Outil pour scinder une planche brute de scierie en deux.

  • Auteur de la discussion franckapik
  • Date de début
F

franckapik

Compagnon
Bonjour,
Une question me travaille depuis très longtemps en tant qu'amateur en menuiserie.
Le minimum possible pour du bois brut en scierie est de 27mm par chez moi. J'ai donc alors recours a du ctp peuplier par exemple pour avoir des planches fines de 5 a 12mm.
Pourtant si je regarde par exemple le bois de cagette de vin , je sais évidemment que des planchettes de 10mm peuvent exister.
Saviez-vous s'il existe un outil capable de diviser dans la longueur les 27mm en deux sur une largeur de 30 a 40cm.
Les seuls exemples visibles sont l'utilisation d'une scie a ruban mais on est sur du 10cm max de largeur.
Il doit par ailleurs avoir un mot/verbe pour cette action de scindage en deux de l'épaisseur ?

Merci beaucoup !!!
 
D

Dental0_6

Ouvrier
Bonjour
Pour ma part je fais deux coupes a la circulaires resto verso et je termine a la ruban. de cette maniere la lame de la ruban ne devie pas car elle est guidé par les coupes faites au prealable a la circulaire. Au final la largeur max de planches a dedoubler va dependre du passage dans la scie a ruban; En ce qui me concerne ça fait 30 cm.
Cordialement
 
L

lepierre

Compagnon
Bonsoir,
Les panneaux étaient dédoublés à la scie à ruban !
Scie appelée ruban dédoubleur !
Avec un entraineur à picots !
La façon de faire de dental0-6 est excellente , je confirme !
Quant à moi j'opère avec ma toupie .
J'ai une lame particulière , au carbure alésée à 50 mm avec très peu de dents et des '' rabots ''
qui guident la lame !
J'ai un montage avec un couteau diviseur maison et je travaille avec un entraineur !
Dès que je retourne à l'atelier , je vous fais une photo!
Bonne soirée !
Lepierre
 
P

Papygraines

Compagnon
Refendre de la planche de + de 200mm pour tirer de la planchette de 12mm est déjà source de cintrage et gauchissage (à moins de tomber dans une planche de très bonne qualité) alors le faire sur 300mm...Après ça dépend des longueurs nécessaires et de l'usage...
Je procède aussi comme @Dental0_6 , circulaire en deux passes et SAR. J'ai aussi vu fonctionner une très ancienne scie à cadre horizontale qui permettait de refendre des bois précieux de plaquage, un peu sur le schéma scierie mobile à ruban mais là avec une lame rigide alternative.
PG
 
L

lepierre

Compagnon
Papygraines: c'est une scie à bois montant utilisée pour les placages sciés !
La grande époque des ébénistes : Boulle Roussel Cressent Riesener !
La société J George a encore ce matériel !
Ils ont un stock et une expérience exceptionnelle !!!
Lepierre
 
P

Papygraines

Compagnon
Merci @lepierre ! A l'époque on ne prenait pas de photos, je n'ai que mes souvenirs ! J'en aurai bien l'usage pour refaire des portes en noyer à dessin inversé !
La dernière fois que j'ai refendu, c'était dans du houx très noueux. Je n'ai pas insisté à la SAR... et fini à la scie japonaise (mon épaule s'en souvient encore !).
PG
 
F

fertun

Compagnon
Bonsoir,
C'est quand même rare d'utiliser des bois aussi large. Ces planches sont sujettes au tuilage. Pour éviter çà, je ne dépasse pas 180 de large. Si je veux me faire une planche de 30 ou 40 cm de large, j'utilise 3 morceaux de bois que j'assemble à plat cul, enture multiple, lamello, languette ....etc . Ces assemblages doivent prendre en compte le sens des fibres pour éviter à nouveaux un tuilage.
De ce faite refendre le bois (27 dans ton cas) devient faisable puisque les planches sont dans une largeur plus faible. Sinon comment veux tu maintenir une planche de 400 de haut sur 27 de large pour la refendre? En plus ta planche de 400 est peut être déjà tuilée donc impossible à faire.
En scierie c'est faisable avec un tronc déjà en place.
 
M

mpvue91

Ouvrier
Le débit des billes de feuillus dans une scierie se fait selon plusieurs épaisseurs et pas seulement en 27 mm. Il faut prospecter.
Il y a longtemps j'avais trouvé un fabricant de palettes qui avait accepté de me débiter à la dédoubleuse un avivé de western hemlock.
 
D

Dudulle

Compagnon
Pour une largeur réduite on peut utiliser une "cuiller" ; c'est la spécialité du sanglier (celui fait les sangles sur le mont d'or).
J'en ai vu un procéder une fois, ça demande un sérieux coup de main.
 
S

serge 91

Lexique
on peut utiliser une "cuiller" ; c'est la spécialité du sanglier
Mais, oui, c'est bien sur !
1706047679460.png
 
D

Dudulle

Compagnon
Tu as une vidéo ici :

ou ici (ou j’apprends que même dans ce domaine il y a délocalisation ...) :

Tous les cerclages des mont d'or qu'on trouve en magasin sont découpés comme ça. Il n'y en a pas beaucoup qui font ça en France.
 
F

franckapik

Compagnon
Merci beaucoup pour vos réponses fortes intéressantes !
Mais alors typiquement, une boîte ou un plateau en bois brut comme celui là vous le faites comment ? Sachant que ce n'est pas un fond en ctp et qu'il n'y a pas d'assemblage pour les 35cm de largeur ?

Screenshot_20240124-004700.png
 
F

fertun

Compagnon
Bonjour,
Il vient de scierie quand il est un peu épais, et lorsqu'il est plutôt fin , il est déroulé en fine feuille, c'est le cas du placage.
 
S

serge 91

Lexique
Merci beaucoup pour vos réponses fortes intéressantes !
Mais alors typiquement, une boîte ou un plateau en bois brut comme celui là vous le faites comment ? Sachant que ce n'est pas un fond en ctp et qu'il n'y a pas d'assemblage pour les 35cm de largeur ?

Voir la pièce jointe 868654
On achète des plateau de 16 "normalisés" ou on demande à la scierie un débit sur mesure . Et après, on rabote, on rabote et on rabote encore ....
 
F

Fred69

Compagnon
Mais alors typiquement, une boîte ou un plateau en bois brut comme celui là vous le faites comment ?
Pour moi, ça ne pose pas de problème : on débite les pièces de bois à la scie circulaire (en laissant un marge de 1mm) ou à la raboteuse.
La mise à épaisseur se fait à la scie circulaire en montant un plateau lapidaire à la place de la lame.
Tous les assemblage se font à la scie circulaire.
On prévoit 1mm pour ajuster la largeur en enlevant les éclats éventuels
Le fond n'est généralement pas en bois mais mélaminé 4mm d'épaisseur (plus résistant).
 
J

Jack bel

Compagnon
Pour ma part, je fais ça à la scie à ruban
Une bonne vieille Danckaert avec des volants de 80, ça monte bien à 40 cms, je pense
Avec une lame de scie au carbure qui comporte une dent tous les 19 mm (au lieu de 8 ou 10 mm), ça va d'enfer :P

Et au moins, ça ne cintre pas comme avec une scie circulaire :wink:
 
J

Jack bel

Compagnon
Pourquoi ? je n'ai jamais vu de cintrage à la scie circulaire, surtout pour un pièce qui fait 55mm de haut.
Ah ben toi tu as de la chance ... refends une planche de 2m de long à la scie circulaire, elle reste rarement bien droite
Ou alors en sortant à fond une lame de 500 mm de diamètre :)
 
F

Fred69

Compagnon
Dans le cas qui nous concerne, fabriquer une boite ou un tiroir, le problème ne se pose pas.
 
F

fertun

Compagnon
Avec une lame de scie au carbure qui comporte une dent tous les 19 mm (au lieu de 8 ou 10 mm), ça va d'enfer
Ta lame doit coûter aussi chère que la machine non? Par contre un espacement de 19 mm c'est super. Même avec une lame pareil je reste sceptique sur la faisabilité, avec un résultat acceptable bien sûr. En plus cette hauteur demande énormément de puissance.
 
J

Jack bel

Compagnon
Bonjour Fertun

La lame coûte moins cher que celle que j'avais vue avant également chez La Forézienne (qui demandait 5000€ à l'époque, pour 500€ maintenant)

Avant, je sciais avec une lame ordinaire au pas de 10 mm et ça durait vraiment pas longtemps et le moteur ne suivait pas (ou en tout cas, la courroie patinait)
Là je l'ai essayée chez un ami et ai commandé la mienne ... ça n'a rien à voir avec une lame ordinaire

Là, je cherche à me faire fabriquer une courroie caoutchouc pour ne plus devoir tartiner ma vieille en cuir à agrafes avec du Colifon
(j'en ai demandé le prix chez mon fournisseur de machines, juste pour comparer avec le magasin - Chaput à Gembloux - qui me la fabriquera)
 
B

bricoleur13

Apprenti
Bonjour,
Je ne travaille que très peu le bois mais j'ai un fils qui aime bien ça mais uniquement avec des outils à main, "à l'ancienne" et je suis surpris de ce qu'il arrive à faire. Il m'a demandé de lui faire un outil pour refendre du bois ve
appareil à fendre le bois.jpg
rt afin d'en faire des planches d'épaisseur diverses. Je ne me rappelle plus le nom de cet outil, je met une photo. Après avoir refendu c'est sur il y a du rabotage à prévoir, c'est une solution un peu différente de ce qui à déjà été cité, il doit y avoir des membres du forum qui doivent connaître.
 
P

Papygraines

Compagnon
C'est un départoir.

EDIT J'étais sur tel et sur l'ordi ce sera plus facile de compléter !
Donc un départoir qui sert à "départager" le bois pour notamment produire des "tavaillons" qui couvrent les toits de certaines régions (Chartreuse par exemple), en séparant le bois en suivant les fibres et sans fente (du coup, l'eau va suivre les fibres aussi !)... Un toit bien fait peut vivre des centaines d'années...
Pour l'étanchéité, ne surtout pas raboter la face exposée !!!
A+
PG
 
Dernière édition:
F

fertun

Compagnon
Je ne connaissais pas le nom de cet outil, par j'ai déjà vu faire.
Réservé au bois fisible je crois, tous ne le sont pas.
 
P

Papygraines

Compagnon
Réservé au bois fisible je crois, tous ne le sont pas.
Différentes essences possibles (épicéa, châtaignier, douglas, chêne, mélèze, robinier...) mais c'est le choix du bois qui fait la différence ! Un arbre à croissance très lente (parce que en altitude, au froid, conditions difficiles, mal exposé...) peut faire l'affaire quand la même essence poussée en plaine ne conviendra pas ! Pas de fentes ni gerces, pas de nœuds, fibres droites, bois non choqué sur souche ou rocher, pas de cœur...
 

Sujets similaires

SuperSpinach
Réponses
20
Affichages
1 508
FB29
FB29
dh42
Réponses
22
Affichages
21 698
ktm63
K
Haut