Une petite soudure Tig

T
Travail manuel
Nouveau
3 Novembre 2016
12
  • Auteur de la discussion
  • #1
BONJOUR

J aimerais restaurer la bride superieure de ce reichrevolver

Y aurait - il un soudeur Tig en region parisienne

- ça se fait au US , http://www.gunsmithingonly.com/photos27.html

Question subsidiaire : est-ce que la soudure TIG est obligatoire par rapport a la mma
IMG_20161103_203657.jpg
 
Dernière édition par un modérateur:
moufy55
moufy55
Modérateur
23 Novembre 2010
3 698
FR-55 Sud-Meusien
Dans l'exemple donné, la soudure me semble avoir était faite au fil, en MAG.

Le TIG donnera un meilleur rendu et contrôle de pénétration mais vu que c'est destiné à être meulé à forme, rien ne l'impose...

Édit: Bonjour, bienvenu, bonne soirée au faite :D
 
T
Travail manuel
Nouveau
3 Novembre 2016
12
  • Auteur de la discussion
  • #3
Quel type d acier serait possible pour la bride ?
Quel caractéristiques de tige pourrait convenir en mma?
 
T
Travail manuel
Nouveau
3 Novembre 2016
12
  • Auteur de la discussion
  • #5
J' avoue que si un ferronier/soudeur me proposait de faire la manip

En region parisienne - je lui apporte le truc - 2 cordons de soudure bien rechargé pour que je remette en forme après
Il faut juste que je trouve la bonne chute adéquate
 
Dernière édition par un modérateur:
T
Travail manuel
Nouveau
3 Novembre 2016
12
  • Auteur de la discussion
  • #7
- Se pointer chez l artisan du coin avec une carcasse de revolver ..... dans la société actuelle avec les à priori sur les armes même de collection :evil:
- Trouver le bon artisan qui a des notions d'armurerie serait préférable

Donc voila pourquoi je m adresse a un forum comme le votre ....... a mi chemin entre le bouche a oreille et l interlocuteur qui va bien.... la connaissance qui pourrait. ...
 
Dernière édition par un modérateur:
bipbip30
bipbip30
Compagnon
23 Décembre 2012
2 817
re,

des armuriers qui font des réparations et des modifications ça n'est pas ce qui manquent non plus, alors là tu vas me répondre quoi ? soyons sérieux la raison est ailleurs il me semble.
 
T
Travail manuel
Nouveau
3 Novembre 2016
12
  • Auteur de la discussion
  • #9
Ben,donne moi un nom en region parisienne
 
B
BICKFORD
Compagnon
1 Février 2009
510
A vérifier la bonne nuance du métal de base et du métal d'apport !

voir si la pièce est contrainte d'une manière ou d'une autre .

BICK
 
bipbip30
bipbip30
Compagnon
23 Décembre 2012
2 817
et bien je connais Alex par exemple dans le 8 eme mais il y en bien d'autre sur Paris et Banlieue dont certains spécialisées dans les armes anciennes.
 
T
Travail manuel
Nouveau
3 Novembre 2016
12
BICKFORD, 5 Novembre 2016, à 23:02
#10

A vérifier la bonne nuance du métal de base et du métal d'apport !
voir si la pièce est contrainte d'une manière ou d'une autre .
__________________________________________________

Je peux fournir les éléments pour le calcul :
la munition est donnée pour 1000 bar (comme la plupart des munition de l' époque) ~ 44 RUSSIAN avec un diamètre de douille de 11,6mm -> surface 105,7mm2
10,20 kg/mm2 ramené a la surface du culot ...... 1077kg 10,55Kn

la bride fait 20mm par 3mm soit 60mm2

Ces éléments permettent-ils de définir la qualité de l' acier ?

on ne parle que de ce qui est calculable - l' étirement de la bride
le barillet qui lâche et qui pousse la bride vers le haut , ca survient que par un accident souvent double charge - sans objet ici car pas calculable(cela arrive même sur les armes moderne les plus robustes)
 
geanphy
geanphy
Compagnon
3 Octobre 2009
1 537
seine et marne sud
Le barillet ne "lâche" pas... la charge pousse trop fort la balle dans le cône de forcement et provoque d'abord l'étirement puis la casse de la bride...le barillet pourrait lâcher en chargeant une double dose de BA10 par exemple... plutôt tres fortement déconseillé et pour tt dire interdit mm si certains le font !
 
Dernière édition:
T
Travail manuel
Nouveau
3 Novembre 2016
12
oui , d'ou les elements pour les efforts sur la brides

le barillet qui eclate sans objet puisque la qualité de l' acier n est pas en cause
 
Dernière édition par un modérateur:
geanphy
geanphy
Compagnon
3 Octobre 2009
1 537
seine et marne sud
Bah si... si on prend un acier à ferrer les baudets, le métal s'étirera puis rompra... mais c'est vrai que les casses de bride sur les 73 français ont eu lieu pour cause de charges PSF... retrouver la nuance de l'époque va pas être facile...peut-être un bête XC65... mais je ne me souviens plus de sa soudabilité... google va être ton ami !

de soudeur .com


Le XC 65 est un acier fin au carbone pour traitements thermiques.
Il est utilisé pour la réalisation de pièces d'usures, moules pour matière plastique, ressorts, butées, engrenages, cames.

Composition chimique :
C: 0,60 à 0,68%
Mn: 0,50 à 0,80%
Si: 0,10 à 0,40%
Al: 0,015 à 0,035%
Cr: < 0,20%
Ni: < 0,20%
Cu: < 0,30%
Mo: < 0,06%
P: < 0,035%
S: < 0,035%
Sn: < 0,030%

Caractéristiques mécaniques :
Re > 650 N/mm2
Rm 900 à 1200 N/mm2

Traitement de trempe à l'huile : 830°C +/- 10°C
Traitement de revenu : 550°C +/- 10°C

La désignation européenne approchante serait C60E selon NF EN 10132-3

Toutes les informations ne sont données qu'à titre indicatif.
Elles ne remplacent pas les normes d'approvisionnement que vous devez consulter.
La responsabilité du site ainsi que celle de son auteur ne peut être engagée.

et aussi

http://0690026d.free.fr/sii/pdf/acier.pdf
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut