Une idée de ma future CNC

el patenteux
Compagnon
6 Août 2016
714
La nécessité d'un 2e portique pour un plasma jy crois pas.
Si c'était un laser 100 watts co2 je dis pas ,mais pas avec un plasma.
Par contre,je serais assez méfiant quant a l'utilisation d'un plasma dans un atelier de bois.
Meme avec un super systeme de dépoussierage il s'en accumule partout sur la machine et tout autour.
Il va sans dire qu'un grand ménage s'imposera avant de passer d'un a l'autre.
 
l8x
Nouveau
4 Mai 2017
47
Bon, soyons objectif.

Ce dessin est peut être séduisant, mais au delà de ça je vais essayer de lister les soucis.

Le premier qui me vient à l'idée c'est le coût :
4 motoreducteurs
4 solutions de transformation du mouvement
4 drivers
une carte supplémentaire pour gérer ça
une solution pour gérer deux cartes par le port parallèle (vrai ? faux ?)
un rail supplémentaire
un portique supplémentaire

à la louche : 1000€

D'un autre coté, si je garde un seul portique je fais quand même un sacré économie que je pourrais utiliser pour protéger par exemple la broche quand la fonction plasma est en marche voir même me payer un nouvelle broche si les dieux du plasma se liguent contre moi !


A l'école on nous a enseigné la notion de capabilité machine. Pourquoi utiliser un tour à métaux pour découper un tube cuivre pour faire de la plomberie ? Alors oui, ça n'a pas de sens, mais personne ne l'interdit.

Dans mon cas, la résolution du mouvement sera de 1/10mm, que ce soit en plasma ou en routeur. Donc je ne vois pas quel argument m’empêcherai d'utiliser le même portique pour faire les deux. Après je ne suis pas contre d'avoir un axe Z_routeur et un Z_plasma.

Concernant la masse mis en mouvement, oui il y a de toute évidence une différence, une axe 10kg et un autre à 50kg. Mais vu l'économie réalisé à la base et le prix du kWh en france, j'ai de la marge.

Donc, je vais refaire un dessin pour alimenter la réflexion.

Merci @gaston48 pour la vidéo du Cobra Camaster. Les capacités de la machine sont assez dingues et effectivement c'est la crémaillère qui a été retenue..


Concernant vos remarques de dimensionnement et de choix technologiques, je vous remercie. Et je vais sortir la calculatrice et commencer à poser les hypothèses de calcul pour choisir les guidages et la transformation du mouvement les plus adéquates.

Pour le bâti, je ferai usiner les deux surfaces d'appui des rails une fois la soudure des renforts terminés.

La suite soon,
 
CNCSERV
Compagnon
27 Décembre 2007
4 995
FR-28360
Le premier qui me vient à l'idée c'est le coût :
4 motoreducteurs
....
à la louche : 1000€
Bonjour
Pour une machine à crémaillère j'ai cherché des réducteurs sans trop de jeu.
Je n'ai rien trouvé a moins de 250€ d'occasion.
 
gaston48
Compagnon
26 Février 2008
9 030
59000
l8x
Nouveau
4 Mai 2017
47
Bonjour
Pour une machine à crémaillère j'ai cherché des réducteurs sans trop de jeu.
Je n'ai rien trouvé a moins de 250€ d'occasion.
Une raison de plus de s'en passer alors,


C'est de l'or en barre c'est photos !
 
l8x
Nouveau
4 Mai 2017
47
Merci pour vos remarques sur les patins, je n'aurais pas pu le devinner tout seul dans mon coin !

Je relance Catia cette aprés midi !
 
el patenteux
Compagnon
6 Août 2016
714
Non c'est genre d'info qu'ont ne trouvera jammais dans la doc du fabricant,vive les forums pour ca.
Ont crois bien faire en sur-sur-dimensionnant les rails,la pré-contrainte etc mais si ont voyait a quoi ces rails sont réellement dédier ont ferait le saut.
Un bel exemple est la fameuse big cn de Kriss monter avec des rails de 15mm.....une machine d'environ 1.5 tonne.
Mais ces machine n'ont pas les vitesses de celles qui usinnent du bois.
Merci Toff pour ton retour d'expérience.
 
l8x
Nouveau
4 Mai 2017
47
Alors, voici le travail d'aujourd'hui. Les deux portiques ont disparu (c'est d'ailleurs bien plus rapide à supprimer qu'a créer !), le portique unique est constitué par deux cornières inégales de 100x200 ep 10 en alu 6082 boulonnés entre elles. Avec une barre de 6m j'arrive à tirer le portique et les flancs. Les autres pièces seraient usinés dans du plat de 15mm (nuance 7075 T6).

La structure du portique aurait déjà une masse de 48kg :( mais la rigidité devrait aussi être au rendez vous.

La garde au sol du portique est de 177mm sans martyr.

Sur les deux profilés rectangulaires en acier de 150x100x8mm serait soudé un étiré de 40x7mm qui sera repris en usinage pour assurer parallélisme et coplanarité des deux rails;

ps: Je vous remercie tous en passant pour ce forum. Je ne manquerai pas de partager mes outils fait maison prochainement.
V2.1 L8X jondex.jpg
V2.2 L8X jondex.jpg
V2.3 L8X jondex.jpg
V2.4 L8X jondex.jpg
 
l8x
Nouveau
4 Mai 2017
47
Je te rejoins sur le point de vue mécanique et c'est la raison pour laquelle la distance entre les deux patins est si élevée.

J'ai repris le dessin de la camaster Cobra. Les patins sont dessous pour permettre de les protéger lors de la découpe plasma.

@stanloc Si tu as une proposition, n'hésite pas.



DSCN0489.jpg
 
l8x
Nouveau
4 Mai 2017
47
Entendu, je te remercie pour ta mise en garde.

Pour ma part, cela ne représente pas vraiment de différences au point de vue technique et financier de mettre les patins dessous ou dessus étant donné que je vais faire usiner les surfaces pour poser les rails.

La suite dans quelques jours.
 
l8x
Nouveau
4 Mai 2017
47
En fait, mon châssis sera basé sur un "marbre d'assemblage" visible page 1. Aprés avoir tourné au tour de cette base pendant quelques jours dans mon atelier, je le renforcerais au point adéquats pour éviter que les déformations soient contenues.

Une fois cette opération terminé, je porterai le bâti à un usineur de la région qui possède un portique de fraisage au dimension suffisantes et je ferais usiner les deux semelles en étirés sous le chassis.

Pour l'usinage du plateau supérieur, je ne sais pas encore. Je verrai en fonction de son état d'origine. De plus il y aura un martyr en bois..que j'usinerai moi.
 
l8x
Nouveau
4 Mai 2017
47
Une idée qui me taraude à propos de crémaillère depuis quelques heures et que je souhaite vous faire partager.

Je viens de calculer rapidement l'effort tangentiel sur une denture pour en déduire le module d'un pignon acier et il y a largement de la marge avec un module de 1 sauf erreur de ma part.

Le problème avec la crémaillère vient du jeu entre les quelques dents en contact du pignon et de la crémaillère. J'ai écumé quelques pages de ce forum et d'autres. Et je voudrais savoir ce que vous pensez d'un montage avec deux crémaillères l'une devant l'autre. La première présente des trous cylindriques, et la deuxième des oblongs. A chaque extrémité de l'axe de la seconde cremallière une vis de pression au pas fin par exemple vient permettre de regler le coulissement pour annuler le jeu, puis les deux crémallières sont plaqués l'une contre l'autre. Evidemment, cela nécessite un pignon deux fois plus large, mais c'est un détail.

Point de vue coût ça se joue à une centaine d'euro de plus en fourniture + l'usinage, mais la solution me parait sûre et pérenne.

Sachant que la "solution" Mechmate avec un ressort qui vient plaquer en fond de denture n'est pour moi pas une "solution" étant donné que le roulement sans glissement n'est pas respecté.

Bonne nuit !
 
l8x
Nouveau
4 Mai 2017
47
Merci cette méthode là me plait bien ! Je vais creuser.

J'ai aussi changé de profilé pour les montants. Point de vue vibration il semble que ce ne soit pas le mieux mais je gagne en hauteur de jambage. De toute façon c'est une histoire de compromis.

Pour la crémallière je vais partir sur un pas métrique de 5mm pour éviter de me retrouver avec des cotes à la con.


V3.1 L8X jondex.jpg
V3.2 L8X jondex.jpg
 
Dernière édition:
Haut