Bridage petite pièce dans étau

kurukuru
Apprenti
11 Juin 2014
71
  • Auteur de la discussion
  • #1
Hello,

Je voudrais usiner quelques petites pièces en laiton avec ma petite CN et je pense qu'il me faudrait un… petit étau !

J'ai dessiné quelques opérations d'usinage, j'aimerais avoir vos avis sur ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.

Pour avoir une idée de l'échelle, le plat en laiton fait 8 x 12 x 40mm.

1. Surfaçage en bout de plusieurs pièces en même temps.




2. Ici, l'étau que je compte acheter n'étant pas très haut, j'ai ajouté des cales. Le bloc pourrait être fixé à l'étau par un serre-joint. En vert c'est une cale de même épaisseur que la pièce en laiton mais ce n'est peut-être pas très utile.




3. Deux cales pour ré-hausser la pièce, 4mm de pièce dans l'étau.




4. Là j'ai besoin de retourner à nouveau la pièce et pour cela j'utilise un support usiné en alu. La pièce est tenue dans le support par deux vis (qu'on ne voit pas sur l'image).




Voilà… je voudrais donc savoir si c'est à peu près bon ou s'il faut revoir certains bridages. Merci !
 
Dernière édition:
PUSSY
Lexique
25 Octobre 2010
5 377
FR-17800 Charente maritime
Bonjour,

1) Surfaçage en bout : OK.
2) Arrondi : Les cales ne sont pas franchement utiles.
Par contre, ce genre d'étau peux être monté sur le chant (tourner de 90° suivant l'axe des glissières). De cette façon la pièce est entièrement serrée dans les mors et elle est dégauchie perpendiculairement à la table par le "fond" et les mors.
3) : équilibrer les cales de part et d'autre.
4) : solution possible. Mais j'essaierai de serrer la pièce par les deux bouts et je ferai cette opération AVANT "2".

Cordialement,
PUSSY.
 
kurukuru
Apprenti
11 Juin 2014
71
  • Auteur de la discussion
  • #3
Salut Pussy, merci pour tes réponses.

En réalité si je combine les opérations, j'obtiens deux pièces. Sur cette image il y a deux exemples d'opérations:




Dans tous les cas il faut qu'elles restent en place une fois l'usinage terminé… c'est pour ça que sur la fin je pensais utiliser un support usiné dans lequel les pièces seraient incrustées et vissées. Je ne suis pas sûr que le serrage par les vis (M4) soit suffisant pour maintenir les pièces (d'où l'incrustation). Il faut aussi percer et tarauder pour ces vis avant la dernière opération. Je ne vois pas comment faire autrement.

Tourner l'étau de 90° c'est possible mais ça veut dire qu'il faut démonter et remonter... et que donc, il faut que ce soit la première ou dernière opération. C'est pas impossible mais ça demande une séance de méditation... :mrgreen:
 
Dernière édition:
kurukuru
Apprenti
11 Juin 2014
71
  • Auteur de la discussion
  • #5
C'est une équerre. L'emplacement des perçages à besoin d'être précis mais les courbes, c'est cosmétique.




On pourrait imbriquer les pièces par deux (un peu comme sur l'image) mais ça fait un retournement/opération de plus et j'ai trouvé que de réaliser deux pièces en une fois comme sur les images précédentes, ça résout pas mal de problèmes de bridage, quitte à sacrifier un peu de matière.

Mais si vous avez d'autres idées pour réaliser cette pièce, n'hésitez pas !
 
Dernière édition:
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut