'a pas un atelier complet et des gars compétents pour faire le boulot.
Accessoirement comment un particulier se procure un bout d'IPN de 180 cm dans cette section et le manipule ?
Dessiner c'est facile ; passer à la réalisation c'est une autre histoire.
Stan
 
M
moissan
Compagnon
Re: Réflexion sur la conception d’une fraiseuse et d’une fut

j'utilise parfois des bout de gros ipn pour faire des bati ... j'en trouve facilement chez un ferrailleur pres de chez moi , ou il y a des enorme chute provenant d'une entreprise de construction metalique

si je fait des soudure sur cet ipn , ça se vrille toujours un peu

il y a aussi des chute de gros de tube carré , et c'est completement different ! ça ne se deforme jamais : on pourait visser 2 rail a bille sur une face du tube carré avec un paralelisme assez raisonable , et si on prend le temps de mettre des cale en clinquant pour affiner encore plus on ne perd pas son temps : ça ne changera plus

autre façon de voir : la regidité en flexion : le tube carré est efficace dans les 2 sens , alors que le IPN n'est bon que dans un sens : ça permet de reduire le poid de la machine pour la même rigidité que l'IPN

le probleme c'est que les marchand d'acier ordinaire qu'il y a dans toutes les ville ne vendent pas grand chose ... parfois pas plus que 60x60mm , et en barre de 6m

heureusement maintenant il y a aussi internet et des marchand qui vendent les grosse section coupé a la longueur qu'il faut

chez moi je n'ai pas de soucis , j'ai fait mes petite stock de chute trouvé a la feraille

donc pour moi une machine doit pouvoir etre deplacé sans se deformer ... il n'y a que les très grosse machine qui doivent etre demonté pour transport et reconstruite avec calage soigneux dans le nouvel emplacement
 

Sujets similaires

G
Réponses
40
Affichages
3 047
gouje33
G
A
Réponses
20
Affichages
2 097
yvon29
yvon29
ilfaitvraimentbeau
Réponses
19
Affichages
747
FILEAX 33
F
Teddy-M
Réponses
73
Affichages
4 674
Precis84
P
O
Réponses
7
Affichages
423
Oldschool
O
Woz
Réponses
22
Affichages
744
Korgar
Korgar
A
Réponses
7
Affichages
2 820
kerdour29
K
Haut