Aide pour conception d'un guidage rail lourd

  • Auteur de la discussion RacingMat
  • Date de début
RacingMat
RacingMat
Compagnon
30 Oct 2016
614
Marseille
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour les gars !

j'aimerai avoir votre avis sur la faisabilité du montage suivant :
- je souhaite faire monter et descendre un siège et son pilote (100kg) avec des accélérations de 1g environ (donc 200kg en montée)
- CdG à 250mm en avant du rail (ML=500N.m)
- course inférieure à 100mm
- guidage par un unique rail lourd r1666 de 30 (boschrexroth) avec deux patins​

Pensez-vous aussi que les efforts seront OK avec un seul rail ?

- Pour les efforts, en C je suis largement bon
- en ML, j'ai deux patins donc ça ne va pas chercher loin. Mon moment sera transformé en traction dans le sens C.
- en MT, ça me donne 44kg d'effort à 1m sur le côté... je suis OK​
rail 30 r1666.jpg


Comment fixer le rail lourd et les patins : quelles tolérances sont vraiment nécessaire en pratique ?
Je peux m'en sortir à la main (perceuse à colonne) :-Dou bien dois-je faire faire des usinages :sad: ?

upload_2017-2-17_16-48-42.png



J'avais pensé au début utiliser deux rails lourds r1666 de boschrexroth (sur deux plans perpendiculaires pour limiter les efforts et les moments)
mais c'est encore plus compliqué pour les tolérances de montage

merci pour votre aide !

Pour des infos sur les simulateurs dynamiques, voir ma signature.
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
Perso je ferais appel à un montage à base de parallélogramme déformable selon ce schéma. D'ailleurs il y a des sièges sur autocar (de mémoire) ou camion dont on règle la hauteur sur ce principe.
Tu peux t'inspirer aussi des suspensions avant de certaines voitures de Formule 1, je crois.
Stan
siège.png
 
RacingMat
RacingMat
Compagnon
30 Oct 2016
614
Marseille
  • Auteur de la discussion
  • #3
Merci Stan mais ceci induit un mouvement avant-arrière qui parasite la sensation. Ce sens avant-arrière sera géré sur mesure (en fonction des données de télémétrie) par un autre système sous le baquet.
 
S
stanloc
Compagnon
29 Oct 2012
5 120
Je te donne un principe c'est ensuite à toi de l'adapter si possible à ton cahier des charges. Le mouvement parasite peut être très faible par rapport au mouvement vertical si tu calcules bien ton montage.
Maintenant si tu préfères dépenser beaucoup plus dans un guidage linéaire sur billes, c'est toi qui voit.
Quel que soit le système je te conseille de commencer par dimensionner le vérin car il va falloir qu'il soit maousssss costaud.
Stan
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
ta course est faible , 100mm si les levier sont assez long l'ecart entre l'arc de cercle est la ligne droite ne sera pas très genant

et si tu veut reduire l'encombrement avec des levier assez court il y a des solution avec paralelograme de watt qui font une bonne aproximation de la ligne droite

si un autre systeme doit faire des acceleration dans d'autre direction , tu peut partir sur le systeme des simulateur d'avion avec 6 verin qui font des mouvement dans tous les sens sans aucun autre guidage que les 6 verin

l'avantage de ce systeme a 6 verin c'est que pour les mouvement qui demande le plus de puissance , c'est a dire de abs en haut , la puissance est bien partagé entre les 6 verin

avec un seul gros verin qui fait le mouvement de haut en bas tous reste a faire pour les autres mouvement ... en partagant le gros verin en 6 on fait tout ce qu'on veut avec presque la même puissance totale
 
RacingMat
RacingMat
Compagnon
30 Oct 2016
614
Marseille
  • Auteur de la discussion
  • #6
Merci je connais bien ce principe de 6dof et ses limites.

Je voudrais savoir comment fixer le rail lourd et les patins : quelles tolérances sont vraiment nécessaire en pratique ?
À votre avis je peux m'en sortir à la main (perceuse à colonne) :-Dou bien dois-je faire faire des usinages :sad: ?
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
si tu veux utiliser 2 rail de ce type un bon paralelisme des 2 rail est indispensable ... c'est deja un inconvenient pour la conception d'une machine precise , mais c'est une catastrophe pour ton application ou une grande precision n'est pas le but

une solution pour se contenter d'une precision plus aproximative , faire la piece mobile avec des partie souple suportant un non paralelisme des 2 rail , et ne surtout pas mettre 4 patin , mais uniquement 2 patin sur un rail et un 3eme patin sur le 2eme rail
 
RacingMat
RacingMat
Compagnon
30 Oct 2016
614
Marseille
  • Auteur de la discussion
  • #8
merci du conseil ! avec 2 rails, seulement 3 patins : bien vu :smt023
la partie souple n'est pas évidente : il ne faut pas que la matière soit trop molle pour être arrachée par les efforts perpendiculaires... :smt017

Ca fait que j'aimerai partir idéalement avec 1 seul rail, je peux fixer un patin et ajuster l'autre avec des lumières ?
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
souple veut dire flexible uniquement dans le sens qui pourait faire des effort indesirable en cas de non paralelisme des 2 rail mais bien rigide pour que le 2eme rail apporte le complement au guidage du premier ... du genre une lame en tole
 
RacingMat
RacingMat
Compagnon
30 Oct 2016
614
Marseille
  • Auteur de la discussion
  • #10
Ok c'est à dire rajouter un degré de liberté en latéral sur le second patin, si je comprends bien
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
rajouter ? plutôt enlever

le premier rail avec 2 patin enlève 4 degré de liberté quel que soit la façon dont il est monté ... le 2eme rail ne doit en enlever qu'un de plus , et si tout est rigide il en fait trop et fait des effort interne si défaut de parallélisme ... avec une lame souple dans le bon sens on évite l'exigence de grande précision
 
Haut