Une petite soudure Tig

  • Auteur de la discussion Travail manuel
  • Date de début
T
Travail manuel
Nouveau
3 Nov 2016
12
  • Auteur de la discussion
  • #1
BONJOUR

J aimerais restaurer la bride superieure de ce reichrevolver

Y aurait - il un soudeur Tig en region parisienne

- ça se fait au US , http://www.gunsmithingonly.com/photos27.html

Question subsidiaire : est-ce que la soudure TIG est obligatoire par rapport a la mma
IMG_20161103_203657.jpg
 
Dernière édition par un modérateur:
moufy55
moufy55
Modérateur
23 Nov 2010
6 031
FR-55 Sud-Meusien
Dans l'exemple donné, la soudure me semble avoir était faite au fil, en MAG.

Le TIG donnera un meilleur rendu et contrôle de pénétration mais vu que c'est destiné à être meulé à forme, rien ne l'impose...

Édit: Bonjour, bienvenu, bonne soirée au faite :D
 
T
Travail manuel
Nouveau
3 Nov 2016
12
  • Auteur de la discussion
  • #3
Quel type d acier serait possible pour la bride ?
Quel caractéristiques de tige pourrait convenir en mma?
 
geanphy
geanphy
Compagnon
3 Oct 2009
1 567
seine et marne sud
Bonjour et bienvenue travail manuel
 
T
Travail manuel
Nouveau
3 Nov 2016
12
  • Auteur de la discussion
  • #5
J' avoue que si un ferronier/soudeur me proposait de faire la manip

En region parisienne - je lui apporte le truc - 2 cordons de soudure bien rechargé pour que je remette en forme après
Il faut juste que je trouve la bonne chute adéquate
 
Dernière édition par un modérateur:
T
Travail manuel
Nouveau
3 Nov 2016
12
  • Auteur de la discussion
  • #7
- Se pointer chez l artisan du coin avec une carcasse de revolver ..... dans la société actuelle avec les à priori sur les armes même de collection :evil:
- Trouver le bon artisan qui a des notions d'armurerie serait préférable

Donc voila pourquoi je m adresse a un forum comme le votre ....... a mi chemin entre le bouche a oreille et l interlocuteur qui va bien.... la connaissance qui pourrait. ...
 
Dernière édition par un modérateur:
bipbip30
bipbip30
Compagnon
23 Déc 2012
2 810
re,

des armuriers qui font des réparations et des modifications ça n'est pas ce qui manquent non plus, alors là tu vas me répondre quoi ? soyons sérieux la raison est ailleurs il me semble.
 
T
Travail manuel
Nouveau
3 Nov 2016
12
  • Auteur de la discussion
  • #9
Ben,donne moi un nom en region parisienne
 
B
BICKFORD
Compagnon
1 Fev 2009
510
A vérifier la bonne nuance du métal de base et du métal d'apport !

voir si la pièce est contrainte d'une manière ou d'une autre .

BICK
 
bipbip30
bipbip30
Compagnon
23 Déc 2012
2 810
et bien je connais Alex par exemple dans le 8 eme mais il y en bien d'autre sur Paris et Banlieue dont certains spécialisées dans les armes anciennes.
 
T
Travail manuel
Nouveau
3 Nov 2016
12
  • Auteur de la discussion
  • #12
BICKFORD, 5 Novembre 2016, à 23:02
#10

A vérifier la bonne nuance du métal de base et du métal d'apport !
voir si la pièce est contrainte d'une manière ou d'une autre .
__________________________________________________

Je peux fournir les éléments pour le calcul :
la munition est donnée pour 1000 bar (comme la plupart des munition de l' époque) ~ 44 RUSSIAN avec un diamètre de douille de 11,6mm -> surface 105,7mm2
10,20 kg/mm2 ramené a la surface du culot ...... 1077kg 10,55Kn

la bride fait 20mm par 3mm soit 60mm2

Ces éléments permettent-ils de définir la qualité de l' acier ?

on ne parle que de ce qui est calculable - l' étirement de la bride
le barillet qui lâche et qui pousse la bride vers le haut , ca survient que par un accident souvent double charge - sans objet ici car pas calculable(cela arrive même sur les armes moderne les plus robustes)
 
geanphy
geanphy
Compagnon
3 Oct 2009
1 567
seine et marne sud
Le barillet ne "lâche" pas... la charge pousse trop fort la balle dans le cône de forcement et provoque d'abord l'étirement puis la casse de la bride...le barillet pourrait lâcher en chargeant une double dose de BA10 par exemple... plutôt tres fortement déconseillé et pour tt dire interdit mm si certains le font !
 
Dernière édition:
T
Travail manuel
Nouveau
3 Nov 2016
12
  • Auteur de la discussion
  • #14
oui , d'ou les elements pour les efforts sur la brides

le barillet qui eclate sans objet puisque la qualité de l' acier n est pas en cause
 
Dernière édition par un modérateur:
geanphy
geanphy
Compagnon
3 Oct 2009
1 567
seine et marne sud
Bah si... si on prend un acier à ferrer les baudets, le métal s'étirera puis rompra... mais c'est vrai que les casses de bride sur les 73 français ont eu lieu pour cause de charges PSF... retrouver la nuance de l'époque va pas être facile...peut-être un bête XC65... mais je ne me souviens plus de sa soudabilité... google va être ton ami !

de soudeur .com


Le XC 65 est un acier fin au carbone pour traitements thermiques.
Il est utilisé pour la réalisation de pièces d'usures, moules pour matière plastique, ressorts, butées, engrenages, cames.

Composition chimique :
C: 0,60 à 0,68%
Mn: 0,50 à 0,80%
Si: 0,10 à 0,40%
Al: 0,015 à 0,035%
Cr: < 0,20%
Ni: < 0,20%
Cu: < 0,30%
Mo: < 0,06%
P: < 0,035%
S: < 0,035%
Sn: < 0,030%

Caractéristiques mécaniques :
Re > 650 N/mm2
Rm 900 à 1200 N/mm2

Traitement de trempe à l'huile : 830°C +/- 10°C
Traitement de revenu : 550°C +/- 10°C

La désignation européenne approchante serait C60E selon NF EN 10132-3

Toutes les informations ne sont données qu'à titre indicatif.
Elles ne remplacent pas les normes d'approvisionnement que vous devez consulter.
La responsabilité du site ainsi que celle de son auteur ne peut être engagée.

et aussi

http://0690026d.free.fr/sii/pdf/acier.pdf
 
T
Travail manuel
Nouveau
3 Nov 2016
12
  • Auteur de la discussion
  • #16
MERCI pour ces info intéressantes ,
 
Tourblanche
Tourblanche
Compagnon
17 Oct 2008
2 224
Monterégie , Québec
Les techniques de soudure de pointe ne sont peut-être pas abordables
à la moyenne des armuriers , et ne parle pas que de l'outillage .

Le soudeur que j' ai eu la chance de rencontrer a la formation nécessaire
( ainsi que les diplômes ) pour travailler des pièces d' aviation commerciale et même des pipe lines.
 
R
rabotnuc
Compagnon
16 Avr 2008
5 153
fr-50cherbourg
les aciers dits "soudables" ont peu de carbone (ou d'équivalent carbone), le c35 est considéré comme "diificilement soudable", alors le xc 65 me parait inapproprié. Je chercherai plutôt dans les aciers faiblement alliés, genre mi-durs et déjà résistant sans traitement thermique avec adjuvants pour la soudure. Le site de l'OTUA semble en carafe ce soir, sinon il y a un utilitaire pour sélectionner les aciers en fonction de l'usage.
edit: aciers genre 20MV6, 25cd4S,...
 
Dernière édition:
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
10,20 kg/mm2 ramené a la surface du culot ...... 1077kg 10,55Kn
la bride fait 20mm par 3mm soit 60mm2
Ces éléments permettent-ils de définir la qualité de l' acier ?
Bsr ,

Si on fait un simple calcul à partir de ces chiffres , un acier doux ordinaire , fait l'affaire .

Par sécurité je prendrais un acier 1/2 dur ( type C35 ) , qui ne doit pas poser de pb à la soudure ,
puisqu'il est classé , à partir de son % de carbone , un acier " soudable sans precautions particulières "
 
Borisravel
Borisravel
Compagnon
4 Juin 2014
3 153
Perche
Bonsoir.
Je n'osais rien dire, mais pour bien connaitre ce genre de révolver, la carcasse est faite en acier assez doux. Je n'ai pas dit qu'il était de mauvaise qualité, mais ce sont des aciers à l'ancienne qui sont plus élastiques que durs. Donc pour moi, de l'acier ordinaire suffit largement.
 
R
rabotnuc
Compagnon
16 Avr 2008
5 153
fr-50cherbourg
eh bien , donc il n'y a plus aucun pb.
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Un acier 1/2 dur doit avoir encore 20 % d'elasticité env !
 
Borisravel
Borisravel
Compagnon
4 Juin 2014
3 153
Perche
Un acier 1/2 dur doit avoir encore 20 % d'elasticité env !
Pour le coup, je ne sais pas si c'est assez. Il doit y avoir un fort coef de dilatation sur ce genre de pièce. Perso, je ne tenterais pas le diable avec un acier mi-dur.
 
D
durasup
Ouvrier
28 Juin 2012
278
centre france
bonjour,
en soudure, il y à beaucoup de contraintes. pour moi le tig est le mieux pour ce travail.
j'aimerais une photo qui fait voir la cassure pour voir l’aspect du grain.
ensuite il faudrait se faire une idée de la qualité du métal employé un petit coup de lime ou un petit coup de pointeau donnerais déjà une petite idée.
riche de c'est infos ont détermine le métal d'apport et l'acier à utiliser sans doute le revenu à faire avant soudure et les traitements qui doivent suivre la soudure, pour moi dans tout les cas mise en temps des pièce avant soudure et décente lente ensuite.
sans doute démontage de l'arme avant soudure en particulier du canon et le remplacent par une petite tige fileté au pas ext.
il est évident que l'armurier chevronné serais l'option à retenir.
attention ils n'ont pas les même ref en temps que nous.
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Pour le coup, je ne sais pas si c'est assez. Il doit y avoir un fort coef de dilatation sur ce genre de pièce. Perso, je ne tenterais pas le diable avec un acier mi-dur.
Le coef de dilatation est le même que se soit un acier doux ou un acier mi dur , cela n'a rien à voir !! ,

Je proposais cette option parcequ'un acier 1/2 dur est sensiblement plus resistant à la traction tout en conservant une certaine elasticité ( puisque tu parlais d'elasticite plus haut ) .
 
Albert le Belge
Albert le Belge
Compagnon
5 Jan 2013
2 644
Tirlemont Belgique
Bonjour,
Tout dépend de l'état dans lequel votre acier se retrouve en fin de parcours.

Un acier dur recuit aura moins d'élasticité qu'un demi dur ayant subit les traitements thermiques adéquats. Non ?
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
En fin de parcours ?? ,
il n'y a pas de trempe donc les caracteristiques mecaniques ne sont pas vraiment differentes .

Je trouve qu'on part dans des considerations exagerées pour 2 malheureuses soudures !!
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
En mettant un acier type 1/2 dur , je pense qu'on est plus proche de la nuance d'acier d'origine de ce pistolet .

Les aciers de cette epoque , comprenaient , du fer bien sûr , mais aussi de nombreuses impuretés , en proportion variable , leur composition n'etait pas bien definie comme aujourd'hui .

Quoi qu'il en soit , moins propres que les aciers que l'on produit aujourd'hui ,
il suffit d'utiliser , de tester , la faible resistance de la visserie courante actuelle ( en acier doux ) pour s'en convaincre .
 
Dernière édition:
Haut