Fraiseuse à portique fixe en granit

  • Auteur de la discussion furynick
  • Date de début
furynick

furynick

Ouvrier
Je confirme, et ça pue quand on a le malheur de péter la fiole.

Comme dit plus haut je suis tenté de penser que c'est le sol argileux qui pose pb dans ce cas mais peu importe, le niveau n'est pas exploitable donc je resterai sur le sphéro pour cartographier les défaut. Pour le positionnement il n'y a aucune nécessité que la machine soit parfaitement de niveau. Tant qu'elle est stable et suffisamment rigide ça posera pas de pb.
 
furynick

furynick

Ouvrier
J'ai refait une vidéo d'une passe complète (3 plaques) :

J'ai glissé le sphéro le long de l'axe des rails et c'est plutôt bon, l'aiguille reste majoritairement calée sur le 0, je pense que d'ici la fin du WE ça sera bon.
 
sebastian

sebastian

Compagnon
:prayer: vu l'énergie déployée… tu auras bien mérité la tolérance 0 :wink:
ça commence à sentir bon ton histoire !
 
dh42

dh42

Compagnon
Salut,

LOL, ça fait penser au polissage d'un miroir de télescope ... sauf qu'il faut faire une parabole et avec des tolérances biens plus serrée que sur une CN ... ça fait les bras !

++
David
 
furynick

furynick

Ouvrier
Petit topo entre deux gouttes de pluie, mesure des deux axes de rails et de l'entraxes

Pardonnez la tenue approximative de la caméra :smt083
 
furynick

furynick

Ouvrier
d'où l'intérêt d'étalonner le sphéro avant la mesure pour le mettre à zéro ... et ça marche dans tous les cas y compris sur un support bancal, à la verticale, etc.

Et il faudrait que la tôle en question soit parfaitement sphérique pour qu'il y ait la même mesure sur X et sur Y.
 
serge 91

serge 91

Lexique
fait un peu de géométrie
(et demande toi pourquoi on utilise un niveau en mécanique .....................)
 
furynick

furynick

Ouvrier
On a déjà débattu de ce sujet un certain nombre de fois ... le niveau n'est pas utilisable dans mon cas.

Le niveau mesure une horizontale entre deux points, si tu ne peux pas être horizontal il ne sert à rien.
Un sphéro étalonné mesure un plan (mesure à 0) ou une courbure entre trois points et ce dans n'importe quelles conditions.
 
serge 91

serge 91

Lexique
fais comme tu veux, mais alors ne demande pas aux autres......................
 
furynick

furynick

Ouvrier
enguerland, sors de ce pseudo !

je t'invite à (re)lire le message #564 et les suivants puis revenir m'expliquer comment utiliser un niveau dans ces conditions.
accessoirement, je ne vois pas ce qui peut te faire penser dans mes derniers messages que je demande quoi que ce soit à qui que ce soit.
 
KITE

KITE

Compagnon
m'expliquer comment utiliser un niveau dans ces conditions.
Pour ce type de mesure, je mets en doute :
- l’opérateur. Mais tu nous prouves, via ta dernière vidéo, que tu n’es pas en cause (énergie, mode opératoire, compétences….)
- les conditions de mesure. C’est la cause qui semble avoir été retenue pour écarter l’usage du niveau de précision.
J’ai vu évoquer l’instabilité du sol /sous-sol, de qui se moque-t-on ? A moins que tu ne sois sur le pont du Charles de Gaulle ou dans la cale d’un sous-marin !
- le matériel. Il me semble qu’il faut commencer par utiliser un « vrai » niveau de précision. Ce point ne semble pas avoir fait débat.

Sinon excellent travail et projet, si je peux me permettre de juger.
 
sebastian

sebastian

Compagnon
Je pense que ton mode opératoire n'est pas mauvais en soi… mais ce que tu fais ne mesure que par portions de XXcm (XX étant la portée de ton outils de contrôle) et ne peux donc pas avoir / couvrir, (à mon avis), valeur sur une longueur XXXX plus grande que la possibilité de ton outils.
Une fois que tu aura surfacé au plus précis la totalité de tes plaques, tu pourra à mon sens te concentrer sur une portion beaucoup + faible qui sera de la largeur des rails.
Ce sera encore + précis par ton avancée de planéité que tu est en train de faire, avec beaucoup de ténacité ! encore :smt038
 
furynick

furynick

Ouvrier
@KITE : Il est évident que ça parait absurde mais les faits sont là. La vidéo a été prise le matin par temps couvert donc l'impact d'une quelconque dilatation thermique est écartée. De plus, moufy55 n'a constaté aucune variation de la bulle même en plein soleil. Pendant toute la prise de vue je suis resté immobile et à distance de la plaque donc aucune autre interaction ne pouvait influer sur le niveau que ce soit directement ou indirectement.

Le matériel a fait l'objet de plusieurs tests et j'ai réussi a obtenir plusieurs mesures rigoureusement identiques dans des conditions précises. De plus, un simple berceau, une fiole coincée dedans et 3 points d'appui on peut difficilement faire plus simple. Une fois posé on est en statique pure donc s'il y a un mouvement il est totalement impossible (hors effet de température) qu'il provienne du matériel.

Il faut tout de même garder à l'esprit que la résolution de la fiole est de 0,02mm par mètre par division (sauf erreur de ma part). La portée étant de 10cm une division correspond à 2µm. Peut-être aussi que la plupart d'entre vous n'ont pas la malchance d'habiter sur un terrain argileux et n'ont pas conscience de la nature de ce type de sol. Pour info, ma baraque est posée sur 15 à 20m de pieux ... en d'autres termes elle est sur pilotis, ça peut donner une idée. Je suis en zone inondable à quelques centaine de mètres de la Garonne. Ces temps-ci (pluvieux), je peux enfoncer un doigt d'environ 1cm dans le sol sans effort ou presque. L'argile gonfle et est malléable lorsqu'il est gorgé d'eau puis se rétracte et se fissure lorsqu'il sèche (jusqu'à 10% de son volume).

Comme disait Sir Arthur Conan Doyle : "Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité."
A moins d'avoir oublié un paramètre pouvant expliquer ce mouvement oscillatoire aléatoire de la bulle (je suis tout ouïe) je ne vois aucune autre explication que la nature du sol.

@sebastian : En effet, la portée du sphéro étant de 10cm je ne peux pas mesurer au delà, c'est pour cette raison que je le fais glisser le long de l'axe du rail. L'objectif, qui n'est pas encore atteint, est que l'aiguille du comparateur ne bouge pas du 0. Si ça se produit il y aura une planéité parfaite. Je n'y compte pas mais je vais tenter de m'en approcher le plus possible.
 
moufy55

moufy55

Modérateur
Ah non, ne m’embarque pas dans cette histoire, j’ai le mal de mer facile :sweatdrop:
 
furynick

furynick

Ouvrier
Fallait pas faire le test si tu voulais pas que je m'en serve :twisted:
 
furynick

furynick

Ouvrier
Ben non, puisqu'elle est posée sur des pieux pour justement aller chercher la roche à 15/20m de profondeur.
 
furynick

furynick

Ouvrier
Comme il faut bien occuper ses journées quand le temps est pourri j'ai démonté ma CNC pour la faire évoluer en attendant la Granit.

Soit deux bonnes heures à vitesse réelle.
 
furynick

furynick

Ouvrier
Je déclare officiellement la fin du surfaçage :

Il aura fallu une quinzaine de passes au grain 60/80 et deux passes de finition au grain 220.
Il y a encore un petit défaut sur le bord avant, j'essaierai de le rattraper localement à la plaque diamant.
 
g0b

g0b

Compagnon
J'ai du mal à croire à cette histoire de sol qui bouge. En revanche, comment sont tes appuis (on dirait 3 vis ?) Je dirais que ca vient de là : le mouvement de la bulle change la position du centre de gravité, qui fait bouger l'ampoule, qui fait bouger la bulle, qui change le centre de gravité, etc...
 
furynick

furynick

Ouvrier
Si c'était le cas, le phénomène se reproduirait sur n'importe quelle surface or ce n'est pas le cas.
Le poids de la bulle ... ou plutôt de l'éther ... est négligeable par rapport au berceau et surtout aux vis, impossible qu'il ait une quelconque influence.
Si je pose le niveau sur mon bureau, la bulle se fixe et ne bouge pas (tant que je ne touche pas au bureau).

Au final, j'ai l'impression que le poids de la plaque est un gros avantage pour le surfaçage.
Avec des déplacements perpendiculaires et une rotation et 90° plus les diagonales je n'ai pratiquement pas utilisé la 3ème plaque dont je n'arrivais pas à rattraper la courbure très prononcée (et ne voulait pas qu'elle s'imprime sur les deux autres plaques).

Si c'était à refaire il faudrait prendre 3 plaques de même nature ce que je n'avais pas pu faire.
 
furynick

furynick

Ouvrier
Déjà fait mais difficile à voir, le granit gris laisse passer la lumière mais j'ai l'impression que ça touche sur toute la longueur.
 
furynick

furynick

Ouvrier
Merci à @bilou(te)
2022-05-06 16.01.46.jpg


Il va falloir quelques adaptations, notamment décaler la tête qui n'approche le mandrin qu'à 35mm du plan de perçage. Pour un foret de 65mm hors-tout j'irai pas loin.
J'ai prévu une extension par 2 plaques alu de 5mm (le corps est en alu de 3mm) que je découperai à la CNC quand l'upgrade sera terminé (ce qui ne devrait plus tarder j'espère).
 
FB29

FB29

Rédacteur
Merci à @bilou(te)
Je crois que j'avais le même statif. Fabrication Bosch de mémoire :-D.

notamment décaler la tête qui n'approche le mandrin qu'à 35mm du plan de perçage
Tu dois pouvoir retourner la colonne tout simplement, avec la crémaillère en bas :-D.

Et tu peux faire pivoter la colonne pour percer en dehors du socle, en porte à faux pour bien voir le perçage. Fixer le socle avec des serre-joints ou autre.
 
furynick

furynick

Ouvrier
Ben c'est ce que je pensais mais la base de la tête arrive en butée sur le socle donc rien à faire à part décaler le collier de perceuse de 35mm vers le bas.

Par contre y'a aucun jeu avec les différents réglages et la colonne de 35mm en acier est bien costaud comme attendu.
 

Sujets similaires

Pierrot Lecopeau
Réponses
18
Affichages
760
Pierrot Lecopeau
Pierrot Lecopeau
E
Réponses
13
Affichages
16 346
tournele
tournele
M
Réponses
12
Affichages
2 097
Gege063
Gege063
laurentmartin44
Réponses
33
Affichages
7 847
laurentmartin44
laurentmartin44
Haut