mors doux de dépannage

  • Auteur de la discussion ilfaitvraimentbeau
  • Date de début
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 490
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #1
bonsoir à tous,
voici un truc dont j'avais entendu parler il y a longtemps
il permet de se dépanner quand on a besoin de mors doux, mais quand on n'en a pas...
par exemple pour un vieux mandrin
ou pour des mors avec des mesures un peu exotiques
ou parce que ça coûte cher tout simplement et qu'on n'en a pas l'usage tous les jours....
pour mes mors, j'ai découpé trois tronçons de 9mm de long dans du tube acier 20/30
percé un trou radial 5mm, taraudé ce trou M6, mis une vis sans tête
il ne reste qu'à placer ces trois trucs sur les mors et à les usiner comme des mors doux
bien sûr c'est moins bien que de véritables mors doux, en particulier parce que le serrage se fait sur une longueur plus faible, mais ça peut rendre service alors je mets en ligne :-D:-D
merci pour votre attention !
1.JPG
2.JPG
 
FB29
FB29
Compagnon
1 Nov 2013
8 845
FR-29 Brest
Bonjour Michel,

Merci pour le partage :-D !

J'aurais quand même un peu peur que le montage me saute à la figure lors de l'usinage :oops: ...

Personnellement je n'utilise jamais de mors doux :roll: ... d'une part parce que mon mandrin mors durs à une précision tout à fait convenable ... et d'autre part quand j'en ai besoin j'usine sur place dans une chute de matière un outillage de reprise, arbre ou cimblot ...

Cordialement,
FB29
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 490
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #3
c'est du bricolage, mais une fois serré ça tient bien sur les mors...
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 490
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #5
pas tout à fait, c'est comme des mors doux habituels, il faut enlever le minimum de matière quand on usine pour pouvoir les réutiliser
et puis ces trucs sont réversibles un demi-tour et c'est reparti !
et puis ça ne coûte par cher et c'est vite fabriqué ! :smt041
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 300
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Salut,

C'est connu par les vieux briscards, mais c'est bien de le rappeler c'est assez efficace... et comme tu dis ça ne coûte pas chère.

@ +
 
boucqueneau
boucqueneau
Compagnon
23 Nov 2009
1 252
Belgique Quiévrain
"Il n'est pas possible dans ce montage de loger la rondelle ou l'étoile pour mettre les mors doux en position de serrage aussi bien en inter qu'en externe"
En interne, suffit de mettre la rondelle de serrage derrière les bagues si le diamètre à usiner n'est pas trop grand, sinon utiliser une étoile.
N'ayant pas de mord doux, c'est le système que j'utilise. Pour certains montages cela ne convient pas mais en général cela convient.
A bientôt Jacques
 
kiki86
kiki86
Compagnon
7 Jan 2015
4 464
Maisons Alfort
Bonjour Michel,


J

Personnellement je n'utilise jamais de mors doux :roll: ... d'une part parce que mon mandrin mors durs à une précision tout à fait convenable ... et d'autre part quand j'en ai besoin j'usine sur place dans une chute de matière un outillage de reprise, arbre ou cimblot ...

Cordialement,
FB29
bonsoir
travailler en mors durs !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
désolé mais je m’élève en faux
quelle précision recherche tu ?????????????
dans tous les posts de ce forum le sujet à déjà été abordé
évidement quel sont tes usinages
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Oct 2010
6 264
FR-17800 Charente maritime
Bonjour,

Sans vouloir dénigrer le travail de partage de IFVB, l'astuce avait déjà été publiée.
Mais un petit rafraichissement des neurones des vieux et une petit injection pour
les nouveaux ne peut pas faire de mal !

Ça s'intitulait "Est ce la fin des mors doux ?"

Cordialement,
PUSSY.
 
boucqueneau
boucqueneau
Compagnon
23 Nov 2009
1 252
Belgique Quiévrain
Je n'ais jamais rencontré ce problème. Les bagues sont maintenues non seulement par les vis mais aussi par l'effort de serrage.
Cela ne vaut pas des vrais mords doux plus chers, mais pour mes usinages cela me suffit.
Quand à la sécurité cela ne sera sûrement pas agréé à l'usine.

A force de vouloir tout protéger, on ne peut plus rien faire, dans les années 70 la réglementation n'était pas aussi contraignante.
A cette époque on nous avait inculqué un savoir-faire, l'amour du travail bien fait, le sens des responsabilités grâce à nos éducateurs plein d'expérience.

Il suffit de voir la qualité des ouvrages techniques et les trucs de métier (comme ce système de mord doux) de cette époque.
 
FB29
FB29
Compagnon
1 Nov 2013
8 845
FR-29 Brest
Bonjour kiki86,

travailler en mors durs !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
désolé mais je m’élève en faux
quelle précision recherche tu ?????????????
dans tous les posts de ce forum le sujet à déjà été abordé
évidement quel sont tes usinages
On a bien compris l'intérêt des mors doux ... je dis juste ce que je fais en tant qu'amateur parce que je pense que cela peut servir à d'autres pour des besoins ponctuels :oops: ...

Donc concrètement sur mon petit Colchester Bantam j'ai un mandrin Röhm 125 qui donne un faux rond de 0,05 à 5 mm et 0,15 à 200 mm, pour des diamètres de 20 à 30 mm en montage libre, et ça me suffit largement pour mes petits travaux d'amateur. Si je veux plus de précision je mets une pointe tournante à l'autre bout :-D.

Quand j'ai besoin d'une meilleure concentricité, comme je l'ai dit, j'utilise un outillage usiné sur place ... la précision obtenue est aussi bonne, sinon meilleure, qu'avec des mors doux :roll: ... mais on est bien d'accord c'est plus de boulot :wink: ...

Je n'ai pas un atelier professionnel à ma disposition et il y d'autres façons de de débrouiller pour atteindre un résultat acceptable à mes yeux :oops: ...

Autrement dit je n'ai aucunement l'intention de me procurer des mors doux car je peux très bien me débrouiller en faisant autrement :wink: !

Par exemple pour usiner une poulie moteur je procède ainsi:

- Usinage de l'alésage correspondant exactement à l'arbre moteur dans une ébauche de la future poulie,
- Montage définitif en mors durs et pointe tournante d'un arbre outillage de diamètre supérieur à l'alésage,
- Mise à la cote de la portée de poulie sur l'arbre outillage,
- Montage de l'ébauche sur l'arbre outillage et remise en place de la pointe tournante dans la même position (je vais jusqu'à repérer la position angulaire de la pointe par rapport au montage pour être sûr de retrouver exactement le même positionnement, bien que je pense que l'erreur dû à la pointe tournante est négligeable, mais ça ne coûte pas cher de faire un repère au marqueur). A ce stade le faux rond sur la portée de l'arbre outillage est quasiment non mesurable.
- Usinage de la poulie aux cotes.

Bien qu'il puisse resservir, en repérant exactement la position de montage de l'arbre outillage dans le mandrin, en général il retourne dans le stock de brut pour servir à autre chose plus tard ....

Cordialement,
FB29
 
Dernière édition:
metalban
metalban
Compagnon
24 Fev 2011
1 284
bonjour,
merci pour ce truc qui me servira car moi je débute :)
bien sûr que ce système n'est pas parfait et n'est pas reconnu par l'académie, mais pour un bricoleur du samedi ça le fait !
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 490
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #13
bonjour à tous,
voici un truc tout à fait basique, bien connu de tous les pro
mais je pense qu'il y a sur le fofo des amateurs comme moi à qui il pourrait rendre service
c'est un vieux tourneur qui me l'a appris il y a bien des années et il m'a rendu bien des services...
quand on travaille sur une pièce serrée dans un mandrin 3 mors, on peut parfois être amené sortir cette pièce et à la reprendre un peu plus tard
les mandrins 3 mors, même de bonne qualité et même neufs ne serrent jamais de façon parfaite
si on replace la pièce dans une position quelconque on ne retrouvera pas l'axe de départ et si par exemple on faisait un chariotage la reprise fera qu'il y aura deux chariotages décalés, idem pour un alésage...
le truc consiste tout bêtement à faire une marque (à la craie ou au feutre, ici au feutre bleu) sur le mandrin et sur la pièce
quand on remettra la pièce en place il suffira d'aligner ces marques... et on retrouvera la position de départ
la 2ème photo montre une reprise de chariotage...
voilà, voilou, ça peut rendre service, donc je mets en ligne :-D
DSC06627.JPG
DSC06628.JPG
 
FB29
FB29
Compagnon
1 Nov 2013
8 845
FR-29 Brest
Bonjour,

C'est en liaison avec le principe que j'explique ici dans un autre contexte ...

Il faut aussi que la pièce soit calée en butée longitudinale ce qui peut nécessiter d'usiner un épaulement pour le calage, et de préférence caler sur une portée déjà usinée propre :wink: ... donc j'aurais fait la prise de mors sur l'autre extrémité ...

Cordialement,

FB29
 
Dernière édition:
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 490
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #15
deux sujets ont été fusionnés : mors doux de dépannage et reprise en 3 mors et pourtant ils sont différents....
Est-ce que le modo qui a fait ça pourrait m'expliquer ?
merci
 
FB29
FB29
Compagnon
1 Nov 2013
8 845
FR-29 Brest
deux sujets ont été fusionnés : mors doux de dépannage et reprise en 3 mors et pourtant ils sont différents....
Est-ce que le modo qui a fait ça pourrait m'expliquer ?
En fait les deux sujets se rejoignent dans le principe ... je me suis retenu pour ne pas le suggérer aussi :wink: ...

C'est un sujet général que l'on pourrait appeler "comment reprendre une pièce avec précision sur un tour à métaux"

Pour le moment on a:
- mors doux,
- habillage de mors durs (l'astuce que tu cites)
- usinage sur place d'un outillage (arbre ou cimblot)
- repérage précis de la pièce pour recalage ultérieur identique (la seconde astuce que tu cites)

et aussi:
- montage en pince,
- montage entre pointes,
- ...

Cordialement,
FB29
 
Dernière édition:
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 490
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #17
dans ce cas on pourrait fusionner tous les posts sur les mandrins 3 mors.....
 
FB29
FB29
Compagnon
1 Nov 2013
8 845
FR-29 Brest
dans ce cas on pourrait fusionner tous les posts sur les mandrins 3 mors.....
Ne fait pas l'enfant Michel s'il te plaît :oops: ... ces techniques se rejoignent, et c'est beaucoup plus facile pour un nouveau venu de s'y retrouver je pense :roll: ... elles on toutes pour objectif de s'affranchir de l'imprécision des mandrins à mors durs ...

Cela n'ôte en rien de l'intérêt de tes posts qui ont permis justement de refaire le point sur ces notions parfois négligées dans les grosses structures :wink: ...

Cordialement,
FB29
 
Dernière édition:
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 490
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #19
:wink:
 
metalban
metalban
Compagnon
24 Fev 2011
1 284
on apprend plein de choses sur ce post !
riches idées
merci
mais il va falloir que je mette la main sur mon marqueur !
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 490
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #21
on apprend plein de choses sur ce post !
riches idées
merci
mais il va falloir que je mette la main sur mon marqueur !
un bout de craie fait aussi bien l'affaire..
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 300
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
deux sujets ont été fusionnés : mors doux de dépannage et reprise en 3 mors et pourtant ils sont différents....
Est-ce que le modo qui a fait ça pourrait m'expliquer ?
merci
Salut,


Ah c'est bizarre d'avoir fusionné ses deux topics, tout a fait d'accord avec toi c'est bien deux astuces différentes, les mord doux du pauvre et replacer une pièce dans des mords durs au même endroit c'est pas du tout la même chose.



Prenons un exemple: on va faire fort :-Dc'est plus facile à imagé, si on a un mandrin avec des mords durs qui sautent d'un millimètre.

On place un bout de rond brut de Ø 60 et l'usiner à 58 là on va y arriver.....si on usine trop long comme le montre "ilfaitvraimentbeau", le coup d'après, après démontage et que l'on veut une pièce dans les même Ø là c'est foutu si on n'a pas pris de repère.

Faite l'expérience vous vouerez que l'on perd beaucoup en Ø....si on suit le raisonnement au-dessus.....si on déplace d'un 1/3 en rotation la pièce dans le mandrin on perd 1mm à chaque coup sur la partie déjà usiner.



Donc le ce topic n'a rien avoir avec les mords doux du pauvre!!!! Pourquoi l'avoir fusionner.



@ +
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 490
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #24
c'est vrai mais il va falloir que j'arrête de baver en utilisant mon tour :-D
tu as raison Métalban ! et en plus si par malheur tu as un parkinson, ça ne va pas le faire au niveau du trait...:mrgreen:
 
bugey01
bugey01
Compagnon
10 Avr 2009
723
F-01500
Bonjour:smt022

C'est vraiment très bizarre de fusionné les deux topics.
Il me semble que certaine personne prenne un malin plaisir a contredire d'autre .
J'ai été pro en traditionnel et maintenant amateur en traditionnel .
Mors dure mors doux pas la même chose, pas le même travaille aussi
Alors les personnes qui travaille uniquement en quatre mors , celle qui sont en pinces .
Nous avons tous du matériel différent et des méthodes aussi

Bonsoir :shock:
 
bugey01
bugey01
Compagnon
10 Avr 2009
723
F-01500
Bonsoir
Il n'est pas besoin d'acheter beaucoup de mors doux 1 jeux comme celui ci suffit :
Voir la pièce jointe 243909 [div=none][arrow][/arrow][/div]
Il faut faire des taraudages ( 5 ) sur la face avant des mors puis y fixer avec des vis ( 2 ) des segments ( 3 ) usines au tour et à la fraiseuse suffisamment larges pour saisir la pièce a reprendre .
Les segments peuvent se faire en grand nombre à l'avance .et comme ils sont tenus par deux vis c'est plus sur.
A+ HB 750
Voila une bonne solutions.
Et qui permet de très bonne chose .
 
boucqueneau
boucqueneau
Compagnon
23 Nov 2009
1 252
Belgique Quiévrain
Au sujet de ton tuc , tu respectes la position radiale dans les mords, mais il faut aussi :
-- repositionner selon la position axiale donc en buttée sur le mandrin ou autre
-- et idéalement travailler sur une portée initialement usinée dans les mords et non sur du brut.

Et malgré toutes ces précautions, ce n'est pas toujours gagné un copeau mal placé, un couple de serrage différent, un mord trop usé... et il est impossible de retrouver le positionnement initial.

Mais c'est une bonne méthode que j'utilise aussi et je la compète (quand c'est important) avec un contrôle de concentricité au comparateur.

Le travail entre pointes permet le repositionnement correct de la pièce et le respect des concentricités.

CDLT Jacques
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 490
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #28
oui, tu as tout à fait raison, le mieux pour une reprise est le montage entre pointes, mais ce n'est pas toujours possible
 
kiki86
kiki86
Compagnon
7 Jan 2015
4 464
Maisons Alfort
bonsoir
"Le travail entre pointes" enfin une bonne idée
 
S
serrepattes
Ouvrier
10 Nov 2008
465
Bonsoir
Il n'est pas besoin d'acheter beaucoup de mors doux 1 jeux comme celui ci suffit :
Voir la pièce jointe 243909
Il faut faire des taraudages ( 5 ) sur la face avant des mors puis y fixer avec des vis ( 2 ) des segments ( 3 ) usines au tour et à la fraiseuse suffisamment larges pour saisir la pièce a reprendre .
Les segments peuvent se faire en grand nombre à l'avance .et comme ils sont tenus par deux vis c'est plus sur.
A+ HB 750
bonjour,
je suis tombé sur ce post, et je le suis avec gd intérêt.
en lisant ton intervention, en néophyte que je suis, je suis difficilement, c'est noir comme de la suie pour moi, tu n'aurais pas un dessin / schéma pour illustrer stp ou un lien vers un autre post pas encore combiné avec les précédents:-D
merci d'avance
cordialement
 
Haut